10 conseils de pro pour apaiser les coliques d'un bébé - AIRNOUNOU.COM
apaiser les coliques de bébé pleure

10 conseils pratiques pour apaiser les coliques d’un bébé


Votre bébé pleure beaucoup et ne se calme pas ? Il se tord dans tous les sens, sans trouver de répit et est inconsolable. Il souffre probablement de coliques, celles-ci sont fréquentes chez le nourrisson. Mais comment atténuer les coliques ? Comment calmer son bébé ? Que faire pour arrêter les coliques ? Voici nos conseils pour soulager et apaiser son bébé.

Avant toute chose, il faut bien ce que sont les coliques du nourrisson et bien comprendre comment soulager les coliques de votre enfant.

Combien de temps durent les coliques ?

Dans la plupart des cas, les coliques durent environ 3 à 4 mois. Cependant tous les nourrissons ne sont pas touchés de la même manière : certains ont des coliques durant quelques jours, quand d’autres sont touchés durant plusieurs mois. D’ailleurs, les coliques touchent les bébés qu’ils soient nourris au biberons ou allaités.

Comment apaiser les coliques de bébé ?

Lorsque vous nourrissez votre bébé, pensez à mettre en place une ambiance sereine, proposez lui environnement calme et apaisant. Si c’est le stress qui cause les coliques ont peut en déduire qu’un environnement adapté à bébé lui permettra de rester calme et apaisera potentiellement les coliques. Si bébé ingurgite de l’air durant le biberon, un moment dans un atmosphère calme lui permettra probablement de se nourrir paisiblement.

Voici nos 10 conseils pour apaiser les coliques de votre bébé :

1. Pour commencer, adoptez la bonne position pour nourrir votre bébé

C’est une illustration atypique, mais vous ferez plus rapidement le rapprochement. Lorsque vous remplissez une bouteille d’eau vous la placez à la verticale ? La bouteille se remplie naturellement, chassant l’air présent et le remplacement par de l’eau. N’est-ce pas ? Eh bien avec un bébé c’est pareil. À une différence prêt, c’est que lui aspire le lait du biberon. Pour diminuer les chances que votre bébé soit pris de coliques, essayez de le positionner à la verticale, plutôt qu’à l’horizontale. 

2. Placez une bouillotte sur le ventre de votre bébé

Lorsque bébé est ballonné la bouillotte est l’accessoire idéal pour l’apaiser. Pourquoi utiliser une bouillotte sur votre bébé pour apaiser les coliques ? Tout simplement parce que la chaleur calme bébé et aide à la détente des muscles. 

Il faut cependant faire attention à quelques points d’avant d’utiliser la bouillotte pour soulager bébé :

  • Ne chauffez pas trop la bouillotte 
  • Vérifiez la température sur votre poignée ou avant-bras 
  • Faites le choix d’une bouillotte adapté à la morphologie de votre bébé

3. Massez votre bébé

Avec le plus de douceur possible, massez délicatement le ventre de votre bébé. Commencez à partir du nombril et faites des petits cercles qui partent vers l’extérieur. 

Il n’est pas utile d’appuyer fort, le but est de soulager bébé et pas de lui faire mal. D’ailleurs, en plus de lui faire mal, appuyer trop pourrait causer des régurgitations.

4. Utilisez un biberon ou des tétines anti-coliques

De nombreuses marque proposent des biberons ou tétines anti-coliques, leurs fonctionnements sont relativement différents : certains biberons sont entièrement conçus pour être efficaces contre les coliques et d’autres se proposent une tétine différente et adaptée.

coliques bébé pleure

Dans la mesure où vous ne pouvez pas savoir à l’avance si votre bébé acceptera telle ou telle tétine et/ou biberon il faudra tester plusieurs solutions.

Parmi les solutions les plus connues vous pourrez trouver par exemple :

  • Le Easy Start de MAM 
  • Le Biberon anti-colique Philips Avent 
  • Le S Natural Difrax 
  • Le Tommee Tippee 
  • ou encore le Biboz de Béaba

Parmi cette sélection, certains biberons en plus d’être anti-coliques promettent également d’être anti-régurgitation. Cependant ne vous attendez pas à des résultats miraculeux.

5. Tentez de lui faire faire un rot à nouveau

On pense parfois à tort que lorsqu’un bébé est inconsolable qu’il a forcément des coliques. Parfois il s’agit simplement de gazes et de ballonnements. Essayez de lui faire nouvelle fois son rot. Selon le positionnement de bébé lors de la tété ou lorsqu’il prend son biberon, il ingurgite parfois de l’air. Tentez une nouvelle fois de le soulager d’un rot peut être la solution pour mettre fin à une crise supposée de coliques.

6. Maintenez le à la verticale pendant et APRÈS le biberon

Comme dit plus haut, la position de votre bébé est importante PENDANT la prise du biberon ou de la tété, mais aussi APRÈS. 

Positionner votre bébé à la verticale après le biberon vont l’aider avec ses coliques de deux manières 

  1. Cette position aidera bébé à faire son rot
  2. Le positionner à la verticale l’aidera à mieux digérer 

7. Essayez un lait SANS protéines de lait de vache

Si vous nourrissez votre enfant au biberon et que vous êtes sûr de parfaitement doser le lait en poudre, alors souffre peut être d’intolérance au lactose. Rapprochez de votre pédiatre car il est peut-être temps de passer au lait sans protéine de vache.

Diverses solutions sont envisageables pour éviter les protéines de lait de vache : le lait de riz, le lait de chèvre ou encore de jument. Attention, les prix peuvent être multipliés par 2 ou par 3 en fonction du lait que vous choisissez.

8. Tentez, l’enmaillotage, une technique de grand-mère

Si malgré toutes ces techniques, votre bébé n’est pas soulagé, on peut également supposer qu’il a besoin d’être rassuré. Prenez le dans vos bras et promenez vous avec lui. Autre possibilité : l’écharpe de portage ou encore le porte bébé. Ainsi il sera contre-vous et pourra se calmer en toute confiance. Dernière méthode, le « peau à peau »comme lorsque vous avez fait la connaissance de votre bébé, vous pouvez l’aider à se calmer en le posant au chaud sur vous, peau contre peau.

9. Pour diminuer les coliques, faites pédaler votre bébé

La technique du pédalo est également idéale pour soulager votre bébé. Pour ce faire allongez votre petit bout sur le dos, prenez chacune de ses petites chevilles dans les mains et repliez les vers son ventre sans forcer. Répétez ce mouvement environ quatre à cinq fois.

10. Si vous allaitez, allaitez plus longtemps 

Plus bébé tête longtemps et plus le lait maternel devient gras. Durant les premières minutes de la tété, le lait maternel contient davantage de lactose. Résultat, il se digère plus vite.

Lorsque la tété dure dans le temps, le lait devient donc plus gras et permet de mieux rassasier bébé. En conséquence, bébé tétera des quantités moindre, laissant ainsi le temps à son appareil digestif de bien assimiler le lait en produisant les enzymes nécessaires. Ainsi on réduit clairement les chances de coliques, mais aussi de gaz.

Comment soulager les coliques d’un nourrisson ?

Qui n’a jamais entendu parler de coliques du nourrisson ? Pourtant cette pathologie touche beaucoup de bébés. Les parents sont souvent impuissant face à cette affection. Mais bien qu’elles ne soient que passagères, les coliques de bébé provoquent un état d’inconfort chez les tout petits.

Pourquoi un bébé a des coliques ?

Vous avez consulté votre médecin ou pédiatre et celui-ci vous a confirmé que votre bébé avait bien des coliques. Mais alors pourquoi et comment les coliques font leur apparition ? Il est difficile de connaître les circonstances exactes de leur déclenchement. 

Durant la grossesse, le fœtus est nourri directement par sa mère. De ce fait l’appareil digestif ne fonctionne pas tel qu’il le fera lorsque bébé sera nourri au biberon. Les coliques sont donc une conséquence de l’incapacité de l’appareil abdominal à fonctionner correctement durant les premiers jours de vie.

Cependant cette explication n’est qu’une théorie parmi d’autres, puisque malgré les années de recherches, les causes des coliques ne sont toujours pas connues

Mais peu importe, les coliques arrivant généralement le soir, comprenez que votre bébé ne sait pas ce qui lui arrive, alors rassurez le autant que possible. Laissez le évacuer son stress et les émotions qu’il a accumulées au fil de la journée.

L’hypothèse avancée de nos jours, conclue que les coliques proviennent d’une immaturité gastro-intestinale.
En effet, l’immaturité du système digestif et du système nerveux empêcheraient à l’intestin de bien fonctionner. Cela provoquerait donc des contractions douloureuses à l’abdomen du nourrisson.
Une autre hypothèse est aussi envisagée : celle de l’allergie alimentaire. Certains experts pensent que les protéines de lait de vache donnent des coliques à bébé. Cependant lorsqu’une vraie allergie est constatée d’autres symptômes interviennent. Comme les vomissements par exemple.

Concernant les coliques, nous ne sommes pas encore au point. En revanche nous savons qu’elles ne sont pas indéfinies et disparaissent après plusieurs mois. Les coliques de bébé n’engendrent pas non plus de graves séquelles. Le plus difficile c’est la patience qu’elle demande tant au nourrisson, qu’à ses parents.

Quels sont les symptômes des coliques du nourrisson ?

Les coliques du nourrisson apparaissent souvent après quelques semaines de vie. On constate généralement un pic entre 4 et 6 semaines. Une amélioration est généralement visible après 12 semaines de bébé.
Les coliques du nourrisson sont caractérisées par des maux de ventre.

Voici quelques pistes de professionnelles de la petite enfance pour reconnaitre les coliques du nourrisson :

  • Bébé se tortille régulièrement dans la journée et même la nuit. 
  • Son ventre devient parfois un peu dur. 
  • Votre bébé est régulièrement agité. 
  • Il pleure beaucoup. 
  • Ses pleurs sont difficilement consolables. 
  • Les crises de pleurs sont parfois très impressionnantes. 
  • Votre bébé se soulage douloureusement par l’émission de gaz ou bien de selles “explosives”
  • Il est régulièrement constipé 

Il ne comprend pas ce qui lui arrive. Cette sensation est à la fois gênante et douloureuse pour bébé. Pendant la période des coliques, pensez à rassurer votre régulièrement bébé.

Bien souvent les crises arrivent un peu après le repas. En effet votre bébé peut accumuler de l’air lorsqu’il prend son repas. D’ailleurs, les coliques concernent aussi bien les bébés allaités au biberon qu’au sein. Votre tout petit parvient difficilement à faire ses rots. Il a également régulièrement le hoquet.
Mais, c’est le soir que les crises de larmes se manifestent principalement. Votre bébé a accumulé beaucoup de stress et d’émotions au cours de la journée. Il a besoin de décharger tout cela. Et la position allongée accentue d’avantage son inconfort. C’est pourquoi les crises sont plus importantes en soirée et début de nuit.

10 astuces de grands-mères pour soulager les coliques du nourrisson

Si votre nourrisson souffre de coliques, vous serez à la recherche de solutions miracles. 

Pour commencer, il vous faudra vous armer de beaucoup de patience. La fatigue des premières semaines ne vous aidera malheureusement pas ! Alors n’hésitez pas : faites vous aider. Il est très important de pouvoir respirer dans ces moments difficiles. Entendre un bébé pleurer tout au long de la journée peut être plus compliqué que vous ne l’aviez imaginé.

Mais rassurez-vous, beaucoup de parents traversent cette même épreuve. La première astuce consiste à noter que votre bébé aura besoin de vous, il aura besoin de réconfort et d’apaisement. Tentez de le rassurer afin de limiter ses pleurs. Ainsi il accumulera donc moins d’air dans l’estomac. Autant éviter d’accentuer les coliques.
Plusieurs solutions sont possibles pour soulager les coliques de bébé. Vous pouvez essayer certaines astuces de grand-mère. Par exemple l’emmaillotage, bien que mal perçue elle reste une technique très efficace. Vous pouvez aussi pratiquer les massages du ventre.

Coliques de bébé : que faire ?

A cause des coliques, votre bébé pleure beaucoup et vous vous sentez impuissant ? Malheureusement ce phénomène concerne beaucoup de parents. On estime que 25 à 50 % des bébés sont concernés par les coliques. Ne soyez donc pas étonnés que votre tout petit soit lui aussi affecté par cette pathologie passagère.

Vous souhaitez faire garder vos enfants ?

Inscrivez-vous

Complétez votre profil et contactez les babysitters gratuitement

1. Quand consulter un médecin ?

Vous ne parvenez pas à soulager ni calmer votre bébé. Les pleurs sont de plus en plus fréquents. Vous vous sentez complètement démunie face à ses crises de coliques de bébé. Il ne faut pas hésiter à consulter rapidement votre médecin. Une consultation pour un nourrisson n’est jamais de trop. En cas de colique, le médecin pourra vous prescrire des médicaments ou un traitement contre les coliques. Il vous proposera également quelques astuces contre les coliques. Les symptômes pouvant cacher une autre pathologie, il vaut mieux s’assurer que tout va bien. Voici une liste de symptômes qui demande obligatoirement une consultation :

  • perte de poids ou stagnation
  • pleurs trop fréquents
  • Fièvre
  • diarrhée ou sang dans les selles
  • difficulté à s’endormir
  • agitation fréquente
  • vomissements
  • coliques persistantes après 3 mois de vie
  • régurgitations fréquentes

Si votre enfant est concerné par ces symptômes vous devez consulter sans tarder. Votre bébé souffre peut-être d’une autre pathologie. Les coliques peuvent être diagnostiquées mais pas seulement. En effet il est difficile de déterminer avec exactitude la raison des pleurs. Votre médecin vous indiquera la démarche à suivre pour tenter de soulager les coliques de bébé. Votre nourrisson peut également souffrir d’un reflux gastro-oesophagien (RGO). Dans tous les cas il est important de vérifier auprès d’un professionnel de santé que votre enfant va bien.

2. L’ostéopathe, une solution pour soulager les coliques de bébé

Pour rappel l’ostéopathe pratique des manipulations douces. Celles-ci permettent de soulager les différentes tensions que peut rencontrer un nourrisson. La grossesse et l’accouchement sont des épreuves bouleversantes pour les bébés. Vous devrez choisir un ostéopathe qui possède une formation pour les nourrissons.

Les tensions peuvent favoriser les coliques de bébé. Si votre petit bout a une mauvaise posture, il peut être gêné au niveau de sa digestion par exemple. Consulter un ostéopathe pour soigner les coliques est donc une très bonne idée . Dites-vous qu’au mieux il va pouvoir soulager les coliques de votre bout de choux. Si ce n’est pas le cas il l’aidera tout de même à se remettre de l’accouchement qu’il vient de vivre. Vous pourrez également prendre un peu de temps pour vous détendre pendant la séance. Votre bébé ressentira alors votre apaisement.

3. L’homéopathie pour soulager les coliques de bébé

De l’homéopathie pour soulager les coliques de votre nourrisson ? Vous n’y avez peut-être pas pensé. C’est pourtant un remède qui peut aider votre bébé à se sentir mieux. Vous ne connaissez pas vraiment cette médecine douce. Vous pouvez demander conseil dans votre pharmacien. Des experts sauront vous conseiller et guider pour soulager les colique bébé.

L’homéopathie ce sont souvent des tubes remplis de granules sont a diluer dans un peu d’eau. Vous pouvez ensuite l’administrer à votre bébé avec une pipette ou dans un biberon anti colique.

Voici une liste que l’on retrouve fréquemment pour apaiser les coliques de bébé :

  • Magnesia phosphorica 5 CH
  • Cicuta virosa 9 CH 
  • Lycopodium 5 CH
  • Nux Vomica 4CH
  • Magnesia carbonica 5 CH
  • China 5 CH

Parlez-en avec votre professionnel de santé. Il adaptera le traitement en fonction de votre bébé.

Nous vous rappelons qu’il est important de demander de l’aide en cas de difficulté. Vous pouvez être très épuisé face à ces crises. Si vous atteignez votre limite de patience, demandez du soutient auprès de votre PMI. Parlez-en avec votre entourage afin d’être épaulé. Ne restez pas seule. Mais rassurez vous, ce passage n’est que transitoire bien qu’éprouvant.

Les coliques : comment apaiser son bébé ?

Les coliques : quoi de pire pour des parents que de voir leurs enfants souffrir sans réussir à les soulager ? Pourtant, c’est bien souvent ce qui arrive avec les bébés, qui souffrent de coliques. Empêchant bébé de faire ses nuits, les douleurs abdominales sont parfois difficilement explicables et peuvent être très pénibles pour eux, et provoquer de grosses crises de larmes. Alors, comment faire pour apaiser les coliques de son bébé ? Nous vous proposons quelques conseils pour faciliter sa vie, et la vôtre !

Les coliques de bébé : qu’est-ce que c’est ?

Les coliques sont une immaturité de l’appareil digestif qui touche 25 à 50% des nourrisson. Les coliques sont très généralement douloureuses pour les bébés qui sont touchés généralement aux alentours de leurs 15 à 20 premiers jours. Mais, médicalement parlant, il n’y a pas aujourd’hui de définition très précise de ce que sont les coliques.

Il faut cependant distinguer les coliques, de simples pleurs

Lorsque bébé a des coliques, il pleure sans pouvoir être consolé et se tortille de douleur par intermittence.

Autrement, beaucoup de médecins utilisent la règle des trois de Wessel : plus de 3 heures de pleurs par jours + plus de 3 fois par semaine + depuis plus de 3 semaines.

Dans tous les cas, demandez un diagnostic à votre pédiatre, car un bébé qui pleure sans s’arrêter n’est pas forcément un bébé atteint de colique.

On appelle “coliques” les épisodes de pleurs prolongés dus à des douleurs abdominales chez un bébé dont la santé n’est pourtant pas inquiétante. Elles se traduisent dans le comportement de bébé par des pleurs, certes, mais aussi des gestes qui ne trompent pas : il se tortille, s’étire, plie et déplie ses jambes… Tout cela en réaction aux douleurs dues à des gaz. Si votre bébé pleure et qu’il n’est pas malade, que sa couche est propre, qu’il n’a ni faim, ni chaud, alors c’est certainement son ventre qui le fait souffrir.

Ces épisodes sont plus fréquents en fin de journée, commencent en moyenne vers le dixième ou le quinzième jour de la vie de bébé, et disparaissent autour des 3 mois. Tous les bébés peuvent être touchés par les coliques, qui sont pénibles et parfois impressionnantes, mais sans gravité : ce n’est pas dû aux différentes alimentations possibles, comme on peut le lire ou l’entendre parfois. Pas d’inquiétude, ça passera avec le temps, et votre bébé n’est pas malade !

Pourquoi les nourrissons ont-ils des coliques ?

La raison pour laquelle il n’existe pas de solution miracle pour soigner les coliques, c’est qu’on ne sait toujours pas les expliquer entièrement, même si nous avons une connaissance scientifique de leurs effets. Un intestin pas encore entièrement formé, par exemple, expliquerait partiellement les coliques du nourrisson.

coliques du nourrisson 2

D’autre part, il semblerait que l’air qu’avale bébé en tétant contribuerait à causer des ballonnements. Sachant cela, il est possible d’utiliser quelques astuces pour réduire la quantité d’air ingérée, et donc les douleurs (même si, encore une fois, cela ne garantit pas que votre bébé n’aura plus du tout de coliques, et c’est normal !).

Comment calmer les coliques de votre bébé ?

Il existe plusieurs gestes pour soulager bébé lors des épisodes de coliques.

Le massage

Le fait de masser le ventre de votre bébé pour pousser les gaz à descendre est un bon réflexe à adopter pour aider les ballonnements à se dissiper plus rapidement. Pour pratiquer des massages sur bébé efficaces, vous trouverez de nombreux tutoriels en ligne que vous pouvez tester chez vous, afin de trouver ce qui fonctionne le mieux sur votre enfant.

Les positions

Exercer une légère pression sur le ventre d’un bébé qui fait des coliques peut soulager la douleur. N’hésitez pas à l’allonger à plat ventre sur votre jambe, ou votre bras en y ajoutant un mouvement de va-et-vient pour le bercer.  Vous pouvez aussi tout simplement replier ses jambes et les déplier alternativement pour favoriser l’évacuation des gaz.

La bouillotte

L’indétrônable bouillotte sur le ventre, un grand classique ! La chaleur peut apaiser les douleurs, c’est bien connu, et notamment les douleurs abdominales.

Le réflexe du rot

Penser à bien faire faire son rot à bébé après la tétée, c’est éviter un surplus d’air dans l’estomac qui pourrait se transformer en coliques. Un bon réflexe à adopter…

Boire à la verticale

Si votre bébé est nourri au biberon, boire à la verticale, c’est-à-dire en position debout, éviterait de laisser trop d’air passer par la tétine. Certains parents préfèrent aussi les biberons plus petits, ou anti-coliques, pour les remplir entièrement, et limiter ainsi la quantité d’air à l’intérieur même du biberon. Si votre bébé est au sein, il faudrait s’assurer (dans la mesure du possible) que le téton soit bien enveloppé par la bouche du bébé pour que l’air ne passe pas.

Lorsque tous ces conseils ne vous ont pas donnés satisfaction, vous pouvez essayer l’homéopathie.

Dans tous les cas, le meilleur des conseils que nous pouvons vous donner c’est de vous armer de patience !

Des complications sont-elles possibles à cause des coliques ?

Les coliques chez le nourrisson, sont généralement bénignes et disparaissent d’elles-mêmes. Mais n’engendre pas spécialement de complications.

Cependant, si bébé est pris de vomissement ou de douleurs dont il est vraiment inconsolable, ou encore s’il a de la fièvre, il souffre probablement d’autre chose. Consultez donc rapidement un medecin, voir même les urgences.

Malgré tout ça, bébé souffre toujours de coliques

Si malgré toutes ces méthodes vous n’avez toujours aucun résultat pour soigner les coliques de votre bébé, vous pouvez également tenter l’homéopathie. Dans certains cas, vous pouvez même essayer les probiotiques, qui fourniront à bébé les bactéries qui l’aiderons à digérer.

Vous pouvez aussi consulter un ostéopathe spécialiser dans la prise en charge des bébé, mais ne prévoyez pas plus de 3 séances. Au delà, il faut mieux faire confiance au corps médical, car votre bébé souffre probablement d’autre chose.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.