Les différents modes de garde pour un jeune enfant

Tous les jours, des milliers de jeunes parents cherchent la solution la plus sécurisée pour faire garder leur bébé. Cela devient d’autant plus important lorsque le congé maternité prend fin, ou que vous ayez un imprévu qui vous empêche de vous occuper de votre enfant. Trouver le bon mode de garde est un réel défi : entre la baby-sitter et les grands-parents, il existe une multitude d’options qui peuvent vous dépanner. Nous vous en disons plus sur les différents modes de garde pour un jeune enfant.

La crèche, la solution la plus simple

La crèche est recommandée aux parents occupés qui souhaitent confier leur bébé à des personnes de confiance. Ce type de structure accueille les très jeunes enfants dès 2 mois et demi, et jusqu’à 3 ans. La crèche vous permet de confier votre enfant à une équipe de professionnels durant les heures de bureau, ou en fonction de votre (in) disponibilité. Si l’option crèche vous intéresse, prenez le temps de vous assurer que le niveau de sécurité et de compétence des responsables vous inspire confiance. Ces établissements accueillent des professionnels de la petite enfance qui ont pu préparer le CAP AEPE dans des organismes comme celui-ci.

Ce diplôme est la première garantie de la qualité d’accueil auquel votre enfant aura droit. Il vous donne aussi une idée du sérieux du personnel, ainsi que de leurs compétences. Les responsables de crèche sont formés pour passer plusieurs heures avec des bébés et de très jeunes enfants. Ils doivent non seulement avoir des compétences en puériculture, mais aussi être de véritables pédagogues du premier âge. Ils doivent également être patients et attentifs, et savoir répondre aux différents besoins des tout-petits.

Vérifiez également la place disponible dans la crèche, les horaires d’ouverture, la qualité des structures, la sécurité du matériel, et les activités proposées. Si votre enfant a des besoins particuliers, il vous sera possible de l’inscrire dans une crèche adaptée. Une crèche peut être familiale, parentale, ou collective. Certaines entreprises proposent également une aire d’accueil pour les enfants, facilitant votre quotidien.

La baby-sitter, une option à domicile accessible

La baby-sitter est une option retenue par les parents qui veulent garder leurs petits bouts à la maison. Elle est engagée pour surveiller, nourrir, endormir votre enfant durant votre absence. En fonction de l’âge des enfants, vous pourrez opter pour des baby-sitters avec plus ou moins d’expérience. Ce travail est généralement confié à des étudiants qui ont des affinités avec les tout-petits. Les baby-sitters sont des solutions accessibles durant les week-ends et les vacances scolaires.

Si elles sont généralement compétentes, il reste indispensable de prendre quelques précautions. Tout étudiant qui se présente à votre porte pour garder vos enfants n’est pas forcément recommandable. Au cours de la sélection, vous aurez besoin de mettre vos attentes, les besoins de votre enfant, ainsi que sa sécurité en priorité. Les baby-sitters ayant de solides recommandations sont à privilégier. Il est aussi possible d’engager des personnes dont vous connaissez parfaitement les compétences, et dont vous ne doutez pas du sérieux.

N’hésitez pas à engager des baby-sitters expérimentés, et dont vous pouvez consulter l’historique de prestations. Vous pouvez être certain de trouver dans votre entourage des personnes de confiance, ayant les compétences nécessaires pour garder un ou plusieurs enfants. Si vous optez pour la baby-sitter, pensez à adopter le chèque emploi-service. Cette option universelle facilite la démarche de déclaration et de rémunération. Le chéquier peut être obtenu auprès de votre banque, et vous permet de régler les prestations à chaque fois que vous avez besoin d’une baby-sitter. Il vous revient ensuite d’envoyer le coupon de déclaration à l’Urssaf.

L’auxiliaire parentale, une solution sécurisée à la maison

À l’instar d’une baby-sitter, l’auxiliaire parentale se déplace à votre domicile pour s’occuper de vos enfants quand vous n’êtes pas présent. La nounou peut prendre le relais dès le moment où vous partez au travail. Elle vous évite la corvée du trajet pour récupérer vos enfants à la crèche ou dans une structure spécialisée. Votre auxiliaire parentale peut être considérée comme une employée, car elle travaillera directement à votre domicile. S’il n’est pas nécessaire de suivre une formation ou d’être agréé pour exercer ce travail, nous recommandons de vous renseigner sur les compétences de la nounou.

Si vous engagez un auxiliaire non diplômé, vous continuez à bénéficier des réductions d’impositions et des aides de la CAF. Ces supports financiers sont calculés en fonction de vos revenus. Le choix d’une auxiliaire parentale peut représenter un investissement conséquent pour une petite famille. La solution est surtout privilégiée par les parents qui ont deux enfants ou plus à faire garder. Notez que cette option peut représenter un avantage financier, elle est d’ailleurs retenue dans le cadre d’une garde partagée. La nounou accomplit des tâches dont les baby-sitters ne peuvent pas toujours s’occuper.

En plus de veiller à la sécurité permanente des enfants, elle assure leur hygiène. L’auxiliaire parentale se charge aussi de l’habillage, de la préparation et de la prise des repas, de l’éveil et du développement de l’enfant, ainsi que de ses devoirs. La nounou peut aussi s’occuper d’emmener vos enfants à l’école, et assure les tâches ménagères indispensables pour entretenir la qualité de vie des tout-petits.

Les grands-parents, le mode de garde le moins cher

Les enfants qui ont la chance d’avoir encore papy et mamie ont la possibilité de se faire garder quasi gratuitement durant les soirées, le week-end, et une partie des vacances. Cette solution dépanne les parents qui doivent faire face à un contretemps, ou qui n’ont pas les moyens d’engager une garde à domicile. Les grands-parents n’ont aucune difficulté à répondre aux besoins de leurs petits protégés. La garde devient un moment de partage, permettant aux deux générations de créer un solide lien affectif.

Papy et mamie sont aussi les personnes les plus compétentes de votre entourage lorsqu’il s’agit de surveiller l’alimentation de vos enfants, ou de trouver des activités qui leur plaisent. N’oubliez cependant pas que le recours aux grands-parents pour une garde express doit être occasionnel. C’est une option que vous pourrez aisément combiner avec la crèche ou le centre de loisirs lorsque vous n’avez pas la possibilité de vous libérer en soirée.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.