Quel régime alimentaire faut-il adopter pendant votre grossesse ?

regime alimentaire grossesse

Sommaire

L’alimentation joue un rôle crucial dans le bien-être de chaque être humain et encore plus chez la femme enceinte. En effet, pendant cette période délicate, la femme doit manger, non seulement pour subvenir à ses propres besoins nutritifs, mais aussi à ceux de son bébé.

Chacun des éléments consommés par la mère pendant la grossesse peut impacter d’une manière ou d’une autre l’état physique de l’enfant plus tard. Si vous êtes enceinte, vous comprendrez donc la raison pour laquelle votre alimentation doit être très contrôlée.

Voici quelques conseils pour adapter vos habitudes alimentaires durant votre grossesse.

Connaître vos besoins

Avant de vous mettre à définir votre nouveau régime, il faut d’abord que vous sachiez concrètement ce dont vous aurez besoin du point de vue nutritionnel. Les besoins nutritionnels de la femme enceinte dépendent de deux grands critères : les quantités à consommer et les aliments à prioriser.

Les aliments à favoriser

Lorsque vous êtes enceinte, l’équilibre alimentaire qui consiste à consommer assez de chaque nutriment doit être votre préoccupation principale. Pensez donc à toujours ajouter quelques fruits et légumes à votre assiette pour avoir votre dose journalière de vitamines et de sels minéraux.

Pour votre apport en glucides, le pain et les aliments à base de céréales seront vos alliés. Idéalement, préférez les céréales complètes qui sont beaucoup plus riches que celles manufacturées.

regime alimentaire grossesse airnounou

Durant la grossesse, vos besoins en aliments riches en fer et en calcium augmentent beaucoup, il faut donc les combler. N’oubliez donc pas d’intégrer les produits laitiers, le poisson et la viande (à quelques exceptions près) à votre liste d’aliments-amis.

Sur des sites comme Alimentation Grossesse, vous pourrez vous informer sur les propriétés de différents aliments et vous pourrez vérifier s’ils sont adaptés à vous. Autre aspect important : buvez beaucoup d’eau et ne restez pas déshydratés trop longtemps.

Les quantités

Il est de croyance populaire que la grossesse rime forcément avec de plus grandes rations de nourriture, ce qui n’est pas vraiment idéal. Le plus important pour la femme enceinte n’est pas tellement la quantité de nourriture qu’elle doit consommer, mais plutôt la qualité de celle-ci.

Pendant toute la durée de votre grossesse, veillez à prendre vos repas de façon régulière. Même sans avoir un très gros appétit, manger à des heures précises régulièrement pendant la grossesse vous sera très bénéfique.

Le manque d’appétit peut survenir à tout moment dans la grossesse, mais il est souvent passager. Dans ces conditions, ne vous forcez pas à manger, de peur que votre estomac réagisse en accentuant vos nausées. Toutefois, si votre manque d’appétit dure un peu trop, consultez immédiatement votre médecin.

Pour qu’elle reçoive un apport énergétique suffisant, il est conseillé que la femme enceinte prenne un minimum de 3 repas, 2 collations et d’un goûter. En fractionnant votre alimentation de cette manière, vous préviendrez certains désagréments tels que les troubles digestifs et vous éviterez les fringales.

Savoir quels aliments éviter

Cela est assez répandu, mais la répétition ne coûte rien : évitez au maximum les aliments contenant des excitants pendant votre grossesse. Caféine, théine et alcool sont des éléments à éviter à tout prix pour votre bien et celui du bébé qui les consomme par le placenta.

Les sucres raffinés et autres substituts contenus dans les boissons gazeuses et les sucreries industrielles sont également à bannir. Leurs effets sur le fœtus sont encore inconnus à ce jour, mais ils sont soupçonnés d’être à la base de nombreux troubles chez les nouveau-nés.

Les toxi-infections alimentaires, dont la listériose et la toxoplasmose, font partie des pathologies les plus dangereuses pour les fœtus. Afin de ne pas les contracter, évitez :

  • le poisson, la viande ou les fruits de mer crus ou mal cuits ;
  • les fromages à pâte molle et les produits de charcuterie ;
  • et les fruits et légumes mal lavés.

La consommation des aliments frits et panés présente aussi quelques risques pour le bon développement du fœtus pendant la grossesse.

Varier les plaisirs

Malgré toutes les interdictions alimentaires que votre grossesse vous impose, pensez néanmoins à diversifier vos repas. Vous permettrez ainsi à votre enfant d’explorer le vaste monde des goûts et des saveurs depuis le ventre. Cela peut même influencer d’avance ses préférences alimentaires quand il naîtra.

De temps en temps, écouter vos envies et céder à la tentation d’une petite pâtisserie maison ne vous fera pas de mal. Manger est avant tout un plaisir et si vous appréciez vos repas, vous intégrerez vos nouvelles habitudes alimentaires beaucoup plus facilement.

Si vous êtes végétarienne ou végétalienne, pensez à consulter un médecin ou une sage-femme pour savoir comment aménager vos habitudes alimentaires. Vous pourriez vous faire prescrire quelques compléments alimentaires tels que la vitamine B12 pour que votre enfant ne souffre pas de carences graves.

En revanche, si vous êtes intolérante au gluten, cela n’impactera pas beaucoup l’évolution de votre grossesse et la santé de votre bébé.

Ces articles devraient vous intéresser

Besoin d'une nounou ou d'un(e) babysitter de confiance ?

Rejoignez plus de 4600 autres parents qui nous font confiance ! Inscrivez-vous gratuitement dès maintenant, publiez votre annonce, et accédez à nos profils vérifiés pour la garde et le soutien scolaire de votre enfant.
0 0 votes
Évaluer l'article
S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Aucune demande reçue
pour le moment !

Nous sommes à votre écoute

RGPD*

Je suis parent

Je veux faire garder mes enfants ou leur offrir du soutien scolaire

Je rends service

Je veux garder des enfants ou proposer du soutien scolaire

Signalement

Signalement !