devenir assistante maternelle agréée airnounou.com

Comment devenir assistante maternelle agréée ?


En France afin de pouvoir devenir assistante maternelle agréée et garder des enfants chez soi à titre professionnel il faut effectuer quelques démarches.
Être assistante maternelle implique certains changements de vos habitudes professionnelles mais également investissement personnel dans votre vie privée. Ce mode de garde engendre quelques changement dans votre vie quotidienne.
Alors avant de vous lancer, nous vous donnons toutes les informations nécessaires afin de savoir ce qu’il faut pour devenir assistant maternel.


Trouvez des enfants à garder : Inscrivez-vous ici

Quelles démarches pour devenir assistant maternel agréé ?

Première étape : la demande d’agrément 

Dans certains départements il est nécessaire de suivre une réunion d’information pour toute demande d’agrément nous informe Camille puéricultrice et auteur du site monblogdebebe.fr.
Pour y participer vous devez contacter votre PMI (Protection Maternelle Infantile, liée au Conseil Général), qui vous indiquera l’ensemble des informations nécessaires.
Suite à cela la PMI vous fournira le formulaire de demande d’agrément par lettre recommandé avec accusé de réception à compléter et muni des pièces suivantes :

  • un certificat médical (suite à une visite médicale assurant que votre état de santé vous permettant d’accueillir des enfants)
  • La copie Pièce d’identité
  • La copie de votre titre de séjour en cours de validité et vous autorisant à exercer une activité professionnelle
  • Une copie de votre justificatif de domicile
  • Un extrait de votre casier judiciaire (il faudra également fournir une copie de casier de vos proches également)
  • si vous accueillez déjà des enfants et que vous demandez un renouvellement de votre agrément, vous devrez fournir votre planning .

Vous pourrez retrouver le formulaire de demande d’agrément en ligne et le compléter muni des documents cités plus haut puis le retourner à l’adresse indiquée.

Seconde étape : Rendez vous et visite de la PMI

La visite de la PMI est obligatoire et permet de vérifier si vous être éligible à l’acceptation de votre agrément selon une grille de critères très strictes.
Quelques semaines après avoir remis votre demande pour devenir nounou agréée, vous serez contacté par la puéricultrice.
Elle fixera avec vous une date de visite du lieu où vous exercerez votre métier d’assistante maternelle.
Cette visite permet de confirmer ou non que vous êtes apte à accueillir un ou des enfants à votre domicile.
Dans certain cas, il peut y avoir plusieurs visites et entretiens.
Le but est de vérifier les observations qui auraient pu être faites lors de la première visite.

Troisième étape : la réponse du Conseil Départemental

L’étude de votre dossier de demande d’agrément peut prendre jusqu’à 3 mois.
Vous êtes ensuite notifié de la décision de votre département de vous agréer ou non.

L’agrément indiquera :

  • le nombre d’enfants que vous pouvez accueillir
  • leur âge
  • le type d’accueil

Dans certains cas l’avis du conseil départemental pour l’agrément est défavorable.
Un courrier de notification vous indiquant les motifs de refus vous sera envoyé.
Vous disposez d’un délai de deux mois afin de faire un recours auprès des services compétents.

Cependant avant de devenir nounou agréée officiellement, vous devrez justifier de votre présence à la première partie de la formation d’assistant maternel.

Formation des assistantes maternelles agréée

Ne cherchez pas de cours d’assistant maternel agréé, il n’existe aujourd’hui qu’une seule formation pour être assmat.

Celle-ci se déroule en deux parties :

Première partie : il s’agit d’une formation durée de 60h pour acquérir les bases de la garde d’enfant.

Deuxième partie : 60h de formation pratique (il existe une dispense pour les personnes diplômées d’un CAP petite enfance par exemple)

D’ailleurs, à l’issue de ces deux parties de formation pour devenir assistant maternel agréé, celles qui le souhaite peuvent passer le CAP petite enfance.

Devenir nourrice sans agrément ?

Il n’est pas possible de devenir nounou sans agrément (ou assistante-maternelle sans agrément).
L’agrément étant délivré uniquement par les autorités compétentes, vous devrez obligatoirement passer par votre Conseil Général afin de devenir assmat.
Vous devez obligatoirement suivre la formation des assistantes maternelles proposée dans votre département

Être assistant maternel agréé

Pour être assistante maternelle, il ne faut pas uniquement aimer les enfants.
C’est un métier qui demande de la patience, du savoir-être et beaucoup d’attention.
Il faut également savoir s’adapter continuellement car chaque enfant, tout comme leurs parents ont des besoins et des attentes différentes.
Vous devrez faire preuve d’autonomie et de ténacité, car c’est un travail avec beaucoup de contraintes et vous aurez parfois des horaires très importants (jusqu’à 50h par semaine !).

Gestion de la vie privée de l’assistante maternelle

La contrainte la plus importante lorsque l’on est assistante maternelle, est que la vie de famille s’en trouve grandement bouleversée, sans compter l’épuisement professionnel du métier de nounou.
Si vous avez des enfants en bas âge par exemple, un sentiment de rivalité peut s’installer avec les autres enfants.
En cas de présence d’animaux, vous devrez peut-être adapter votre logement à l’accueil des enfants. (Certains parents peuvent d’ailleurs voir d’un mauvais oeil la présence d’animaux).
Sachez que si vous avez dans votre domicile des animaux de première et/ou seconde catégorie, votre demande d’agrément sera systématiquement refusée.
Autrement, il faut également savoir que vous aurez probablement à faire aménagement du logement.
Mettre des protections aux angles des tables, protéger vos prises électriques ou le va-et-vient régulier de parents (qui prennent parfois une peu de temps notamment lors des transmissions).
Ajoutons également les salaires (surtout lorsque plusieurs parents vous embauchent) parfois versés à des dates irrégulières.

Assurance spécifique pour assistante maternelle

Renseignez-vous auprès de votre assureur qui pourrait par exemple, vous proposer une assurance spécifique.
Car vous avez obligation de souscrire une assurance responsabilité civile professionnelle AVANT l’accueil du premier enfant.

Comme vous le voyez devenir assistant maternel demande beaucoup des efforts professionnels mais aussi personnels.
Si vous êtes en première ligne, vos proches seront également amenés à participer à votre réussite dans le métier.
Parlez en avant de vous lancer, maintenant que vous avez toutes les informations pour devenir assistante maternelle.

Travailler seule à la maison ou travailler en MAM ?

Nombreuses sont les personnes qui se posent cette question. Il n’y a pas de réponse toute faite et cela dépend de beaucoup de facteurs : le type de contrat que vous avez déjà et si vous acceptez de réorganiser le quotiedien de votre foyer en fonction de votre métier, entre autres choses.

Cela fonctionne pour certains et pas pour d’autres, mais il y a certaines étapes à suivre lorsque vous essayez de décider entre travailler seul(e) ou travailler en Maison d’Assistantes-Maternelles (MAM).

La première étape consiste à vous demander quel est l’age des enfants avec lequel vous êtes à l’aise.

Vous aurez souvent des petits bébés ou vous vous occuperez d’enfants plus âgés pendant la journée. Cela présente des avantages et des inconvénients, même si le temps qu’il faut passer à s’occuper d’eux peut entraîner un niveau de stress plus élevé au travail.

La deuxième étape consiste à analyser votre situation financière.

Pour travailler à la Maison d’assistantes maternelles, vous devez trouver un lieu de travail spécifique, l’aménager et être sélectionné par les parents. Ils vous paieront un salaire horaire pendant que vous serez avec leur(s) enfant(s), mais vous devrez également disposer d’un revenu permettant de supporter toutes vos charges.

La troisième étape consiste à prendre en compte le mix vie privée / vie professionnel

Travailler seul à la maison signifie que vous devez également réorganiser votre maisons pour votre métier. Et en supporter seul(e) la prise en charge des frais divers.

Selon la taille de votre maison ou appartement, votre famille subira également votre travail, notamment en cas d’horaires atypiques.

Si vous travaillez dans une MAM, vous aurez peut-être plus facilement séparer le temps de travail et le de temps de qualité passé avec votre famille et vos amis.

La quatrième étape consiste à penser aux questions de santé et de sécurité.

Travailler dans une MAM signifie que vous devez suivre toutes les règles et réglementations relatives à l’emploi d’assistants maternels. Cela implique d’avoir des assurances spécifiques pour les nounous et le nombre approprié de nounous disponibles pour assurer les services pour le bien être des enfants.

La sécurité psycho affective est également essentielle. Un environnement où les enfants sont heureux, calmes et où il existe une interaction positive entre les adultes et les enfants réduira le niveau de stress au travail pour la nounou.

Avantages et inconvénients du métier d’assistant maternel

  • Vous pouvez fixer vos propres horaires
  • Pas de trajet domicile-travail
  • Pas de réunions ou d’échéances pour vous empêcher de passer du temps avec votre famille et vos amis
  • Vous avez le temps de faire vos propres tâches ménagères
  • Vous pouvez travailler en pyjama si vous le souhaitez (si si certaines le font !)
  • La garde d’enfants est très demandée, il y aura donc toujours un besoin d’assistants maternels
  • Il implique également une stimulation intellectuelle, qui peut être épanouissant pour de nombreuses personnes, enfants comme adultes
  • Vous vous organisez comme si étiez votre propre patron et afin de travailler de manière flexible

En conclusion,

Obtenir l’agrément d’assistante maternelle n’est pas une mince affaire et est une décision qu’il ne faut ni prendre à la légère, ni prendre tardivement.

La décision de travailler comme nounou agréée est une décision importante qui ne doit pas être prise sans connaissances. Il peut également être difficile de trouver des informations sur ce type d’emploi, ce qui peut vous amener à prendre des décisions sans avoir toutes les informations nécessaires.

Nous espérons que notre article a permis de mieux comprendre ce que signifie travailler comme assistante-maternelle (dans une MAM ou à la maison) et vous a donné quelques conseils sur la meilleure façon de se préparer à ce parcours professionnel.

Si vous avez des questions ou souhaitez plus de conseils, n’hésitez pas à nous contacter ! On vous attend en commentaires.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.