airnounou-mam-avantages-inconvenient

Les avantages et inconvénients de la Maison d’Assistants Maternels ?

Comme toute chose, la Maison d’Assistants Maternels a des avantages et des inconvénients, mais il faut avant tout bien préciser pour qui la structure est avantageuse ou non. Pour le professionnel, pour l’enfant, ou encore pour les parents ?

Des enfants épanouis, mais des maladies contagieuses plus fréquentes

Plus petite qu’une micro-crèche, la Maison d’Assistants Maternels concilie la vie en collectivité et l’intimité. L’encadrement des enfants peut être parfaitement maîtrisé, ce qui donne comme résultats :

Cependant, l’assmat n’est pas forcément un(e) pédiatre. En cas de maladie – notamment de maladie contagieuse – elle doit prendre d’urgence les mesures nécessaires pour éviter le pire, notamment lorsque le recours à un médecin s’avère indispensable.

Si l’enfant était gardé au domicile de l’assistant(e) maternel(le), il y aurait moins de risques de contagion à craindre. Quant à la crèche, dans certain cas un pédiatre y travaille ou est disponible.

Une souplesse dans les horaires, mais des conditions d’accueils différentes.

En général, les parents peuvent confier leurs enfants à la MAM très tôt le matin, dès 4 h, par exemple, et ne les chercher très tard. L’assistant-maternel, travaillant en MAM reste le salarié du parent-employeur. Résultat il est nécessaire de surveiller le temps de travail effectué par l’assmat.

Attention, au sein d’une MAM, une assistante-maternelle ne remplace pas une autre au pied levé sans prévenir. Bien qu’il y ait d’autres professionnels au sein de la MAM, elles ne peuvent pas prendre plus d’enfants que n’autorise leur agrément. De plus, les conditions d’accueil peuvent différer selon leur organisation interne.

Des parents rassurés, mais de personnel parfaitement formé à la garde d’enfants.

Certains parents peuvent être sceptiques à l’idée de laisser leur enfant à la charge d’une seule personne. En le confiant à une Maison d’Assistants Maternels, ils seront rassurés. Le regroupement de plusieurs assmat au sein d’une même structure va en effet apaiser cette crainte. Dans une MAM, fini la solitude de l’assistante-maternelle, on travaille en équipe. De plus, en cas d’empêchement de l’assistant(e) maternel(le), la délégation de garde est possible.

Tous les membres d’une MAM sont diplômés ou formés dans la petite enfance

Avant 2019, l’agrément suite au suivi d’une formation suffisait. Actuellement, les assistants maternels bénéficient de modules de formations plus complets dont voici les détails :

  • Le module se rapportant aux besoins fondamentaux de l’enfant s’apprend pendant 30 heures.
  • Les particularités de la profession (droits et devoirs, relation contractuelle assistant-maternel-parents, etc.) pendant 20 heures.
  • Les responsabilités qui incombent à l’assmat et sa position dans le système d’accueil de l’enfant s’apprend durant 15 heures.

Les assistants maternels diplômés du CAP AEPE (Accompagnant Éducatif Petite Enfance), qui ont réussi les examens professionnels 1 et 2 de ce CAP , n’ont plus besoin d’apprendre les deux premiers modules cités ci-dessus.

Enfin, possédant déjà le CAP Petite Enfance ou ceux déjà diplômés de la petite enfance n’ont plus besoin d’apprendre les besoins fondamentaux de l’enfant.

En résumé, les assistants maternels non diplômés, mais titulaires d’un agrément, doivent avoir appris les trois modules complets.

Ceci étant, les parents ne doivent plus se soucier du savoir-faire et du savoir-être de ces “éducateurs” qui passeront beaucoup de temps avec leur enfant.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.