charge mentale

La charge mentale : qu’est-ce que c’est ?

La charge mentale mythe ou réalité ?

Et bien d’une famille à l’autre c’est malheureusement une réalité !

La charge mentale c’est lorsque la gestion de la vie familiale n’est occupée que par une seule personne, bien (trop) souvent la charge mentale est le mal qui ronge les mamans !

La femme doit donc comme une “chargée de projet” gérer son activité professionnelle mais elle doit également s’occuper des tâches ménagères, des rendez-vous et évènements familiaux mais aussi de manière générale des besoins de chacun…

Cependant tout ce travail “invisible” et très souvent frustrant, n’est pourtant pas très difficile à alléger.

En claire, c’est quoi la charge mentale ?

C’est lorsque dans couple ou dans une famille, une seule personne se charge d’à peu près tous les évènements du quotidien.

En effet lorsque dans une famille ou un couple, une seule personne (généralement la femme) est chargée de faire les courses et le ménage, s’occupe des enfants, pense aux besoins des uns et des autres etc… et que l’autre membre du couple ne prend jamais aucune initiative, on parle de charge mentale.

Ces mauvaises habitudes qui perdurent depuis les générations précédentes sont encore bien trop présentes, mais il faut aussi penser aux générations futures, en apprenant à nos enfants à répartir les tâches.

D’ailleurs ces inégalités viennent s’ajouter aux autres, privant encore une fois les femmes d’un peu de répit, même au sein de leur foyer.

Comment partager la charge mentale ?

C’est pourtant très simple, mais l’initiative doit venir de l’autre membre de couple.

Certain(e)s conjoint(e)s aident pourtant, mais se limitent trop souvent au stricte minimum (histoire de se donner bonne conscience 😉 ), dans d’autres cas, l’aide apporté n’est jamais considérée comme suffisante par celui qui la reçoit.

Il ne faut pas que le(la) conjoint(e) vous réponde des choses du genre : ” il fallait demander” car c’est typiquement le genre de réponse qui sous-entend que le problème est loin d’être résolu, et qu’aucune initiative ne sera prise.

Dans les cas extrêmes, vous pouvez également préparer une liste des tâches qui seront réparties équitablement, afin que chacun participe aux corvées régulières par exemple.

Mais attention ne pas créer vous même votre propre charge mentale

Très souvent, certaines femmes pensant que leur conjoint ne sera pas capable de faire aussi bien qu’elle le ménage, qu’il ne saura pas parfaitement ranger les courses ou qu’il saura pas comment bien nettoyer la salle de bain, préfère le faire elles-même.

Est-ce si grave si le ménage n’est pas aussi bien fait que dans un hotel 5* ?

Les vêtements des enfants, ne sont pas tous ton sur ton : est-ce que le monde va s’effondrer pour autant ?

Si la lessive, n’est pas faite telle jour à telle heure, vos enfants grandiront-ils moins bien ?

Il faut donc apprendre à relativiser !

De ce fait, une charge mentale peut tout à fait se créer de toute pièce !

Une femme pensant qu’elle fait le ménage mieux que son conjoint, ne laissera pas celui-ci s’en occuper.

Un homme persuadé de mieux s’occuper du montage de l’étagère, n’aura pas envi que sa conjointe gère son bricolage.

En effet, (par auto-persuasion ??) on peut créer soi-même sa propre charge mentale sans pour autant qu’elle n’ait la moindre raison d’être.

Arrêtez donc de penser que ce que vous faites est mieux que votre conjoint(e), ce n’est pas une compétition ! Apprenez à accepter et à apprécier l’aide tel qu’elle vient (du moins au début), au risque, dans le cas contraire de démotiver votre dévoué(e).

Comme vous avez pu le lire ci-dessus la charge mentale n’est pas exclusivement réservée aux femmes au contraire.

Un homme vivant avec une femme voulant tout contrôler, ne pourra malheureusement pas faire autrement que de subir la charge mentale de celle-ci.

Une femme vivant avec un homme exigeant que ses chemises soient repassées de telle ou telle manière, fera (pour faire plaisir ??) le repassage de telle ou telle manière.

Alors attention, avant de crier au loup, pensez à prendre du recul car 100%  des situations ne sont pas identiques d’une famille à l’autre, il n’y a pas de réponse type à un problème qui parait commun.

Et tentez toujours le dialogue avant toute chose, inutile de partir en croisade contre des situations complexes qui ont souvent une solution très simple.

Laisser un commentaire