trotteur ou pas interdit en france airnounou

Trotteur ou pas ?

Dans la vie d’un bébé, les 24 premiers mois sont très importants et déterminants pour son bien-être physique et psychique.  Les enfants essayent de se déplacer et de trouver leur équilibre pour pouvoir se mettre déplacer rapidement. C’est pour cette raison qu’il existe aujourd’hui plusieurs accessoires de puériculture permettant d’aider les bébés à marcher. Découvrons ensemble, à travers cet article, les avantages et les inconvénients des trotteurs pour bébés pour que vous puissiez faire le bon choix !

Les trotteurs pour bébé sont des structures ayant un design assurant le maintien du bébé en position débout. Équipés de petites roues, les trotteurs permettent également de se déplacer plus librement. Ce moyen de déplacement fait souvent débat !  Certains parents sont pour les trotteurs, d’autres sont contres. Alors, quelle décision prendre ?

Les avantages qu’offrent le trotteur

C’est grâce au trotteur, qui s’utilise comme un Youpala, que le bébé puisse se déplacer et découvrir le monde en toute liberté. Les trotteurs permettent aux enfants de développer leurs habilités motrices et leur autonomie.  Ces accessoires sont, à la fois, des moyens d’apprentissage, d’amusement et de loisir.

Quels sont les inconvénients des trotteurs ?

Bien que les trotteurs permettent aux bébés d’apprendre rapidement à se mettre débout et à marcher, ils ont quelques inconvénients. Les trotteurs ne sont adaptés qu’aux petits capables de s’asseoir, c’est-à-dire à partir de 8 ou 9 mois. De plus, il est nécessaire de rester vigilant durant l’utilisation pour éviter tout risque d’accident.

Les trotteurs donnent beaucoup de confiance aux enfants, ils peuvent donc essayer de découvrir des endroits dangereux pour eux.

Les trotteurs sont interdits chez les assistantes-maternelles ?

Si au Canada, ils sont tout simplement interdits à la vente depuis 2004, en France, l’usage des trotteurs (Youpala) sont fortement déconseillés chez les assistantes maternelles ainsi que l’ensemble des professionnels de la petite enfance par les PMI (renseignez vous, auprès de la PMI en charge de votre secteur). Cependant, au moment où nous écrivons cet article, il n’y a aucun texte de loi interdisant formellement l’usage du trotteur en France.

Alors, trotteur ou pas ?

Faciles à utiliser, disponibles en plusieurs designs, modèles et très stables, les trotteurs pour bébé sont indispensables et utiles, à condition qu’ils soient conformes à la norme “EN 1273 : 2005“.

Si votre bébé a 8 mois ou plus, pensez à lui offrir un trotteur de qualité. C’est le meilleur moyen pour favoriser l’apprentissage de la marche. N’hésitez pas à observer chaque mouvement de votre bébé pour éviter le basculement, surtout durant les 2 premières semaines d’utilisation. Les pédiatres et les kinésithérapeutes sont unanimes et sont pour l’utilisation du trotteur sous certaines conditions :

  • sous surveillance parentale,
  • durée d’utilisation limitée à 10-15 minutes par jour,
  • installation des barrières de sécurité…, dans un environnement sécurisé pour bébé

Quelle alternative au trotteur ?

L’idée étant de stimuler l’aptitude de bébé à marcher, vous pouvez investir par exemple dans un tapis d’éveil ou encore dans un parc adapté.

Ainsi bébé pourra tenter de se mettre debout, à son rythme, mais surtout dans un espace sécurisé. La curiosité naturelle des enfants lui permettra d’expérimenter son équilibre.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.