3 idées de cadeaux originaux pour un enfant

Idées de cadeaux originaux

En dehors des jouets et jeux de sociétés, en tant que parents nous sommes souvent à la recherche d’idées de cadeaux originaux. Pour vous aider dans votre quête du cadeau parfait nous vous proposons trois idées originales pour faire plaisir à ceux que vous aimez.

1. Un cadeau étoilé, notre idée cadeau préférée

Offrir une étoile est une manière originale de faire un cadeau unique.

Qu’il s’agisse d’un cadeau anniversaire, de noël ou de cadeaux de bapteme l’idée du cadeau étoilé, se prête parfaitement au critère du cadeau différent…quelque soit son âge.

offrir une étoile idée cadeaux

Dans le détail, vous choisissez une constellation et vous baptisez une étoile du nom de votre choix.
Vous recevrez dans des délais très court (après avoir essayé, il nous a fallu 48h pour recevoir notre cadeau étoilé).
Selon le coffret sélectionné, vous trouverez par exemple : un certificat officiel et numéroté attestant le nom de l’étoile baptisée, son emplacement dans la constellation choisit, un fiche explicative et même…un poème !

2. Le MÖLKKY®

Si vous êtes à la recherche d’une idée cadeau durable et ludique le Mölkky est ce qu’il vous faut.

molkky enfant idée cadeau

L’avantage c’est qu’on peut y jouer à partir de 2 joueurs. On peut d’ailleurs y jouer très jeune, à partir de 3 ans environ.

Comment jouer ? 

Chaque joueur doit lancer un quille contre les autres qui sont numérotées (un peu comme au bowling, où on lance la boule contre les quilles également). Il suffit ensuite de compter les points selon les quilles touchées. Celui qui a plus de point remporte la partie.

3. La roue géante

Vous préférez le cadeau sportif pour épuiser vos enfants (oui oui on le fait tous 😉 ) essayez la roue géante gonflable.

roue gonflable enfant multicouleur idée cadeau

Un seul défaut…il faut le gonfler. Deux solutions vous pouvez vous relayer entre parents ou sinon faire l’acquisition d’une pompe, c’est au choix !(haha).

Ce n’est pas un cadeau qu’on voit tous les jours, mais il a l’avantage d’être physique en plus d’être original. Si vous manquez d’espace chez vous, n’hésitez pas à vous rendre dans un parc par exemple.

Ces articles devraient vous intéresser :

Devenir babysitter à 14 ans
Idées d’activités pour occuper les enfants
5 conseils pour trouver des enfants à garder

Comment devenir baby sitter ?

Nos conseils pour devenir babysitter

Pour devenir babysitter, il n’y a rien de compliqué. C’est justement pour cette raison que le baby-sitting est le petit job numéro 1 chez les ados. Mais afin que tout se déroule pour le mieux, surtout lorsqu’on parle de garder des enfants, il est cependant important de suivre quelques règles. Que vous soyez collégien ou lycéen, l’équipe d’AirNounou.com a donc décidé de vous guider afin de vous donner les clés pour devenir les meilleurs babysitters possible

Vous cherchez des enfants à garder ?

Inscrivez-vous

Complétez votre profil et les parents pourront facilement vous contacter

Quelles formations pour devenir baby sitter ?

En France il n’existe pas de formation ou de cursus officiel pour devenir baby sitter. Cependant, il est tout à fait possible de vous former à la garde d’enfant, grâce à un parcours professionnel qui vous permettra de gagner en crédibilité.

Pouvez par exemple :

  • être titulaire d’un BAFA
  • avoir effectué un stage en crèche/garderie/maternelle/tap ou encore chez une assistante-maternelle

A noter qu’il est tout à fait possible de faire du babysitting sans diplôme, surtout si vous êtes collégien ou lycéen. Il faut noter que l’âge légal pour commencer le babysitting est entre 14 et 16 ans.

Pour devenir babysitter : maîtrisez un maximum sur les soins et la sécurité des enfants

Concrètement, les parents qui souhaitent que vous gardiez leurs enfants, doivent pouvoir vous faire confiance. Ils ne confieront pas leurs enfants à n’importe qui.

Si vous ne savez pas changer une couche, garder un bébé ou vous occuper d’un enfant en bas âge risque d’être compliqué.

Commencez par exemple par vous former aux gestes de premiers secours sur les jeunes enfants, il faudra compter pour cela un investissement entre 15 et 20€.

Ensuite, si vous n’avez pas pour habitude de garder des enfants, faite le tour de vos proches afin de passer régulièrement du temps avec des enfants, (sous la surveillance d’un adulte pour débuter). C’est idéal pour se faire une idée du déroulement d’un babysitting. Mais aussi pour gagner en confiance et en expérience.

Avec un minimum d’expérience avec les enfants, il sera plus facile de devenir babysitter.

Devenir baby sitter c’est être disponible régulièrement.

Un baby sitter, lorsqu’il ne s’agit pas d’une garde d’enfant régulière, sera amené à garder des enfants afin que les parents gagnent un peu de temps libre par exemple.

Ainsi, un babysitter pourra garder des enfants un mercredi ou vendredi soir, durant tout un weekend ou parfois pendant les vacances scolaires.

Quoiqu’il en soit, pour devenir babysitter, vous devrez être assez régulièrement disponible.

Il est donc important dès le départ, de prendre le temps de déterminer clairement vos disponibilités. Ainsi vous pourrez indiquer aux parents votre planning. D’ailleurs sachez que plus vous serez disponible et plus vous avez de chance d’intéresser les parents.

Quels sont les taches que l’on demande généralement à un baby sitter ?

Généralement le babysitter ne fait pas QUE garder les enfants.

Lorsqu’il s’agit de gardes régulières, les parents demandent généralement aux babysitters :

  • d’aller chercher l’enfant à la sortie de classe
  • de lui donner le gouter
  • de lui donner le bain
  • de l’aide pour les devoirs (selon l’âge)

Lorsqu’il s’agit de garde d’enfants ponctuelle, les besoins des parents seront généralement en fonction de la durée du baby-sitting.

Dans tous les cas, devenir babysitter, implique de devoir rendre service à des parents qui recherchent une aide pratique et de proximité.

Les clés pour devenir un bon baby-sitter :

Il vaut mieux être clair niveau tarif : faites le point sur le coût d’un babysitting dans votre secteur ainsi vous serez au courant des prix pratiqués afin de n’être ni trop cher, ni pas assez.

  • Faites passer le message : pour devenir babysitter faites le savoir autour de vous. (retrouvez ici nos conseils pour trouver des enfants à garder)
  • Prévoyez des activités avec les enfants (vous pourrez en parler aux parents lors d’éventuel entretien d’embauche par exemple)
  • Ne soyez pas collé à votre smartphone (et ni aux réseaux sociaux de manière générale), les parents souhaitent vous faire confiance pour garder leurs enfants à 100% pas moins que cela.
  • Soignez votre apparence : faites une bonne première impression aux parents et aux enfants

Dans tous les cas soyez vous même, n’en faites pas trop, inutile de transformer en Nanny McPhee

 

Pourquoi utiliser un parc pour bébé ?

Au fur et à mesure qu’il grandit, bébé développe ses capacités motrices, si bien qu’il devient plus curieux. À première vue, cela semble inoffensif, mais en réalité, ça implique que votre attention devra être décuplée. En effet, ce n’est pas rare de voir des enfants se blesser ou tomber à cause d’une course ou d’un jeu. La situation se complique s’il y a des animaux domestiques ou des escaliers. Face à cela, une question se pose : comment faire si vous devez vous concentrer sur une tâche ou changer de pièce, un court instant et ne pouvez garder un œil sur votre bébé ? C’est là que le parc pour bébé apporte tout son intérêt. Grâce à cet équipement, vous serez plus rassuré et plus serein.

Vous cherchez des enfants à garder ?

Inscrivez-vous

Complétez votre profil et les parents pourront facilement vous contacter

Accompagne le développement du bébé

Il faut rappeler qu’un parc bébé est un dispositif conçu pour un bébé à partir de six mois. Grâce à cet équipement, il profitera d’un espace qui lui est principalement réservé. À l’abri des regards, il peut se développer à son rythme. Il peut jouer, s’amuser et s’éveiller en toute tranquillité. Ainsi, en le mettant dans son parc, attendez-vous à ce qu’il apprenne facilement à se mettre debout. En effet, à force de s’accrocher aux parois de l’équipement, il renforce ses muscles et ses jambes. Par conséquent, il n’aura plus de difficulté à se relever et à s’asseoir. Et même lorsqu’il tombe, rassurez-vous, il n’y aura aucun accident. Tout simplement parce que ce mobilier est doté d’une couche de protection afin d’éviter une chute fatale.

En outre, sachez qu’un parc bébé apprend à votre bout de chou à se débrouiller. En d’autres termes, il l’aide à avoir plus d’autonomie. Ainsi, en restant des heures dans un même endroit, il aura tendance à s’occuper rapidement. Dans la plupart des cas, il expérimente de nouvelles choses, comme mâcher ou titiller des objets. Alors n’oubliez pas de lui laisser des jouets. Sur ce point, n’hésitez surtout pas à les varier afin d’éveiller encore plus sa curiosité. Cet équipement est également intéressant dans la mesure où il accompagne votre bébé à découvrir son corps. Grâce à des moments seuls dans son parc, il saura facilement saisir des objets au bout de ses mains, regarder l’environnement qui l’entoure.

Il peut également se préparer à la marche. Au début, ce sera encore assez difficile, car il aura encore besoin de ses deux mains pour s’agripper sur quelques choses. Généralement avec un parc bébé, ce sera plus facile étant donné que ce dernier est entouré de barreaux, ce qui lui servira d’appui pour se déplacer. Ainsi, au fur et à mesure d’exercer cette position, il arrivera marcher pour ensuite se déplacer comme un grand.

Un équipement sécuritaire et évolutif

Le parc bébé est sans doute l’endroit idéal pour garder votre petit chou, car en restant dans son espace personnel, il sera à l’abri des risques. En effet, dès qu’il commence à grandir, il devient plus curieux et très difficile à gérer. D’une manière générale, il sera tenté de saisir des objets dans ses index, à manger n’importe quoi ou encore à expérimenter de nouvelles choses, parfois dangereuses. Dans ces conditions, pour ne pas se retrouver à l’hôpital, il est toujours préférable d’être plus vigilant. Ainsi, le mettre dans son parc serait la meilleure solution, car à l’intérieur, il peut jouer tout en restant en sécurité.

Par ailleurs, sachez que la présence d’un parc bébé n’est pas seulement avantageuse pour votre enfant. Cet équipement peut également vous prêter main-forte pour avoir un peu de liberté pour vous occuper des autres besognes ménagères. De ce fait, vous pouvez ainsi préparer le repas, repasser et accomplir des activités quotidiennes sans toujours garder un œil sur votre bébé. Néanmoins, pour éviter de l’ennuyer, tâchez de ne pas le laisser plus de deux heures. Cela est nécessaire afin de lui donner un peu plus de liberté pour découvrir le monde extérieur.

Il faut rappeler que l’achat d’un parc pour bébé est un investissement à ne pas prendre à la légère. Alors, pour éviter que votre petit bout de chou n’apprécie pas son nouvel environnement, il vaut mieux choisir le meilleur équipement. Si possible, préférez-le avec des accessoires et n’oubliez surtout pas d’y mettre des jouets. Mais n’exagérez pas pour autant. Au moment de l’aménagement, veillez toujours à laisser un peu d’espace afin que votre bébé puisse s’épanouir. Sinon, vous pouvez également opter pour un parc évolutif. Ce dernier est très pratique, dans le sens où il suit le développement de votre petit grâce à sa structure. Généralement cette dernière peut être rehaussée en fonction de l’âge de l’enfant.

Ça devrait vous intéresser :
Votre enfant ne fait pas ses nuits : voici 3 solutions
Comment bien choisir sa baby sitter ?

 

Les serrures avec sécurité pour enfants 

Les serrures avec sécurité pour enfants : Le choix de la sécurité

Si vous avez des enfants en bas âge, il est important de leur assurer la plus grande sécurité au quotidien. Cela passe notamment par les portes Blindée et les poignées pour éviter des accidents graves comme des mains coincées ou des doigts mal à en point. Il existe donc des serrures de qualité avec une sécurité pour enfants très pratiques et très utiles. Ces modèles élaborés avec le plus grand soin permettent en effet d’éviter que les portes ne se referment sur les mains ou les pieds de vos petits bouts. Voici tout de ce que vous devez savoir sur ces poignées composées d’une sécurité pour enfants.

Vous cherchez des enfants à garder ?

Inscrivez-vous

Complétez votre profil et les parents pourront facilement vous contacter

Des poignées avec sécurité pour enfants pour les endroits les plus dangereux

Les poignées avec serrure et sécurité pour enfants intégrées sont à utiliser notamment dans les endroits les plus dangereux de votre domicile. Elles peuvent par exemple parfaitement convenir pour sécuriser l’entrée du portillon et des grilles autour de votre piscine afin que vos enfants ne puissent pas y accéder sans surveillance. Elles seront aussi d’une grande utilité pour éviter qu’ils ne puissent monter ou descendre les marches de votre escalier intérieur sans vous à leur côté. Vous pourrez également équiper les portes de toutes votre maison afin de vivre plus sereinement sans que vos enfants ne puissent jouer à ouvrir et fermer et à entrer dans toutes les pièces, notamment celles qui peuvent s’avérer dangereuses pour eux comme la salle de bain. Ces dispositifs de grande qualité sauront répondre au mieux à vos besoins afin d’assurer votre bien-être mais surtout celui de vos petits bambins qui pourront déambuler sans le moindre risque.

Des serrures avec sécurité pour enfants très faciles à mettre en place

Les serrures avec sécurité pour enfant sont des éléments très faciles à mettre en place puisqu’il suffit simplement d’équiper vos portes. Il existe également des modèles encore plus pratiques qui s’adaptent directement sur la serrure existante pour vous permettre de faire un gain de temps considérable sur leur installation mais aussi des économies intéressantes sur votre budget. Certaines serrures demandent par exemple d’utiliser trois mouvements bien précis pour pouvoir ouvrir une porte (tirer sur la poignée, appuyer sur un bouton et tourner la poignée vers la droite). Ces dispositifs pour assurer la sécurité des plus jeunes peuvent aussi être récupérés très facilement le jour de votre départ afin que vous puissiez les réutiliser ailleurs. D’autres demandent l’insertion d’une clé spéciale pour ouvrir ou fermer une porte à l’intérieur de votre domicile. Vous trouverez dans le commerce un large choix de modèles très esthétiques et vendus à des prix différents en fonction de vos besoins et de votre budget. N’hésitez pas à demander de plus amples renseignements à un professionnel qui se fera un plaisir de répondre à toutes vos questions et de vous fournir un maximum de conseils pour vous permettre de faire le choix le plus judicieux.

Faire appel à un serrurier Paris professionnel pour mettre en place vos serrures avec sécurité pour enfants

Si vous désirez obtenir un travail bien fait et rapide pour l’installation de vos serrures avec sécurité pour enfants ; vous ne devez pas hésiter à faire appel à un serrurier Paris professionnel. Cet expert en serrurerie pourra intervenir dans les plus brefs délais pour prendre en charge votre demande et y répondre avec la plus grande qualité. Il sera à-même de vous proposer les modèles les plus adaptés à vos besoins tout en prenant en compte l’esthétique de votre porte et vos moyens. Grâce à un matériel sophistiqué et à ses nombreuses connaissances et compétences dans ce secteur d’activité, il réalisera toujours un travail propre et minutieux. Ainsi, il équipera toutes les portes de votre domicile avec des serrures garanties et certifiées A2P dans le but d’assurer votre satisfaction et le bien-être des plus petits.

Grâce à ces serrures et ces poignées avec sécurité pour enfants, vous pourrez vivre plus sereinement chez vous et sans craindre le moindre danger. Vos enfants n’auront pas accès aux endroits les plus dangereux comme les balcons, les terrasses en hauteur ou encore les salles de bain et les piscines. Optez sans attendre pour ces dispositifs de qualité.

L’utilisation d’un préparateur de biberon

L’importance de l’usage d’un préparateur de biberon

Le problème qui anime toutes les mamans c’est de pouvoir préparer de manière plus efficace et rapide le biberon de leur petit bout de chou. De cette manière, la bonne méthode à adopter c’est l’utilisation d’un préparateur de biberon ! Cet équipement ayant des fonctionnalités différentes offre plusieurs avantages dont un plus grand confort d’utilisation avec des modalités optimales. Alors, pour l’alimentation d’un enfant, il faut opter pour un matériel de qualité offrant de l’hygiène et une bonne solidité concernant le contenant.

Vous cherchez des enfants à garder ?

Inscrivez-vous

Complétez votre profil et les parents pourront facilement vous contacter

Les fonctionnalités diverses de l’appareil

Le préparateur de biberon est une machine pour faire de biberons. Il répond à la hauteur des besoins de toutes les mamans pour une préparation efficace des biberons. Souvent multifonctionnel, il offre une facilité d’utilisation et est équipé de plusieurs fonctions.
En effet, il devient possible à tous les usagers de préparer les biberons de façon automatique avec de l’eau et du lait en poudre, en accotant uniquement un bouton. En outre, la machine est en mesure d’adapter la quantité idéale d’eau et de lait, tout en les mixant de manière homogène. Il réchauffe également le mélange avec une température ambiante, notamment celle de la température corporelle. Par ailleurs, il existe certains modèles qui peuvent également être utilisés comme un chauffe biberon. Un petit bonus pour satisfaire les utilisateurs ! D’autres donnent quant à eux l’occasion de réaliser les petits pots du bébé. De plus, certaines catégories sont munies d’un signal sonore et lumineux utile lors du démarrage, mais également lorsqu’il termine de chauffer. Pour résumé, le préparateur de biberon est en mesure de :
• Préparer le biberon en seulement trente secondes
• Contrôler l’eau directement
• Assurer l’homogénéité de la chaleur
• Chauffer le bain-marie mobile
• Chauffer les petits pots

Quel préparateur de biberon choisir ?

Pour ce qui est du choix du produit, il est plus que conseillé d’utiliser un comparatif de préparateur de biberon qui vous informera sur les meilleurs produits et marques du marché. A ce propos, il subsiste certaines marques intéressantes qu’il faut choisir en priorité si on cherche un bon équipement. Les trois marques qui ont séduit un grand nombre d’utilisateurs sont le Bib’expresso de Béaba, le Perfect Prep de Tomméé Tippée et le Formula Pro de Babybrezza.
Le premier modèle, le Bib’expresso de Béaba est une machine trois en un. Effectivement, il permet de préparer – il prépare en trente secondes le biberon, réchauffer et stériliser. En outre, il peut réchauffer les biberons mais aussi les petits pots ! De plus, il dispose d’une fonctionnalité de stérilisation qui permet à son utilisateur de stériliser le biberon dans un micro-onde en moins de quatre minutes.
La Perfect Prep de Tommee Tippée est la seconde marque à conseiller. C’est un préparateur de biberon de haute qualité et qui offre également des fonctions diverses telles que la préparation, le réchauffement, ainsi que le filtrage d’eau. C’est alors un produit complet offrant une excellente facture, même s’il ne propose pas la stérilisation des biberons. Il est à recommander pour toutes les mamans voulant une efficacité conséquente dans la préparation des biberons.
Et pour terminer, le Formula Pro de Babybrezza désigne un appareil particulièrement simple, mais très pratique, remplissant une seule fonction, à savoir la préparation des biberons. Bien qu’il ne stérilise pas ou ne chauffe pas les biberons et les petits pots, il offre tout de même une fonction de préparation des biberons très rapide et pratique. En effet, il est capable de préparer les biberons en dix secondes seulement. En outre, confronté aux autres modèles, il permet de proportionner automatiquement la quantité de lait idéale.

Prudence : nos conseils aux baby-sitters

Prudence : nos conseils de sécurité aux baby-sitters

Lorsque l’on s’inscrit sur un site de baby-sitting, on est souvent très jeune et on s’attend à trouver des enfants à garder rapidement (d’ailleurs retrouvez ici notre article sur l’âge minimum pour devenir baby-sitter).

Vous cherchez des enfants à garder ?

Inscrivez-vous

Complétez votre profil et les parents pourront facilement vous contacter

Vous êtes inscrit sur AirNounou.com, vous avez méticuleusement complété votre profil et ajouté quelques photos, vous recevrez désormais des demandes venant de parents qui souhaite faire garder leurs enfants ou encore pour les faire accompagner à l’école.
Avant de foncer tête baissée, rappelez-vous que les sites internet sont parfois fréquentés par des personnes très mal intentionnées.
Vous devriez donc faire attention à suivre les quelques conseils que nous allons vous donner.

Lorsque vous avez un doute sur une demande de contact, n’hésitez à nous le signaler en nous contactant ici

Ne donnez pas vos coordonnées trop rapidement

Le premier réflexe est de ne pas passer par n’importe quel site pour trouver des enfants à garder.

En effet, lorsque vous passez par leboncoin par exemple ou encore par des groupes facebook de garde d’enfants, vos coordonnées sont facilement accessibles…et cela par n’importe qui.

Sur AirNounou, seules les personnes inscrites sur le site et dont vous avez accepté d’entrer en contact peuvent avoir accès à vos données. De plus, notre système de vérification des profils permet de filtrer les inscriptions, ainsi que les contacts. Les risques sont donc considérablement réduits.

Lorsque vous êtes inscrit sur d’autres sites de garde d’enfants, il est donc important de ne pas laisser le champ libre à ceux qui en veulent à vos données personnelles.

Avant la rencontre avec la famille

Nous voilà donc au moment où vous allez peut-être décrocher un entretien d’embauche avec les parents. Vous avez probablement déjà échangé par notre messagerie, par sms ou par mail, et selon vous le courant passe bien. Mais attention, rien n’est garantit, vous ne savez toujours pas à qui vous avez affaire.

Voici quelques réflexes à avoir :

  • D’abord prenez le temps de contacter la famille par téléphone. Il est plus sain de se faire un avis de vive voix, car on se rend mieux compte de son interlocuteur comme cela, plutôt que par écrit.
  • Parlez-en de votre démarche à vos proches (parents, amis) ne serait-ce qu’afin d’avoir un second avis sur la personnalité de vos prochains employeurs.
  • Vous ne savez pas comment engager un entretien, demandez à un parent de commencer la conversation pour vous, ainsi votre interlocuteur saura que vous n’êtes pas seul(e).
  • Cette partie concerne généralement les jeunes filles, si c’est un papa qui vous répond lors de l’appel, n’hésitez pas à demander à vous entretenir avec la maman.

Au moment de la rencontre avec les parents

Même si les baby-sitters ne sont que très rarement mentionnées aux infos, il est très important de faire preuve d’une extrême prudence avec vos interlocuteurs.

Sur le web, on ne sait malheureusement jamais sur qui on tombe : faites donc attention et soyez prudent.

Nos conseils n’ont pas pour but de vous effrayer, mais seulement de vous mettre en garde contre un éventuel désagrément.

  • Demandez à un proche de vous accompagner à votre rendez-vous ou alors jusqu’au lieu convenu.
  • Privilégiez les lieux publics lors de la prise de rendez-vous
  • Ne prenez pas de rendez-vous sans en avoir parlé à une personne proche
  • N’acceptez en aucun de cas de monter en voiture ou de l’accompagner la personne à un autre point de rendez-vous.

Comment être un babysitter au top ?

Comment devenir un babysitter au top ?

La baby sitter est la personne, en dehors de la famille, qui le plus souvent garde les enfants. Les parents cherchent donc une personne à la fois de confiance et d’expérience…une babysitter au top !
Répondre aux attentes des parents…et des enfants est le premier rôle d’un baby-sitter.
Comment être un babysitter au top ? Comment faire pour devenir le meilleur baby sitter que les parents cherchent ? 

Vous cherchez des enfants à garder ?

Inscrivez-vous

Complétez votre profil et les parents pourront facilement vous contacter

5 conseils pour devenir un babysitter au top

1. Faire preuve de maturité

Que vous soyez collégien, lycéen ou plus âgé, peu importe, ce que veulent les parent : c’est que vous soyez une personne mature et digne de confiance.
Pour un parent confier son enfant à une personne inconnue, peut être  très difficile.
Alors il est plus que nécessaire, que le babysitter fasse preuve de maturité.

Attention cependant, âge et maturité n’ont rien à voir.

À ce sujet, retrouvez ici l’âge minimum légal pour faire du babysitting en France.

Mais comment paraître mature ?

Il n’est pas difficile d’être réellement mature, voici 4 pistes :

  • Parlez de vos centres d’intérêt et objectifs dans la vie (métiers, études souhaitées, etc…) : cela permet aux parents de se rendre compte qu’ils ont affaire à une personne qui sait ce qu’elle veut.
  • Démontrez que vous savez comment réagir en cas d’imprévu, en cas de problème : vous gagnerez un peu plus la confiance des parents.
  • Expliquez en quoi vous êtes une personne responsable : c’est peut-être clair pour vous, mais il faut le prouver.
  • Vous avez l’esprit ouvert (afin de répondre aux exigences des parents) : les parents ont chacun leur manière d’éduquer leurs enfants, à vous de montrer que vous savez vous adapter.

Vous cherchez des enfants à garder ?

Inscrivez-vous

Complétez votre profil et les parents pourront facilement vous contacter

2. Faire plus que garder les enfants

Pour les parents le baby-sitter au top, c’est aussi celui qui propose plus que de seulement garder les enfants.

Il peut également se proposer d’aller les chercher à la sortie des classes, de les aider à faire les devoirs ou encore de les aider pour le bain. Il est simple de rendre ces services en plus et c’est un vrai besoin des parents.

Vous pouvez également proposer des activités extra-scolaire avec les enfants que vous gardez : éveil musical ou plus simplement jeux de société, tout est bon pour que les enfants passent un moment agréable avec leur super babysitter !

3. Communiquer avec les parents

La communication est la base de toute relation saine, qu’elle soit personnelle ou professionnelle : le babysitter au top sait communiquer avec parents et enfants.

Pour le baby sitter, communiquer correctement avec les parents c’est :

  • Être à l’écoute de leurs besoins et exigences
  • Faire preuve d’attention et de responsabilité car vous travaillez dans leur domicile
  • Toujours faire le point avec eux après chaque garde

Mais il ne faut pas oublier les enfants, communiquer avec eux c’est :

  • Être attentif à leur besoin et leur bien-être
  • Faire en sorte qu’ils se sente en confiance avec vous
  • Ne pas hésiter à s’imposer lorsque cela est nécessaire

4. Être disponible et flexible

Hormis lorsqu’il s’agit d’une garde d’enfant régulière, les parents auront souvent besoin de vous pour du babysitting de manière aléatoire.

Il peut s’agir de garder un enfant le temps d’un diner et/ou d’un resto, ou encore tout simplement d’une garde urgente de dernière minute.
Et c’est là que la flexibilité du babysitter entre en jeu.
Pour les parents, trouver un baby sitter flexible,  c’est le graal ! Cela signifie qu’ils savent qu’ils peuvent compter sur vous en cas de besoin.

Attention cependant à ne pas confondre disponibilité et flexibilité :

Votre disponibilité c’est lorsque vous pouvez rendre service à des parents à un moment précis, même si ça n’était pas prévu, qu’il soit à la dernière minute ou non.
En revanche, votre flexibilité, c’est lorsque vous êtes capable d’accepter de garder un enfant plus longtemps que prévu ou lorsqu’il y a une demande inopiné d’un service supplémentaire.

On explique aux parents dans cet article, comment bien choisir un baby sitter.

5. Être patient(e)

On le sait les enfants ne sont pas toujours faciles : le baby sitter au top est un champion de la patience.

Il faut donc faire preuve d’un maximum de patience dès lors vous décidez de faire du baby sitting.
Vous occuper d’enfant est une responsabilité importante, prenez donc toujours sur vous, même lorsque vous avez des enfants difficiles à gérer. D’ailleurs, n’hésitez pas à en parler avec les parents, afin de faire le point avec eux. Comme indiqué plus haut la communication est très importante.

Mais il faut aussi faire preuve de patience avec les parents.

Ça peut paraitre surprenant, mais certains parents peuvent avoir des exigences ou habitudes…qui vous paraitront farfelues ou atypiques.
Par exemple : “Timéo, ne s’endort que si vous le mettez au lit juste après le bain et qu’il ait vu au moins 5 épisodes PeppaPig® dans la TV de sa chambre”

Pour conclure

L’important pour les parents est que vous soyez patient, disponible, responsable et à l’écoute. Si vous avez toutes ces qualités, vous êtes en bonne voie pour devenir un babysitter au top.

Ces articles devraient vous intéresser :
Comment calculer le salaire du babysitter ?
Comment trouver des enfants à garder ?
5 idées de jobs pour arrondir vos fins de mois

Le baby sitter : la personne idéale pour garder vos enfants ?

Le baby sitter est-il la personne idéale pour garder votre enfant ?

Lorsque l’on cherche une personne de confiance pour garder ses enfants, on pense très souvent au baby sitter.
Mais hormis la garde d’enfant, quels services sont compris durant un babysitting ? Quelles compétences sont nécessaires pour le babysitting ?
Dans cet article, nous vous expliquerons tout ce qu’il y à savoir sur le babysitting au sens le plus large.

Qu’est-ce qu’un baby sitter ?

Le baby sitter est une personne chargée par un particulier employeur (généralement le parent) de garder des enfants régulièrement ou non.
Le baby sitter peut garder des enfants de quelques heures à plusieurs jours au domicile familial.
En France, l’embauche d’un baby sitter sous contrat donne droit à l’allocation du libre choix du mode de garde.

Le babysitting, permet aux parents de profiter d’un peu de temps libre, d’aller à un rendez-vous ou encore faire récupérer les enfants par une personne de confiance.

La plupart de cas suivants peuvent vous conduire à faire appel à un baby-sitter

  • Vous travaillez jusqu’à très tard (ou commencez très tôt)
  • Vous souhaitez profiter d’un peu de temps libre (pour une sortie en amoureux)
  • Vous n’êtes pas toujours disponible au moment de la sortie des classes des enfants
  • Vos horaires ne vous permettent pas trouver facilement une assistante maternelle agréée ou une auxiliaire parentale (nounou)
  • Vous cherchez une personne pour accompagner vos enfants à l’école, pour les activités extra-scolaires ou encore pour les garder durant les vacances scolaires.

Evidement cette liste n’est pas exhaustive, mais ce qu’il faut retenir, c’est que dès lors qu’il s’agit d’une garde ponctuelle ou occasionnelle, le babysitting est la meilleure solution.

Les tâches d’un baby sitter

Même si c’est sa principale activité, garder les enfants n’est pas l’unique tâche d’un baby sitter. Durant un baby-sitting, la personne en charge de vos enfants, pourra rendre différents services.

Il pourra s’agir :

  • d’aller récupérer les enfants à la sortie des classes
  • préparer le gouter ou le repas
  • les faire manger
  • aider aux devoirs
  • de faire la toilette (bain/douche)
  • aider dans les geste du quotidien

Attention, il est cependant nécessaire de préciser clairement à votre baby-sitter les tâches que vous souhaitez lui demander. Il n’est pas pour autant possible de TOUT demander à votre babysitter.

Dans tous les cas un contrat de travail, précisant les tâches que vous demanderez à votre salariée sera nécessaire.

Les compétences d’un baby-sitter

Lors de votre choix de baby-sitter, il est important de vérifier que celui-ci possède bien certaines compétences.

  • Responsable
  • Connaissance des enfants
  • Base des techniques d’éveil de l’enfant
  • Gestes d’urgence et de premier secours
  • Connaissances des règles de sécurité
  • Connaissances des principes de base d’hygiène
  • Base des techniques culinaires
  • Manipulation d’hygiène et d’entretien
  • Patience

Plus un baby-sitter est expérimenté, plus ses compétences seront maîtrisées correctement.

Les différents types de baby-sitters

Les baby-sitters sont généralement des lycéens ou des étudiants, mais rien ne vous empêche de faire appel à des papis/mamis ou à d’autre parents.

Le collégien, le lycée ou l’étudiant baby sitter

Il faut noter qu’il existe un âge minimum pour faire du baby sitting. Cela permet d’éviter tout problème de responsabilité d’une personne mineur en cas d’incident.

Leurs avantages par rapport aux autres : ils sont régulièrement disponible à des horaire, plus ou moins fixes.
Leurs inconvénients : dans la mesure où ils sont plus jeunes, les collégiens ou lycéens baby-sitters peuvent être moins expérimentés.

Découvrez ici comment bien choisir son babysitter

Fille (ou garçon) au pair, un baby sitter ?

Le jeune au pair est souvent considéré (à tort) comme un babysitter.
Comme dit plus haut, le babysitter est un salarié du particulier-employeur, à l’inverse le jeune au pair, n’est pas un employé de maison comme les autres.
Embaucher une fille au pair (ou un garçon au pair), c’est avoir une personne à disposition pour rendre des petits services, en échange d’une rémunération en nature (généralement un hébergement, des repas etc…)

Parmi ces services on peut retrouver par exemple : le baby-sitting, l’accompagnement des enfants à l’école ou encore aider les enfants à faire leurs devoirs.

Il n’y a pas de salaire à proprement parlé, mais il est possible d’octroyer de l’argent de poche au jeune au pair.

La nounou à domicile

Soyons claires, la nounou à domicile n’est pas une baby-sitter, cependant elle pourra vous rendre quelques services de temps en temps.

La difficulté sera dans la planification, la nounou (ou auxiliaire parentale) sera généralement plutôt intéressée par des contrats sur le moyen ou long terme.

A l’inverse de la plupart des babysitters, les nounous ne sont que très rarement à la recherche de courtes missions.

Retrouvez ici les questions à poser à une nounou lors d’un entretien d’embauche.

Et l’alternative des mamies ou papis ?

Lorsque l’on en a la possibilité, faire garder ses enfants par papis et/ou mamie est un réflexe.
Cependant, dans bien des cas, il existe la possibilité de faire garder ses enfants par des personnes âgées.
Le gain est double, d’un côté vos enfants seront gardés par des personnes qui ont généralement beaucoup de temps libre.
De l’autre, ces personnes (souvent à la retraites) arrondiront leur fins de mois en vous rendant service.

Le parent-sitter, faire garder ses enfants d’autres parents

baby sitter parent-sitter faire garder ses enfants airnounou

AirNounou.com, vous permet de faire garder vos enfants par d’autres parents. Le but premier est de faire baisser le coût de la garde de vos enfants.

L’un des avantages de cette solution, est que vous êtes certains de la “formation” et l’expérience de la personne en charge de la garde de vos enfants.
Le parent-sitter est un baby-sitter différent, mais un parent comme n’importe quel parent, mais avec des disponibilités différentes.
Il pourra accompagner vos enfants à l’école en même temps que les siens, les récupérer à la sortie des classes ou encore leur donner le gouter avec les siens.

Vous souhaitez faire garder vos enfants ?

Inscrivez-vous

Complétez votre profil et contactez les babysitters gratuitement

Au final, qui est la personne idéale pour garder vos enfants ?

La réponse à cette question ne dépend clairement que de vous et de vos besoin.

Si vous cherchez une personne pour de la garde d’enfant occasionnelle : la baby sitter sera la personne idéale pour faire garder ses enfants.

Dans le cas où vous cherchez une personne pour récupérer ou accompagner vos enfants à l’école, c’est plutôt un parent sitter que vous devriez chercher.

Pour faire garder ses enfants régulièrement et sur une longue période à domicile, la nounou à domicile est une des solutions evisageables. Formées et expérimenté les nounous à domiciles sont les personnes idéales pour la garde d’enfants. Attention cependant, faire garder ses enfants par une nounou peut être très couteux.

Dans tous les cas, faire garder ses enfants par une baby sitter peut être est la solution la plus “flexible” dans diverses situations.

Ces articles devraient vous intéresser :

Quel mode de garde choisir ?
Conseils pour bien choisir sa nounou
Comment trouver un babysitter ?
Faire garder son enfant ou s’en occuper soi-même ?

Comment calculer le tarif pour un baby sitter ?

Quel tarif proposer à un baby sitter ?

Le salaire du baby sitter est généralement basé sur le smic horaire.
Cependant le tarif du babysitting sera variable, selon la région, l’offre et la demande, les services rendus, mais aussi selon l’expérience de celui-ci.
Quand on est parent et qu’on cherche une personne de confiance pour garder ses enfants, on fait tout de même également attention au prix de la prestation.

Mais comment calculer le salaire à proposer à un babysitter ? Quels frais prendre en compte ? Payer à l’heure ou au forfait ? Comment proposer un tarif juste au babysitter ? Nous répondons à toutes vos questions dans cet article.

Vous souhaitez faire garder vos enfants ?

Inscrivez-vous

Complétez votre profil et contactez les babysitters gratuitement

Le montant horaire du babysitting

Le tarif horaire du babysitting en 2018, est fixé en moyenne à 9€ de l’heure.

En général les babysitters indiquent leur tarif horaire habituel, pensez donc à calculer une fourchette de prix (le salaire horaire minimum et maximum que vous accepterez de payer).

Mais le montant horaire du babysitting, doit comprendre :

  • le salaire
  • les frais du babysitter (frais de transport, frais de repas, etc…)
  • les compensations (pour les services complémentaires à la garde d’enfant, l’aide aux devoirs par exemple).

Le tarif du babysitter : à l’heure ou au forfait ?

Pour le paiement du babysitting il existe deux possibilités de paiements : le paiement à l’heure ou le paiement au forfait.

Payer un babysitter à l’heure permet de :

  • proposer des missions courtes au babysitter
  • prévoir des babysittings réguliers
  • le rémunérer au plus juste pour son temps de travail

Payer un babysitter au forfait permet en revanche de :

  • d’avoir un montant clair et prévue à l’avance pour la prestation
  • des gardes d’enfants irrégulières
  • de disposer d’un budget stricte

Alors paiement à l’heure ou au forfait ?

Lorsque vous payer un babysitting à l’heure, le tarif horaire peut être régulé (à la hausse ou à la baisse). Vous pouvez par exemple déduire les avantages en nature (repas offert au babysitter par exemple) ou encore payer à 80% du SMIC lorsqu’il s’agit d’un jeune babysitter.
L’avantage va au paiement du babysitting à l’heure lorsque celui-ci est régulier ou lorsque les horaires peuvent varier d’une garde à l’autre.
En revanche le paiement au forfait (ou à la mission), permet de prévoir une période complète de garde à l’avance.
Par exemple, une journée, une soirée ou une semaine complète de baby sitting.

Ainsi, un babysitting au forfait, pourra prévoir dès le début, les horaires (d’arrivée et de départ), les moments de repos ou les horaires de présences responsables. Vous vous mettez donc d’accord dès le départ afin de fixe le tarif du babysitter.
L’avantage, lorsqu’on a un budget stricte ou qu’on à la possibilité de prévoir les horaires à l’avance, va donc au paiement du babysitting au forfait.

Quels frais prévoir lors d’un baby sitting ?

Comme dit précédemment, les frais dépendront du baby sitting.
Si la personne qui garde votre enfant, doit prendre un repas sur place, prendre les transports (selon la distance entre son domicile et le vôtre) ou encore aider votre enfant pour ses devoirs, vous pouvez prévoir de prendre en charge certains frais.
De plus, prévoyez également les périodes ou les baby sitters sont très souvent demandés, et donc auront un tarif plus élevé : les rentrées scolaires, le nouvel an et la Saint-Valentin.

Les tarifs de baby sitting par région

Pour trouver un babysitter au juste prix, il faut s’intéresser au tarif du baby sitting par région.
En regardant de plus plus près, on se rend compte que les tarifs des babysitters, varient fortement d’une région à l’autre.
Les baby-sitters les mieux payés se trouvent dans la région Sud (ex. région PACA) et en région Ile de France : avec une moyenne de 10€/heure.
Quant aux baby-sitter les moins bien payés, ont les retrouvent la région des Hauts de France et dans la région des Pays de la Loire, avec une fourchette qui se situe entre 7 et 8€/heure en moyenne.

Quels aides le paiement d’une baby sitter ?

Le prix du baby sitting pourra être revu à la baisse en fonction des aides auxquelles vous pourrez prétendre.
En premier lieu, selon le montant de ses revenus, un foyer peut prétendre au Complément de Libre de Choix de Mode de Garde.
On peut aussi avoir droit au crédit d’impôt, car il s’agit d’une prestation de service à la personne.
De plus certaines régions et communes et parfois certaines entreprises, proposent des aides qui peuvent venir diminuer le tarif du babysitter.

Ces articles devraient vous intéresser :
L’âge minimum pour faire du babysitting
Les différents modes de gardes
Combien une nounou non déclarée

Combien payer un baby sitter ?

Combien donner à un baby sitter ?

9€/heure c’est le prix horaire moyen d’un baby sitting en 2017-2018.
Très souvent basé sur le smic horaire,  le tarif du baby sitting est pourtant très variable.
Le baby sitting est l’emploi numéro un chez les 16-20 ans : le tarif du baby sitting évoluera d’une personne à l’autre, en fonction de la demande mais égelement d’une région.
De plus, des frais peuvent être à prendre compte et des aides peuvent faire baisser le prix du baby sitting…

Vous souhaitez faire garder vos enfants ?

Inscrivez-vous

Complétez votre profil et contactez les babysitters gratuitement

Les tarifs des baby sitters ?

Le tarif du baby sitting est généralement basé sur le smic horaire en vigueur. Mais cependant il faut prendre en compte d’autres frais ou encore services qui seraient rendus par le baby sitter pour décider combien payer un baby sitter.

Les frais engagés par le baby sitter

  • Les frais de transport : le baby sitter, n’est pas toujours véhiculé et doit parfois prendre les transports en commun. Ces frais doivent être pris en compte par le particulier-employeur.

Comment réduire ces frais ?
– Proposez à votre baby sitter, de le raccompagner à son domicile.
– Payez lui ses frais de transport, son carburant, un uber ou un taxi.

  • Les frais de repas : il arrive que certains baby sitting se termine tard le soir ou commence tôt le matin. Le baby sitter peut également demander au particulier employeur prendre en charge cette dépense : c’est un droit.

Comment prendre en charge ses frais ?
– Proposez un sur place repas à votre baby sitter.
– Payez lui des frais de repas sur sa fiche de paie (incluant les charges sociale).

  • Les frais d’annulation : s’il vous arrive d’annuler les gardes prévues, il peut être intéressant d’offrir une compensation à votre baby sitter. Surtout lorsqu’il s’agit d’annulation de dernière minute.

Faut-il déclarer la baby sitter ?

Cette question arrive très souvent, mais déclarer un baby sitter est une base importante à ne pas négliger.
Il faut savoir que la rémunération du babysitter, peut coûter moins cher lorsque celui ci est déclaré.
En payant par exemple votre baby sitter en CESU, vous pourrez facilement prétendre à des déductions fiscales.

  • Le complément de libre choix de mode de garde par la CAF
  • Le crédit d’impôt de 50% (dans les conditions définies par le décret n°2005-1698 du 29 décembre 2005.)
  • Certaines entreprises proposent des aides à la garde d’enfant
  • Des aides peuvent également exister dans votre région ou dans votre ville

Dans tous, les cas, seul les emplois de baby sitter déclarés sous contrats, sont concernés. Si vous faites appel à une baby sitter au noir ou même une nounou non déclarée : passez votre chemin !

Comment déclarer un baby sitter ?

Pour déclarer un baby sitter, il n’y a pas de démarches (trop) compliquées.
Vous devrez faire les démarches en ligne pour la déclaration de votre baby-sitter sur le site Pajemploi.

En plus, il vous suffit de quelques minutes pour facilement déclarer votre baby sitter.
Un contrat de travail pour votre employé(e) de maison est cependant obligatoire.

Ces articles devraient également vous intéresser :

Comment trouver une baby sitter sur internet ?
À quel âge peut-on faire du baby sitting ?
Comment bien choisir sa baby sitter ?

Faire garder son enfant ou s’en occuper soi-même?

Ca y est, vous êtes entrés dans la grande aventure qui est celle d’être parent. Ou vous vous apprêtez à y entrer. En général, on conseille aux parents de s’intéresser au mode de garde dès qu’on a la confirmation que maman est enceinte. En effet, différents modes de garde, avec des fonctionnements propres à chacun d’eux sont proposés aux parents.

Une fois votre congé maternité (et le congé paternité, qui est plus flexible) terminés, il faut savoir ce que vous voulez faire de votre enfant. Certains optent pour un mode de garde, mais de nombreux parents choisissent aussi de rester à la maison pour s’occuper de leur enfant eux-mêmes.

La crèche, mais pas forcément tous les jours

La crèche va être un lieu extrêmement bénéfique pour votre enfant. C’est un milieu qui abonde de personnel très compétent qui va pouvoir inculquer tous les rituels de vie, ainsi qu’un rythme à votre enfant. On accroche ses vêtements en arrivant, on se lave les mains, on apprend à piquer avec une fourchette, on mange des repas complets, la sieste… Ceci est valable pour les enfants de 1 an et plus.

Pour les plus petits, il est évident que les rituels ne seront pas les mêmes. En crèche, on se prépare aussi à la vie en communauté. C’est particulièrement important pour les petits : on apprend à partager, à communiquer avec l’autre, à interagir et à se côtoyer.

Cependant, tous les enfants sont différents et pour certains, la crèche peut être un environnement un peu perturbateur et une expérience traumatisante : il y a du bruit, maman n’est pas là, il n’y a personne qui s’occupe de vous à temps complet, on est très timide… et ce même si le personnel a l’habitude et sait intégrer votre enfant à la structure tout en douceur. C’est pour cela que certains parents font le choix de ne mettre leur enfant en crèche que quelques jours par semaine, afin de l’y introduire de manière plus douce.

Attention à la garde par un seul parent

Certains parents décident que l’un des deux restera à la maison pour s’occuper de bébé jusqu’à ce qu’il aille à l’école. En effet, pour quelques couples, cette situation est plus rentable. Pour d’autres, ils considèrent qu’ils sont capables (et surtout qu’ils ont envie) de faire profiter de leur présence à leur enfant le plus possible, en leur inculquant eux-mêmes le rythme de vie. Ou encore pour d’autres parents, qui ont choisi un mode de vie alternatif, il s’agit de respecter ce mode de vie (vegan, zéro-déchets…), que les crèches ne suivent pas forcément.

Cependant, il faut penser à l’impact que ce mode de garde peut avoir sur votre enfant. Si vous n’avez pas d’amis ou d’entourage avec d’autres enfants et si vous êtes seul(e) pendant 3 ans à l’élever (avec la présence de l’autre parent après le travail et pendant les week-ends), il se peut que votre enfant ne puisse pas bien s’intégrer à la vie en communauté. C’est le cas du bébé de ces parents, dont le blog de papa relate certaines histoires sous un regard humoristique.

Timidité maladive, caprices, refus de partage, pas de règles de vie en société sont quelques-uns des problèmes qui peuvent être rencontrés. Mais plus grave : la séparation avec le parent présent va être extrêmement difficile. En effet, bébé s’est habitué à avoir un parent pour lui tout seul pendant tout ce temps. Et en devient très souvent dépendant (et vice-versa). L’absence du parent le paralyse et les premiers mois d’école peuvent être très difficile, d’autant plus qu’il n’aura pas appris les rituels de vie en communauté. Ce n’est pas fatal, mais pensez-y !

Le résultat des courses

Vous pouvez jongler entre une nounou, la crèche et une garde par le parent. Cela vous permet de passer plus de temps avec votre enfant, que vous aimez; mais cela lui permet aussi d’entrer dans la société et d’apprendre la vie en communauté, avec d’autres enfants de son âge et avec des adultes «  étrangers  ». C’est tout bénéf’.

Les questions à poser pour trouver la meilleure nounou

Les questions à poser pour trouver une nounou à domicile

Nous vous expliquions précédemment comment trouver une nounou à domicile, cette fois vous vous demandez quelles questions poser pour trouver une nounou à domicile.

Vous êtes à la recherche d’une personne pour garder votre enfant et prendre soin de lui lorsque vous n’êtes pas là.
Trouver la bonne nounou n’est pas toujours une mince affaire. Nous allons donc vous aider en vous donnant quelques idées de questions à poser lors de l’entretien avec votre futur(e) auxiliaire parental(e).

Cependant, plutôt que de démarrer sur une (lourde) séance de questions réponses, nous vous conseillons de commencer par faire connaissance.
Demandez à votre futur(e) nounou de se présenter et faites-en de même.
Vous pourrez rapidement voir si le courant passe bien.

Dans l’idéal, et lorsque c’est le cas, les deux parents devraient être présents.

Trouvez ici nos nounous à domicile

1. Les questions à poser sur son expérience

  • Parlez nous de vos différentes expériences ?
  • Accepteriez-vous de me donner les coordonnées de précédents parents employeurs ?
  • Comment ça se passait avec les enfants que vous gardiez auparavant ?
  • Pourquoi votre contrat de garde s’est-elle terminé ?

Toutes ces questions vous permettront de faire le point sur l’expérience de la nounou.
Celles-ci sont indispensables, afin de vous permettre de créer un climat de confiance avec votre potentiel(le) futur(e) salarié(e).

2.  Posez lui des questions sur son quotidien

En posant ces questions, vous pourrez vous faire une idée de ses habitudes et cette nounou vous conviennent.

3. Faites le point sur l’administratif

  • Le salaire proposé vous convient-il ?
  • Avez-vous le permis de conduire ?  Et depuis combien de temps ?
  • Apportez-vous votre panier repas ?
  • Quand prenez-vous vos congés habituellement ?
  • Les horaires vous conviennent-ils ?
  • Vous arrive-t-il de faire des heures supplémentaires ?

Ces questions vous indiqueront durant l’entretien si la nounou correspond à vos besoins. La question sur les heures supplémentaires de la nounou vous donnera des informations sur sa flexibilité.

4. Les services que la nounou accepte de rendre

  • Acceptez-vous de préparer les repas pour l’enfant ?
  • Acceptez-vous de ranger la chambre de l’enfant, de vous occuper de son linge ?
  • Pour les plus grands : avez-vous l’habitude d’aider les enfants pour faire leurs devoirs ?
  • A quoi ressemble une journée type pour vous ?

Vous êtes nounou à domicile ?

Inscrivez-vous

5. Son moyen de transport

Si elle vous a indiqué avoir son permis de conduire, il est important d’en savoir plus sur son moyen de transport.

Toutes ces questions sont très importantes, afin d’avoir le coeur nette en ce qui concerne la sécurité de votre enfant. Vous pourrez également décider ou non si votre enfant aura la possibilité d’être transporté en voiture avec la nounou.

6. Gardera-t-elle d’autres enfants ?

    • Pratiquez vous la garde partagée ?
    • Avez-vous déjà travaillé en garde partagée ?
    • Si oui, combien de temps prenez-vous pour aller chez les autres parents ?
    • Comment gérez-vous en cas de litige entre les deux familles ?

Avec ces questions à poser à votre nounou à domicile, vous pourrez ainsi vous faire une idée du caractère de la personne à qui vous confierez votre enfant.

Quelques petits conseils en plus

  • Avant de vous lancer dans une suite d’entretien d’embauche de nounous, faites une première sélection par téléphone.
  • Lorsque vous avez un doute, avant, durant ou après l’entretien, inutile d’aller plus loin. Vous devez faire garder votre enfant en toute confiance !
  • Mettez la nounou en situation : une couche à changer, un moment à passer avec l’enfant, rien ne vaut un essai sur le vif.

Dans tous les cas, il faut chercher à créer un climat de confiance réciproque avec votre nounou.

Ces articles devraient vous intéresser

Combien coûte une nounou non déclarée ?
Comment devenir nounou à domicile ?
Combien coûte une assistante maternelle agréée ?

Les parents employeurs : mauvais payeurs ?

Les parents employeurs : serait trop souvent mauvais payeurs ?

Lorsqu’il s’agit de versement de salaires par les parents à leurs assistantes maternelles, les témoignages se suivent et malheureusement se ressemblent.

“Il y a des jours ou j’arrêterais bien de me lever à 4h du matin pour accueillir un petit à 4h30 et pour terminer à 21 h avec d’autres. Je le fais parce que j’aime ce métier, mais quand les parents ne paient pas à l’heure ou en plusieurs fois dans le mois, ou encore avec un mois de retard, je dis m*rde !”

Martine, assistante maternelle depuis 8 ans.

“Tous les mois, relancer les parents pour enfin avoir le règlement de mon salaire, malgré les conversations leur indiquant que j’arrêterais certainement le contrat à cause de cela, mais rien ne change.
Je suis toujours payé en retard, alors que j’ai travaillé tout le mois, et qu’ils ont de leur côté reçus toutes les aides auxquelles ils ont droit !”

Xavier, assistant maternel depuis 2 ans

Bien entendu, on peut imaginer que les parents doivent faire face à des difficultés. Mais on peut aussi supposer qu’il en est de même pour les assistant(s) maternels(les).

Ces petits comportement peuvent engendrer le burn out chez l’assistant(e) maternel(le)

Rappel pour le parent employeur

Il faut cependant rappeler aux particuliers employeurs, que les retards de paiements peuvent donner lieu à de lourdes sanctions.
Le versement du salaire doit être fait une fois par mois selon l’article L. 3242-1 du Code du travail.

Il ne peut donc pas il y avoir plus de 30 jours entre les versements de salaire.

De plus, dans la plupart des cas il est indiqué au contrat de travail, la date à laquelle l’assistant(e) maternel(le) doit percevoir son salaire.
C’est à dire, la date à laquelle les fonds doivent être déjà versés à l’assistant maternel.
A noter également que le retard dans le paiement du salaire est considéré comme une faute grave de l’employeur.

 D’après la cour de cassation«peu important que ce manquement soit justifié ou non par des raisons légitimes».

Concernant les retards de salaires de l’assistant(e) maternel(le)

En cas de retards répétés dans le versement du salaire de l’assistant(e) maternel(le), le contrat peut être rompu légitimement pour ce motif aux torts exclusif de l’employeur.

Il est donc préférable de respecter une date fixe et d’éviter tout retard de salaire !

Responsabilités des particuliers employeurs envers leur assistante maternelle

Lorsque l’on fait appel à une assistante maternelle, on devient employeur.
Devenir particulier employeur c’est avoir bien entendu des droits, mais également des devoirs.
En matière de droits du parent employeur on peut trouver : le droit d’organiser le travail de son salarié, le droit d’interdir certaines pratiques ou encore de droit de fixer certaines règles.

En revanche, lorsqu’il s’agit de devoirs, le parent employeur doit être vigilant.

Les obligations administratives et juridiques pour les parents employeurs sont très nombreuses.

Quelles sont les obligations du parent employeur ?

1. Etablir un contrat de travail et le respecter

Comme toute relation professionnelle entre un salarié et son patron, il est obligatoire d’établir un contrat de travail pour l’assistant(e) maternel(le).
Avec un contrat de travail, le parent employeur peut clairement établir les règles de fonctionnement entre lui l’assmat.

Passer par une nounou non déclarée n’est absolument pas une bonne idée.

2. Lire la convention collective de l’assmat et l’appliquer.

La convention collective nationale de l’assistant maternel et du particulier employeur, vous indique le cadre juridique adapté aux spécificités de la profession d’assistant maternel agréée et détermine les droits et obligations.

3. Communiquer et être à l’écoute de votre assistant(e) maternel(le)

Discutez régulièrement avec votre assistant maternel, mettez par écrit vos accords importants afin d’éviter les malentendus.
Communiquer avec son assmat est une manière très saine de pallier à tout problème avant qu’il n’arrive.
Notre petit conseil en plus : prenez soin d’écrire vos heures d’arrivées et de départ afin d’éviter (ou de limiter) les heures supplémentaires.

Hormis le fait de payer ou non les heures supplémentaires à votre assmat, il est important de se rappeler qu’il a également une vie privée en dehors de la garde d’enfant. Se tenir strictement à ses horaires de travail est une marque importante de respect.

Mais les parents employeurs ne sont pas tous des DRH…

Lorsqu’ils recrutent un assistant maternel les parents deviennent souvent particuliers employeurs pour la première fois.
Ceci explique souvent pourquoi, certains particuliers employeurs sont de mauvais payeurs.
Quelques unes se renseignent, avant de voir les assistants maternels, d’autres non.
Il est donc important que l’assistant(e) maternel(le) dès la première rencontre fasse preuve de pédagogie envers les parents.

Ces articles devraient vous plaire :

Combien coute une assistante maternelle ?
Comment calculer le salaire de l’assistante maternelle ?
Nos conseils pour bien choisir sa nounou

Combien coûte une assistante maternelle ?

Combien coûte une assistante maternelle ?

Vous souhaitez faire appel à une assistante maternelle pour la garde de votre ou de vos enfants mais savoir combien celle-ci va vous coûter n’est pas toujours chose aisée.
Nous vous indiquions ici, comment calculer le salaire d’un assistant maternel.

Voici les informations essentielles à connaître sur le coût d’une assistante maternelle.

Combien gagne une assistante maternelle agréée en 2018 ?

Le salaire d’une assistante maternelle agréée est fixé librement par les deux parties cependant sa rémunération ne peut être inférieure à 0,281 fois le SMIC par heure et par enfant.

Au 1er janvier 2018, le SMIC horaire est fixé à 9,88€ brut par heure. Ainsi, une assistante maternelle sera payée au minimum 2,78 € brut par heure et par enfant soit :

  • 2,14€ net de l’heure en métropole et dom
  • 2,10€ net de l’heure dans le Bas-Rhin, Haut-Rhin et en Moselle

Il est important de noter que le tarif horaire d’une assistante maternelle varie selon plusieurs critères. Votre situation géographique, son expérience, le temps de garde et sa formation peuvent jouer sur sa rémunération horaire.

En effet, une assistante maternelle avec beaucoup d’expérience et qui possède une pédagogie éducative par exemple ne sera pas payée au même tarif qu’une assmat débutante. Il en va de même si celle-ci exerce dans une grande agglomération ou dans une petite ville ou un village.

Découvrez ici nos assistantes maternelles agrées

Nounou ou assistante maternelle, quelles différences en terme de tarifs ?

Comme nous avons pu le voir, une assistante maternelle est rémunérée en fonction du nombre d’heures effectuées mais également du nombre d’enfants à garder.
Or, le tarif d’une nounou (ou auxiliaire parentale) ne dépend uniquement que du nombre d’heures effectuées. Celle-ci pourra éventuellement ajouter un supplément pour compenser le nombre d’enfants.

À titre de comparaison, le taux horaire d’une assistante maternelle tourne aux alentours de 3 ou 4€ tandis que celui d’une nounou à domicile sera équivalent au SMIC.
Des frais supplémentaires viennent s’ajouter au salaire de l’assistante maternelle comme les indemnités d’entretien, les frais de repas et autres majorations prévues par la réglementation ou convention collective applicable.

Plus d’informations pour comparer nounou et assistante maternelle ici.

Une assistante maternelle coûte-t-elle plus chère qu’une crèche ?

Les parents pensent à tort que le mode de garde le moins cher reste la crèche or ça n’est pas toujours le cas.

La complexité des calculs des coûts rend difficile la comparaison des différents modes de garde.
Ainsi, le coût final d’une assistante maternelle reste équivalent à celui de la crèche pour un enfant unique.

Cela reste donc une solution adaptée pour les parents qui se voient refuser une place en crèche ou qui souhaitent une solution de garde plus “familiale” pour leur enfant.

Dans le cas où plusieurs enfants doivent être gardés, il sera peut être plus intéressant de faire appel à une nounou à domicile ou à une garde partagée à domicile.

Comment calculer le salaire d’un assistant maternel

Calcul du salaire d’une assistante maternelle

Nous vous expliquions dans cet article combien vous couterais votre mode de garde.

Cette fois nous allons vous en dire plus sur les méthodes de calculs du salaire de votre nounou.

À première vue le calcul du salaire d’une assistante maternelle peut paraître complexe cependant cela reste assez simple à condition de savoir comment le calculer.

Pour vous aider à y voir plus clair, voici les points importants à retenir lors du calcul du salaire de votre assistante maternelle.

Le calcul de base de l’assistante maternelle

Pour calculer le salaire de base de votre assistante maternelle il faut tout d’abord savoir si celle-ci va travailler sur une année complète ou année incomplète.

Si vous faites garder votre enfant régulièrement par assistante maternelle vous devez mettre en place une mensualisation, et cela quel que soit le nombre d’heures d’accueil par semaine et le nombre de semaines d’accueil dans l’année.

  • Pour une mensualisation en année complète :
    Votre enfant est accueilli toute l’année, sauf pendant vos 5 semaines de congés payés (similaires entre vous et votre assistante maternelle). Vous devez mensualiser son salaire sur 52 semaines (47 semaines de travail + ses 5 semaines de congés payés).  Les congés payés de votre assistante maternelle sont donc inclus.
  • Pour une mensualisation en année incomplète :

Votre enfant est confié durant 46 semaines ou moins par an à une assistante maternelle. Le salaire mensualisé correspond à (Salaire horaire net x nombre d’heures d’accueil par semaine x nombre de semaines de garde programmées) ÷12.

Attention cependant en année incomplète les congés payés de votre assistante maternelle ne sont pas inclus. Il faudra donc les rajouter comme ceci, soit :

  1. en une seule fois au mois de juin,
  2. lors de la prise principale des congés,
  3. au fur et à mesure de la prise des congés,
  4. par 1/12ème chaque mois.

Les indemnités et majorations diverses

Plusieurs frais peuvent venir s’ajouter selon les cas.

  • Indemnités d’entretien : ces indemnités sont versées par les parents-employeurs par jour de présence de l’enfant. Elles consistent à couvrir les frais lié à votre enfant comme le chauffage, l’eau, l’électricité ou bien même pour l’achat des nouveaux jouets. Le montant minimum des indemnités d’entretien est librement fixé par votre assistante maternelle.
  • Indemnités de nourriture : dans le cas où l’assistante maternelle fournit le repas, l’employeur doit verser une indemnité de nourriture. Le montant de celle-ci est fixé librement d’un commun accord et est intégré au revenu imposable de l’assistante maternelle.
  • Frais de déplacement : lorsque l’assistante maternelle utilise son véhicule pour déplacer l’enfant (trajet école par exemple) une indemnité lui est versée en fonction des kilomètres parcourus sans pour autant dépasser le montant prévu par le barème fiscal.
  • Il faut également savoir que lorsque l’assistante maternelle a des enfants de moins de 15 ans à charge, il existe des congés supplémentaires.

Les aides à la garde d’enfant par une assistante maternelle

Si vous faites garder votre enfant de moins de 6 ans chez une assistante maternelle, vous pouvez bénéficier du complément de libre choix du mode de garde, une aide versée par la Caf dont le montant dépend de votre niveau de revenus.

Apprenez-en davantage sur le sujet :

Conseils pour bien choisir son assistante maternelle
Combien coute une nounou non déclarée ?
Choisir entre nounou à domicile et assistante maternelle

Comment éviter les mauvais parents-employeurs ?

Eviter les mauvais parents employeurs

Peur des parents mauvais payeurs ou encore des retardataires, les assistants maternels cherchent à éviter les mauvais parents employeurs.
Entre manque de respect et incivilité quotidienne, les assistants maternels doivent trop souvent subir les mauvais comportement de certains parents employeurs.
D’ailleurs certaines de ces incivilités créées souvent le burn out de l’assistant maternel
Nous avons donc décidé de vous donner quelques conseils afin détecter les mauvais parents employeurs.

Comment détecter les mauvais parents employeurs ?

Dans une relation (quelle qu’elle soit), on parle souvent de la première impression. Il faut donc être attentif dès le départ à celle-ci.
Que ce soit par téléphone ou lors d’un entretient fiez vous à votre instinct et à votre ressentit.

Le futur mauvais parent employeur est en retard dès le premier rendez-vous et ne présente pas d’excuse.

Pour un rendez-vous téléphonique ou lors du premier entretien, le parent présente (déjà) des signes de retards ?
Montrez vous vigilant sur le point suivant :

  • Le(s) parent(s) présente(nt)-il(s) des excuses ou un motif pour son retard ?

Un retard peut arriver, mais présenter une excuse c’est surtout une preuve de politesse (basique) envers l’assistant maternel.
On peut d’ores et déjà imaginer des retards sans excuses du futur parent employeur en début et en fin de journée.

Le mauvais parent employeur est très à l’aise en arrivant chez vous

Il arrive, vous salut, puis s’installe dans votre canapé avant même que vous ne l’y invitiez.
Autres situations : il arrive chewing-gum à la bouche, scrute les effets personnels présents (vos photos de familles par exemple) ou commence déjà à vous tutoyer ?
Cette fois il s’agit d’un manque de politesse évident, mais également d’un manque de respect envers vous.

Un assistant maternel reçoit les parents (employeurs) à son domicile…qui est également son lieu de travail, le futur parent employeur doit donc avoir une attitude professionnelle.

Le mauvais parent employeur, veut négocier le “tarif”

Lorsque le parent a dans l’idée de faire baisser le “tarif” à tout prix, on peut se dire que ça n’est pas bon signe.

Évidement, ce n’est pas toujours le cas, mais d’expérience, on ne peut que vous conseiller de vous méfier.
Car versement de salaires irréguliers ou avenant(s) pour diminuer les heures de gardes sont très souvent ce qui arrive ensuite.

Le mauvais parent employeur, veut vous imposer son rythme

Que vous ayez un agrément pour 1 ou 4, le futur mauvais parent-employeur veut que vous suiviez absolument le rythme qu’il a prédéfinie uniquement pour son enfant.
Les siestes sont à telles heures, les rituels sont ceux là, les promenades ne sont pas autorisés et les activités au ram non plus…
Si vous avez déjà un rythme avec les autres enfants, vous ne pouvez clairement pas tout réadapter uniquement pour un nouvel enfant.
Les heures des siestes, des sorties ou des activités ne peuvent pas être différentes pour chaque enfant…cela ne serait durable ni pour vous, ni pour les enfants.
détecter mauvais parents employeurs
Mais encore…
En dehors, de tout cela, observez le comportement des parents avec leur enfants.

Par exemple :
Bébé pleure : Comment les parents réussissent-ils à le calmer ?
Il faut changer bébé : Les parents acceptent-ils que vous le changiez ? Vous observent-ils ?
L’enfant se met en colère : comment réagissent les parents ?

Soyons clair, il y a autant de mauvais parents employeurs, qu’il y a de mauvais professionnels de la garde d’enfants.
Il n’y a aucune science exacte qui permette d’éviter un futur mauvais parent-employeur.
D’autant plus qu’une relation idéale, peut parfois changer à cause d’un petit détail…fâcheux.
Mais pour trouver chaussure à son pied dans la recherche de garde d’enfant, il faut être donc très regardant sur beaucoup de petits détails.

Assmat : les équipements pour démarrer

Assmat : quels équipements pour ouvrir une MAM ?

Afin de recevoir les vos futurs parents employeurs et les prochains enfants que vous garderez, il vous faudra des équipements pour démarrer.
Quels sont les équipements de base de l’assistante maternelle ? Quel matériel est nécessaire pour une nourrice agréée ? Quelles fournitures pour démarrer l’activité d’assistante maternelle ?

Les équipements pour démarrer : les accessoires de puériculture

En fonction de l’agrément qui vous est accordé :

  • pour les bébés, il vous faut :
  1. lit enfant adapté (à barreaux ou parapluie mais sans matelas supplémentaire)
  2. un drap housse (éventuellement imperméable)
  3. un transat
  4. une chaise haute
  5. un tapis d’éveil
  6. une table à langer
  • pour les enfants plus grands, il faudra :
  1. lit adapté (à barreaux ou parapluie également sans matelas supplémentaire)
  2. drap housse (éventuellement imperméable)
  3. assiettes adaptées aux enfants
  4. gobelets en plastique adaptées également aux enfants
  5. couverts pour enfants
  6. une table à langer

Certains départements demandent que vous ayez obligatoirement un parc à votre disposition.
Pensez également à acheter du mobilier adapté à la taille des enfants, ils pourront plus facilement s’installer pour dessiner etc…
Selon le nombre d’enfants gardés, il est nécessaire d’investir dans une poussette double, triple…ou quadruple.
Cela sera très utile pour les sorties promenades.
Pour les plus grands, il est intéressant également de faire l’aquisition d’une marche à fixer sur la poussette.
En ce qui concerne les sorties en voiture, le siège auto est une obligation pour chaque enfant.

L’équipement indispensable de l’assmat : les jouets et jeux

Dans la mesure ou les enfants grandissent vite il est nécessaire de faire le plein de jouets pour des âges différents.
Cependant les équipements pour démarrer votre activité d’assistant maternel peuvent rapidement coûter cher.
Pour faire quelques économies, faites le tour des jouets d’occasions qui peuvent représenter une alternative très intéressante.

Voici quelques idées d’équipements pour assmat :

  1. Pour les enfants de 0 à 6 mois :  hochets, peluches, portiques (pour transat), peluches, tapis d’éveil, anneaux de dentition (à nettoyer régulièrement) etc…
  2. Ceux de 6 mois à 9 mois : jouets qui font un peu de bruit (attention aux bruits, qui peuvent être épuisant pour l’assmat), des cubes d’éveil, des pousses-pousses pour bébé…
  3. Les enfants de 9 à 12 mois : voiture à friction (pour les pousser à se dépenser), jouets sensoriels, des jouets animés…
  4. Les 12 à 18 mois : jeux d’imitation (pour faire comme papa/maman), livres d’images, jeux de construction…
  5. Les grands de 18 à 24 mois : instrument de musique, puzzle adapté…
  6. Ceux âgés de 2 à 3 ans : les kapplas, les duplos, légo/playmobil, trottinettes ou tricycles (pour les sorties, avec les casques etc…), etc…

De plus quelque soit les âges, pensez à la musique pour enfants (retrouvez notre playlist ici), les jeux de société adaptés aux petits ou encore aux livres d’histoires à leur raconter.

L’équipement pour l’assistant maternel créatif

Pour les plus grands, dès 12 à 18 mois, les activités créatives sont un super moyen de passer un bon moment chez leur assistant maternel préféré !

Il vous faudra faire quelques courses (…en grande quantité) :

  • crayons
  • craies
  • feutres (lavable de préférence)
  • papier de couleur
  • gommettes
  • colle
  • peinture (gouache)
  • pinceaux
  • paillettes

D’autres idées d’équipements pour démarrer vous viennent ? N’hésitez pas à nous le dire en commentaire

Comment ouvrir une MAM ?

Qu’est-ce qu’une MAM ?

Une MAM (Maison des Assistantes Maternelles) est une structure d’accueil des jeunes enfants, dans laquelle jusqu’à quatre assistants maternels peuvent se regrouper afin de travailler ensemble.

Depuis 2010, la loi n° 2010-625 relative à la création des maisons d’assistants maternels et portant diverses dispositions relatives aux assistants maternels, permet le regroupement des assistants maternels en MAM.
Grâce à leur agrément individuel, chaque assistant maternel peut accueillir simultanément jusqu’à quatre enfants maximum, dans un local dédié et sécurisé.

Au sein d’une MAM, les assistants maternels travaillent indépendamment les uns des autres et sont salariés de leurs parents employeurs.
D’ailleurs, il n’y a aucune différence pour les parents employeurs en matière de prestations sociales (complément de libre choix du mode de garde et Paje).

Parmi les avantages pour un enfant d’être accueilli en Maison d’Assistants Maternels on retrouve :

  • sa socialisation se fait en groupe plus important qu’avec une assmat seule
  • la Maison d’Assistantes Maternelles est entièrement dédiée à l’accueil des enfants
  • un plus large choix d’activités pour petits et grands

De plus, le quotidien des assistants maternels est bien plus facile, ce qui n’est pas négligeable.

Créer une MAM

Quelle équipe d’assistante maternelle ?

Afin de créer une MAM, les assistantes maternelles doivent suivre une formation obligatoire d’une durée de 120h.

Cette formation, permet d’acquérir les notions nécessaires à l’accueil collectif.

Ensuite, il faudra en amont définir le rôle de chacun : répartition des tâches, assmat référent, comptabilité-gestion de la MAM etc..

Il est également important, de mettre en place des règles de bon fonctionnement de l’équipe.

Etude des besoins

Avant de créer une MAM, il est indispensable de faire une étude des besoins.

Pour commencer, vous devez trouver des réponses précises à ces questions :

  • Quelle est la demande en gardes d’enfants dans votre ville  ?
  • Quels sont les besoins financiers pour créer une MAM ?
  • Quel sera le budget prévisionnel de fonctionnement de la MAM ?

En ayant les réponses à ces trois premières questions, vous aurez déjà une bonne idée de la pérennité de votre projet.

Trouver un local pour une MAM

La Maison d’Assistants Maternels doit être un lieu dédié ENTIÈREMENT à la garde d’enfant en collectivité.

Il faut donc chercher en priorité un local (public ou privé) permettant d’accueillir les enfants en toute sécurité.

Il faut noter que :

  • La MAM ne peut pas se trouver au domicile d’un des assistants maternels
  • Le local doit être exclusivement dédié à un usage professionnel
  • La PMI (Protection Maternelle Infantile) contrôlera le local AVANT l’accueil, afin de vérifier qu’il respecte les normes de sécurité
  • Deux espaces doivent être adaptés aux enfants WC (point d’eau) et lieu de vie (et dortoir)
  • Certaines communes, proposent des services d’agents d’entretiens

Depuis mars 2016 -dans certains départements- une charte de qualité peut être signée entre la MAM, la Caf, le Conseil départemental et la MSA.

Quelles aides pour ouvrir une MAM ?

Pour ouvrir une MAM, il faut prévoir certains moyens financiers.

La Maison d’Assistants Maternels peut bénéficier des aides de la CAF de son département.

Lorsque les assistants maternels demandent l’aide de la CAF en début de projet, celle-ci peut prendre en charge partiellement l’aménagement des locaux et l’achat de matériels.

De plus, lorsqu’il s’agit d’un premier agrément, les assistants maternels peuvent bénéficier d’une aide allant jusqu’à 300€ (individuellement), 1200€  d’aide maximum dans le cas d’une Maison d’Assistants Maternels.

Pour finir, quand elle est sous forme d’association, la Maison d’Assistants Maternels peut prétendre au prêt d’amélioration du lieu d’accueil (d’un montant de 10 000€ maximum).

Faut-il un agrément pour la MAM ?

Pour ouvrir une MAM, chaque assistants maternels doit être agréée individuellement pour la structure qui sera créée.

Comme pour les assistants maternels exerçant à domicile, c’est le Conseil Départemental qui se charge de cet agrément.

Comment obtenir l’agrément spécifique à la Maison d’Assistants Maternels ?

Deux cas de figures :

  • Vous êtes déjà agréée pour votre domicile ?

Il vous suffit de demander à modifier votre agrément pour la Maison d’Assistants Maternels (rapprochez vous de votre PMI)

  • Vous n’êtes pas encore agréée ?

Il faut faire une demande d’un premier agrément pour la structure que vous êtes en train de créer.

Le Conseil Département dispose de trois pour répondre à votre demande d’agrément vous permettant de devenir assistant maternel agrée.

Quel sera le statut des assmats en MAM ?

Pour ouvrir une Maison d’Assistantes Maternelles, il est préférable qu’elle soit formée en association de loi 1901.

Cependant, comme dit précédemment, les assmats restent individuellement salariés des parents employeurs (ou plus communément appelés Particuliers Employeurs).

Mais les avantages de monter une MAM sous forme d’association sont très intéressants.

En effet, grâce au statut d’association la maison d’assistantes maternelles, on peut :

  • bénéficier de subventions publiques
  • financer la formation continue des assmats
  • financer des activités et actions (sorties, fêtes, etc…)
  • employer une personne en charge de l’entretien des locaux

 

Pour aller plus loin :

Découvrez une journée type d’assistant maternel

Il existe une taxe couches-culottes dans certaines communes

Retrouvez nos exemples de cahiers de transmission pour assistantes maternelles

Documents utiles pour assistants maternels

 

La journée de l’assistante maternelle : infographie

La journée de l’assistante maternelle est rythmée de rituels et d’habitudes nécessaires pour le bien être des enfants.
L’accueil des enfants et de leurs parents, le rythme de chacun ou encore les activités sont des moments qui font partie intégrante du quotidien de l’assistante maternelle.

Dans notre infographie nous vous proposons d’avoir une bref idée, de la journée d’une assistante maternelle.

L’assistante maternelle accueille en début de journée

La plupart des assistantes maternelles commencent leur journée de travail le matin.

Elles accueillent les parents pour la première transmission, afin de discuter du déroulement de la nuit passée.

En matinée, les enfants profitent du calme du début de journée pour jouer librement et s’amuser, les plus petits partiront à la sieste du matin dès les premiers signes de fatigue.

Certains seront à changer, d’autres auront envie de bouger.

C’est également en début de journée que les assistantes maternelles en profitent pour faire une sortie avec les enfants.

Cependant, lorsque la météo ne le permet pas, l’assmat peut proposer aux enfants de faire des activités différentes (motricité, danse, jeux, etc…).

La journée est une suite de moments importants pour les enfants comme pour l’assistante maternelle

Après la promenade (ou les activités), l’assistante maternelle suit le rythme des enfants.

Vers midi, il est temps de déjeuner et parfois, c’est chacun son tour.

Les plus petits d’abord, les plus grands ensuite (après que chacun se soit lavés les mains).

En fonction de l’âge des enfants qui sont gardés, il est possible que tous soit à table en même temps.

L’après-midi, c’est le moment de repos pour tous (y compris l’assistante maternelle 😉 ).

La sieste dure environ 1h30 à 2h , et permet à tous de reprendre un peu de force.

Vient ensuite le moment du goûter

Le goûter est un moment que les enfants adorent.

Il leur permet de se ressourcer et les rapprochent du moment où leurs parents viendront les chercher.

Une fois les enfants partis, la journée de l’assistante maternelle n’est pas fini

Après que les parents aient récupérés leurs enfants et qu’ils aient pris connaissance du cahier de transmission.

La journée de l’assistante maternelle arrive presqu’à son terme.

Elle doit maintenant ranger, nettoyer et préparer sa journée et ses activités du lendemain.

Découvrez ci-dessous notre infographie sur la journée type d’une assistante maternelle

infographie journée de l'assistante maternelle

Comment devenir assistante maternelle agréée ?

Devenir assistante maternelle agréée

En France afin de pouvoir devenir assistante maternelle agréée et garder des enfants chez soi à titre professionnel il faut effectuer quelques démarches.
Être assistante maternelle implique certains changements de vos habitudes professionnelles mais également investissement personnel dans votre vie privée.
Alors avant de vous lancer, nous vous donnons toutes les informations nécessaires afin de savoir ce qu’il faut pour devenir assistante maternelle.

Quelles démarches pour devenir assistante maternelle agréée ?

Première étape : la demande d’agrément 

Dans certains département il est nécessaire de suivre une réunion d’information pour toute demande d’agrément.
Pour y participer vous devez contacter votre PMI (Protection Maternelle Infantile), qui vous indiquera l’ensemble des informations nécessaires.
Suite à cela la PMI vous fournira le formulaire de demande d’agrément à compléter et muni des pièces suivantes :

  • un certificat médical (suite à une visite médicale assurant que votre état de santé vous permettant d’accueillir des enfants)
  • La copie Pièce d’identité
  • La copie de votre titre de séjour en cours de validité et vous autorisant à exercer une activité professionnelle
  • Une copie de votre justificatif de domicile
  • si vous accueillez déjà des enfants et que vous demandez un renouvellement de votre agrément, vous devrez fournir votre planning .

Vous pourrez retrouver le formulaire de demande d’agrément en ligne et le compléter muni des documents cités plus haut puis le retourner à l’adresse indiquée.

Seconde étape : Visite de la PMI

La visite de la PMI est obligatoire et permet de vérifier si vous être éligible à l’acceptation de votre agrément selon une grille de critères très strictes.
Quelques semaines après avoir remis votre demande pour devenir assistante maternelle agréée, vous serez contacté par la puéricultrice.
Elle fixera avec vous une date de visite du lieu où vous exercerez votre métier d’assistante maternelle.
Cette visite permet de confirmer ou non que vous êtes apte à accueillir un ou des enfants à votre domicile.
Dans certain cas, il peut y avoir plusieurs visites et entretiens.
Le but est de vérifier les observations qui auraient pu être faites lors de la première visite.

Troisième étape : la réponse du Conseil Départemental

L’étude de votre dossier peut prendre jusqu’à 3 mois.
Vous êtes ensuite notifié de la décision de votre département de vous agréer ou non.

L’agrément indiquera :

  • le nombre d’enfants que vous pouvez accueillir
  • leur âge
  • le type d’accueil

Dans certains cas l’avis du conseil départemental pour l’agrément est défavorable.
Un courrier de notification vous indiquant les motifs de refus vous sera envoyé.
Vous disposez d’un délai de deux mois afin de faire un recours auprès des services compétents.

Cependant avant de devenir assistante maternelle officiellement, vous devrez justifier de votre présence à la première partie de la formation d’assistant maternel.

Formation des assistantes maternelles agréée

Ne cherchez pas de cours d’assistante maternelle agréée, il n’existe aujourd’hui qu’une seule formation pour être assmat.

Celle-ci se déroule en deux parties :

Première partie : il s’agit d’une formation durée de 60h pour acquérir les bases de la garde d’enfant.

Deuxième partie : 60h de formation pratique (il existe une dispense pour les personnes diplômées d’un CAP petite enfance par exemple)

D’ailleurs, à l’issue de ces deux parties de formation pour devenir assistante maternelles agréée, celles qui le souhaite peuvent passer le CAP petite enfance.

Devenir nourrice sans agrément ?

Il n’est pas possible de devenir nounou sans agrément (ou nourrice sans agrément).
L’agrément étant délivré uniquement par les autorités compétentes, vous devrez obligatoirement passer par votre Conseil Général afin de devenir assmat.
Vous devez obligatoirement suivre la formation des assistantes maternelles proposée dans votre département

Être assistant maternel agréé

Pour être assistante maternelle, il ne faut pas uniquement aimer les enfants.
C’est un métier qui demande de la patience, du savoir-être et beaucoup d’attention.
Il faut également savoir s’adapter continuellement car chaque enfant, tout comme leurs parents ont des besoins et des attentes différentes.
Vous devrez faire preuve d’autonomie et de ténacité, car c’est un travail avec beaucoup de contraintes et vous aurez parfois des horaires très importants (jusqu’à 50h par semaine !).

Gestion de la vie privée de l’assistante maternelle

La contrainte la plus importante lorsque l’on est assistante maternelle, est que la vie de famille s’en trouve grandement bouleversée.
Si vous avez des enfants en bas âge par exemple, un sentiment de rivalité peut s’installer avec les autres enfants.
En cas de présence d’animaux, vous devrez peut-être adapter votre logement à l’accueil des enfants. (Certains parents peuvent d’ailleurs voir d’un mauvais oeil la présence d’animaux).
Sachez que si vous avez dans votre domicile des animaux de première et/ou seconde catégorie, votre demande d’agrément sera systématiquement refusée.
Autrement, il faut également savoir que vous aurez probablement à faire aménagement du logement.
Mettre des protections aux angles des tables, protéger vos prises électriques ou le va-et-vient régulier de parents (qui prennent parfois une peu de temps notamment lors des transmissions).
Ajoutons également les salaires (surtout lorsque plusieurs parents vous embauchent) parfois versés à des dates irrégulières.

Assurance spécifique pour assistante maternelle

Renseignez-vous auprès de votre assureur qui pourrait par exemple, vous proposer une assurance spécifique.
Car vous avez obligation de souscrire une assurance responsabilité civile professionnelle AVANT l’accueil du premier enfant.

Comme vous le voyez devenir assistante maternelle demande beaucoup des efforts professionnels mais aussi personnels.
Si vous êtes en première ligne, vos proches seront également amenés à participer à votre réussite dans le métier.
Parlez en avant de vous lancer, maintenant que vous avez toutes les informations pour devenir assistante maternelle.