Comment se faire connaître en tant que Baby-sitter ?

Pour les parents qui travaillent énormément ou qui ont besoin de se retrouver seuls, sans la compagnie des enfants, le recours à une baby-sitter est souvent nécessaire. Cette activité, autrefois effectuée pour rendre service ou dépanner un proche, s’est de plus en plus professionnalisée au cours des dernières années. Ajoutée à cela, la flexibilité de ce mode de garde a fait apparaître une concurrence de plus en plus rude. Voici quelques conseils pour vous permettre de vous faire connaitre en tant que baby-sitter.

Faire ses premières expériences dans son entourage

Dans le métier de babysitting, les premières expériences comptent énormément. Elles constituent la base qui consolidera votre CV et vous fera maitre de votre domaine. Pour cela, il faudra commencer par votre entourage.

Si vous n’en êtes qu’à vos débuts, choisissez d’abord de garder des enfants qui vous connaissent et dont vous connaissez aussi les habitudes de vie. Quoi de plus normal que de commencer par ses voisins par exemple. En plus d’avoir des parents qui sont plus rassurés (car ils vous connaissent personnellement), travailler dans un environnement qui vous est familier renforce votre confiance en vous et facilitera vos premières gardes d’enfants, le temps que vous ayez un peu d’expérience. Solliciter votre famille et vos proches peut ainsi vous permettre de commencer dans un cadre propice à votre bien être, qui vous permettra d’avoir un état d’esprit positif.

En effet, on se sent toujours plus tranquille quand on garde ses petits frères, son neveu ou sa nièce que quand on garde l’enfant de quelqu’un qu’on ne connait pas. Vous aurez l’occasion de découvrir leurs habitudes, leurs caprices, de même que les différents jeux qui pourraient les divertir. De plus, en cas de problème, il suffit d’appeler les parents sans risquer de forcément passer pour une incompétente. Prenez soin de tout noter afin de constituer une grande liste de : « quoi faire en cas de… ? ». Ces petites expériences vous permettront d’aborder plus sereinement le métier de baby-sitter.

Informer son entourage de sa volonté de faire du babysitting

De nos jours, on peut pratiquement tout trouver sur internet. Cependant, vous ne devez pas oublier que le bouche-à-oreille reste un moyen très efficace de vous faire connaitre en tant que baby-sitter.

En effet, si vous cherchez à devenir baby-sitter, il est important d’en informer un maximum de personnes, en commençant par tous ceux qui sont autour de vous. Dites à vos parents votre volonté de faire du babysitting, mais pas seulement qu’à eux. Informez-en aussi vos amis, les amis de vos parents, ainsi que les parents de vos amis. N’oubliez pas vos tantes, vos oncles ou encore les familles de votre quartier.

Vos voisins proches constituent les premières personnes qui vous confieront la surveillance de leurs enfants. Il serait donc également nécessaire de faire un tour chez eux pour les informer de votre désir de faire ce métier.

Faire des annonces sur les sites de babysitting

Pour un début réussi, choisissez les sites d’annonces gratuites où les parents n’auront pas besoin de payer pour accéder à votre message ou à vos coordonnées pour organiser un entretien de babysitting. Cela vous permettra d’avoir plus de demandes et ainsi d’étoffer votre CV de baby-sitter. Si votre budget vous le permet, vous pouvez directement passer par des sites d’annonces payants.

Choisissez les sites de babysitting qui jouissent d’une bonne réputation, pour passer votre annonce. Pensez à afficher un profil attractif, car vous n’êtes certainement pas la seule sur le site. Faites donc preuve de créativité et d’originalité. Que votre photo et votre présentation donnent envie aux parents de vous contacter. Rendez votre profil le plus complet possible.

Demander des recommandations aux parents satisfaits

Après chaque expérience, vous devez faire une petite enquête auprès des parents pour savoir s’ils sont satisfaits par votre prestation. Si c’est le cas, demandez-leur de vous recommander. Même si le bouche-à-oreille donne de bons résultats, vous pouvez aussi passer par une lettre de recommandation pour bien garnir votre CV et faire ainsi la différence pendant vos entretiens.

En effet, la recommandation est très importante dans le métier de baby-sitter, car elle permet d’avoir de l’avance sur la concurrence. Même les plus petites expériences comptent beaucoup. Un parent content peut vous recommander à ses amis et connaissances. Vous gagnerez alors en clientèle et en notoriété dans votre domaine.

Faire des annonces papiers

Faites toujours le premier pas si vous voulez rapidement obtenir des résultats. N’attendez pas dans que les parents viennent vous contacter. C’est à vous d’aller vers eux.

Le babysitting est une activité qui est de plus en plus exercée par beaucoup de personnes. Pour se tailler une bonne place dans le secteur, il faudra donc faire une grande différence par rapport aux autres. Ne comptez pas uniquement sur votre talent ou vos expériences. Avant tout, pensez à être connu par le plus grand nombre de personnes.

En effet, même si les papiers sont de moins en moins utilisés à l’ère du 2.0, ils n’en sont pas moins efficaces et ont l’avantage de laisser une trace bien visible. Faites donc des affiches et des posters. Collez-les un peu partout dans votre quartier, dans les parcs, les murs des écoles, des crèches, etc. Votre stratégie sera de privilégier des endroits où se trouvent régulièrement des enfants et leurs parents.

Prenez soin d’ajouter sur vos annonces, vos coordonnées, vos qualités et une ou deux expériences significatives. Si cela est possible, faites également des brochures et n’oubliez pas la fameuse carte de visite qui elle, laisse votre empreinte chez vos futurs clients.

8 idées de cadeaux à offrir pour une naissance ?

Généralement, à la naissance d’un bébé, les proches et amis offrent aux heureux parents, le bébé en premier, une multitude de cadeaux. Il s’agit pour les parents d’une occasion de grande joie et d’effusion d’amour. Parfois, ce bal de cadeaux incessant démarre à l’annonce de l’arrivée du bébé.

Si vous désirez offrir un cadeau original pour souhaiter la bienvenue à un nouveau-né dans votre famille, c’est le moment de vous décider. Voici pour vous quelques idées de cadeaux à offrir à un bébé qui vient de naître.

Les veilleuses bébé

Les veilleuses bébé sont un classique des cadeaux à offrir pour une naissance. Ce sont des cadeaux que de nombreux parents adoreraient recevoir pour leurs nouveau-nés. Elles sont énormément appréciées pour leurs lumières très voyantes et pleines de couleurs. C’est d’ailleurs un cadeau qui plait également aux bébés, car ils sont tous souriants à la vue des jeux de lumière qu’il produit.

Lorsque certains enfants pleurent au beau milieu de la nuit, de nombreux parents réussissent, grâce à ces veilleuses, à les calmer et à les faire endormir. Aujourd’hui, il est tout à fait possible de trouver une veilleuse bébé en surfant sur le net. Vous en trouverez de toutes les formes, de toutes les couleurs et de tous les types (projection, nomade, musical, etc.).

Des couches réutilisables pour bébé

L’utilisation des couches contribue pour beaucoup à maintenir l’hygiène et la propreté du nouveau-né. Aujourd’hui, la tendance est aux couches réutilisables, réputées écologiques et biodégradables. 

De nombreuses personnes offrent à la naissance de bébés des couches réutilisables parce qu’elles peuvent être utilisées des dizaines de fois et qu’elles représentent un gain économique certain pour les parents.

En effet, le budget affecté à l’achat des couches à la naissance d’un bébé constitue généralement pour les parents une dépense considérable. Pensez donc à leur offrir un important jeu de couches réutilisables pour bébé.

N’oubliez surtout pas d’offrir des couches arborant des motifs d’animaux. Les enfants semblent apprécier les cadeaux en couleurs et avec des dessins.      

Un lit balançoire pour bébé

Le lit balançoire pour bébé est un beau cadeau que vous pouvez offrir à votre nièce, nouveau-née dans la famille. C’est un accessoire utile qui aide les parents à égayer et à endormir leurs enfants. Les bébés s’y sentent bien à l’aise, et ils sont très nombreux à rire des balancements du lit. C’est un cadeau qui coûte relativement moins cher et que vous pouvez vous permettre d’offrir à un bébé.

La cape de bain pour bébé

La cape de bain est devenue un accessoire de douche qui permet de sécher l’enfant aussi rapidement que possible. L’offrir en cadeau au bébé de votre meilleur ami peut être très bien apprécié. C’est une façon assez adorable de lui montrer tout votre amour.

Ce qui est intéressant avec ce cadeau, c’est que les parents se souviendront de vous chaque fois qu’ils l’utiliseront pour leur bébé. Peut-être bien que cela fera de vous le parrain désigné du nouveau-né. 

Le porte-bébé 

Le porte-bébé est un accessoire très pratique pour se déplacer avec son petit bout de choux. C’est un cadeau que les mères modernes adorent. Elles l’aiment mieux en peluches. Concrètement, lorsque la mère du nouveau-né travaille par exemple, cela lui permet de porter un bébé tout en ayant les mains totalement libres.

Un enfant habitué très tôt à un porte-bébé adore y être porté.      

Les chaussons en peluche pour bébé

Qui parmi vous n’aime pas ces paires de chaussons en peluche ? C’est une excellente idée de cadeaux pour un nouveau-né. Il est vrai, les paires de chaussons sont relativement communes et peuvent paraître peu originales, mais elles sont très mignonnes aux pieds des petites-filles en l’occurrence.

Alors oui, vous pouvez demander au magasin de chaussures pour bébé de vous préparer une paire de chaussons en peluche pour bébé parce que vous avez un cadeau à offrir.   

Un calendrier avec un bébé en photo

Ce cadeau a exactement la forme d’un calendrier ordinaire, sauf qu’il ne mentionne pas des dates. Il contient 12 cadres à la place des 12 mois. Si vous aimez la photographie, si vous aimez immortaliser les moments qui comptent le plus pour vous, l’occasion est toute trouvée pour prendre le nouveau-né en photo. 

Toutes les photos prises pour immortaliser ce moment de joie seront posées dans chaque cadre. De la naissance jusqu’à la fin des 12 premiers mois de vie du nouveau-né, des dizaines de photos et d’images se succèderont sur ce calendrier que vous lui offrirez.  

Une tétine pour bébé

La tétine pour bébé est un cadeau qui peut être offert autant à un garçon qu’avec une fille. Pour l’offrir au nouveau-né, il est préférable que vous ayez en amont des relations plus intimes avec les parents du bébé.

Vous pourriez choisir des tétines en forme d’animaux. Elles plairont sûrement aux parents de l’enfant.   

Une combinaison pyjama mignonne pour aider vos enfants à aller au lit

Le moment où vous demandez à votre chère tête blonde de mettre son pyjama ne peut signifier quune chose : il est temps daller au lit ! Et avec un pyjama amusant et confortable à porter, cela rend cette tâche tout de suite plus agréable. Cela favorise également l’autonomie de l’enfant.

À la recherche du pyjama idéal…

Semblable au rituel du bain, du brossage des dents, ou de la lecture d’une histoire, le moment où votre enfant se change pour mettre son pyjama permet de créer une routine solide et concrète. Les pyjamas sont un indice très rapidement assimilé par nos bambins qu’il est officiellement temps de ranger les jouets au placard, éteindre les lumières, et se préparer pour une nuit débordante de rêves incroyables.

Vous le savez bien, les plus jeunes ont besoin de nombreuses heures de sommeil pour être reposés et énergiques pendant la journée. Cela signifie qu’ils vont passer un temps conséquent à porter leur pyjama. Il est donc essentiel de sélectionner un modèle confortable et de qualité.

Demandez maintenant à votre enfant à quoi ressemblerait son pyjama idéal, s’il pouvait choisir ce qu’il veut. Je peux vous garantir que ce qu’il désire est un peu plus excitant qu’un simple t-shirt, avec quelques motifs imprimés basiques, et un pantalon de couleur uni. Les enfants souhaitent un vêtement qu’ils vont être impatients de porter, et dans lequel ils se sentent à l’aise pour dormir.

Bref, vous l’aurez compris, un pyjama qu’ils apprécient peut faire toute la différence et faciliter grandement le moment tant redouté d’aller au lit. Et devinez quoi ? Le pyjama combinaison enfant est parfait pour ça !

La combinaison pyjama : pourquoi vos enfants vont adorer la porter

Un seul coup d’oeil suffit pour saisir tout l’intérêt de cette tenue : c’est très amusant à porter ! Le simple fait de la mettre amène une dose de « fun » instantanée. Les fabricants rivalisent ainsi de créativité et d’invention, et le choix est particulièrement varié : tigre, vache, licorne, ou bien plutôt des personnages immédiatement reconnaissables tels que Pikachu ou l’indétrônable Batman par exemple. De quoi faire tourner la tête de vos enfants, qui seront ravis d’incarner leurs héros préférés.

Un autre avantage de choisir une combinaison pyjama est d’offrir bien plus qu’un simple vêtement pour dormir. Prenez l’exemple du modèle « tigre », toujours très populaire chez les plus jeunes : de petites oreilles arrondies, de jolies rayures noires et une couleur orangée du plus bel effet… Voici un déguisement parfait, qui est certain d’attirer les regards et les convoitises à la prochaine fête d’anniversaire. Nous sommes prêts à parier que les autres parents vont immédiatement vous demander ou vous l’avez trouvé ! Vous pouvez même compléter cette tenue avec les pantoufles et les gants assortis, vendus séparément. Ajoutez une légère touche de maquillage sur le visage pour dessiner les moustaches, et le tour est joué. Quand on voit le prix de certains déguisements de qualité médiocre en grande surface, c’est décidément un très bon investissement.

De plus, la coupe large de ce type de tenue apporte un confort immédiat. Votre enfant peut ainsi se mouvoir librement et se sentira parfaitement à l’aise, que ce soit lors d’une partie de cache-cache endiablée avec ses amis, ou pendant son sommeil.

L’importance de choisir une combinaison de qualité

Mais une combinaison pyjama, aussi belle et agréable à porter soit-elle, ne présente que très peu d’intérêt si la qualité du tissu est médiocre, et que l’ensemble s’effiloche après quelques lavages en machine. Le choix des matières sélectionnées pour ce type de vêtement est donc primordial pour que votre enfant prenne plaisir à le mettre, nuit après nuit.

Pour cela, pensez à privilégier les combinaisons faites de coton et de flanelle. Ces fibres naturelles permettent à la peau de respirer, ce qui aide votre enfant à rester au frais en été et bien au chaud en hiver. L’utilisation de la flanelle apporte notamment une légèreté et une douceur sans pareilles. Le côté molletonné et moelleux du body est également fort appréciable et donne une touche de confort supplémentaire.

combinaison pyjama pour enfant

Cerise sur le gâteau, la combinaison pyjama est très facile à entretenir. Soyez sans crainte, vous pouvez la laver à la main avec une petite quantité de savon, ou bien en machine avec un cycle à 30 degrés. Il est même possible d’utiliser un sèche-linge, en prenant garde de sélectionner le mode « doux », pour éviter toute usure prématurée du tissu.

En conclusion, une combinaison pyjama est une tenue de nuit amusante à mettre pour les plus jeunes, confortable, rapide à enfiler grâce à son système de fermeture éclair, et facile à entretenir. Soyons honnêtes, il sera bien compliqué de faire porter autre chose à vos enfants ! Le plaisir d’aller au lit n’en sera que décuplé. Vous avez donc la garantie de longues et paisibles nuits de sommeil. Et comme tous les parents le savent, la vie est tellement meilleure quand toute la famille dort bien !

Mode pour enfant : les dernières tendances

De nos jours, les enfants sont aussi à la mode que les adultes. De ce fait, il existe une large gamme de vêtements pour répondre à vos besoins. Des robes fleuris aux différents types de jean, faites votre choix avec minutie. Vous devriez accorder un peu de temps pour parfaire le look de votre enfant. Découvrez, parmi les dernières tendances, les modèles de vêtements de mode qui conviennent à votre petit.

Manteaux pour fille

Ajoutez de l’éclat à la garde-robe de votre enfant en optant pour un manteau fille. Gardez votre petite au chaud pendant les saisons hivernales avec cette pièce. Des modèles sont fabriqués avec des doublures en Borg et des matériaux résistants à l’eau et même équipés d’une capuche. Ce manteau se présente en différentes sortes de couleurs et de matières. Optez pour des tissus plus légers et colorés pendant les saisons chaudes. Les imprimés sont les plus prisés. C’est une pièce qui donnera un look stylé à votre enfant.

Robe fille avec art floral

Le design floral est un concept de mode attrayant depuis des années. Sa nature classique et traditionnelle présente un choix de design rétro. Pour un style décontracté, votre enfant pourra mettre cette robe avec une veste ou un pull ouvert. Pour donner un peu plus d’originalité, vous pouvez choisir comme accessoire un chapeau. 

Mode d’enfant polyvalent, des pantalons Stretchs

Habillez votre enfant avec un jean Stretch lors des événements spéciaux. Le design séduisant de ces modèles de pantalon rend son look plus décontracté et stylé. Vous pouvez l’associer avec des chemises unies ou imprimées. 

Des styles folkloriques de vêtements pour enfant

Il existe un large éventail de vêtements traditionnels pour enfant, mais c’est à vous de choisir ceux qui mettent votre enfant à l’aise. Parmi les dernières tendances, découvrez les sherwanis, les pyjamas kurta, les dhoti kurtas, et les suites jodhpuri. Ils donnent une apparence classique et unique à votre enfant ! Ce style est idéal pour les cérémonies de mariage et les carnavals. 

Jeans, un look ultrabranché

Avec un joli manteau fille ou une chemise pour garçon, les jeans sont des types de vêtement qui sont toujours à la mode. Les coupes près du corps sont les tendances actuelles. Veste, chemise, pantalon, combinaison, vous avez un large choix. Vous pouvez l’associer avec une pièce faite avec d’autres matières comme le lin pour donner un look branché à votre enfant. 

T-shirts avec motifs graphiques

Les t-shirts et polos avec motifs graphiques sont des options parfaites pour la mode des enfants en 2020. Ils peuvent être portés avec des jeans, des shorts ou des vestes. Ils sont également idéals avec des baskets. Certains concepteurs peuvent vous offrir de nombreuses options de t-shirts pour garçon ou fille avec des graphiques colorés et personnalisés. 

Vêtements de style militaire

Ce style a toujours eu une grande place dans la mode des enfants. Vous pouvez choisir des pantalons kaki et des vestes imprimés en militaire pour votre garçon. Associez-les avec des hauts blancs pour donner un look tendance. Pour les filles, optez pour les salopettes et les mini jupes, elles se marient très bien avec des bottes ou des baskets. Choisissez un haut de couleur kaki pour parfaire le tout. 

La mode unisexe

Les gens abandonnent désormais les stéréotypes consistant à choisir des vêtements roses pour les filles et bleus pour les garçons. Les temps ont changé, et les enfants veulent maintenant explorer différentes couleurs. Il existe de nombreux tons de vêtements et de chaussures pour votre enfant, vous ne devez donc pas limiter son choix.

Il serait sage d’adopter le virage de la mode enfantine sans distinction de sexe en permettant à vos enfants de choisir le style et la couleur qu’ils aiment. Vous pouvez acheter une élégante jupe multicouche à assortir à un chemisier de couleur chaude. Si votre petit garçon préfère un look plus raffiné, vous trouverez des tenues aux tons neutres et légèrement métalliques.

Personnalisation

Actuellement, la plupart des marques proposent désormais des vêtements personnalisés pour enfants afin d’ajouter une touche unique. Lorsque vous faites des achats pour un nouveau-né, les vêtements pour bébé personnalisés donneront à votre cadeau une apparence plus sympathique. Vous pouvez néanmoins opter pour des tenues assorties pour un parent et des enfants afin de faire ressortir le fun et le style.

Comment faire de la cuisine Zéro déchet ?

Le mouvement zéro déchet atteint de plus en plus de consommateurs. Des consommateurs qui recherchent un nouveau mode de vie plus sain pour l’humain, ils veulent limiter davantage les impacts sur l’environnement… Mais la question qui revient régulièrement est : Par où commencer ?
La cuisine est le meilleur endroit pour commencer ce nouveau mode de vie ! Vous adopterez très vite de nouveaux réflexes pour alléger vos déchets. Le plus gros de notre consommation quotidienne se déroule dans la cuisine, plusieurs fois par jour vous préparez vos différents repas et il est possible en tant que nounou ou parents de préparer de délicieux plats aux enfants, sans se ruiner et surtout en respectant la planète.

La cuisine, c’est également l’endroit où vous réalisez une grosse partie de vos courses, malheureusement avec un mode de vie moderne on retrouve beaucoup de gaspillages. On remarque aussi des repas déjà préparés pour aller plus vite dans le quotidien, des produits remplis d’emballages donc pas très économique, ni écologique et en plus ces repas ne sont pas forcément équilibrés et sains pour votre santé.

La cuisine zéro déchet ne concerne pas que les courses en vrac ! Il y a également le faite de consommer les restes, ou aussi consommer les légumes « jusqu’à l’épluchure ». Avec une consommation zéro déchet, il est important de ne pas gaspiller dans l’ensemble de la réalisation d’un repas. Voici quelques astuces qui pourront vous aidez à commencer votre nouveau mode de consommation zéro déchet.

Afin de cuisinier zéro déchet, vous pouvez aussi consulter des astuces zéro déchet : Le Carnet Rose

Eviter de gaspiller l’énergie dans un démarche zéro déchet

Attention, n’oubliez pas que la consommation d’énergie est aussi une source de déchets. Pour limiter votre consommation d’énergie, c’est-à-dire électricité ou gaz vous pouvez adopter des gestes simples :

  • Remplissez votre bouilloire avec uniquement la quantité d’eau, dont vous avez besoin. Une astuce simple pour gagner du temps et de l’argent. Il est aussi important de bien détartrer vos électroménagers pour allonger sa durée de vie, faite bouillir de l’eau avec une petite tasse de vinaigre blanc, ensuite rincer.
  • Préchauffer le four lorsque c’est vraiment indispensable, beaucoup de recettes mettent en avant cette étape, mais en revanche elle est rarement justifiée ! En hiver, n’hésite pas à laisser la porte de votre four ouverte pour que la chaleur s’échappe dans les différentes pièces de votre logement.
  • N’oubliez pas de mettre un couvercle sur vos casseroles ! Cela évite la perte d’énergie et en plus vous gagnez du temps dans l’étape de réchauffement.
  • Vous pouvez doubler les portions de vos préparations : l’avantage est de pouvoir congeler le reste, puis réchauffer quand c’est nécessaire ! Vous gagnez du temps et de l’énergie !
  • Éviter aussi d’ouvrir votre frigo ou congélateur toutes les 2 mins ! Prenez le pli de retirer tout ce dont vous avez besoin d’un coup et de ranger tout en même temps, vous évitez comme ça une importante perte d’énergie en ouvrant et fermant l’appareil pour un produit à chaque fois. Il est aussi préconisé de dégivrer votre congélateur 2 à 3 fois par an, permettant ainsi de prolonger la durée de vie de l’appareil.

N’oubliez pas que l’eau est une ressource précieuse ! D’ailleurs, son prix augmente très régulièrement pour nous faire une piqûre de rappel. Pour pallier au gaspillage d’eau en cuisine, voici quelques astuces :

  • Récupérer l’eau de votre cuisson, vous pouvez par exemple utiliser l’eau encore chaude pour laisser tremper votre vaisselle grasse, ou également pour désherber d’une manière écologique. Une fois l’eau refroidit, elle peut servir à arroser les plantes.
  • Pour rincer vos fruits et légumes, utiliser une bassine d’eau au lieu de laisser l’eau couler. Vous utilisez moins d’eau, puis vous pouvez réutiliser ensuite l’eau pour arroser vos jardins.


Où acheter pour cuisiner zéro déchet ?


Les achats de nourriture engendrent deux sortes de gaspillage :

  • Les déplacements
  • Les emballages

Voici quelques astuces pour éviter cela :

  • Consommer local un maximum. Consommer local signifie également une baisse des dépenses énergétiques et diminue aussi le rejet de CO2 ! Voici une attitude zéro déchet ! De plus il permettra à des producteurs de locaux de vivre. Depuis le confinement lié au COVID-19 nos producteurs locaux sont économiquement en danger, consommer local pourrait être bon pour votre santé mais aussi pour soutenir l’économie de votre région.
  • Éviter un maximum les plats préparés qui sont souvent sûr-emballés et pas très bon pour la santé.
  • Acheter en vrac, cela permet de limiter les déchets en réduisant les emballages !
  • Le bon sens est de mise, avec quelques efforts vous allez y arriver !

Le rôle de la crèche

La crèche est une garderie qui permet aux parents occupés de confier leurs enfants à des professionnels en puériculture. Il s’agit d’un environnement adapté et sécurisé dans lequel l’enfant peut agir avec d’autres individus de son âge. La crèche présente aussi un aspect instructif et ludique pour l’enfant. Il s’agit donc de participer à l’éducation de l’enfant. Retour sur le fonctionnement d’un système avantageux.

Assurer l’épanouissement de votre bout de chou

Obtenir une place en creche permet de garder un enfant en sécurité et en bonne santé. Le cadre mis à sa disposition lui permet de s’épanouir. Il est entouré d’amis et de professionnels qui mettront tout en œuvre pour que son confort soit optimal

Les enfants se retrouvent en groupes homogènes avec des camarades présentant les mêmes caractéristiques. Cette situation leur permet de recevoir un traitement adapté à leur âge et aux spécificités du groupe auquel ils appartiennent. Séparer les enfants en groupes homogènes dans une crèche favorise les activités et la cohésion. Il s’agit aussi d’une saine émulation liée à leur âge et à leur niveau intellectuel.

Les plus petits pourront s’adonner à des activités qui favoriseront leur développement sensoriel. À partir d’un an jusqu’à 2 ans, les activités créatives telles que la peinture sont celles qui sont proposées. À partir de 2 ans et plus, on privilégie de plus en plus les activités physiques. De cette manière, l’enfant apprendra grâce à sa place en creche à s’épanouir en groupe et à développer son intelligence.

Aider les parents à suivre leurs enfants à distance

Lorsque l’on est un parent salarié ou avec des responsabilités, il n’est pas évident de trouver un équilibre entre vie professionnelle et vie personnelle. Malgré les congés maternité, il y aura toujours un moment où le travail prendra le dessus. La question de la garde de l’enfant se pose donc d’elle-même : à qui le confier ?

Les professionnels compétents pouvant prendre soin de votre petit bébé restent le meilleur choix. Ils vous permettent d’être plus sereins au travail en sachant que votre trésor est entre de bonnes-mains. La crèche prend ainsi soin de votre enfant, le nourrit et surveille sa santé. Elle lui assure le confort et veille à ce qu’il s’amuse.

Pour vous aider à suivre votre enfant à distance, la crèche vous propose un rapport de suivi. Ce carnet de correspondance vous permet d’avoir des informations détaillées sur tout ce que fait votre enfant dans la journée. Le bilan prend en compte les repas qu’il a consommés et les jeux auxquels il s’est adonné. Son temps de repos, et ses potentiels malaises sont également notifiés.

En définitive, la crèche constitue un cadre stimulant où vous pouvez suivre vos enfants. Il s’agit d’une solution de garde pour les parents en quête de soutien. Du reste, la garderie garantit les soins dont les enfants ont besoin pour une expérience complète. N’hésitez pas à y recourir pour l’équilibre de votre enfant.

Assistante maternelle : les équipements pour démarrer

Assmat : quels équipements pour ouvrir une MAM ?

Afin de recevoir les vos futurs parents employeurs et les prochains enfants que vous garderez, il vous faudra des équipements pour démarrer et aménager votre MAM (Maison d’Assistantes-Maternelles).
Quels sont les équipements de base de l’assistante maternelle ? Quel matériel est nécessaire pour une nourrice agréée ? Quelles fournitures pour démarrer l’activité d’assistante maternelle ?

Les équipements pour démarrer : les accessoires de puériculture

En fonction de l’agrément qui vous est accordé :

  • pour les bébés, il vous faut :
  1. lit enfant adapté (à barreaux ou parapluie mais sans matelas supplémentaire)
  2. un drap housse (éventuellement imperméable)
  3. un transat
  4. une chaise haute
  5. un tapis d’éveil
  6. une table à langer
  7. Un babyphone (voir le test de babyphone)
  • pour les enfants plus grands, il faudra :
  1. lit adapté (à barreaux ou parapluie également sans matelas supplémentaire)
  2. drap housse (éventuellement imperméable)
  3. assiettes adaptées aux enfants
  4. gobelets en plastique adaptées également aux enfants
  5. couverts pour enfants
  6. une table à langer

Certains départements demandent que vous ayez obligatoirement un parc à votre disposition.
Pensez également à acheter du mobilier adapté à la taille des enfants, ils pourront plus facilement s’installer pour dessiner etc…
Selon le nombre d’enfants gardés, il est nécessaire d’investir dans une poussette double, triple…ou quadruple.
Cela sera très utile pour les sorties promenades.
Pour les plus grands, il est intéressant également de faire l’aquisition d’une marche à fixer sur la poussette.
En ce qui concerne les sorties en voiture, le siège auto est une obligation pour chaque enfant.

L’équipement indispensable de l’assmat : les jouets et jeux

Dans la mesure ou les enfants grandissent vite il est nécessaire de faire le plein de jouets pour des âges différents.
Cependant les équipements pour démarrer votre activité d’assistant maternel peuvent rapidement coûter cher.
Pour faire quelques économies, faites le tour des jouets d’occasions qui peuvent représenter une alternative très intéressante.

Voici quelques idées d’équipements pour assmat :

  1. Pour les enfants de 0 à 6 mois :  hochets, peluches, portiques (pour transat), peluches, tapis d’éveil, anneaux de dentition (à nettoyer régulièrement) etc…
  2. Ceux de 6 mois à 9 mois : jouets qui font un peu de bruit (attention aux bruits, qui peuvent être épuisant pour l’assmat), des cubes d’éveil, des pousses-pousses pour bébé…
  3. Les enfants de 9 à 12 mois : voiture à friction (pour les pousser à se dépenser), jouets sensoriels, des jouets animés…
  4. Les 12 à 18 mois : jeux d’imitation (pour faire comme papa/maman), livres d’images, jeux de construction…
  5. Les grands de 18 à 24 mois : instrument de musique, puzzle adapté…
  6. Ceux âgés de 2 à 3 ans : les kapplas, les duplos, légo/playmobil, trottinettes ou tricycles (pour les sorties, avec les casques etc…), etc…

De plus quelque soit les âges, pensez à la musique pour enfants (retrouvez notre playlist ici), les jeux de société adaptés aux petits ou encore aux livres d’histoires à leur raconter.

L’équipement pour l’assistant maternel créatif

Pour les plus grands, dès 12 à 18 mois, les activités créatives sont un super moyen de passer un bon moment chez leur assistant maternel préféré !

Il vous faudra faire quelques courses (…en grande quantité) :

  • crayons
  • craies
  • feutres (lavable de préférence)
  • papier de couleur
  • gommettes
  • colle
  • peinture (gouache)
  • pinceaux
  • paillettes

Au passage, vous pouvez également profiter de nos feuilles de transmissions ou cahier de liaison ici !

D’autres idées d’équipements pour démarrer vous viennent ? N’hésitez pas à nous le dire en commentaire

Bug : Plus d’allocations !

Depuis le début du mois de Novembre, certaines aides concernant la garde d’enfant sont désormais versées par l’URSSAF. Cette compétence a donc été transféré par la CAF à l’URSSAF. C’est ce transfert qui a généré un bug ayant un impact sur plus de 18000 parents.

Quelles conséquences de ce bug sur les allocations ?

Ce bug a généré des retards énormes sur les versements des aides. Résultat, de nombreuses familles ont décidées d’avancer seules les salaires de leurs assistantes-maternelles, cotisations sociales incluses.

Des cas très fâcheux

Dans un exemple sur l’antenne d’Europe 1, Gwenaëlle L. rémunérait son assistante-maternelle 650€/mois, elle percevait alors 467€ de la part de la CAF. Mais en mars 2019, lorsque Pajemploi commence à prendre le relais de la CAF, malheureusement son dossier est tout simplement perdu. Elle n’existe plus en tant que parent employeur auprès de l’administration.

Cette maman a donc dû avancer seule tous les frais. Mais une fois les 2.800 euros de découvert atteint, elle a décidé de rompre son contrat de travail (et celui de son assistante-maternelle au passage) pour garder elle-même son enfant “[…]c’est  vraiment devenu un gouffre pour nous”, explique-t-elle au micro d’Europe 1.

Au chapitre des victimes de ce changement entre la CAF et l’URSSAF cette maman n’est malheureusement pas un cas isolé. Mais les conséquences pour elle sont très lourdes, car sans allocation Pole-Emploi, elle est désormais en situation de grande précarité.

Le gouvernement quant à lui, table pour une résolution du problème d’ici la fin de l’année. Mais dans tous les cas, que vous soyez côté parent ou côté assistante-maternelle, nous vous conseillons de tenter de trouver un terrain d’entente si vous êtes concerné par ces difficultés.

Parents, si vous faite le choix de rompre le contrat de votre assistante-maternelle, à cause de ce bug, nous attirons votre attention sur le fait que celle-ci devra respecter un préavis. Retrouvez plus de détails sur comment licencier son assistante maternelle.

11 choses qu’une assistante-maternelle ne doit pas faire

Une assistante-maternelle est une personne en laquelle les parents placent leur confiance. Lorsqu’on confie ses enfants à quelqu’un on a pas envie de passer du temps à se poser des questions. La confiance est donc importante dans la relation qui lie des parents et une assistante-maternelle.

Cependant, il peut y avoir confusion pour les parents. Pourquoi ? Parce qu’il faut remarquer qu’une assistante-maternelle travaille à domicile. Elle gère donc sa vie familiale en même temps que sa vie professionnelle.
D’un côté, des parents qui souhaitent laisser leurs enfants entre de bonnes mains. De l’autre des assistantes-maternelles qui exercent un métier très épuisant.

Nous allons vous expliquer ce qu’une assistante-maternelle peut ou ne peut pas faire. Dans un autre article, nous vous expliquerons ce que les parents ne peuvent pas demander à leur assistante maternelle.

Voici donc 10 choses qu’une assistante maternelle ne peut pas faire :

1. L’assistante-maternelle ne doit pas dépasser la capacité autorisée dans son agrément

L’agrément d’assistante maternelle ne permet de garder qu’un certain nombre bien précis, pas un de plus. Pour obtenir son agrément et donc devenir assistante maternelle, la professionnelle de la petite enfance se voit accorder un agrément. Cet agrément accordé à l’assistante maternelle, précisera le nombre maximum d’enfant qu’elle peut garder.
Le non respect de cet agrément va du simple avertissement jusqu’au retrait pur et simple de l’agrément.

2. Confier la garde de l’enfant à une autre personne

Vous avez une course à faire ? Votre enfant est malade ? Vous avez rendez-vous chez le médecin ? Et non : l’assistante maternelle ne peut pas confier l’enfant à une autre personne.
Elle ne peut pas non plus confier l’enfant à n’importe qui, même à la demande des parents.
Mais attention, cela peut-être possible dans certaines circonstances. Vous confiez l’enfant, avec l’accord de ses parents, à une autre assistante-maternelle ? C’est possible. Il faut cependant que cette possibilité de confier l’enfant soit précisée dans le contrat de travail.
En cas d’urgence ou d’impossibilité des parents. Vous pouvez à leur demande et si c’est mentionné au contrat, vous pouvez confier l’enfant à une autre personne.

3. Laisser un enfant sans surveillance, même 1 minute

Lorsque les parents confient leur enfant à une personne, c’est qu’ils ont décidés de lui accorder leur confiance. Pour les parents l’assistante-maternelle veille en permanence sur l’enfant.
Attention laisser l’enfant gardé sans surveillance, est un défaut de surveillance. Sans compter les risques pris. En cas d’incident, l’assistante maternelle sera entièrement tenue pour responsable.
On sait que la journée d’une assistante-maternelle, peut être rythmée. Mais il est important de rester constamment vigilant.

4. Ne pas être assuré

Qu’il y ait un accident ou non, il est extrêmement important que l’assistante maternelle soit assurée.
Attention votre assurance personnelle, ne couvre pas forcément l’activité professionnelle. Même si vous exercez à votre domicile. Il est peut être donc important de souscrire une assurance dédiée comme la MAE ou Nounou Assure.

5. Donner un bain à l’enfant

Faire le bain ne fait pas partie des attributions de l’assistante maternelle. L’accueil de l’enfant chez l’assistante-maternelle répond à des règles précises.
De plus, faire le bain à un enfant pendant que les autres sont sans surveillance, n’est pas une bonne idée.

6. Mettre un oreiller ou une couverture dans le lit où dort l’enfant gardé

Mettre un oreiller ou une couverture dans le lit de l’enfant gardé n’est pas autorisé. Tout simplement parce qu’ils pourraient par accident s’étouffer avec. S’il fait froid, privilégiez la gigoteuse, elle devrait largement faire l’affaire.

7. Laisser des objets dangereux à la portée de l’enfant

La surveillance de l’enfant, passe aussi par le fait de ne pas laisser à portée des objets qui peuvent être dangereux. C’est le cas d’objets du quotidien : Médicaments, stylos, ciseaux, bijoux, jouets inadaptés à l’âge des enfants, plante…
Au passage, évitez également les tours de lit, les jouets ou tout autre objet dans les lits au moment du coucher. L’enfant ne doit pas non plus dormir avec des bijoux ou un bavoir.

8. De sortir faire les courses avec ou sans les enfants gardés

L’assurance de l’assistante-maternelle la couvre elle et l’enfant pour son lieu de travail. Selon le contrat, elle est éventuellement pour les promenades également.
Mais lorsque vous sortez pour effectuer des tâches personnelles, ni vous, ni l’enfant n’êtes couverts. L’assistante maternelle ne peut sortir pour des raisons personnelles avec l’enfant qu’avec l’autorisation des parents. En conséquence, arrangez vous sur votre temps libre. Évitez de prendre des risques inutiles avec les enfants que vous gardez.

9. Elle ne peut d’ailleurs pas conduire les enfants chez le médecin ou à l’hôpital

En cas de maladie, en premier lieu prévenez les parents, en cas d’urgence prévenez les urgences. Vous ne pouvez en revanche pas conduire un enfant chez le médecin ou à l’hôpital.

10. Donner des médicaments sans ordonnance

L’enfant que vous gardez fait de la fièvre ? Il a des douleurs ? Vous ne pouvez décider de vous même de lui administrer de médicaments…même sur demande des parents. Pour donner des médicaments il faut que les parents signent une autorisation de prise de médicaments.

11. Elle ne peut pas recevoir des personnes sur son lieu de travail durant ses heures de gardes

L’assistante-maternelle doit être parfaitement vigilante. Recevoir des personnes baisse de facto cette vigilance. Alors, recevoir ou passer un temps trop important au téléphone est à proscrire.

On va vous avouer qu’il peut paraitre très contraignant de respecter toutes ces règles. Et on sait que l’assistante maternelle ne va pas donc pas rester enfermée toute la journée. Il n’est pas non plus question de cloitrer les enfants dans une seule pièce de la maison. Mais il y a certaines évidences qui ne sont parfois malheureusement pas respectées.

Selon-vous, quelles sont les autres choses qu’une assistante-maternelle ne peut pas faire ?

Choisir un bon matelas pour son bien-être durant sa grossesse

Le choix d’un matelas compte parmi les étapes incontournables pour dormir confortablement. D’ailleurs, cet accessoire contribue dans l’épanouissement pendant la grossesse, puisqu’il aide à lutter contre les insomnies. Sachez que bien dormir permet d’atténuer les problèmes liés aux changements du corps de la femme enceinte. Cette dernière subira quelques transformations jusqu’à la naissance de son bébé. Afin d’assurer le bien-être durant la conception d’un enfant, découvrez ci-après quelques conseils à prendre en compte.

Quelques astuces à tenir compte pour bien dormir pendant sa grossesse

Au cours de sa gravidité, la future maman doit faire très attention à son sommeil. Elle a besoin de dormir suffisamment pour emmagasiner plus d’énergies même dans la journée. La femme enceinte doit adopter cette habitude pour le bien-être de son bébé, mais surtout pour sa santé. Un bon sommeil permet également de lutter contre la fatigue, ainsi que de renforcer le système de défense naturelle. Pour commencer, la dame peut s’offrir des siestes ou bien des jours de repos. Il est aussi important de se coucher tôt et de faire une activité calme avant de dormir. Par contre, avant l’arrivée du bébé, la femme doit pratiquer quelques exercices physiques.

Les bonnes manières à adopter au cours de l’endormissement ou du repos

Durant le sommeil, il est important de se coucher sur le côté gauche. Certes, cela peut être gênant, mais ce geste permettra de soulager le corps lors de l’assoupissement. Afin d’aider la femme enceinte à mieux dormir, l’utilisation d’un matelas adapté à sa morphologie est de mise. À noter que les modèles de matelas en mousse sont les plus prisés par les futures mamans. De par sa particularité, ce type de matelas peut procurer une qualité de confort optimal à l’expérience du dormeur. Si la personne a des problèmes de dos, les matelas à mémoire de forme sont excellents. Outre la literie, d’autres critères peuvent également influencer le bien-être de la femme enceinte et de son bébé. Par exemple, au cours du premier trimestre, cette dernière va ressentir une somnolence constante. Pour l’atténuer, il suffit de se coucher au maximum.

Quelques conseils pour lutter contre les insomnies pendant la grossesse

Vous avez du mal à s’endormir la nuit ? Retrouvez ci-après quelques astuces permettant de vous donner des idées claires pour préparer vos premiers mois de grossesse. Afin de lutter contre les divers problèmes de sommeil, il est conseillé de vous coucher tôt. Ainsi, vous disposez de 8 heures, au minimum, pour rester dans les bras de Morphée. Sachez que le manque de sommeil peut influencer l’intensité des nausées. En plus de cela, il est capital de faire des siestes dans la journée. Pour éviter l’insomnie, le dîner doit être aussi allégé. Si vous prenez un repas trop copieux ou en grande quantité, des problèmes de digestion risquent de vous ennuyer.

Quelques critères à respecter pour vivre sa grossesse en toute sérénité

La future maman doit préparer son travail dans les meilleures conditions possible. Pour cela, elle est conseillée de limiter son engouement intense ainsi que de maîtriser son niveau de stress. Si vous êtes enceinte, quelques astuces sont à prendre en compte. Premièrement, restez à l’écoute de votre corps. Pour vous sentir bien dans votre peau, voici des informations pratiques permettant de vous épanouir durant cette période. Vous devez savoir que votre alimentation est importante pour votre santé. De ce fait, prenez des repas sains et équilibrés. Les fruits et les légumes sont fortement recommandés parmi les aliments à privilégier. Par ailleurs, pour calmer les nausées, il est conseillé de boire de l’eau avec du citron. À noter que les aliments épicés ou au goût inhabituel sont à bannir.

Comment calculer le tarif pour un baby sitter ?

Quel tarif proposer à un baby sitter ?

Le salaire du baby sitter est généralement basé sur le smic horaire.
Cependant le tarif du babysitting en 2020 sera variable, selon la région, l’offre et la demande, les services rendus, mais aussi selon l’expérience de celui-ci.
Quand on est parent et qu’on cherche une personne de confiance pour garder ses enfants, on fait tout de même également attention au prix de la prestation.

Mais comment calculer le salaire à proposer à un babysitter ? Quels frais prendre en compte ? Payer à l’heure ou au forfait ? Comment proposer un tarif juste au babysitter ? Nous répondons à toutes vos questions dans cet article.

Vous souhaitez faire garder vos enfants ?

Inscrivez-vous

Complétez votre profil et contactez les babysitters gratuitement

Le montant horaire du babysitting

Le tarif horaire du babysitting en 2020, est fixé au minimum à 10,03€ de l’heure en brut, soit 7,72€ de l’heure en net.

En général les babysitters indiquent leur tarif horaire habituel, pensez donc à calculer une fourchette de prix (le salaire horaire minimum et maximum selon la charge de travail que vous demandez).

Mais le montant horaire du babysitting, doit comprendre :

  • le salaire
  • les frais du babysitter (frais de transport, frais de repas, etc…)
  • les compensations (pour les services complémentaires à la garde d’enfant, l’aide aux devoirs par exemple).

Le tarif du babysitter : à l’heure ou au forfait ?

Pour le paiement du babysitting il existe deux possibilités de paiements : le paiement à l’heure ou le paiement au forfait.

Payer un babysitter à l’heure permet de :

  • proposer des missions courtes au babysitter
  • prévoir des babysittings réguliers
  • le rémunérer au plus juste pour son temps de travail

Payer un babysitter au forfait permet en revanche de :

  • d’avoir un montant clair et prévue à l’avance pour la prestation
  • des gardes d’enfants irrégulières
  • de disposer d’un budget stricte

Alors paiement à l’heure ou au forfait ?

Lorsque vous payer un babysitting à l’heure, le tarif horaire peut être régulé (à la hausse ou à la baisse). Vous pouvez par exemple déduire les avantages en nature (repas offert au babysitter par exemple) ou encore payer à 80% du SMIC lorsqu’il s’agit d’un jeune babysitter.
L’avantage va au paiement du babysitting à l’heure lorsque celui-ci est régulier ou lorsque les horaires peuvent varier d’une garde à l’autre.
En revanche le paiement au forfait (ou à la mission), permet de prévoir une période complète de garde à l’avance.
Par exemple, une journée, une soirée ou une semaine complète de baby sitting.

Ainsi, un babysitting au forfait, pourra prévoir dès le début, les horaires (d’arrivée et de départ), les moments de repos ou les horaires de présences responsables. Vous vous mettez donc d’accord dès le départ afin de fixe le tarif du babysitter.
L’avantage, lorsqu’on a un budget stricte ou qu’on à la possibilité de prévoir les horaires à l’avance, va donc au paiement du babysitting au forfait.

Quels frais prévoir lors d’un baby sitting ?

Comme dit précédemment, les frais dépendront du baby sitting.
Si la personne qui garde votre enfant, doit prendre un repas sur place, prendre les transports (selon la distance entre son domicile et le vôtre) ou encore aider votre enfant pour ses devoirs, vous pouvez prévoir de prendre en charge certains frais.
De plus, prévoyez également les périodes ou les baby sitters sont très souvent demandés, et donc auront un tarif plus élevé : les rentrées scolaires, le nouvel an et la Saint-Valentin.

Les tarifs de baby sitting par région

Pour trouver un babysitter au juste prix, il faut s’intéresser au tarif du baby sitting par région.
En regardant de plus plus près, on se rend compte que les tarifs des babysitters, varient fortement d’une région à l’autre.
Les baby-sitters les mieux payés se trouvent dans la région Sud (ex. région PACA) et en région Ile de France : avec une moyenne de 10€/heure.
Quant aux baby-sitter les moins bien payés, ont les retrouvent la région des Hauts de France et dans la région des Pays de la Loire, avec une fourchette qui se situe entre 7 et 8€/heure en moyenne.

Le tarif varie donc selon plusieurs critères dont la région par exemple ou les horaires, pensez notamment à prendre en compte le changement d’heure http://www.changementheure.com.

Quels aides pour le paiement d’une baby sitter ?

Le prix du baby sitting pourra être revu à la baisse en fonction des aides auxquelles vous pourrez prétendre.
En premier lieu, selon le montant de ses revenus, un foyer peut prétendre au Complément de Libre de Choix de Mode de Garde.
On peut aussi avoir droit au crédit d’impôt, car il s’agit d’une prestation de service à la personne.
De plus certaines régions et communes et parfois certaines entreprises, proposent des aides qui peuvent venir diminuer le tarif du babysitter.

Ces articles devraient vous intéresser :
L’âge minimum pour faire du babysitting
Les différents modes de gardes
Combien coute une nounou non déclarée

Mode de garde : choisir l’assistante-maternelle ou la crèche ?

Le choix de la garde de son enfant est un choix qu’il ne faut pas prendre à la légère. Vous voulez être sûre d’avoir une place pour faire garder vos enfants, ou vous aimeriez reprendre rapidement le travail après votre accouchement ? Il faut vous y prendre assez tôt. Mais comment faire un choix entre la nounou et la crèche ? Pour faire un choix juste entre faire garder son enfant par une assistante-maternelle et dans une crèche, il faut pouvoir comparer ces deux types de gardes qui sont assez différents.

Vous souhaitez faire garder vos enfants ?

Inscrivez-vous

Complétez votre profil et contactez les babysitters gratuitement

Il faut cependant noter que dans cet article nous parlons d’assistante-maternelle, communément appelées nounous. Même si nous n’apprécions pas vraiment cette appellation 😉 une nounou étant en réalité différente d’une assistante-maternelle.

Les avantages de l’assistante-maternelle

L’avantage le plus attrayant à nos yeux, est que votre enfant est gardé en petit group, ainsi il sera rassuré et se sociabilise de manière générale plus facilement. Avec une nounou, votre enfant sera gardé par une personne formée qui sera la -presque- uniquement pour lui.

Parmi les autres avantages que l’on peut accorder à une assistante maternelle, par rapport à une crèche , l’un des plus important est sa flexibilité. Qu’il s’agisse de modification d’horaire ou plus simplement d’un imprévu tout court, la nounou sera plus accessible. Il est donc plus simple de s’organiser avec une nounou, qu’avec une crèche.

Mais cependant ça ne signifie pas qu’on peut tout se permettre, c’est du bon sens, il faut bien entendu tenir compte des obligations personnelles d’une nounou lorsqu’on décide du moindre changement (retard ou absence notamment). L’assistante-maternelle travaille certes à son domicile mais sa journée est encore loin d’être terminé lorsque vous avez récupéré votre enfant.

Le coût de l’assistante-maternelle

C’est une question qui revient très souvent. Mais il est en réalité difficile d’y répondre avec exactitude tant il y a des critère à prendre en compte. Mais de manière générale une assistante-maternelle peut couter plus chère qu’une crèche. Tout dépend de son salaire horaire.

Découvrez ici notre calculateur gratuit, il vous permettra d’estimer le coût horaire d’un assistant-maternel.

Cependant nous ne vous conseillons pas de choisir une nounou, uniquement sur le “critère du prix”. En effet votre nounou doit être un personne avec laquelle le courant passe bien, et à qui vous pouvez confier votre enfant en toute confiance.

La place chez la nounou

Inutile d’aller chercher une nounou pas cher sur le bon coin il suffit de s’y prendre à l’avance. Pour ne pas être pris au dépourvu, il faut s’y prendre d’avance. Faites le tour des assistantes-maternelle sur AirNounou.com et autour de chez vous. Vérifier le nombre de places disponibles, les tarifs ou encore si vos vacances correspondent avec celles de l’assistant-maternel.

Les horaires de la nounou

Comme dit précédemment ( et à l’inverse d’une crèche), l’assistante maternelle peut être assez flexible. Si par exemple vous êtes du genre à commercer tôt le matin et/ou à finir tard le soir, l’assistante maternelle sera le choix le plus simple.

Il sera bien plus difficile de trouver une crèche qui ouvre à 4h du matin ou qui ferme après 21h.

Lorsque l’enfant est malade chez la nounou

C’est un point qu’il faut éclaircir dès la signature du contrat avec votre nounou. Car un enfant malade est souvent refoulé par mesure de précaution. Mais c’est surtout une mesure d’hygiène, en effet si votre nounou tombe malade, il n’y pas plus grand monde pour garder un à plusieurs enfants. D’autant plus que les dispatcher vers d’autres assistants-maternels n’est pas toujours chose aisé.

Les repas chez la nounou

Pour les enfants plus âgés l’assistante-maternelle fournit généralement les repas, il faudra en revanche vous acquitter de frais de repas (ou indemnités de repas). Si votre enfant bénéficie d’un régime spécial, il est en revanche préférable de fournir les repas à votre assistant-maternel.

La socialisation et les repères chez l’assistante-maternelle

Chez l’assmat, l’enfant se trouve dans un monde différent du sien, mais avec l’avantage d’être en petit comité. En effet les assistantes-maternelles gardent généralement deux à trois enfants (quatre maximum). Ce qui est idéal pour que votre enfant crée ses premiers liens sociaux et affectifs.

L’éveil de l’enfant chez l’assistante-maternelle

L’assistante-maternelle, vous secondera dans les activités d’éveil de votre enfant. Il apprendra chez elle ses premières comptines, il y fera ses premières activités entre copains.

Quid de la sécurité chez la nounou

Pour obtenir son agrément et donc son droit d’exercer, l’assistante-maternelle doit respecter un nombre incroyable de règles de sécurité. C’est extrêmement réglementé et régulièrement contrôlé.

Si vous souhaitez être rassuré vous pouvez demander à visiter le lieu où votre enfant sera gardé lors d’un premier entretien par exemple.

La nounou en résumé :

Pour résumer, faire garder son enfant chez une nounou, c’est faire un choix de proximité. C’est aussi faire un choix de sécurité, dans la mesure où c’est un métier qui demande énormément de rigueur et de bienveillance.

Il arrive très souvent que les assistantes-maternelles s’attachent beaucoup aux enfants qu’elles gardent généralement jusqu’à ses 3 ans.

Cependant, il faudra tenir compte du fait que vous serez désormais employeur, ce qui implique de nombreuses obligations.

Les avantages de la crèche

En premier lieu, il faut rappeler que, du fait de l’accueil de jeunes enfants, l’hygiène dans une crèche est –normalement– irréprochable. Et les locaux sont sécurisés (accès par codes, carte ou horaires etc…).

Contrairement à l’assistante-maternelle, et à l’exception d’une grève ou d’évènements aléatoires, la crèche est ouverte toute l’année. Elle ne tombe pas malade ou ne part pas en vacances.

Pour finir en terme d’activité, selon la crèche, les enfants profiteront d’un choix très varié d’activités.

Le coût de la crèche

Inutile de chercher à réinventer l’eau chaude, la crèche coûte moins chère que l’assistante-maternelle. Cependant, selon le niveau de revenus du foyer, cette différence peut énormément s’estomper.

Les contagions en crèche

Les crèches, (même si les enfants ne sont généralement pas tous gardés ensemble) sont un véritable nid à bactéries. Les enfants se transmettent continuellement maladies, virus et autres contagions. Préparez donc à accueillir gastro, grippe et autre otites. L’avantage (si on peut dire ça ainsi), c’est que votre enfant sera prêt pour la maternelle.

Les horaires de la crèche

Il est difficile de trouver une crèche avec des horaires larges, en effet les horaires des crèches sont à ranger la case inconvénients pour certains parents. Ouvertes généralement aux environs de 7h-7h30 pour fermer vers 18h30-19h. Il faut donc parfois compléter le temps de garde en crèche avec un baby-sitter ou une nounou à domicile.

Lorsque l’enfant est malade en crèche

Pour savoir si une crèche accueille votre enfant ou non, cela dépend du règlement intérieur de celle-ci. Mais dans la réalité, la plupart des crèches n’acceptent pas les enfants contagieux, ou voir même tout simplement fiévreux. Inutile de forcer le destin en déposant tout de même votre enfant, prévoyez plutôt une solution de secours.

Les repas en crèche

Concernant les repas de votre enfant à la crèche, tout dépend de l’organisation de la crèche qui retient votre attention. Soit elle fourni, soit vous fournissez. En cela, il n’y as pas de grande différence avec l’assistante-maternelle.

La socialisation et les repères en crèche

Côté crèche l’avantage de loin le plus intéressant selon nous, c’est la diversité. En effet votre enfant sera gardé avec plusieurs autres enfants et de tous âges. Il n’aura ainsi pas le choix de s’adapter. Même s’il faut préciser que ce mode de garde n’est pas adapté à tous les enfants.

L’éveil de l’enfant en crèche

Souvent bien équipés, les crèches sont bien placées pour aider à l’éveil de votre tout petit. L’avantage d’une telle structure, c’est qu’elle favorise la liberté de mouvement chez les petits, de découvrir de nouvelles choses chez les moyens, d’expérimenter des nouveautés pour les grands.

Quid de la sécurité en crèche

Tout comme les assistants-maternels, les crèches sont extrêmement surveillées et réglementées. Pour des raisons sécuritaires et administratives, l’ouverture d’une crèche peut prendre plusieurs mois, voir plusieurs années. C’est le Président du Conseil Départemental qui décide ou non de son ouverture après l’avis de la DDASS (Direction Départementale des Affaires Sanitaires et Sociales) et de la PMI (Protection Maternelle et Infantile).

Le personnel est quant à lui formé, ce sont souvent des auxiliaires de puériculture, des éducateurs de jeunes enfants ou encore des puéricultures ou médecin. De plus les crèches doivent scrupuleusement respecter un certain ratio (une personne qualifiée pour 5 enfants qui ne marchent pas, et une personne qualifiée pour 8 enfants qui marchent.

La crèche en résumé :

Pour résumer, faire garder son enfant en crèche, c’est faire un choix pratique. La crèche étant ouverte toute l’année, si avez peu ou pas de vacances, ou pas de proche pour une garde d’appoint, c’est l’idéal.

La crèche est ultra réglementé, et votre enfant sera entre de bonnes mains, et connaitra plusieurs autres enfants.

En revanche, à l’inverse de l’assistant-maternel, votre enfant ne créera pas forcément de lien de confiance étroit avec le personnel de la crèche.

Comment devenir assistante maternelle agréée ?

En France afin de pouvoir devenir assistante maternelle agréée et garder des enfants chez soi à titre professionnel il faut effectuer quelques démarches.
Être assistante maternelle implique certains changements de vos habitudes professionnelles mais également investissement personnel dans votre vie privée.
Alors avant de vous lancer, nous vous donnons toutes les informations nécessaires afin de savoir ce qu’il faut pour devenir assistante maternelle.

Quelles démarches pour devenir assistante maternelle agréée ?

Première étape : la demande d’agrément 

Dans certains département il est nécessaire de suivre une réunion d’information pour toute demande d’agrément nous informe Camille puéricultrice et auteur du site monblogdebebe.fr.
Pour y participer vous devez contacter votre PMI (Protection Maternelle Infantile), qui vous indiquera l’ensemble des informations nécessaires.
Suite à cela la PMI vous fournira le formulaire de demande d’agrément à compléter et muni des pièces suivantes :

  • un certificat médical (suite à une visite médicale assurant que votre état de santé vous permettant d’accueillir des enfants)
  • La copie Pièce d’identité
  • La copie de votre titre de séjour en cours de validité et vous autorisant à exercer une activité professionnelle
  • Une copie de votre justificatif de domicile
  • si vous accueillez déjà des enfants et que vous demandez un renouvellement de votre agrément, vous devrez fournir votre planning .

Vous pourrez retrouver le formulaire de demande d’agrément en ligne et le compléter muni des documents cités plus haut puis le retourner à l’adresse indiquée.

Seconde étape : Visite de la PMI

La visite de la PMI est obligatoire et permet de vérifier si vous être éligible à l’acceptation de votre agrément selon une grille de critères très strictes.
Quelques semaines après avoir remis votre demande pour devenir assistante maternelle agréée, vous serez contacté par la puéricultrice.
Elle fixera avec vous une date de visite du lieu où vous exercerez votre métier d’assistante maternelle.
Cette visite permet de confirmer ou non que vous êtes apte à accueillir un ou des enfants à votre domicile.
Dans certain cas, il peut y avoir plusieurs visites et entretiens.
Le but est de vérifier les observations qui auraient pu être faites lors de la première visite.

Troisième étape : la réponse du Conseil Départemental

L’étude de votre dossier peut prendre jusqu’à 3 mois.
Vous êtes ensuite notifié de la décision de votre département de vous agréer ou non.

L’agrément indiquera :

  • le nombre d’enfants que vous pouvez accueillir
  • leur âge
  • le type d’accueil

Dans certains cas l’avis du conseil départemental pour l’agrément est défavorable.
Un courrier de notification vous indiquant les motifs de refus vous sera envoyé.
Vous disposez d’un délai de deux mois afin de faire un recours auprès des services compétents.

Cependant avant de devenir assistante maternelle officiellement, vous devrez justifier de votre présence à la première partie de la formation d’assistant maternel.

Formation des assistantes maternelles agréée

Ne cherchez pas de cours d’assistante maternelle agréée, il n’existe aujourd’hui qu’une seule formation pour être assmat.

Celle-ci se déroule en deux parties :

Première partie : il s’agit d’une formation durée de 60h pour acquérir les bases de la garde d’enfant.

Deuxième partie : 60h de formation pratique (il existe une dispense pour les personnes diplômées d’un CAP petite enfance par exemple)

D’ailleurs, à l’issue de ces deux parties de formation pour devenir assistante maternelles agréée, celles qui le souhaite peuvent passer le CAP petite enfance.

Devenir nourrice sans agrément ?

Il n’est pas possible de devenir nounou sans agrément (ou assistante-maternelle sans agrément).
L’agrément étant délivré uniquement par les autorités compétentes, vous devrez obligatoirement passer par votre Conseil Général afin de devenir assmat.
Vous devez obligatoirement suivre la formation des assistantes maternelles proposée dans votre département

Être assistant maternel agréé

Pour être assistante maternelle, il ne faut pas uniquement aimer les enfants.
C’est un métier qui demande de la patience, du savoir-être et beaucoup d’attention.
Il faut également savoir s’adapter continuellement car chaque enfant, tout comme leurs parents ont des besoins et des attentes différentes.
Vous devrez faire preuve d’autonomie et de ténacité, car c’est un travail avec beaucoup de contraintes et vous aurez parfois des horaires très importants (jusqu’à 50h par semaine !).

Gestion de la vie privée de l’assistante maternelle

La contrainte la plus importante lorsque l’on est assistante maternelle, est que la vie de famille s’en trouve grandement bouleversée.
Si vous avez des enfants en bas âge par exemple, un sentiment de rivalité peut s’installer avec les autres enfants.
En cas de présence d’animaux, vous devrez peut-être adapter votre logement à l’accueil des enfants. (Certains parents peuvent d’ailleurs voir d’un mauvais oeil la présence d’animaux).
Sachez que si vous avez dans votre domicile des animaux de première et/ou seconde catégorie, votre demande d’agrément sera systématiquement refusée.
Autrement, il faut également savoir que vous aurez probablement à faire aménagement du logement.
Mettre des protections aux angles des tables, protéger vos prises électriques ou le va-et-vient régulier de parents (qui prennent parfois une peu de temps notamment lors des transmissions).
Ajoutons également les salaires (surtout lorsque plusieurs parents vous embauchent) parfois versés à des dates irrégulières.

Assurance spécifique pour assistante maternelle

Renseignez-vous auprès de votre assureur qui pourrait par exemple, vous proposer une assurance spécifique.
Car vous avez obligation de souscrire une assurance responsabilité civile professionnelle AVANT l’accueil du premier enfant.

Comme vous le voyez devenir assistante maternelle demande beaucoup des efforts professionnels mais aussi personnels.
Si vous êtes en première ligne, vos proches seront également amenés à participer à votre réussite dans le métier.
Parlez en avant de vous lancer, maintenant que vous avez toutes les informations pour devenir assistante maternelle.

Comment licencier une assistante-maternelle ?

Votre assistante-maternelle ne vous convient plus, votre planning a changé, ou encore vous déménagez…Il y a une multitude de raisons qui peuvent vous pousser à mettre fin au contrat de votre assistante-maternelle. Cependant, en tant qu’employeur vous ne pouvez pas procéder à une rupture du contrat de votre assistante maternelle sans suivre une procédure particulière. Faisons le tour des règles qui vous permettront de licencier une assistante-maternelle en toute légalité.

Vous souhaitez faire garder vos enfants ?

Inscrivez-vous

Complétez votre profil et contactez les babysitters gratuitement

Mettre fin au contrat d’un assistante-maternelle : retrait de l’enfant

Le retrait de l’enfant est le moyen le plus courant, lors d’une rupture du contrat avec l’assistante-maternelle. Il faut cependant noter qu’il ne s’agit pas d’un licenciement. Il y a tout de même des règles et une procédure à suivre.

Rupture du CDI de l’assistante-maternelle :

S’il s’agit d’une rupture du contrat de l’assistant maternel durant la période d’essai, vous pouvez décider à tout moment de rompre le contrat. Pensez cependant à notifier la fin de contrat par écrit en courrier recommandé avec AR.

S’il s’agit d’une rupture du contrat de l’assistant maternel après la période d’essai, vous devrez faire attention au motif du licenciement. Il est interdit de licencier pour une grossesse de l’assistante-maternelle, ou parce que celle-ci se serait syndiquée par exemple.

Préavis de fin de contrat de l’assistant-maternel

Lors de la rupture du CDI, il faut également respecter un préavis de fin de contrat. Celui-ci change en fonction de l’ancienneté de l’assistante-maternelle.

Le préavis est de 15 jours calendaire si votre assistante-maternelle a moins d’un 1 an d’ancienneté et de 1 mois calendaire si elle a plus d’1 an de contrat.

Dans un cas comme dans l’autre, vous pouvez décider de dispenser l’assistant-maternel d’effectuer son préavis de fin de contrat. Cependant, en cas de dispense de préavis à votre initiative, vous devrez rémunérer l’assistant-maternel comme s’il avait travaillé jusqu’au dernier jour prévu au contrat.

Si le non respect du préavis est à l’initiative de l’assistant-maternel, il pourrait vous être redevable de dommages et intérêts. S’il s’agit d’une décision prise d’un commun accord, celui-ci n’est pas rémunéré.

Les indemnités de fin de contrat

Lors d’une fin de contrat de l’assistante-maternelle, il faut lui verser des indemnités de fin de contrat.

Si l’assistante maternelle a au moins un an d’ancienneté à votre service : Vous devrez lui verser une indemnité de rupture (sauf en cas de faute grave ou lourde)

L’indemnité de rupture est de 1/120e du montant total des salaires nets (hors indemnité de repas, d’entretien etc…) perçus par l’assistante-maternelle (ex. 4000€ de salaires nets = 33,33€ d’indemnité de fin de contrat)

L’indemnité compensatrice de congés payés dus, non pris, sauf s’il s’agit d’une faut lourde.

Rupture du CDD de l’assistante-maternelle :

Lorsque vous embauchez une assistante-maternellepour un contrat à durée déterminée, la rupture du contrat est complètement différente de celle d’un contrat en CDI.

Comme pour le CDI, s’il s’agit d’une rupture du contrat de l’assistant maternel durant la période d’essai, vous pouvez décider à tout moment de rompre le contrat. Pensez cependant à notifier la fin de contrat par écrit en courrier recommandé avec AR.

Après la période d’essai, la rupture du CDD de l’assistant-maternel n’est possible que si l’une des trois raisons suivantes est évoquées :

  • Faut grave de l’assistant-maternel
  • Cas de force majeur
  • Commun accord

Si le motif de rupture ne rentre dans aucun de ses cas, l’assistant-maternel peut prétendre à des dommages et intérêts, dont le montant serait au moins égal aux salaires perçues jusqu’au terme du contrat prévu.

Les indemnités de fin de CDD

Il faut verser deux indemnités en fin de CDD :

  • l’indemnité de précarité, qui est de 10% de salaire brut total versé durant le contrat (ex. 1000€ versés sur 3 mois d’un CDD de 6 mois, donneront 100€ d’indemnités de précarité)
  • l’indemnité compensatrice de congés payés, concernant les congés payés non pris.

Le cas de l’année incomplète lors de la rupture de contrat de l’assmat

En cas de contrat d’accueil de l’enfant à l’année incomplète, il faut faire la comparaison entre les heures réellement effectuées, ainsi que les heures prévues dans le cadre de la mensualisation prévue dans le contrat de travail de l’assistante-maternelle. Le cas échéant vous devrez faire une régularisation. Si les heures effectuées sont inférieurs aux heures prévues au contrat, il n’y a pas de régularisation.

Les documents de fin de contrat à remettre à l’assistante-maternelle

  • Le dernier bulletin de salaire
  • Certificat de travail, celui-ci devra préciser les dates de début et de fin de contrat, mais aussi mentionner l’emploi “d’assistant-maternel”.
  • Attestation Pôle emploi disponible sur le site du pole-emploi.
  • Afin de vous sécuriser, vous devriez également faire signer un reçu pour solde de tout compte à l’assistante-maternelle.

Comment retrouver la ligne après sa grossesse ?

5 conseils pour vite retrouver la ligne après votre grossesse

Il n’est pas question de se négliger après la naissance de bébé. C’est le moment d’agir pour reconquérir votre ligne en luttant contre les kilos superflus. Voici 5 conseils qui vous aideront à retrouver votre silhouette d’avant bébé.

1. Adoptez un régime adapté

On prend des kilos en plus durant la grossesse. Après l’accouchement, il est nécessaire d’adopter un régime approprié afin d’éliminer les kilos en trop. C’est dans les mois qui suivent l’accouchement que vous devez perdre vos kilos (3 à 5), sinon ils peuvent devenir « impossibles » à perdre. Cependant comme le souligne Christina de FeelShaped.com, il ne faut pas chercher à maigrir trop vite juste après la naissance de bébé. On laisse le temps à l’organisme de se refaire en douceur. Préférez un apport de 1500 calories par jour au minimum. N’oubliez pas que votre alimentation doit être équilibrée et diversifiée pour éviter des éventuelles carences en nutriments. Pensez aux viandes maigres, poissons, céréales, légumes, fruits, etc. Par ailleurs, on limite les aliments concentrés en lipides.

2. Buvez pour éliminer les toxines

Vous devez boire assez d’eau, car cela permet de drainer les impuretés de l’organisme. On recommande donc de boire 1,5 à 2 litres d’eau par jour. Cette quantité est importante parce qu’elle aide récupérer ce que vous avez perdu en allant aux toilettes et en transpirant. Choisissez une eau ayant des propriétés bénéfiques. Optez par exemple pour une eau minérale naturelle, qui s’avère riche en sels minéraux, afin d’éviter les risques de carences.

3. Faites une activité physique

Après bébé, il faut aussi bouger si vous souhaitez retrouver une belle ligne. Il y a tellement d’activités physiques que vous pouvez faire toute seule à la maison. Pratiquez votre sport sans trop forcer, mais sur un temps assez long. Pensez à une activité physique capable de solliciter les muscles atrophiés par manque d’exercice dû à la grossesse. Pour toutes celles qui n’ont pas le courage de faire leur gym à la maison, il existe des salles de sport bien équipées.

retrouver la ligne après sa grossesse

4. Les crèmes amincissantes pour bichonner votre peau

Les crèmes amincissantes ont plusieurs actions sur le corps. On choisira celles qui renferment des « brûleurs » de graisses. Par exemple, la caféine et ses dérivés. Lisez bien les étiquettes pour déceler les actifs pouvant empêcher l’accumulation des graisses. Les crèmes amincissantes performantes contiennent également des substances comme l’acide hyaluronique et le rétinol. Elles agissent sur les fibres de soutien de la peau.

5. Envisagez une chirurgie esthétique

La grossesse laisse des traces visibles : une poitrine moins ferme, un ventre un peu rond, sans oublier les vergetures, etc. La chirurgie esthétique a son mot à dire. Toutefois, n’envisagez aucune intervention avant six mois. En fait, il faut donner le temps à l’organisme de retrouver son équilibre. Pour retrouver un ventre plat, vous pouvez choisir de faire une lipoaspiration. Elle permet de gagner un tour de taille au niveau des vêtements. Cette technique peut être utilisée sur la culotte de cheval et les hanches. Bien réfléchir et s’informer avant d’opter pour une chirurgie.

L’accueil de votre enfant chez l’assistante maternelle

L’accueil de votre enfant chez sa nouvelle nounou

C’est une question que tous les parents qui font garder leurs enfants pour la première fois se posent : comment se déroule l’accueil de l’enfant chez l’assistante maternelle ?
Rassurez vous, les assistantes maternelles sont des professionnelles formées et savent s’adapter aux besoins de chaque enfants : cependant ça reste un évènement important dans la vie de votre tout-petit.

Vous souhaitez faire garder vos enfants ?

Inscrivez-vous

Complétez votre profil et contactez les babysitters gratuitement

Les premiers jours de l’accueil de votre enfant chez l’assistante maternelle.

Les premiers jours durant lesquels vous faites garder votre enfant par l’assistante maternelle sont déterminant.
En effet c’est durant les premiers jours de rencontre avec l’assistant maternel, que les premières ébauches d’une relation de confiance s’instaureront.
Il est donc primordial que dans votre choix d’assistant maternel que vous ayez vous même confiance en la personne à qui vous confiez votre petit bout.

Gardez bien à l’esprit que l’assistant maternel saura adapter son organisation quotidienne à l’arrivée d’un nouvel arrivant et que tout ne peut que bien se passer.

Qui a plus de mal à s’adapter : l’enfant ou les parents ?

Les parents sont souvent stressés lors des premières séparations : il faut se dire que c’est une étape normale de la vie sociale de votre enfant…mais aussi de la vôtre.

Vous avez passé plusieurs mois en symbiose avec votre bébé, et là il faut s’en séparer. Ce stress est parfaitement humain et compréhensible.

Il faut cependant prendre sur vous et accompagner votre enfant grâce à un temps d’adaptation que vous proposera l’assistant maternel (nous l’abordons dans le paragraphe suivant).

Car si vous ressentez un certain stress à l’idée de vous séparer de votre enfant, il ressentira aussi du stress lors de son arrivée dans un nouvel environnement.

Il est d’ailleurs fort probable que votre bébé ait un gros chagrin en vous voyant le laisser chez une nouvelle personne : rassurez-vous ce n’est qu’une période de transition, il ne vous en voudra pas pour ça.

Le temps d’adaptation, indispensable à l’accueil de votre enfant.

Le temps d’adaptation, est variable d’une structure à l’autre, ou d’une assistante maternelle à l’autre.

Ce peut être une journée ou deux ou parfois toute une semaine, ce temps sera envisagé en fonction de l’enfant et de divers facteurs.

Le temps d’adaptation consiste a permettre à l’enfant et l’assistant maternel de mettre en place un rythme de vie, une sorte de rituel quotidien.

Ces nouvelles habitudes permettront à votre enfant de mieux appréhender le moment de la séparation. Et ainsi, pourquoi pas, d’en faire un moment agréable.

Le temps d’adaptation permet également aux parents de comprendre le mode de fonctionnement de l’assistant maternel. Il est très important qu’un temps d’adaptation soit respecté, il aidera chacun à mieux appréhender cette nouvelle étape de la vie de tous.

La séparation est difficile ? Voici quelques trucs pour vous aider

Clairement, ne vous attendez pas à une recette miracle, parents et enfants sont tous différents. Et chacun réagit différemment à une même situation. Mais nous tacherons cependant de vous donner quelques pistes.

  • Mettez la culpabilité de côté : quitter son enfant est parfois douloureux, c’est normal !
  • Votre enfant ne vous en voudra pas de le faire garder par un/une inconnue. Généralement, au bout d’un certain temps, votre assistant maternel sera en quelque sorte de la famille.
  • Faites confiance à votre assistante maternelle, par expérience elle saura s’adapter à chaque enfant.

3 idées cadeau originales pour un enfant

Idées de cadeaux originaux

En dehors des jouets et jeux de sociétés, en tant que parents nous sommes souvent à la recherche d’idées de cadeaux originaux. Pour vous aider dans votre quête du cadeau parfait nous vous proposons trois idées originales pour faire plaisir à ceux que vous aimez.

1. Un cadeau étoilé, notre idée cadeau préférée

Offrir une étoile est une manière originale de faire un cadeau unique.

Qu’il s’agisse d’un cadeau anniversaire, de noël ou de cadeaux de bapteme l’idée du cadeau étoilé, se prête parfaitement au critère du cadeau différent…quelque soit son âge.

offrir une étoile idée cadeaux

Dans le détail, vous choisissez une constellation et vous baptisez une étoile du nom de votre choix.
Vous recevrez dans des délais très court (après avoir essayé, il nous a fallu 48h pour recevoir notre cadeau étoilé).
Selon le coffret sélectionné, vous trouverez par exemple : un certificat officiel et numéroté attestant le nom de l’étoile baptisée, son emplacement dans la constellation choisit, un fiche explicative et même…un poème !

2. Le MÖLKKY®

Si vous êtes à la recherche d’une idée cadeau durable et ludique le Mölkky est ce qu’il vous faut.

molkky enfant idée cadeau

L’avantage c’est qu’on peut y jouer à partir de 2 joueurs. On peut d’ailleurs y jouer très jeune, à partir de 3 ans environ.

Comment jouer ? 

Chaque joueur doit lancer un quille contre les autres qui sont numérotées (un peu comme au bowling, où on lance la boule contre les quilles également). Il suffit ensuite de compter les points selon les quilles touchées. Celui qui a plus de point remporte la partie.

3. La roue géante

Vous préférez le cadeau sportif pour épuiser vos enfants (oui oui on le fait tous 😉 ) essayez la roue géante gonflable.

roue gonflable enfant multicouleur idée cadeau

Un seul défaut…il faut le gonfler. Deux solutions vous pouvez vous relayer entre parents ou sinon faire l’acquisition d’une pompe, c’est au choix !(haha).

Ce n’est pas un cadeau qu’on voit tous les jours, mais il a l’avantage d’être physique en plus d’être original. Si vous manquez d’espace chez vous, n’hésitez pas à vous rendre dans un parc par exemple.

Ces articles devraient vous intéresser :

Devenir babysitter à 14 ans
Idées d’activités pour occuper les enfants
5 conseils pour trouver des enfants à garder

Comment devenir baby sitter ?

Nos conseils pour devenir babysitter

Pour devenir babysitter, il n’y a rien de compliqué. C’est justement pour cette raison que le baby-sitting est le petit job numéro 1 chez les ados. Mais afin que tout se déroule pour le mieux, surtout lorsqu’on parle de garder des enfants, il est cependant important de suivre quelques règles. Que vous soyez collégien ou lycéen, l’équipe d’AirNounou.com a donc décidé de vous guider afin de vous donner les clés pour devenir les meilleurs babysitters possible

Vous cherchez des enfants à garder ?

Inscrivez-vous

Complétez votre profil et les parents pourront facilement vous contacter

Quelles formations pour devenir baby sitter ?

En France il n’existe pas de formation ou de cursus officiel pour devenir baby sitter. Cependant, il est tout à fait possible de vous former à la garde d’enfant, grâce à un parcours professionnel qui vous permettra de gagner en crédibilité.

Pouvez par exemple :

  • être titulaire d’un BAFA
  • avoir effectué un stage en crèche/garderie/maternelle/tap ou encore chez une assistante-maternelle

A noter qu’il est tout à fait possible de faire du babysitting sans diplôme, surtout si vous êtes collégien ou lycéen. Il faut noter que l’âge légal pour commencer le babysitting est entre 14 et 16 ans.

Pour devenir babysitter : maîtrisez un maximum sur les soins et la sécurité des enfants

Concrètement, les parents qui souhaitent que vous gardiez leurs enfants, doivent pouvoir vous faire confiance. Ils ne confieront pas leurs enfants à n’importe qui.

Si vous ne savez pas changer une couche, garder un bébé ou vous occuper d’un enfant en bas âge risque d’être compliqué.

Commencez par exemple par vous former aux gestes de premiers secours sur les jeunes enfants, il faudra compter pour cela un investissement entre 15 et 20€.

Ensuite, si vous n’avez pas pour habitude de garder des enfants, faite le tour de vos proches afin de passer régulièrement du temps avec des enfants, (sous la surveillance d’un adulte pour débuter). C’est idéal pour se faire une idée du déroulement d’un babysitting. Mais aussi pour gagner en confiance et en expérience.

Avec un minimum d’expérience avec les enfants, il sera plus facile de devenir babysitter.

Devenir baby sitter c’est être disponible régulièrement.

Un baby sitter, lorsqu’il ne s’agit pas d’une garde d’enfant régulière, sera amené à garder des enfants afin que les parents gagnent un peu de temps libre par exemple.

Ainsi, un babysitter pourra garder des enfants un mercredi ou vendredi soir, durant tout un weekend ou parfois pendant les vacances scolaires.

Quoiqu’il en soit, pour devenir babysitter, vous devrez être assez régulièrement disponible.

Il est donc important dès le départ, de prendre le temps de déterminer clairement vos disponibilités. Ainsi vous pourrez indiquer aux parents votre planning. D’ailleurs sachez que plus vous serez disponible et plus vous avez de chance d’intéresser les parents.

Quels sont les taches que l’on demande généralement à un baby sitter ?

Généralement le babysitter ne fait pas QUE garder les enfants.

Lorsqu’il s’agit de gardes régulières, les parents demandent généralement aux babysitters :

  • d’aller chercher l’enfant à la sortie de classe
  • de lui donner le gouter
  • de lui donner le bain
  • de l’aide pour les devoirs (selon l’âge)

Lorsqu’il s’agit de garde d’enfants ponctuelle, les besoins des parents seront généralement en fonction de la durée du baby-sitting.

Dans tous les cas, devenir babysitter, implique de devoir rendre service à des parents qui recherchent une aide pratique et de proximité.

Les clés pour devenir un bon baby-sitter :

Il vaut mieux être clair niveau tarif : faites le point sur le coût d’un babysitting dans votre secteur ainsi vous serez au courant des prix pratiqués afin de n’être ni trop cher, ni pas assez.

  • Faites passer le message : pour devenir babysitter faites le savoir autour de vous. (retrouvez ici nos conseils pour trouver des enfants à garder)
  • Prévoyez des activités avec les enfants (vous pourrez en parler aux parents lors d’éventuel entretien d’embauche par exemple)
  • Ne soyez pas collé à votre smartphone (et ni aux réseaux sociaux de manière générale), les parents souhaitent vous faire confiance pour garder leurs enfants à 100% pas moins que cela.
  • Soignez votre apparence : faites une bonne première impression aux parents et aux enfants

Dans tous les cas soyez vous même, n’en faites pas trop, inutile de transformer en Nanny McPhee

Pourquoi utiliser un parc pour bébé ?

Au fur et à mesure qu’il grandit, bébé développe ses capacités motrices, si bien qu’il devient plus curieux. À première vue, cela semble inoffensif, mais en réalité, ça implique que votre attention devra être décuplée. En effet, ce n’est pas rare de voir des enfants se blesser ou tomber à cause d’une course ou d’un jeu. La situation se complique s’il y a des animaux domestiques ou des escaliers. Face à cela, une question se pose : comment faire si vous devez vous concentrer sur une tâche ou changer de pièce, un court instant et ne pouvez garder un œil sur votre bébé ? C’est là que le parc pour bébé apporte tout son intérêt. Grâce à cet équipement, vous serez plus rassuré et plus serein.

Vous cherchez des enfants à garder ?

Inscrivez-vous

Complétez votre profil et les parents pourront facilement vous contacter

Accompagne le développement du bébé

Il faut rappeler qu’un parc bébé est un dispositif conçu pour un bébé à partir de six mois. Grâce à cet équipement, il profitera d’un espace qui lui est principalement réservé. À l’abri des regards, il peut se développer à son rythme. Il peut jouer, s’amuser et s’éveiller en toute tranquillité. Ainsi, en le mettant dans son parc, attendez-vous à ce qu’il apprenne facilement à se mettre debout. En effet, à force de s’accrocher aux parois de l’équipement, il renforce ses muscles et ses jambes. Par conséquent, il n’aura plus de difficulté à se relever et à s’asseoir. Et même lorsqu’il tombe, rassurez-vous, il n’y aura aucun accident. Tout simplement parce que ce mobilier est doté d’une couche de protection afin d’éviter une chute fatale.

En outre, sachez qu’un parc bébé apprend à votre bout de chou à se débrouiller. En d’autres termes, il l’aide à avoir plus d’autonomie. Ainsi, en restant des heures dans un même endroit, il aura tendance à s’occuper rapidement. Dans la plupart des cas, il expérimente de nouvelles choses, comme mâcher ou titiller des objets. Alors n’oubliez pas de lui laisser des jouets. Sur ce point, n’hésitez surtout pas à les varier afin d’éveiller encore plus sa curiosité. Cet équipement est également intéressant dans la mesure où il accompagne votre bébé à découvrir son corps. Grâce à des moments seuls dans son parc, il saura facilement saisir des objets au bout de ses mains, regarder l’environnement qui l’entoure.

Il peut également se préparer à la marche. Au début, ce sera encore assez difficile, car il aura encore besoin de ses deux mains pour s’agripper sur quelques choses. Généralement avec un parc bébé, ce sera plus facile étant donné que ce dernier est entouré de barreaux, ce qui lui servira d’appui pour se déplacer. Ainsi, au fur et à mesure d’exercer cette position, il arrivera marcher pour ensuite se déplacer comme un grand.

Un équipement sécuritaire et évolutif

Le parc bébé est sans doute l’endroit idéal pour garder votre petit chou, car en restant dans son espace personnel, il sera à l’abri des risques. En effet, dès qu’il commence à grandir, il devient plus curieux et très difficile à gérer. D’une manière générale, il sera tenté de saisir des objets dans ses index, à manger n’importe quoi ou encore à expérimenter de nouvelles choses, parfois dangereuses. Dans ces conditions, pour ne pas se retrouver à l’hôpital, il est toujours préférable d’être plus vigilant. Ainsi, le mettre dans son parc serait la meilleure solution, car à l’intérieur, il peut jouer tout en restant en sécurité.

Par ailleurs, sachez que la présence d’un parc bébé n’est pas seulement avantageuse pour votre enfant. Cet équipement peut également vous prêter main-forte pour avoir un peu de liberté pour vous occuper des autres besognes ménagères. De ce fait, vous pouvez ainsi préparer le repas, repasser et accomplir des activités quotidiennes sans toujours garder un œil sur votre bébé. Néanmoins, pour éviter de l’ennuyer, tâchez de ne pas le laisser plus de deux heures. Cela est nécessaire afin de lui donner un peu plus de liberté pour découvrir le monde extérieur.

Il faut rappeler que l’achat d’un parc pour bébé est un investissement à ne pas prendre à la légère. Alors, pour éviter que votre petit bout de chou n’apprécie pas son nouvel environnement, il vaut mieux choisir le meilleur équipement. Si possible, préférez-le avec des accessoires et n’oubliez surtout pas d’y mettre des jouets. Mais n’exagérez pas pour autant. Au moment de l’aménagement, veillez toujours à laisser un peu d’espace afin que votre bébé puisse s’épanouir. Sinon, vous pouvez également opter pour un parc évolutif. Ce dernier est très pratique, dans le sens où il suit le développement de votre petit grâce à sa structure. Généralement cette dernière peut être rehaussée en fonction de l’âge de l’enfant.

Ça devrait vous intéresser :
Votre enfant ne fait pas ses nuits : voici 3 solutions
Comment bien choisir sa baby sitter ?

 

Les serrures avec sécurité pour enfants 

Les serrures avec sécurité pour enfants : Le choix de la sécurité

Si vous avez des enfants en bas âge, il est important de leur assurer la plus grande sécurité au quotidien. Cela passe notamment par les portes Blindée et les poignées pour éviter des accidents graves comme des mains coincées ou des doigts mal à en point. Il existe donc des serrures de qualité avec une sécurité pour enfants très pratiques et très utiles. Ces modèles élaborés avec le plus grand soin permettent en effet d’éviter que les portes ne se referment sur les mains ou les pieds de vos petits bouts. Voici tout de ce que vous devez savoir sur ces poignées composées d’une sécurité pour enfants.

Vous cherchez des enfants à garder ?

Inscrivez-vous

Complétez votre profil et les parents pourront facilement vous contacter

Des poignées avec sécurité pour enfants pour les endroits les plus dangereux

Les poignées avec serrure et sécurité pour enfants intégrées sont à utiliser notamment dans les endroits les plus dangereux de votre domicile. Elles peuvent par exemple parfaitement convenir pour sécuriser l’entrée du portillon et des grilles autour de votre piscine afin que vos enfants ne puissent pas y accéder sans surveillance. Elles seront aussi d’une grande utilité pour éviter qu’ils ne puissent monter ou descendre les marches de votre escalier intérieur sans vous à leur côté. Vous pourrez également équiper les portes de toutes votre maison afin de vivre plus sereinement sans que vos enfants ne puissent jouer à ouvrir et fermer et à entrer dans toutes les pièces, notamment celles qui peuvent s’avérer dangereuses pour eux comme la salle de bain. Ces dispositifs de grande qualité sauront répondre au mieux à vos besoins afin d’assurer votre bien-être mais surtout celui de vos petits bambins qui pourront déambuler sans le moindre risque.

Des serrures avec sécurité pour enfants très faciles à mettre en place

Les serrures avec sécurité pour enfant sont des éléments très faciles à mettre en place puisqu’il suffit simplement d’équiper vos portes. Il existe également des modèles encore plus pratiques qui s’adaptent directement sur la serrure existante pour vous permettre de faire un gain de temps considérable sur leur installation mais aussi des économies intéressantes sur votre budget. Certaines serrures demandent par exemple d’utiliser trois mouvements bien précis pour pouvoir ouvrir une porte (tirer sur la poignée, appuyer sur un bouton et tourner la poignée vers la droite). Ces dispositifs pour assurer la sécurité des plus jeunes peuvent aussi être récupérés très facilement le jour de votre départ afin que vous puissiez les réutiliser ailleurs. D’autres demandent l’insertion d’une clé spéciale pour ouvrir ou fermer une porte à l’intérieur de votre domicile. Vous trouverez dans le commerce un large choix de modèles très esthétiques et vendus à des prix différents en fonction de vos besoins et de votre budget. N’hésitez pas à demander de plus amples renseignements à un professionnel qui se fera un plaisir de répondre à toutes vos questions et de vous fournir un maximum de conseils pour vous permettre de faire le choix le plus judicieux.

Faire appel à un serrurier Paris professionnel pour mettre en place vos serrures avec sécurité pour enfants

Si vous désirez obtenir un travail bien fait et rapide pour l’installation de vos serrures avec sécurité pour enfants ; vous ne devez pas hésiter à faire appel à un serrurier Paris professionnel. Cet expert en serrurerie pourra intervenir dans les plus brefs délais pour prendre en charge votre demande et y répondre avec la plus grande qualité. Il sera à-même de vous proposer les modèles les plus adaptés à vos besoins tout en prenant en compte l’esthétique de votre porte et vos moyens. Grâce à un matériel sophistiqué et à ses nombreuses connaissances et compétences dans ce secteur d’activité, il réalisera toujours un travail propre et minutieux. Ainsi, il équipera toutes les portes de votre domicile avec des serrures garanties et certifiées A2P dans le but d’assurer votre satisfaction et le bien-être des plus petits.

Grâce à ces serrures et ces poignées avec sécurité pour enfants, vous pourrez vivre plus sereinement chez vous et sans craindre le moindre danger. Vos enfants n’auront pas accès aux endroits les plus dangereux comme les balcons, les terrasses en hauteur ou encore les salles de bain et les piscines. Optez sans attendre pour ces dispositifs de qualité.