Nid d’ange pour bébé : comment choisir le vôtre?

Nid d’ange pour bébé : comment choisir le vôtre ?

Vous recherchez le nid d’ange idéal pour garder votre bébé au chaud en hiver et au frais en été ? Choisir celui qui convient parfaitement peut-être un véritable champ de mines. C’est pourquoi nous souhaitons vous guider à travers cet article pour choisir judicieusement votre nid d’ange.

Quelle taille de nid d’ange pour bébé ?

Un nid d’ange est un cadeau bébé original. Cependant, la taille est un facteur important dans son choix. Une mauvaise taille peut signifier que le bébé n’est pas en sécurité. Les nids d’ange sont conçus pour être bien ajustés, pour éviter que le bébé ne puisse glisser vers le bas. Si celui-ci est trop petit, le bébé risquerait d’être trop serré. Ou encore, il n’aura pas assez de place pour étirer ses jambes. Ainsi pour un nouveau-né, choisissez un nid d’ange de 60 cm, qui pourra être utilisé jusqu’à ses 4 mois. Pour pouvoir en profiter jusqu’à 6 mois, prenez un nid d’ange de 80 cm. Il existe également des nids d’ange de 100 cm que bébé pourra utiliser jusqu’à ses 12 mois. Il est aussi important de vérifier que la taille choisie peut s’adapter à votre siège auto ou au cosy.

Choisir un nid d’ange sûr

Il y a tellement de nids d’ange sur le marché que le choix de celui qui vous convient peut être difficile. Utilisez toujours un nid d’ange conforme aux normes et pensez sécurité en choisissant n’importe quel accessoire pour un bébé. Pour éviter les produits dangereux et trouver le meilleur et le plus sûr nid d’ange, effectuez les tests de sécurité suivants :

  • Vérifiez que la capuche et l’ouverture sont de bonne taille pour l’enfant ;
  • Vérifiez que les fermetures sont toutes suffisamment solides pour empêcher le bébé de s’échapper ;
  • Vérifiez qu’il n’y a pas de fils ou d’étiquettes qui pourraient coincer les doigts ou les orteils de bébé ;
  • Vérifiez si le nid d’ange comporte des risques d’étranglement, comme un cordon de serrage ;
  • Assurez-vous que les étiquettes détachées ne soient pas trop longues ;
  • Effectuez un contrôle des petites pièces pour vous assurer qu’aucune n’est détachée et qui risque d’étouffer le bébé ;
  • Assurez-vous que les nids d’ange ne deviennent pas trop chauds, ce qui pourrait entraîner une surchauffe dangereuse pour le bébé.

Le choix des matières par rapport aux saisons

Pour chaque saison, vous pouvez trouver différents modèles de nid d’ange. Pour l’hiver, optez pour de la matière légère, mais doublée de polaire ou de laine, qui retient bien la chaleur. Au printemps, choisissez plutôt une matière moins chaude telle que le polyester. Le nid d’ange est plus léger, mais tiendra tout de même le bébé à une température convenable. Pour l’été, vous avez le nid d’ange en éponge, qui laisse la peau du bébé respirer.

Les avantages des nids d’ange pour bébés

Si vous attendez un bébé, l’une des premières choses sur votre liste de cadeau bébé devra être le nid d’ange. Dans ses premiers jours, les bébés ont besoin de beaucoup de sommeil. De ce fait, un nid d’ange confortable et sûr est particulièrement essentiel. Avec cet accessoire, vous pouvez emmener votre bébé partout sans le réveiller. Dans la voiture, le nid d’ange permet de passer facilement le harnais sans même avoir besoin de sortir le bébé. Pour le côté pratique, il est adaptable sur une poussette.

Quel type de matelas choisir pour un enfant de bas âge ?

Meta Title : Un enfant de bas âges : Quel matelas choisir ?

Meta Description : Envie d’acheter un matelas pour votre enfant ? Vous devez bien choisir même s’il s’agit d’un matelas-140×190 de Tediber. Découvrez-ici les critères de choix de type de matelas.

En règle générale, les enfants trouvent plus vite le sommeil que les adultes. Ceci étant, le choix d’un matelas adapté à leurs âges et leur morphologie est essentiel pour leur bien-être. Le développement de l’enfant et la qualité de son repos dépendent du type de matelas choisi. Alors, quels sont les critères pour bien choisir un matelas enfant de bas âge ?

La taille du matelas enfant

Pour trouver le matelas adapté pour votre enfant, vous devez choisir la taille en fonction de son âge. Les dimensions d’un matelas pour les bébés et nourrissons ne sont pas les mêmes que pour un enfant de plus de 5 ans. Un matelas Tediber 70 x 140 ou 60 x 120 cm, sera parfait pour un enfant de 0 à 3 ans. Pour les plus grands, préférez un matelas-140×190 cm ou un matelas-80 x 190 cm.

Par ailleurs, plus l’enfant grandit, plus l’espace dont il a besoin pour dormir confortablement sera important. D’ailleurs, à partir de 5 ans, les enfants peuvent occuper un lit standard adulte. La marque Tediber vous propose pour cela le modèle bébé et enfant de moins de 7 ans. Il s’agit du matelas-140 x 190 cm, en latex perforé, adapté pour tous.

Le confort du produit

L’épaisseur d’un matelas enfant de bas âge est primordial pour son confort. La densité idéale pour la literie des tout-petits est comprise entre 16 et 20 cm. Il sera plus aisé pour un enfant de petit gabarit d’accéder à un matelas qui n’est pas trop épais. Les produits de plus de 30 cm d’épaisseur sont donc à bannir de votre sélection.

Un autre critère à prendre en compte pour un sommeil confortable est la densité. Elle dépend principalement du poids de l’enfant :

  • Pour un nourrisson, une densité de 20 à 22 kg/m3 pourrait convenir
  • Pour un enfant qui pèse moins de 30 kg, choisissez une densité comprise entre 25 et 40 kg/m3
  • Entre 30 et 60 kg, il faudra une valeur minimum de 35 kg/m3
  • À noter qu’en moyenne, le poids d’un enfant à bas âge ne dépasse pas les 30 kg.

Le garnissage du matelas pour enfant

Ce critère détermine l’accueil que votre enfant aura au contact avec le matelas. En d’autres termes, il s’agit de la sensation de confort. Elle peut être souple, moelleuse, tonique, enveloppante, etc. Tout dépend de la matière utilisée pour le garnissage (coton, laine, bambou, soie, mousse, etc.).

On privilégie généralement un coutil en matière naturelle pour un enfant afin de limiter les risques d’allergie. Toutefois, il serait intéressant de choisir un matelas à double face hiver/été. De cette manière, une des faces va envelopper votre enfant en période froide. Par contre, l’autre côté sera plus rafraîchissant, lors des jours chauds.

Les certifications du produit

Les fabricants de matelas utilisent parfois des matériaux ou substances qui peuvent provoquer une allergie chez l’enfant. Il est donc conseillé de vérifier si le produit bénéficie de certifications hypoallergéniques. Cela vous garantit que les matériaux utilisés sont anti-allergènes et qu’ils ne contiennent aucun composé nocif pour l’enfant.

En outre, vous devez vous intéresser à la respirabilité du matelas pour des conditions d’hygiène. Le produit doit être recouvert d’une housse qui garantit une bonne circulation de l’air. Avec une ventilation correcte, un matelas est plus sain pour des enfants à bas âge.

Le bon choix pour le sommier

Un matelas est naturellement associé à un sommier. Cependant, pour un bon soutien, il est nécessaire de faire un choix adapté. En effet, pour chaque type de sommier, il existe une technologie de suspension plus appropriée.

De manière générale, on recommande de choisir un matelas à ressorts pour un sommier à ressorts en vue d’obtenir un soutien souple. Toutefois, on privilégie l’association matelas mousse + sommier à lattes ou matelas en latex + sommier à lattes pour un soutien ferme.

L’éveil musical pour les enfants

« La musique est la nourriture de l’âme » ! Vous souhaitez partager votre passion pour la musique avec votre petit ? Même les enfants éprouvent du plaisir à écouter des morceaux de musique de différent style. Vous vous demandez comment éveiller votre bambin à la musique ? Suivez nos conseils !

Les bienfaits de la musique chez les petits

La musique permet de développer la mémoire en stimulant le cerveau et les connexions neuronales. Ses bienfaits psychomoteurs chez les enfants sont innombrables. En effet, lors de l’écoute d’une chanson ou d’une piste musicale, les petits sont plus attentifs, souvent plus concentrés et essayent de chanter et d’apprendre de nouveaux mots.

La musique favorise également la créativité et l’imagination. Tous les parents, même les jeunes, sont aujourd’hui conscients de l’importante de l’éveil musical pour leurs enfants.

Comment éveiller l’esprit musical chez son enfant ?

L’éveil musical de votre bout de chou peut être assuré par plusieurs méthodes. Si vous souhaitez faire naitre l’envie de la musique chez vos enfants, nous vous conseillons de :

  • Leur proposer des activités de relaxation : Surtout pour les petits ! Des moments doux d’éveil musical peuvent être pratiqués en famille. Ces moments permettent de renforcer le lien de votre petit à la musique et de l’aider à s’endormir. Vous trouverez en magasins des CD avec des compilations de musiques douces spécialement créées pour les bébés et pour les enfants jusqu’à 4 ans.
  • Leur offrir des jeux d’éveil musical : Ce sont des jouets pour les bébés de 0 à 18 mois (Des livres audio, des mini tambours, des clés sonores, des peluches électroniques interactives etc…).
  • Mettre à leur disposition des instruments de musique : C’est la meilleure façon pour, non seulement, éveiller l’esprit musical chez l’enfant, mais aussi l’encourager à apprendre et à se mettre au piano, au violon ou à la guitare dès son plus jeune âge.
  • Inscrire votre bout de chou à une formation musicale : L’inscription au conservatoire commence par une inscription à des sessions d’éveil musical ! Comme évoqué précédemment, l’éveil musical commence par l’éveil sonore des petits. Il existe des sessions d’éveil dédiés aux tout petits de 0 à 4 ans, aussi des formations pour initier les enfants de 5 à 9 ans à l’univers musical.

Quel que soit l’âge de votre enfant, vous pouvez l’inscrire à des ateliers pour nourrir sa curiosité à la musique et pour qu’il puisse découvrir des objets sonores avec d’acheter des instruments.

Ou trouver un cours d’éveil musical sur paris ?

La méthode Sola propose des cours et ateliers d’éveil musical à Paris par le piano et la guitare en et plus précisément dans le 11ème arrondissement de Paris. Leur technique d’enseignement est novatrice et focalisée sur le développement des sens de votre enfant ainsi que son épanouissement. Pour ceux qui souhaitent développer une autre langue chez leur enfant la méthode Sola propose également des cours d’éveil musical bilingue en anglais. Vous n’aurez pas un William Shakespeare à la fin de la séance mais cela lui donnera clairement des facilités d’apprentissage des langues par la suite.

Conclusion 

L’éveil musical confère de nombreux bienfaits et axes de développement pour votre petit et il serait dommage de s’en priver. 

FAIRE LE CHOIX SAIN ET DURABLE D’UN MATELAS BEBE BAMBOO DEHOUSSABLE

Après plusieurs mois passés dans le ventre de maman, au chaud et en sécurité, quand bébé pointe le bout de son nez, on souhaite pouvoir lui offrir le meilleur environnement qui lui permette de s’épanouir dans ses premiers moments de vie.

En moyenne durant ses premières années, votre enfant va passer plus d’une quinzaine d’heures par jour allongé dans son lit. Il y dort oui, mais pas que. C’est aussi ici qu’il va commencer à jouer, découvrir le monde qui l’entoure, s’éveiller, évoluer et grandir. Le cadre de son lit est son univers, d’autant plus précieux qu’il est le seul à l’occuper. Il est donc primordial d’opter pour un matelas de qualité, qui assurera une hygiène optimale et un confort indispensable à votre bout de chou.


Mais face à la multitude de choix de matelas, il n’est pas toujours facile de se décider. Et si opter pour une matière naturelle comme le bambou était la meilleure solution ?

Les questions à se poser pour choisir un matelas bébé.

La priorité est de s’orienter vers un matelas neuf pour une hygiène optimale. Les questions de la propreté, de la composition et de l’aspect pratique du matelas sont essentielles. Il ne faut pas céder à la tentation de léguer au nouveau-né le matelas de ses aînés, car celui-ci ne sera pas adapté à la morphologie de bébé. C’est ce dernier et personne d’autre avant lui qui doit façonner cet espace afin que son propre développement se déroule naturellement.

Un matelas adapté

Il faut également veiller à choisir un matelas déhoussable adapté à son usage. Pour équiper le couffin, comme le berceau ou le lit à barreaux, il existe différentes tailles de matelas qui permettent de répondre à ces besoins. Il est ici question de sécurité pour votre enfant. Un matelas de taille et de format inadaptés présente un réel danger pour bébé qui risque de se retrouver coincé.

Une bonne densité de matelas

N’achetez pas un matelas sans en étudier la densité. Celle-ci détermine le maintien du matelas qui ne doit être ni trop ferme, ni trop mou. Les valeurs sont fonction de la matière de composition du matelas : pour de la mousse synthétique, il faut par exemple prévoir une densité qui se situe dans une fourchette de 21 à 23 kg/m3. Si le matelas est composé de latex naturel, la densité est alors de 60 à 95 kg/m3. Question fermeté, choisissez un matelas mi-ferme à ferme. Un lit trop souple favorise les risques d’étouffement de votre enfant et ne permet pas non plus un bon maintien de sa tête et des muscles du cou.

Le matelas en viscose de bambou pour bébé.

L’emploi de viscose de bambou dans la conception d’un matelas bébé offre de nombreux bienfaits. Ses propriétés antibactériennes naturelles sont idéales pour les peaux sensibles car la viscose de bambou apporte une grande douceur au toucher, n’irrite pas et ne gratte pas.

De plus elle est légère et respirante : sa fonction thermorégulatrice apportera à bébé une belle sensation de fraîcheur et une parfaite absorption. Les bébés sont sujets à une température de corps variable et ont tendance à transpirer de façon abondante. Cette fonction ultra absorbante, plus encore que le coton, permet de garder bébé au sec pour des nuits douces et calmes. Et lorsque votre chérubin dort bien, c’est vous aussi qui gagnez quelques heures de sommeil par nuit !

Solide et résistante, la viscose de bambou est facile à entretenir et se lave parfaitement. Idéal pour apporter à bébé toute l’hygiène dont il a besoin.

En bref, la viscose de bambou a tout bon et offre ainsi à bébé les mêmes avantages qu’une fibre naturelle, en particulier si vous êtes attentifs à la choisir non traitée.

Un lit parfaitement sain

En plus d’apporter fraîcheur et douceur au lit de bébé, la viscose de bambou est très résistante. Cette matière durable permet d’allonger la durée de vie du matelas de votre enfant.

Pour être vraiment sain, le matelas de votre enfant doit être déhoussable. Sa housse lavable en machine permet ainsi d’assurer en permanence une hygiène parfaite du matelas. Nous le savons, un lit d’enfant est soumis à rude épreuve, entre les déjections post repas, la transpiration et les accidents de couches. Il est donc essentiel de pouvoir nettoyer le matelas de votre nourrisson aussi souvent que nécessaire. Opter pour un matelas déhoussable est par conséquent un impératif absolu en termes de choix.

Quelques conseils d’entretien :

En plus de nettoyer régulièrement la housse du matelas de votre enfant, d’autres astuces permettent de l’entretenir facilement. Lors des premiers mois d’utilisation, retournez le matelas pour permettre à l’ensemble des matériaux de prendre leur place. Cette opération doit être renouvelée ensuite à chaque changement de saison. S’il est important d’aérer la chambre de bébé quotidiennement, il en est tout autant pour son matelas. Placez celui-ci une fois tous les deux mois en extérieur et n’hésitez pas en plus à y passer un coup d’aspirateur pour en éliminer les acariens.

Le top 10 des prénoms les plus tendance en 2020

Vous attendez un heureux évènement pour 2020 et vous êtes en pleine réflexion pour le choix du prénom de votre bébé ? Ce top 10 des prénoms les plus tendance en 2020 devrait vous intéresser ! Chaque année “l’officiel des prénoms” dévoile les prénoms les plus données du moment. Encore une fois les prénoms dit “caméléons” restent très présent.

Voici donc le top 10 des prénoms de filles et de garçons : cette liste pourrait fortement vous inspirer !

Le top 10 des prénoms de fille :

Sans surprise les prénoms courts pour les filles ont toujours la côte auprès des parents. On retrouve également des prénoms rétros qui passent les années sans difficultés. On remarque également un intérêt pour la sonorité en “a”.

1-Emma :

Depuis plus de 10 ans Emma se retrouve dans le top des prénoms fille. Ce prénom était déjà donné au Moyen-Âge et a été porté par plusieurs Reines en France et en Angleterre. Autonome et créative, Emma se fête le 19 avril.

2-Jade :

Une place de gagnée cette année pour Jade. Issu de l’espagnol “piedra de la ijada”, qui signifie pierre des flancs. Gentille et souriante Emma se fête le 10 mars.

3-Louise :

Un place de perdu pour Louise. Mais elle est restée en haut du classement pendant deux années de suite en 2017 et en 2018. Charmante et discrète, Louise se fête le 15 mars.

4-Alice :

Alice conserve pour la quatrième année sa place. Le prénom Alice est dérivé du prénom germanique Adalhaid. Pragmatique et brillante Alice se fête le 16 décembre.

5-Chloé :

Après plusieurs année de recul, Chloé revient cette année avec une place de plus dans le top 10. Ce prénom grecque signifie “jeune pousse” ou “herbe naissante”. Intellectuelle et indépendante, Chloé se fête le 5 octobre.

6-Lina :

En progression depuis quelques années, Lina gagne deux places cette année. Ce doux prénom à plusieurs origine : latine, grecque, arabe et germanique. Franche et passionnée, Lina se fête le 27 janvier.

7-Rose :

Magnifique prénom qui a largement sa place dans le top 10. Très poétique et doux signifiant “fleur” en latin. Courageuse et passionnée, Rose se fête le 23 août.

8-Léa :

Une petite place de gagnée cette année pour Léa. Ce prénom hébraïque est aussi le féminin du prénom Léo. Créative et sensible, Léa se fête le 22 mars.

9-Anna :

Arrivée seulement en 2016 dans le top, Anna ne cesse de progresser. Le prénom Anna a pour origine le prénom hébraïque Hannah. Spirituelle et intuitive, Anna se fête le 26 juillet.

10-Mila :

Une chute de cinq places pour Mila cette année. Ce diminutif de Ludmilla vient du slave “ljudu”, le peuple, et “milo”, aimé. Organisée et méthodique, Mila se fête le 16 septembre.

Le top 10 des prénoms de garçon :

La présence des prénoms “caméléons” pour les garçons fait toujours l’unanimité. Ces prénoms qui ont une résonance culturelle dans chacune des trois religions monothéistes plaisent beaucoup. On constate également que les prénoms courts sont très donnés aussi chez les garçons.

1-Gabriel :

Depuis maintenant trois ans Gabriel reste en tête du top. Le prénom Gabriel est dérivé des termes hébreux, gabar et el, qui signifient respectivement “être fort” et “dieu”. Altruiste et dévoué, Gabriel se fête le 29 septembre.

2-Raphaël :

Une place de plus pour Raphaël cette année. Le prénom Raphaël, composé des termes hébreux rapha, “guérir”, et el, “Dieu”, signifie “Dieu guérit”. Tendre et intellectuel , Raphaël se fête le 29 septembre comme Gabriel.

3-Léo :

En quatrième position l’année dernier, Léo rejoint cette année le top trois. Le prénom Léo est un prénom latin, mais c’est aussi un diminutif du prénom Léon. Charismatique et curieux, Léo se fête le 10 novembre.

4-Louis :

Louis est un prénom français dérivé du prénom germanique Hlodowig. Raisonné et réfléchi, Louis se fête le 25 août.

5-Lucas :

Longtemps resté en tête du classement, Lucas regagne cette année deux places. Le prénom Lucas a pour origine le prénom grec Leukos. Organisé et réservé, Lucas se fête le 18 octobre.

6-Adam :

Une place de perdu cette année pour Adam. Adam est un prénom d’origine hébraïque. C’est le prénom du premier homme sur terre dans les religions monothéistes (Judaïsme, Christianisme et Islam). Il a donc une connotation religieuse très forte. Ambitieux et courageux, Adam se fête le 17 juin.

7-Arthur :

En belle progression cette année avec quatre places de gagnées. Arthur est un prénom français dérivé du prénom breton Arzhur qui veut dire “ours” en Celte. Énergique et audacieux, Arthur se fête le 15 novembre.

8-Hugo :

Le prénom français Hugo est dérivé du prénom germanique Hug. Sensible et idéaliste, Hugo se fête le 1er Avril.

9-Jules :

Depuis 2018 Jules rencontre un recul. Il perd plusieurs places. Le prénom français Jules est un dérivé du prénom latin Julius. Obstiné et bienveillant, Jules se fête le 8 avril.

10-Maël :

Deux petites places de perdu cette année pour Maël. Le prénom Maël vient du vieux breton et signifie “prince”, “chef” ou encore “grand”. Une autre origine nous mène au mot grec megalos qui veut dire “grand et fort”. Le féminin de ce prénom est Maëlle. Introverti et imaginatif, Maël se fête le 24 mai.

Calendrier vaccinal de bébé : les vaccins obligatoires

Depuis le 1er janvier 2018 le calendrier vaccinal a été renforcé. 8 vaccinations auparavant recommandées sont désormais devenues obligatoires. On compte actuellement au total 11 vaccinations obligatoires.

Ensemble nous verrons la liste complète de vaccination pour les enfants de 0 à 6 ans. Nous verrons également les vaccins dit : recommandés et complémentaires. Enfin vous retrouverez quelques informations sur les risques à encourir en cas de non vaccination de votre bébé.

Les vaccins obligatoires de 0 à 6 ans :

Les 11 vaccins obligatoires ont été mis en place pour lutter contre la recrudescence de certaines maladies graves, comme la rougeole. Cette vaccination est obligatoire afin que votre enfant puisse accéder à la vie en collectivité comme la crèche ou l’école. Afin d’obtenir une protection optimale de la population il faudrait que 95% des enfants soient vaccinés. Rassurez-vous plus de 70 % sont déjà vaccinés contre ces 11 vaccins. Ce nombre ne cessera d’augmenter grâce à ce nouveau calendrier vaccinal beaucoup plus complet.

2 mois :

  • diphtérie-tétanos-poliomyélite (DTP), coqueluche, HIB (haemophilus influenzae b), hépatite B, pneumocoque => 1ère injection obligatoire

4 mois :

  • diphtérie-tétanos-poliomyélite (DTP), coqueluche, HIB (haemophilus influenzae b), hépatite B, pneumocoque => 2ème injection obligatoire

5 mois :

  • méningocoque C => 1ère injection obligatoire

11 mois :

  • diphtérie-tétanos-poliomyélite (DTP), coqueluche, HIB (haemophilus influenzae b), hépatite B, pneumocoque => 3ème injection obligatoire

12 mois :

  • rougeole-oreillons-rubéole => 1ère injection
  • méningocoque C => 2ème injection

Les vaccins entre 16 et 18 mois :

  •  rougeole-oreillons-rubéole => 2ème injection obligatoire

À 6 ans :

  • diphtérie-tétanos, poliomyélite, coqueluche => Rappel obliagtoire

Quels sont les vaccins recommandés et complémentaires ?

Qu’un vaccin soit recommandé ou bien complémentaire il reste tout de même important à faire. La différence entre les deux provient de l’histoire de la vaccination en France. Certaines maladies ont été plus contractées que d’autres et de façon plus graves également. C’est pourquoi on retrouve des vaccins obligatoires, recommandés ou bien complémentaire. Ces derniers sont d’ailleurs complémentaires car ils sont plus récents que les précédents.

Les vaccins recommandés :

Le BCG, le vaccin contre la tuberculose est fortement conseillé si vous êtes exposé à un risque élevé de tuberculose. Cela concerne les personnes vivant en Ile de France par exemple. En revanche en Guyane et à Mayotte ce vaccin doit être fait avant la sortie de la maternité.

Un autre vaccin qui est fortement recommandé est le vaccin des nourrissons de moins de 6 mois contre le rotavirus (gastro-entérite).

Sachez qu’afin de protéger au mieux votre bébé vous devez vous aussi être vacciné. Pensez donc à vous faire vacciner de la varicelle, l’hépatite B et la coqueluche si vous ne l’avez pas déjà fait.

Les vaccins complémentaires :

Le vaccin contre la grippe est un vaccin complémentaire. L’injection doit être faîte une fois par an dès l’âge de 6 mois. Les bébés et les enfants de 6 mois à 9 ans qui n’ont jamais reçu ce vaccin ont besoin d’en recevoir 2 doses, à au moins 4 semaines d’intervalle. Les enfants qui ont reçu une ou plusieurs doses du vaccin contre la grippe saisonnière par le passé n’auront besoin que d’une dose par année.

Enfin on retrouve le vaccin contre l’hépatite A. Votre enfant peut se faire vacciner dès l’âge de 1 an. Le risque est plus élevé pour les enfants séjournant dans des collectivités d’enfants handicapés ou porteur de mucoviscidose.

Qu’est-ce que je risque si je ne vaccine pas mon enfant ?

Sachez qu’il est obligatoire de faire vacciner votre enfant. Il est important d’éradiquer certaines maladies qui réapparaissent comme la rougeole par exemple. Toutes les collectivités comme les crèches, les écoles ou bien les centres préscolaires vous demanderons de tenir à jour les vaccinations de votre enfant sous peine de refus d’admission.

La sanction pénale spécifique au refus de vaccination est supprimée. Cependant le fait de ne pas vacciner votre enfant vous expose à ne pas assurer sa santé. De ce fait, vous pouvez être poursuivit pour ce motif et faire l’objet de poursuites pénales.

Les 3 indispensables de bébé

Vous vivez votre grossesse pleinement et vous peaufinez les achats de votre bébé. Ce moment est très apprécié par les mamans. Vous vous projetez alors avec votre tout petit. La liste d’achat pour bébé est très large et vous souhaitez aller à l’essentiel ! Nous avons donc sélectionné pour vous les 3 achats indispensables pour votre bébé.

Pour commencer le pyjama : un essentiel. Puis la gigoteuse qui évoluera au fil des mois avec votre bébé. Enfin la petite peluche adorée qui sera très certainement le futur doudou de votre enfant.

Le pyjama de bébé : un essentiel pour sa garde robe :

Le pyjama est certainement le vêtement le plus porté par les bébés durant les premiers mois de leur existence. Qu’il soit en coton ou bien en velours vous pouvez le choisir en fonction de la saison. Vous pouvez facilement en trouver chez Noukies par exemple. D’ailleurs, il existe de nombreux modèles adaptés. Avec des boutons pressions à l’arrière ou bien à l’avant pour plus de confort.

Bien plus confortable qu’une tenue complète, comme un pantalon et un pull par exemple. Il permet à votre bébé de rester bien au chaud et de ne pas être serré au niveau de son ventre. Vous et votre bébé l’adopterez à coup sûr ! Choisissez la taille des pyjamas en fonction de l’estimation du poids et de la taille de votre bébé. Une taille naissance pour les petits gabarits. Et plutôt une taille 1 à 3 mois pour les plus grands.

La gigoteuse : l’indispensable pour les premiers mois de bébé :

La gigoteuse, l’indispensable pour le sommeil des bébés depuis déjà de nombreuses années. Elle a fait ses preuves auprès de nombreux bébés. Il existe une multitude de modèle.

Là encore plusieurs matières sont proposées : du coton, de l’éponge, du velours etc. On retrouve également des fermetures à fermer vers le haut ou biens vers le bas. Ce qui permet à l’enfant de ne pas enlever la gigoteuse seul. Avec des manches longues ou bien sans manches c’est vous qui choisissez.

Afin de conserver votre gigoteuse plusieurs mois, préférez les modèles évolutifs. Votre bébé pourra alors grandir avec sa gigoteuse pendant plusieurs mois. N’hésitez pas à en acheter deux ou trois. Cela vous permettra d’en avoir toujours une de disponible. Les fuites sont si vite arrivées !

La peluche ou doudou : un réconfort pour bébé :

Vous avez surement déjà craqué pour une ou plusieurs peluches. Là encore vous avez une infinité de choix ! Il y en a absolument pour tous les goûts. Les formes, les tailles et les matières sont très nombreuses. Optez pour des peluches faciles à nettoyer. C’est important de pouvoir laver ses peluches. Elles le suivront un peu partout et les microbes avec !

Plus qu’une peluche, cet objet deviendra au fil des mois un véritable doudou pour votre bébé. De jour comme de nuit ce doudou sera indispensable. Choisissez donc un modèle que vous pourrez acheter de nouveau en cas de perte. Votre bébé grandira avec son doudou. Cette petite peluche deviendra son meilleur ami. Ce petit objet saura le réconforter dans toutes les situations de son quotidien. N’hésitez plus : la peluche fait partie des achats indispensables pour votre bébé.

Retrouvez quelques idées mode pour votre bébé sur Drole de Mums.

Comment faire le sevrage de l’allaitement ?

Le sevrage est un passage est bien souvent difficile à mettre en place. Sevrez son bébé est souvent synonyme d’interrogations. Vous ne savez pas comment vous y prendre. Vous culpabilisez de ne pas pouvoir continuer votre allaitement. Vous avez peur que le lien avec votre enfant soit différent. Les émotions se mélangent. Vous voulez à tout prix réussir le sevrage de votre bébé tout en douceur.

Rassurez-vous, beaucoup de mamans traversent cette étape. C’est pourquoi nous répondrons à deux grandes questions : quand et comment sevrer son bébé au mieux ? Et à partir de quel âge sevrer son bébé ?

Retrouvez également nos conseils utiles en fin de cette article.

Quand dois-je sevrer mon bébé ?

Rappelons que l’OMS (Organisation Mondial de la Santé) préconise aux mamans d’allaiter leurs bébés jusqu’à 6 mois. Le lait maternel est la meilleure alimentation pour un nourrisson. Lorsque vous avez décidé d’allaiter votre bébé, vous n’avez probablement pas pensé au moment où vous devrez arrêter.

En réalité, l’arrêt de l’allaitement est tout simplement personnel. L’idéal serait d’allaiter votre enfant jusqu’à ses 6 mois au moins. Puis d’arrêter petit à petit avec l’arrivée de la diversification. Votre enfant aura besoin de moins de lait maternel avec l’introduction d’aliments solides. En revanche parfois, et pour diverses raisons, ce n’est pas possible de procéder ainsi.

Le sevrage peut être envisagé pour diverses raisons comme :

  • Une reprise d’une activité professionnelle
  • Un problème de santé chez la maman ou chez l’enfant
  • Le refus de l’enfant de prendre le sein
  • Un RGO (Reflux Gastro Oesophagien) très sévère
  • Une trop grande fatigue chez la maman
  • Le souhait personnel du sevrage

Comme vous pouvez le constater, les raisons du sevrage sont multiples. Ne culpabilisez pas, arrêter d’allaiter n’est pas un crime ! C’est avant tout un choix personnel.

L’important est de sevrer son bébé en douceur. Prévoyez 2 à 3 semaines pour mettre en place le sevrage de votre enfant.

Le sevrage de bébé avant ses 9 mois :

Le sevrage est un changement qui peut parfois chambouler votre bébé. Il faut donc être à son écoute et aller à son rythme. De même, votre corps sera lui aussi chamboulé. C’est donc important d’avancer progressivement. Cela évitera également tout risque d’engorgement ou de mastite.

Voici donc les étapes du sevrage de votre bébé :

  • Commencez par supprimer la tété la moins indispensable de la journée.
  • Ne supprimez pas deux tétés d’un coup mais diminuez d’une tété par jour.
  • Remplacez les tétés par un lait artificiel adapté à votre bébé.
  • Après 3 ou 4 jours les débuts d’engorgements disparaîtront progressivement.
  • Poursuivez le sevrage sur plusieurs jours en supprimant d’autres tétés.

Vous devrez être à l’écoute de votre bébé et de votre corps. Malgré un sevrage graduel vous pouvez ressentir un certain inconfort avec votre poitrine. Vous pouvez extraire une petite quantité de lait pour vous soulager au moment d’une tété supprimée.

Les tétés du matin et du soir doivent être supprimées en derniers. Elles sont bien souvent les préférées des bébés. Vous pouvez d’ailleurs les garder même avec une reprise de travail si vous le souhaitez.

Le sevrage de bébé après ses 9 mois :

A partir de 6 mois, il est recommandé de commencer la diversification. Votre enfant découvre alors progressivement de nouveaux aliments et de nouvelles textures. La diversification est bien en place et vous souhaitez arrêter l’allaitement ? La démarche est la même que pour un bébé non diversifié. Vous devez progressivement mettre en place le sevrage de votre enfant. Petit à petit vous supprimerez un tété par jour et sur plusieurs jours.

Voici comment sevrer son bébé diversifié :

  • Espacez les tétés et changez les idées de votre bébé par des activités.
  • Donnez lui une autre collation.
  • Raccourcissez le temps des tétés.
  • Changez les habitudes des tétés progressivement (arrêtez de lui donner le sein dans le lit par exemple).

Vous remplacerez les tétés par un lait artificiel adapté à l’âge de votre enfant. Vous pouvez aussi envisager d’autres produits laitiers adaptés également.

Quelques conseils pratiques pour réussir au mieux le sevrage de bébé :

Votre bébé peut être déstabilisé face à la nouveauté du biberon. En particulier avec la tétine et sa texture. S’il n’a jamais tété autre chose que votre sein, il peut avoir un temps d’adaptation. C’est pourquoi vous devez être patient avec lui.

Vous pouvez tirer votre lait et lui proposer dans un simple biberon. Si cela ne lui convient pas vous pouvez tester avec un gobelet ou bien une pipette. Il se familiarisera petit à petit.

Vous pouvez réchauffer la tétine sous l’eau chaude avant de lui donner. La chaleur reproduira la sensation de votre téton à température du corps. Continuez de le câliner et de le caresser comme à votre habitude. Il a besoin de vous sentir et d’être rassuré comme vous le faisiez avec l’allaitement. Il aura besoin de votre contact pour ressentir votre affection. Alors n’hésitez pas à le serrer chaudement contre vous pendant la prise des biberons.

Enfin si vous décidez finalement de poursuivre l’allaitement, sachez que c’est possible ! Il vous suffirait alors de remettre régulièrement votre bébé au sein afin de relancer votre lactation.

Besoin de plus d’infos sur l’allaitement vous pouvez aussi vous rapprocher de La Leche League France.

Le portage de bébé

Entre l’écharpe de portage ou le porte-bébé, il est indispensable d’envisager avec soin le portage de bébé. Bien souvent les mamans ont déjà entendu parler de cette pratique, mais les papas sont de plus en concernés. Cependant, nombreux sont les jeunes parents qui ont l’impression que le portage de bébé est difficile à mettre en place. Retrouvez ici les 10 avantages du portage de bébé.

Qu’est ce que le portage de bébé ?

C’est tout simplement le fait de porter son enfant contre soi dans un tissus ou un équipement adapté. Votre enfant est contre vous. Il aime particulièrement vous sentir à proximité. Cette sensation le rassure beaucoup et vous permet de libérer vos bras. Cette liberté vous permet de continuer de répondre aux autres besoins de votre enfant, mais aussi aux vôtres. En somme, le choix du type de portage est un choix, aussi important que celui du berceau de votre bébé.

Cette pratique existe depuis très longtemps…Elle a malheureusement été un peu “abandonnée” pendant quelques années. Mais elle revient au devant de la scène pour une simple et bonne raison : elle est bénéfique pour nos touts petits.

Il existe deux méthodes pour porter votre bébé. Vous avez la possibilité d’utiliser un porte bébé ou bien une écharpe de portage. Pour chacune de ces méthodes il existe plusieurs modèles. Dans les deux cas votre enfant sera confortablement installé. Plusieurs études mettent en évidence que le portage est bénéfique pour nos enfants. En effet il a été régulièrement constaté que les bébés en portage pleurent beaucoup moins par exemple.

Les différents types et modèles de portage :

Les types de portage :

Le portage pour bébé est une pratique simple avec beaucoup de possibilités. Vous pouvez porter votre bébé de plusieurs manières différentes ! Vous pouvez les choisir en fonction de son âge et de vos préférences.

Vous avez la possibilité de porter votre enfant :

  • Face à vous
  • Dos à vous
  • Face au monde
  • Sur le côté
  • En berceau

Vous pouvez adapter le portage selon vos envies, votre quotidien, vos sorties etc… En somme, le portage de bébé s’adapte à tous les styles de vie.

Les modèles de portage pour bébé :

Vous avez un large choix de modèles ! Aussi bien en porte bébé qu’en écharpe de portage.

Les portes-bébé :

  • Ils peuvent être physiologiques : c’est à dire qu’ils respectent le corps de votre bébé.
  • Ou bien ergonomique : c’est à dire qu’ils facilitent le portage pour le porteur.

Il est important de préférer les portes bébé physiologiques afin de respecter le bon développement de votre enfant. Son confort est primordial. Vous n’avez pas de noeuds à faire avec ces modèles.

Voici une sélection de portage que nous avons créée pour vous :

  • “Je porte mon bébé” Physiocarrier : Avec son pack réhausseur vous pourrez l’utiliser dès la naissance de votre bébé. Il supporte un poids maximum de 20 kg. Vous pourrez porter votre enfant devant, sur le côté et dans le dos dès 6 mois. Son système thermo-ventilation vous permettra de l’utiliser pendant toutes les saisons. Il est entièrement réglable et vous permettra d’installer bébé confortablement. Son petit plus est son miroir qui vous sera très utile pour le portage dos à vous.
  • Manduca Mans : Ce modèle physiologique vous permet également le portage face à vous, sur le côté et dans le dos. Il se veut confortable avec son maintien, sa sécurité et sa position en “M” pour bébé. Il dispose d’une petite poche zipée à l’avant : parfaite pour ranger le nécessaire pour votre tout petit ! Plusieurs coloris sont disponibles.
  • Babybjörn One air : Ce modèle garantie une fraîcheur au portage. Cette option n’est pas négligeable quand on sait que pendant de forte chaleur cela peut être dangereux pour son bébé. Vous pourrez l’utiliser dès la naissance et avec plusieurs positions. Babybjörn utilise uniquement des matières exempts de substances nocives et conformes aux exigences de la norme Oeko-Tex 100. Classe 1 pour les produits destinés aux bébés.

Les écharpes de portages pour bébé

Là encore vous avez plusieurs possibilités. Nous pouvons les classer en trois catégories. Pour commencer il y a les écharpes de portage classiques. Ces modèles sont disponibles en plusieurs matières : coton, sergé, lin, jersey et en lycra. Il vaut mieux privilégier une matière à la fois respirante et résistante. Vous devrez nouer vous même les noeuds.

Ensuite, il y a les écharpes à anneaux (dites Sling), prénouées ou sans noeud. Elles sont utilisables généralement dès 4 mois. Malheureusement elles sont souvent moins adaptées aux longs déplacements.

Enfin, moins présents nous retrouvons le Mei Tai qui est inspiré de la tradition de portage asiatique. Ce modèle est composé de 4 lanières que l’on accroche “en bretelles” et autour de la taille. On pourrait dire qu’il est hybride : “mi porte bébé” et “mi écharpe de portage”.

Voici notre sélection d’écharpes de portages :

  • L’Echarpe de portage JPMBB L’Originale : Ce modèle polyvalent est utilisable de la naissance à 14kg. Sa matière est agréable pour votre bébé. Sa largeur de 70 cm assure un confort et une sécurité. Cependant elle peut être trop épaisse pendant l’été. Un large choix de coloris est disponible. Son point fort est son nouage très facile à assimiler !
  • Echarpe de portage Babylonia Campanule : Son tissu est très souple et garantit une répartition uniforme du poids de votre bébé. Le poids maximal est de 15 kg et vous pouvez l’utiliser dès la naissance. Sa longueur de 4,90 mètres est fabriqué en coton bio. Grace à sa longueur vous pourrez installer deux bébé : un devant et un derrière !
  • Ti-Wawita Mei Tai : D’inspiration chinoise elle est tout aussi confortable que les autres ! Sa matière douce vous permettra une utilisation même l’été. Elle à l’avantage de ne pas avoir de nouage compliqué à effectuer pour installer votre enfant. Vous pourrez l’utiliser devant ou bien dans le dos dès le 9e mois de votre bébé.
écharpe de portage de bébé

Pourquoi Choisir l’allaitement ?

L’allaitement est un geste très naturel qui fait parfois débat. En France une femme sur deux choisi de nourrir son bébé au sein. Le lait maternel est l’aliment le plus adapté pour un bébé. Choisir l’allaitement peut également est source d’interrogations par les futurs parents. Pendant votre grossesse prenez le temps de vous renseigner sur le sujet. Vous pouvez d’ailleurs en parler avec votre sage femme ou votre médecin. Les bienfaits de l’allaitement sont divers et variés tant pour le bébé que pour la maman. Nous allons les détailler ensemble afin de mieux comprendre son importance.

Choisir l’allaitement pour ses bienfaits sur bébé

Choisir l’allaitement c’est permettre au bébé de créer un lien très intime avec sa maman. Le bébé va reconnaitre l’odeur, la voix et les battements de coeurs de sa mère. Ces moments sont particulièrement très appréciés des bébés. Cette atmosphère apaisante va rassurer et réchauffer votre enfant. Le stress de l’enfant est alors nettement diminué. Les positions de l’allaitement favorisent également la détente.

Les autres bienfaits de l’allaitement concernent la santé de votre bébé. Ils sont très nombreux. Le lait maternel permet à votre bébé de constituer son propre système immunitaire. Il sera ainsi plus facilement protégé des divers virus et bactéries. Il permet également de diminuer les risques de diabète, de surpoids et d’allergies. On constate également chez les bébés allaités une diminution du risque de la mort subite du nourrisson. Le lait maternel est aussi beaucoup plus digeste et facilite le transit.

L’autre avantage intéressant, c’est l’aspect pratique de l’allaitement. En effet le lait maternel est prêt instantanément, il n’y a pas besoin de le préparer. Peu importe le lieu, vous pouvez nourrir votre bébé très rapidement. Ce mode d’alimentation demande très peu de matériels et prend moins de place dans votre sac à langer. Avec la fatigue vous apprécierez ce côté pratique de l’allaitement.

Quels sont les bienfaits de l’allaitement pour la maman ?

Vous l’aurez compris les bienfaits de l’allaitement sont vraiment nombreux. La nature à pensé à tout ! Et bien sur la maman aussi a le droit à son lot de bienfaits.

Allaiter votre bébé aura aussi des bienfaits sur votre santé.

L’allaitement va libérer de l’ocytocine. Cette hormone va favoriser la diminution des risques d’hémorragies post-partum, de cancer de l’ovaire et du sein. La tété précoce accélère les contractions de l’utérus afin qu’il reprenne forme plus rapidement. Votre perte de poids est plus facile et plus rapide avec l’allaitement. Ce qui n’est pas négligeable ! Il favorise aussi la détente et la relaxation. Vous apprécierez bien ces bienfaits après l’accouchement.

Comme nous l’avons dit précédemment vous construirez une relation très forte avec votre bébé pendant l’allaitement. Vous tisserez des liens dès la naissance avec votre enfant. Enfin le lait maternel reste l’alimentation la plus économique. Vous pourrez économiser jusqu’à près de 120 euros par mois tout de même !

Combien de temps devrait durer l’allaitement ?

L’Organisation Mondiale de la Santé (L’OMS) et l’UNICEF recommandent de nourrir les bébés exclusivement avec du lait maternel. Et ce pendant les 6 premiers mois de leur vie. Il est important de retenir que le lait maternel est ce qu’il y a de meilleur pour les bébés. Le lait maternel est riche en eau, protéines, glucides, lipides et vitamines nécessaires à leurs croissances.

L’idéal est donc d’allaiter votre enfant au moins jusqu’à ses 6 mois. Ensuite vous commencerez la diversification de votre bébé. Vous pourrez continuer d’allaiter en parallèle votre enfant. Ses besoins seront différents et vous vous assurerez qu’il conserve son apport journalier en laitage. Il n’y a pas d’âge limite pour continuer ou non le lait maternel. Votre enfant et vous même arrêteront quand vous l’aurez décidés. Il faudra alors mettre en place un sevrage tout en douceur.

Cododo ou berceau en carton ?

Ça y est, vous avez fait votre choix, votre bébé dormira près du lit de ses parents pendant les premiers temps de sa vie. Le cododo est une méthode de plus en plus reconnue pour ses bienfaits. Apaisant bébé la présence des parents les nuits dans la même chambre que lui a donné lieu à la création de différentes techniques. Il y a le désormais célèbre berceau de cododo, mais il existe aussi d’autres alternatives, comme le berceau en carton.

Sur ce point, vous n’avez pas beaucoup d’informations, et vous ne savez pas quoi choisir. Nous sommes là pour vous aider, et pour vous faire la synthèse des avantages de chacune de ces deux possibilités. Retrouvez également des petits détails sécurité à connaître. Cela vous aidera afin que vous puissiez faire votre choix en prenant en compte tous les paramètres !

Le berceau pour le cododo

Pour un dodo à trois

Le fameux berceau cododo a de nombreux avantages bien connus qui font sa réputation. Adapté pour se fixer au lit parental, il permet aux jeunes parents de dormir avec leur enfant. Vous avez donc la possibilité de le toucher et de le voir depuis leur oreiller. Cette proximité et ce contact visuel permettent de simplifier les réveils nocturnes de bébé. Cela facilite également le rendormissement. De plus pour les mamans qui allaitent, le cododo permet de faire des tétées “express” sans avoir besoin de sortir du lit.

Quelques inconvénients du cododo :

  • Le berceau cododo prend généralement beaucoup de place dans une chambre.
  • Avec le cododo, un des parents (souvent le papa) est parfois mis de côté. Pourquoi ? Parce qu’une relation ultra fusionnelle se créee entre maman et bébé.
  • L’hyperthermie : le risque pour bébé d’avoir trop chaud entourer de ses parents
  • L’étouffement ou écrasement : le risque durant le sommeil c’est de ne plus se rendre compte que bébé est dans le lit. C’est l’un des accidents les plus fréquents.
berceau cododo babyou

Restez vigilants !

Avec le cododo, il faut être très vigilant avec la sécurité de bébé. Cela notamment à partir du moment où votre bébé sait se retourner tout seul et peut se déplacer pendant son sommeil. En effet, même avec un berceau cododo qui se fixe au lit des parents, celui-ci est ouvert sur le côté. Il existe un risque que votre bébé roule pendant son sommeil. Ainsi il se retrouve dans le lit parental, où se trouvent beaucoup d’éléments pouvant être dangereux pour lui. Il pourrait s’étouffer sous la couette, vous pourriez l’écraser par inadvertance.

Pas de panique : ce n’est pas quelque chose qui arrive tous les jours ! Mais quand il est question de la sécurité de votre bébé, tous les risques sont à prendre en compte. Vous pouvez adopter des gestes simples. Par exemple retirer le tour de lit si vous en avez un, pour éviter que votre bébé reste coincé.

Le berceau en carton (ou babybox)

Vraiment très pratique

Le berceau en carton, ou babybox, présente globalement les mêmes avantages que le cododo. À ceci près que sa petite taille vous permet de le placer n’importe où dans la maison, y compris à côté de votre lit. La différence majeure, en revanche, c’est que la babybox, ou boîte en carton est d’une toute petite taille. Elle isole bébé comme dans un cocon. C’est une façon rassurante et propre à lui rappeler l’atmosphère confinée du ventre de maman. Bébé dort très bien dans une babybox !

Côté pratique, on atteint un niveau de confort qui n’est pas comparable à celui du berceau cododo. Si vous avez déjà un lit à barreau, par exemple, vous pouvez placer votre babybox à l’intérieur. Cela vous évitera d’acheter un berceau qui ne servira que pendant six mois. De plus vous habituez déjà votre bébé à son lit de grand. 

A savoir pour plus de sécurité

Voici quelques conseils de sécurité pour utiliser correctement votre berceau en carton. Une babybox est particulièrement adaptée aux premiers mois de la vie de bébé. Elle n’est plus conseillée à partir du moment où vous enfant sait se retourner ou s’assoir. En effet, les berceaux sont homologuées jusqu’à l’âge de 6 mois. Par ailleurs, ne soyez pas tentés de fabriquer vous-même votre berceau dans une boîte à chaussure ! La babybox respecte certaines normes essentielles au bien-être de bébé.

Coliques de bébé : que faire ?

A cause des coliques, votre bébé pleure beaucoup et vous vous sentez impuissant ? Malheureusement ce phénomène concerne beaucoup de parents. On estime que 25 à 50 % des bébés sont concernés par les coliques. Ne soyez donc pas étonnés que votre tout petit soit lui aussi affecté par cette pathologie passagère.

1. Quand consulter un médecin ?

Vous ne parvenez pas à soulager ni calmer votre bébé. Les pleurs sont de plus en plus fréquents. Vous vous sentez complètement démunie face à ses crises de coliques de bébé. Il ne faut pas hésiter à consulter rapidement votre médecin. Une consultation pour un nourrisson n’est jamais de trop. En cas de colique, le médecin pourra vous prescrire des médicaments ou un traitement contre les coliques. Il vous proposera également quelques astuces contre les coliques. Les symptômes pouvant cacher une autre pathologie, il vaut mieux s’assurer que tout va bien. Voici une liste de symptômes qui demande obligatoirement une consultation :

  • perte de poids ou stagnation
  • pleurs trop fréquents
  • Fièvre
  • diarrhée ou sang dans les selles
  • difficulté à s’endormir
  • agitation fréquente
  • vomissements
  • coliques persistantes après 3 mois de vie
  • régurgitations fréquentes

Si votre enfant est concerné par ces symptômes vous devez consulter sans tarder. Votre bébé souffre peut-être d’une autre pathologie. Les coliques peuvent être diagnostiquées mais pas seulement. En effet il est difficile de déterminer avec exactitude la raison des pleurs. Votre médecin vous indiquera la démarche à suivre pour tenter de soulager les coliques de bébé. Votre nourrisson peut également souffrir d’un reflux gastro-oesophagien (RGO). Dans tous les cas il est important de vérifier auprès d’un professionnel de santé que votre enfant va bien.

2. L’ostéopathe, une solution pour soulager les coliques de bébé

Pour rappel l’ostéopathe pratique des manipulations douces. Celles-ci permettent de soulager les différentes tensions que peut rencontrer un nourrisson. La grossesse et l’accouchement sont des épreuves bouleversantes pour les bébés. Vous devrez choisir un ostéopathe qui possède une formation pour les nourrissons.

Les tensions peuvent favoriser les coliques de bébé. Si votre petit bout a une mauvaise posture, il peut être gêné au niveau de sa digestion par exemple. Consulter un ostéopathe pour soigner les coliques est donc une très bonne idée . Dites-vous qu’au mieux il va pouvoir soulager les coliques de votre bout de choux. Si ce n’est pas le cas il l’aidera tout de même à se remettre de l’accouchement qu’il vient de vivre. Vous pourrez également prendre un peu de temps pour vous détendre pendant la séance. Votre bébé ressentira alors votre apaisement.

3. L’homéopathie pour soulager les coliques de bébé

De l’homéopathie pour soulager les coliques de votre nourrisson ? Vous n’y avez peut-être pas pensé. C’est pourtant un remède qui peut aider votre bébé à se sentir mieux. Vous ne connaissez pas vraiment cette médecine douce. Vous pouvez demander conseil dans votre pharmacien. Des experts sauront vous conseiller et guider pour soulager les colique bébé.

L’homéopathie ce sont souvent des tubes remplis de granules sont a diluer dans un peu d’eau. Vous pouvez ensuite l’administrer à votre bébé avec une pipette ou dans un biberon anti colique.

Voici une liste que l’on retrouve fréquemment pour apaiser les coliques de bébé :

  • Magnesia phosphorica 5 CH
  • Cicuta virosa 9 CH 
  • Lycopodium 5 CH
  • Nux Vomica 4CH
  • Magnesia carbonica 5 CH
  • China 5 CH

Parlez-en avec votre professionnel de santé. Il adaptera le traitement en fonction de votre bébé.

Nous vous rappelons qu’il est important de demander de l’aide en cas de difficulté. Vous pouvez être très épuisé face à ces crises. Si vous atteignez votre limite de patience, demandez du soutient auprès de votre PMI. Parlez-en avec votre entourage afin d’être épaulé. Ne restez pas seule. Mais rassurez vous, ce passage n’est que transitoire bien qu’éprouvant.

Les 10 avantages du portage de bébé

Ensuite pour vous guider et vous aider à faire un choix, nous détaillerons les moyens qui s’offrent à vous pour porter votre tout petit. Vous découvrirez ainsi toutes les possibilités. Que ce soit avec un nouage ou sans ! Vous retrouverez les 10 avantages à pratiquer le portage avec votre bébé. Enfin nous terminerons avec quelques conseils de sécurités. Mais vous pouvez également faire le point sur nos conseils pour bien accueillir votre nouveau-né à la maison.

Voici les 10 avantages du portage de bébé :

Le portage de bébé est une pratique des plus naturelle qu’il puisse être.

Voici les 10 avantages du portage profitables à bébé mais aussi à ses parents :

1. En écharpe de portage, votre enfant se sent bien

Le portage a l’avantage de procurer à votre bébé une sensation de bien être. Il aime sentir votre chaleur et votre odeur. Il ne faut pas oublier que vous êtes le seul repère pour votre tout petit. Votre enfant sera donc plus serein et détendu contre vous.

2. Le portage favorise le lien parent/enfant

En portant votre bébé vous apprendrez à mieux connaître ses attentes et son “fonctionnement”. Vous serez plus attentifs à ses besoins et comprendrez mieux ses habitudes. Vous développerez en lui sa confiance. Un lien unique vous liera.

3. L’écharpe réduit les pleurs de bébé

Plusieurs études le mentent en évidence : un bébé porté est un bébé qui pleure moins. Les bébés ayant besoin de contacts se sentent tout simplement rassurés d’être contre vous. Les mouvements du portage procure un apaisement qui facilite l’endormissement.

4. Il facilite la digestion

La position verticale favorise et facilite la digestion. En effet lorsque votre enfant se retrouve allongé régulièrement, il ressent parfois de l’inconfort. Le portage est donc une très bonne solution pour soulager bébé.

5. Il réduit les coliques du nourrisson

La digestion étant facilité, l’accumulation de gaz est donc amoindrie. La chaleur que procure le portage masse également le ventre de votre bébé. Cette sensation diminue grandement les coliques.

6. Le portage de bébé, diminue l’inconfort du RGO

Pour rappel le RGO est le Reflux Gastro Oesophagien. Ces remontées gastriques se manifestent parfois par des régurgitations douloureuses. Deux bébés sur trois rencontrent malheureusement ce problème au grand désespoir de leurs parents. Le portage est donc très bénéfique pour éviter ces remontées acides. Votre enfant préférera rester en position verticale pour éviter de souffrir.

7. Il libère les deux mains des parents

Une fois votre enfant confortablement installé, vos deux mains sont libres ! Un argument important, car le temps ne s’arrête pas lorsque vous vous occupez de votre bébé. Le portage de bébé est donc pratique dans la mesure où il vous permet de continuer de vous occuper de la vie courante.

8. Légère, l’écharpe de portage ne prends pas de place

Que l’on adopte un porte bébé ou bien une écharpe de portage, les deux modèles reste légers et compactes ! Cet avantage est à prendre en compte. Les affaires de nos touts petits étant très nombreuses et volumineuses, vous apprécierez forcément !

9. Facile d’entretien

Indispensable pour les parents ! Fabriquées en tissus les écharpes sont très simples à laver. Toutefois prenez le temps de lire les instructions de lavages au préalable. Chaque matière à ses propres recommandations.

10. Budget abordable

Comparé au budget de la poussette, celui des écharpes de portages est tout simplement ultra abordable. Vous trouverez des écharpes de portage à partir de 49,90€. Comptez 150€ pour des modèles plus confortable. Préférez les modèles en matières bio et respirantes. N’hésitez pas à tester plusieurs modèles en magasins. Vous pourrez comparer plusieurs modèles et couleurs afin de choisir le meilleur porte bébé adaptés à vos besoins.

Comment bien choisir son modèle de portage ?

Votre choix dépendra principalement de votre utilisation. Il est donc utile de vous poser quelques questions avant d’acheter le portage de bébé.

  • Est-ce que votre porte-bébé sera un accessoire d’appoint ou bien vous l’utiliserez quotidiennement ? Vous avez peut-être prévu de ne pas acheter de poussette.
  • À partir de quand utiliserez-vous votre porte bébé ? Vérifiez que vous pourrez l’utiliser dès la naissance par exemple.
  • La taille de l’écharpe est-elle adaptée à tous les porteurs ? Peut-être que maman est de taille moyenne mais si papa est un grand homme, il vaut mieux vérifier les dimensions ou prévoir deux portages !
  • Les matériaux utilisés sont-ils vraiment destinés au portage ? Il donc important de vérifier la composition des matières utilisées. Votre enfant peut être amené à mettre les tissus à la bouche…
  • Quel type de sortie est prévue avec l’écharpe : longue balade, sortie rapide, les deux ? Réfléchissez à votre utilisation principale. Vous choisirez un modèle léger et peu encombrant si vous voyagez beaucoup par exemple.

Quelques conseils de sécurités :

Nous souhaitons terminer cette article avec quelques conseils de sécurité. Ils vous permettront de porter votre tout petit en toute sécurité !

La plupart des écharpes de portage pas chers ne respectent pas la norme EN 13209-2, attention donc à vérifier en premier que le modèle que vous souhaitez choisir la respecte.

Dans tous les cas, il est préférable de s’assurer que :

  • Une notice d’utilisation soit disponible à l’achat
  • la mention “conforme aux exigences de sécurité” doit être inscrite
  • les noms du produit et du fabricant, sa raison sociale et/ou sa marque et son adresse doivent être renseignés (soit sur la notice, soit sur l’étiquetage du produit)
  • Le textile correspond à la norme OEKO-TEX 100

Concernant le portage, les noeuds ou bien les meilleures positions à adopter, n’hésitez pas à vous renseigner dans votre région. Plusieurs cours de portage sont organisés. Les sages femmes, les monitrices de portage et les puéricultrices pourront vous guider.

Allaitement ou biberon : que choisir ?

Pourquoi choisir l’allaitement pour mon bébé ?

En voilà une question épineuse, une question que l’on entend beaucoup, partout, une question sujette à débat. Parfois, on entend qu’une jeune mère qui n’allaite pas son bébé est n’est pas une bonne mère. D’autre fois, on entend qu’une femme qui allaite ne peut pas être une femme indépendante… Bref, quoi que vous choisissiez, il y aura toujours quelqu’un pour ne pas être d’accord avec vous. Mais nous, on sait que l’allaitement est un choix personnel, qui concerne exclusivement la sphère très restreinte de la famille, et particulièrement vous, mesdames, puisque c’est votre corps dont il est question. Si toutefois vous attendez un heureux événement et que votre choix n’est pas encore fait, voici résumées pour vous les différentes raisons pour lesquelles choisir l’allaitement ou le biberon. Après vous avoir donné les meilleurs conseils pour accueillir un bébé à la maison, voici notre point de vue sur l’allaitement.

Si certaines mamans en ont une mauvaise expérience, la plupart des adeptes de l’allaitement vous diront la même chose : c’est une sensation incomparable de proximité entre l’enfant et sa mère, celle qui se rapproche le plus de ce que vous ressentiez durant votre grossesse. Le moment de l’allaitement permet de faciliter le peau à peau, et de recréer la chaleur et le confort du bébé in utero, tout en lui permettant de sentir votre odeur. Le bébé se sentira apaisé par tous ces facteurs.

Sur le plan scientifique, on rencontre également énormément d’avantages à préférer l’allaitement. Le lait maternel est la voie la plus naturelle de la nutrition d’un bébé dans les premiers mois de sa vie. Le lait humain contient du gras, du sucre, des minéraux, des protéines, des vitamines et des enzymes qui sont une combinaison optimale pour la croissance du corps et du cerveau d’un nourrisson. Ce cocktail complet de nutriments, qui s’adapte aux besoins du bébé au fil du temps, est suffisant à le maintenir en excellente santé pendant toute sa première année de vie. De plus, en allaitant votre bébé, vous lui communiquez vos propres anticorps, et ça, c’est sympa.

On peut aussi parler avantages pour la maman, parce qu’il y en a quelques uns qui ne sont pas négligeables. Après l’accouchement, le corps d’une jeune maman doit se remettre de ce qu’il a vécu, et les différentes zones qui ont subi des évolutions doivent retrouver leur forme d’origine. Figurez-vous que la tétée provoque des contractions utérines qui aident votre utérus à reprendre sa taille normale, ainsi que sa tonicité, diminuant ainsi les risques d’hémorragie. De la réduction plus efficace de l’utérus découle également le retour d’un ventre plat plus rapidement. Par ailleurs, l’allaitement peut brûler jusqu’à 500 kcal par jour (ce n’est pas pour rien que votre corps fait des stocks pendant la grossesse).

Dernier avantage, mais pas des moindres : le corps sécrète des endorphines pendant la tétée, ce qui aide à lutter contre la dépression et vous procure un sentiment de bien-être.

D’ailleurs, si bébé dort juste à côté de vous dans son berceau, vous n’aurez pas à vous lever en pleine nuit pour préparer un biberon.

Pourquoi choisir le biberon ?

Malgré les innombrables avantages de l’allaitement, le biberon est une option à considérer dès la naissance pour les mamans qui n’ont pas envie d’allaiter ou qui en ont un mauvais premier souvenir. Si les médecins s’accordent à dire que le lait maternel est d’une qualité supérieure à celle du lait artificiel, ils sont également unanimes pour affirmer que les laboratoires concevant le lait en poudre pour bébé produisent maintenant un aliment d’une composition parfaitement adaptée aux nourrissons. Un bébé nourri au biberon ne manquera donc de rien du point de vue nutritionnel !

Le problème de la qualité étant réglé, reste maintenant à aborder la question de la praticité. En effet, une maman peut préférer se tourner vers le biberon plutôt que l’allaitement si elle reprend le travail rapidement après l’accouchement, et si elle ne souhaite pas avoir recours au tire-lait. Le biberon permet plus de liberté. A prendre en compte : il permet aux papas de s’impliquer dans les repas en donnant eux aussi le biberon. Côté pratique, le biberon, contrairement à l’allaitement, permet de doser la quantité de lait prise par tétée et de mieux s’en rendre compte.

Souvent, la raison pour laquelle les mamans choisissent le biberon, c’est pour le côté douloureux de l’allaitement. C’est vrai, l’allaitement peut causer des crevasses sur les tétons, des montées de lait inopinées (qui peuvent être douloureuses) et d’autres petits désagréments. C’est surmontable, en adaptant sa méthode, mais cela reste embêtant… Le biberon peut être une solution.

En revanche, le biberon engendre souvent des coliques chez le bébé, attention donc aux biberons que vous choisirez.

Voici une technique pour rafraichir sa voiture avant d’y installer bébé

Imaginons une situation donnée : c’est l’été et il fait très chaud, vous êtes parents, assistante-maternelle ou nounou et vous devez rapidement rafraichir la voiture avant l’installer bébé. Comment faire pour rafraichir rapidement la voiture qui ressemble trait pour trait à un sauna ? Nous allons vous donner une technique, testée et approuvée par nos soins

Pourquoi rafraichir sa voiture avant de faire monter son bébé ?

Rentrer dans sa voiture lors d’une chaleur caniculaire est un véritable défi…digne de koh-lanta ! Mais lorsqu’on doit faire monter un bébé dans sa voiture il est important rafraichir rapidement sa voiture.

Un bébé, qu’il s’agisse d’un nourrisson ou non, ne supporte pas la chaleur comme peut le faire un adulte. Il est donc nécessaire de prendre quelques précautions :

  • entrouvrez vos vitres d’un à deux centimètres
  • utilisez des pares soleils sur les vitres latérales, mais aussi sur les pare brise et lunette arrière
  • Essayez tant que possible de vous garer à l’ombre

Découvrez dans cette vidéo, comment refroidir rapidement votre voiture avant d’y installer votre bébé

Explications :

Il n’y a rien de compliqué, suivez le guide :

1ere étape : Il faut donc baisser complètement la vitre du côté passager avant, ensuite vous devez ouvrir puis refermer la portière côté conducteur 5 fois de suite.

Seconde étape : placez vous côté passager, et répétez l’opération, ouvrez et refermez plusieurs fois de suite la portière passager, alors que cette fois vous avez baissé la vitre côté conducteur.   

En suivant cette méthode, vous repoussez l’air chaud ver l’extérieur de la voiture, grâce au mouvement que vous provoquez par les portières. L’air à l’extérieur de la voiture moins chaud que l’air intérieur, la voiture va rapidement se “rafraichir”. Ainsi vous gagnez en quelques instants une bonne dizaine de degrés.

Dernier petit conseil pour rafraichir sa voiture

Si vous avez une voiture climatisée, après avoir utilisé cette technique, démarrez votre moteur et lancez la climatisation, sans monter les vitres pendant quelques minutes. L’idée étant de chasser le reste d’air chaud contenu dans le véhicule, pour le bien-être de bébé. Cependant ne fait pas trop la température, afin qu’il n’y pas de trop de différence avec l’extérieur et afin de ne pas consommer (et polluer) trop.

D’autres techniques son disponibles ici si par exemple vous n’avez pas la clim

10 conseils pour aider bébé à mieux dormir

Votre bébé ne fait pas encore ses nuits ? Vous souhaitez aider bébé à mieux dormir ? C’est normal, pas de panique ! Chaque enfant a son propre rythme, et les nuits d’un bébé dépendent de beaucoup de facteurs à prendre en compte pour faciliter l’endormissement et la qualité du sommeil. Si la période de la nuit est devenue compliquée et que vous avez besoin de conseils pour aider votre bébé à s’endormir sereinement et à moins se réveiller, voici 10 conseils qui pourraient vous aider à faire dormir votre nourrisson.

Découvrez BABYOU la marque de baby box de 0 à 6 mois

1 – Mettre sur pied un rituel du coucher aidera votre bébé à mieux

Le rituel du coucher est quelque chose de personnel, qu’il appartient à chaque parent de créer et d’adapter à son enfant. Un câlin dans un fauteuil en particulier, de la musique douce, une dernière tétée, une histoire pour les plus grands…tous ces moyens peuvent aider bébé à mieux dormir. L’important est que le bébé prenne des habitudes qui lui permettront de savoir qu’il est l’heure de dormir, et qu’il se sente apaisé et en condition le moment venu.

2 – Un temps calme avant le coucher

Dans les heures précédant le coucher, installez progressivement le calme dans la maison, pour que votre bébé ne soit pas excité au moment de dormir. Pas de jeux, de bruits ou autres stimulations superflues avant l’endormissement.

3 – Sucette et doudou ?

Encore une fois, il s’agit ici d’un choix personnel, mais si votre bébé est apaisé par la sucette ou un doudou, cela peut être un bon moyen de l’aider à trouver le sommeil. Pour aider bébé à mieux dormir essayez l’une ou l’autre méthode…ou pourquoi pas les deux.

4 – Les bruits blancs

Technique à la mode et qui a fait ses preuves, les bruits blancs favorisent le sommeil des tout-petits en recréant l’ambiance du ventre maternel et en atténuant l’effet des autres bruits environnants. Que vous les produisiez vous-même ou que vous optiez pour une peluche ou un CD, les bruits blancs peuvent être une solution miracle aider bébé à mieux dormir.

5 – Respectez son rythme de sommeil pour aider bébé à mieux dormir

Pour aider bébé à mieux dormir, évitez d’imposer un planning du sommeil à votre bébé. Du moins durant ses premiers mois. Il a besoin de trouver son propre rythme, même si ça prend du temps ! Notre conseil sera le suivant : armez-vous de patience…(facile me direz-vous, mais c’est pourtant vrai). Il est impératif de respecter le cycle du sommeil de votre bébé, cela ne pourra que l’aider à dormir.

6 – Gérez les réveils nocturnes dans le calme

Lorsque votre bébé se réveille pendant la nuit, évitez d’allumer la lumière, de changer de pièce ou de parler fort. Prévoyez une veilleuse à cet effet, câlinez-le, nourrissez-le et rendormissez-le dans la pénombre et le calme. Cela l’aidera aussi à mieux faire la différence entre le jour et la nuit. Lorsque bébé dort confortablement dans sa Baby Box, vous pouvez également, le placer à coté de vous, dans votre chambre comme vous le feriez pour le cododo.

7 – Repérez les perturbateurs

Chaque bébé est sensible à de différents perturbateurs qui peuvent avoir une influence négative sur leur sommeil. Certaines choses vécues pendant la journée, par exemple, ou certains bruits entendus pendant la nuit, peuvent les réveiller fréquemment. Soyez attentifs et repérez toutes ces petites choses à améliorer.

8 – Ne faîtes pas l’impasse sur les siestes

Faire des siestes pendant la journée n’empêchera pas votre bébé de dormir pendant la nuit. C’est même plutôt le contraire ! Laissez votre bébé s’endormir quand il en ressent le besoin, ça fait partie de sa façon de trouver son rythme.

9 – Pensez à la phytothérapie

Des recettes de grand-mères à base de plantes sont connues pour améliorer le sommeil des bébés. Ne lui donnez bien sûr pas n’importe quoi et renseignez-vous avant si vous avez des doutes. Mais vous n’avez rien à perdre à tester la petite cuillère de fleur d’oranger dans le biberon, par exemple !

10 – Si ça dure, parlez-en !

Si les nuits courtes et de mauvaise qualité durent trop longtemps, qu’aucune technique ne fonctionne et que votre bébé est amorphe ou au contraire très agité à cause du manque de sommeil, n’hésitez pas à consulter votre pédiatre. Un spécialiste sera à même de vous aider à mettre le doigt sur le problème et à faciliter votre quotidien, et celui de votre enfant.

Dans tous les cas, évitez le plus que possible les médicaments pour aider bébé à dormir, tentez plutôt les tisanes ou l’homéopathie qui peuvent aider bébé à s’endormir sans prendre de risque d’effets secondaires.

A partir de quel âge bébé fait ses nuits ?

Ca y est, votre bébé est arrivé. Il est beau, il est en pleine forme, il ressemble à papa et maman… mais il ne dort pas. Ah, oui, on ne vous l’avez pas dit ? L’expression “dormir comme un bébé” est un mensonge éhonté. Un bébé, ça ne dort pas. Ou plutôt, ça dort par petites doses. La nuit agitée d’un bébé qui ne fait pas ses nuit, durant les premiers mois de sa vie, c’est complètement normal, et il ne faut pas s’en inquiéter. Mais pour les parents, ça peut être très, très fatiguant. Alors il est normal que vous vous posiez la question : à partir de quel âge bébé fait-il ses nuits ?

Pourquoi bébé se réveille-t-il la nuit ?

Dans les premières semaines de sa vie, un bébé dort par séquences de 2h à 4h. Il se réveille parfois pour manger, et parfois, il a tout simplement besoin d’être rassuré. Pas d’inquiétude, c’est tout à fait normal.

Souvenez-vous bien que votre bébé vient tout juste d’arriver dans le monde, et que ce monde est bien différent de ce à quoi il était habitué dans le ventre de sa maman. Lorsqu’il était dans le placenta, il dormait quand il voulait, bougeait comme il voulait, et ne faisait aucune différence entre le jour et la nuit. Après sa naissance, sa connaissance de la nuit et des cycles de sommeil n’apparaît pas comme par magie. Il est normal qu’il garde pendant quelque temps le rythme de vie qu’il avait in utero, et même si ça peut être difficile, il faut apprendre à le respecter. Pour faire ses nuits, votre bébé a besoin de temps pour savoir quand dormir, et pour trouver son rythme.

Comment faire pour l’aider à trouver son rythme ?

Pour aider votre bébé à trouver son rythme de sommeil, il est nécessaire que vous mettiez en place des rituels et des bonnes habitudes à la maison. En premier lieu, pensez à choisir un berceau confortable pour votre bébé. Ensuite, à partir du troisième mois, est d’installer une régularité dans la routine quotidienne : les repas, le bain, les promenades, les siestes, le coucher du soir… Des journées rythmées de la même manière permettront à votre enfant de savoir quand il est le moment de dormir.

Au moment du coucher, instaurez un rituel d’endormissement, et évitez les stimulations trop intenses dans les heures qui précèdent : pas de musique, pas de jeux… Baisser la lumière peut être une bonne idée pour conditionner votre bébé et lui montrer que l’heure du coucher approche.

Au-delà du repère temporel, il est important que votre bébé ait des repères locatifs pour dormir avec régularité. Lors du rituel de coucher, si vous choisissez d’y mettre un câlin, une berceuse ou une histoire, faites-le toujours dans le même fauteuil, par exemple. Il est important que bébé dorme toujours au même endroit, que vous choisissiez de le faire dormir dans sa chambre ou dans la vôtre, afin qu’il se sente en sécurité dans un lieu familier, et qu’il associe son lit au sommeil.

A partir de quel âge je pourrais me dire que mon bébé fait ses nuits ?

C’est généralement à partir de trois à six mois que votre bébé est physiologiquement prêt à faire ses nuits. Attention, cela ne signifie absolument pas que c’est inquiétant s’il ne les fait pas ! Il vous suffit de continuer à l’accompagner en suivant nos conseils, et en restant à l’écoute de ses besoins. Tous les bébés sont uniques et ont leur propre rythme. Si votre enfant ne dort toujours pas correctement passée sa première année, alors vous pouvez l’emmener chez votre pédiatre et en discuter avec lui. Il pourra vous aider à mieux comprendre ce qui se passe, et à adopter des habitudes plus adaptées aux besoins de votre bébé.

Mais pas de fatalité, si votre bébé ne fait pas ses nuits après ses 6 premiers mois, pensez plutôt à déléguer de temps en temps pour souffler !

La balle de préhension Montessori

La balle de préhension Montessori permet d’aider au développement de la motricité de l’enfant. Cet objet, grâce à ses formes et ses textures, aide les jeunes enfants à découvrir de nouvelles sensations et améliore grandement leur préhension volontaire. Dans cet article, nous allons vous expliquer ce qu’est une balle de préhension, et comment bien la choisir.

Qu’est-ce que la balle de préhension Montessori

La balle de préhension Montessori est un objet pédagogique sensoriel qui permet d’aider votre jeune enfant à appréhender sa motricité.

Également appelé “balle puzzle”, la balle Montessori est une balle en tissu, avec une douzaine de faces en coussinets assez fermes. Le but étant de faciliter la capacité du jeune enfant à saisir et à manipuler la balle. Ses couleurs et motifs quant à eux vont permettre d’attirer l’enfant et lui donner envie de saisir cet objet séduisant pour l’oeil et attrayant pour son développement moteur.

Le développement psychomoteur de l’enfant n’est pas le seul intérêt de la balle de préhension, celle-ci est avant-tout un jouet qui permet à l’enfant d’amuser.

A partir de quel âge utiliser la balle de préhension Montessori ?

De 3 à 5-6 mois environ, c’est l’âge idéal pour un usage de la balle de préhension. À partir du moment où votre enfant commence à saisir des petits objets, vous pouvez lui proposer la balle de préhension Montessori.

Cet objet sensoriel lui permettra de mieux de comprendre le monde qui l’entour. Au fur et à mesure qu’il grandira votre enfant évoluera, les différentes couleurs lui permettront de travailler son sens de l’observation et son acuité visuelle.

Aux alentours de 3 à 4 mois, après avoir passé la plupart de son temps à observer ses mains, votre bébé commencera à saisir des objets, il est donc temps de lui proposer la balle de préhension Montessori.

Mais l’enfant peut continuer à jouer avec elle au fur et à mesure qu’il grandit, cela lui permettra d’affiner sa motricité et donc sa dextérité. Il passera la balle d’une main à l’autre, il la fera peut-être même tomber (volontairement ou non). Ce qui le motivera à avancer en rampant par exemple pour aller la chercher.

Quelques avantages de la balle de préhension

La balle de préhension permet de :

  • renforcer les poignets de votre bébé
  • améliorer sa coordination œil-main
  • renforcement sa concentration
  • amélioration sa motricité fine

Comment choisir ?

La balle de préhension doit être choisi avec soin. N’oubliez pas que votre enfant jouera avec cette objet à sa façon.

En effet, elle doit être en coton bio, car votre bébé va dans un premier temps la porter à la bouche (label OEKO TEX ou GOTS). Elle ne doit ni être trop grande, ni trop petite : 12 à 17 cm étant l’idéal.

Nous vous conseillons d’ailleurs de choisir une balle de préhension Montessori qui respecte les Normes Françaises (NF) ou qui dispose d’un marquage CE.

En conclusion, la balle de préhension Montessori est un objet intéressant pour le développement moteur de votre jeune enfant. Elle ne demande pas un gros investissement, et si on dispose de connaissance et du matériel nécessaire on peut même la faire soi-même.

Quel berceau choisir pour bébé ?

Quel berceau choisir pour son bébé ?

Lors de l’arrivée du premier enfant, beaucoup de choses doivent être achetées, et les jeunes parents peuvent vite se sentir débordés tant la liste est longue. S’il y a une chose sur laquelle il est impossible de faire l’impasse, c’est bien le berceau ! Le lit dans lequel votre bébé dormira pendant les six premiers mois de sa vie se révèlera être indispensable à son bien-être (un nourrisson dort entre 16 et 20 heures pendant les trois premiers mois !). 

Mais des berceaux, il en existe des tonnes, et chacun a son mot à dire sur le meilleur choix à faire quant au lit de bébé. Berceaux à bascule ou non, en bois, en plastique ou en osier, convertibles ou non, cododo ou surtout, la baby box en carton… Parents, sachez qu’en fin de compte, le choix vous revient à vous seuls. Mais si vous êtes encore un peu perdus, voici quelques conseils pour vous aider à choisir le berceau parfait pour votre petit ange tant attendu.

Voir les berceaux

La sécurité d’abord !

On ne rigole pas avec la sécurité quand il s’agit du choix du berceau. D’ailleurs, les berceaux dans le commerce sont soumis à une réglementation stricte au niveau des normes de sécurité à respecter. La norme volontaire européenne EN 1130 détaille les exigences de l’Europe sur ce qu’un berceau doit présenter ou pas comme caractéristiques pour être fiable. Vous pouvez vous y référer directement si vous avez un doute.

Les trois points les plus importants à vérifier pour que le lit de votre enfant soit le plus sécurisé possible sont les suivants :

Vérifiez que les roulettes ou les pieds à bascule puissent être bloqués. Ainsi, le berceau pourra rester fixe et stable durant le sommeil de votre bébé, qui ne risquera pas de se retrouver dans des positions dangereuses.

Les fixations doivent être solides et sans placage, en particulier pour un lit cododo. S’il y a des éléments au-dessus de bébé (une flèche, un voilage…) il faut impérativement que tout soit fixé de façon à ce que rien ne tombe sur lui pendant la nuit.

Les matériaux composant le berceau ne doivent pas être inflammables et ne pas contenir de métaux lourds, comme le plomb par exemple, ou certains vernis que votre enfant pourrait ingérer en faisant ses dents sur un barreau.

Attention, si vous faites le choix de l’occasion et que votre berceau est ancien, il est possible qu’il ne réponde pas à ces critères, soyez vigilants !

Le confort (pour de belles et longues nuits).

Une literie confortable sera un atout de taille pour vous aider à favoriser le sommeil de bébé.

Pour que le berceau soit agréable et offre une atmosphère apaisante et rassurante à votre bébé, il doit être petit, pour recréer l’intimité du ventre de maman. Plus votre bébé se sentira enveloppé et maintenu, plus il sera dans de bonnes conditions pour dormir. Pensez cependant au fait que votre bébé grandira pendant ses six premiers mois, et que votre berceau doit pouvoir convenir à un bébé de 8 ou 10 kg.

Par exemple comme pour un adulte, le matelas 70×140 sur lequel dort un bébé contribue grandement à la qualité de son sommeil. Choisissez-le neuf, pour qu’il ne soit pas affaissé ou abîmé.

Un berceau pratique, c’est mieux.

Certains berceaux évolutifs peuvent être agrandis pour s’adapter à la croissance de bébé.  Cela peut être un choix judicieux si vous ne souhaitez pas vous embarrasser de plusieurs meubles différents qui ne serviront que quelques mois chacun.

Si vous souhaitez emmener votre bébé partout avec vous dans vos déplacements, préférez un berceau pliable et facile à transporter, ou encore un couffin ou une baby box en carton, dont la petite taille et la praticité règlera le problème des déplacements.

Si vous allaitez ou que vous avez tout simplement fait le choix de garder votre bébé près de vous pendant les premiers mois, préférez un berceau cododo. Ces berceaux se fixent au lit des parents, facilitent l’allaitement pendant la nuit, permettent d’intervenir plus rapidement en cas de problème et offrent un grand sentiment de sécurité aux bébés.