Actus

Comment être un babysitter au top ?

Comment devenir un babysitter au top ?

La baby sitter est la personne, en dehors de la famille, qui le plus souvent garde les enfants. Les parents cherchent donc une personne à la fois de confiance et d’expérience…une babysitter au top !
Répondre aux attentes des parents…et des enfants est le premier rôle d’un baby-sitter.
Comment être un babysitter au top ? Comment faire pour devenir le meilleur baby sitter que les parents cherchent ? 

Vous cherchez des enfants à garder ?

Inscrivez-vous

Complétez votre profil et les parents pourront facilement vous contacter

5 conseils pour devenir un babysitter au top

1. Faire preuve de maturité

Que vous soyez collégien, lycéen ou plus âgé, peu importe, ce que veulent les parent : c’est que vous soyez une personne mature et digne de confiance.
Pour un parent confier son enfant à une personne inconnue, peut être  très difficile.
Alors il est plus que nécessaire, que le babysitter fasse preuve de maturité.

Attention cependant, âge et maturité n’ont rien à voir.

À ce sujet, retrouvez ici l’âge minimum légal pour faire du babysitting en France.

Mais comment paraître mature ?

Il n’est pas difficile d’être réellement mature, voici 4 pistes :

  • Parlez de vos centres d’intérêt et objectifs dans la vie (métiers, études souhaitées, etc…) : cela permet aux parents de se rendre compte qu’ils ont affaire à une personne qui sait ce qu’elle veut.
  • Démontrez que vous savez comment réagir en cas d’imprévu, en cas de problème : vous gagnerez un peu plus la confiance des parents.
  • Expliquez en quoi vous êtes une personne responsable : c’est peut-être clair pour vous, mais il faut le prouver.
  • Vous avez l’esprit ouvert (afin de répondre aux exigences des parents) : les parents ont chacun leur manière d’éduquer leurs enfants, à vous de montrer que vous savez vous adapter.

Vous cherchez des enfants à garder ?

Inscrivez-vous

Complétez votre profil et les parents pourront facilement vous contacter

2. Faire plus que garder les enfants

Pour les parents le baby-sitter au top, c’est aussi celui qui propose plus que de seulement garder les enfants.

Il peut également se proposer d’aller les chercher à la sortie des classes, de les aider à faire les devoirs ou encore de les aider pour le bain. Il est simple de rendre ces services en plus et c’est un vrai besoin des parents.

Vous pouvez également proposer des activités extra-scolaire avec les enfants que vous gardez : éveil musical ou plus simplement jeux de société, tout est bon pour que les enfants passent un moment agréable avec leur super babysitter !

3. Communiquer avec les parents

La communication est la base de toute relation saine, qu’elle soit personnelle ou professionnelle : le babysitter au top sait communiquer avec parents et enfants.

Pour le baby sitter, communiquer correctement avec les parents c’est :

  • Être à l’écoute de leurs besoins et exigences
  • Faire preuve d’attention et de responsabilité car vous travaillez dans leur domicile
  • Toujours faire le point avec eux après chaque garde

Mais il ne faut pas oublier les enfants, communiquer avec eux c’est :

  • Être attentif à leur besoin et leur bien-être
  • Faire en sorte qu’ils se sente en confiance avec vous
  • Ne pas hésiter à s’imposer lorsque cela est nécessaire

4. Être disponible et flexible

Hormis lorsqu’il s’agit d’une garde d’enfant régulière, les parents auront souvent besoin de vous pour du babysitting de manière aléatoire.

Il peut s’agir de garder un enfant le temps d’un diner et/ou d’un resto, ou encore tout simplement d’une garde urgente de dernière minute.
Et c’est là que la flexibilité du babysitter entre en jeu.
Pour les parents, trouver un baby sitter flexible,  c’est le graal ! Cela signifie qu’ils savent qu’ils peuvent compter sur vous en cas de besoin.

Attention cependant à ne pas confondre disponibilité et flexibilité :

Votre disponibilité c’est lorsque vous pouvez rendre service à des parents à un moment précis, même si ça n’était pas prévu, qu’il soit à la dernière minute ou non.
En revanche, votre flexibilité, c’est lorsque vous êtes capable d’accepter de garder un enfant plus longtemps que prévu ou lorsqu’il y a une demande inopiné d’un service supplémentaire.

On explique aux parents dans cet article, comment bien choisir un baby sitter.

5. Être patient(e)

On le sait les enfants ne sont pas toujours faciles : le baby sitter au top est un champion de la patience.

Il faut donc faire preuve d’un maximum de patience dès lors vous décidez de faire du baby sitting.
Vous occuper d’enfant est une responsabilité importante, prenez donc toujours sur vous, même lorsque vous avez des enfants difficiles à gérer. D’ailleurs, n’hésitez pas à en parler avec les parents, afin de faire le point avec eux. Comme indiqué plus haut la communication est très importante.

Mais il faut aussi faire preuve de patience avec les parents.

Ça peut paraitre surprenant, mais certains parents peuvent avoir des exigences ou habitudes…qui vous paraitront farfelues ou atypiques.
Par exemple : “Timéo, ne s’endort que si vous le mettez au lit juste après le bain et qu’il ait vu au moins 5 épisodes PeppaPig® dans la TV de sa chambre”

Pour conclure

L’important pour les parents est que vous soyez patient, disponible, responsable et à l’écoute. Si vous avez toutes ces qualités, vous êtes en bonne voie pour devenir un babysitter au top.

Ces articles devraient vous intéresser :
Comment calculer le salaire du babysitter ?
Comment trouver des enfants à garder ?
5 idées de jobs pour arrondir vos fins de mois

Le baby sitter : la personne idéale pour garder vos enfants ?

Le baby sitter est-il la personne idéale pour garder votre enfant ?

Lorsque l’on cherche une personne de confiance pour garder ses enfants, on pense très souvent au baby sitter.
Mais hormis la garde d’enfant, quels services sont compris durant un babysitting ? Quelles compétences sont nécessaires pour le babysitting ?
Dans cet article, nous vous expliquerons tout ce qu’il y à savoir sur le babysitting au sens le plus large.

Qu’est-ce qu’un baby sitter ?

Le baby sitter est une personne chargée par un particulier employeur (généralement le parent) de garder des enfants régulièrement ou non.
Le baby sitter peut garder des enfants de quelques heures à plusieurs jours au domicile familial.
En France, l’embauche d’un baby sitter sous contrat donne droit à l’allocation du libre choix du mode de garde.

Le babysitting, permet aux parents de profiter d’un peu de temps libre, d’aller à un rendez-vous ou encore faire récupérer les enfants par une personne de confiance.

La plupart de cas suivants peuvent vous conduire à faire appel à un baby-sitter

  • Vous travaillez jusqu’à très tard (ou commencez très tôt)
  • Vous souhaitez profiter d’un peu de temps libre (pour une sortie en amoureux)
  • Vous n’êtes pas toujours disponible au moment de la sortie des classes des enfants
  • Vos horaires ne vous permettent pas trouver facilement une assistante maternelle agréée ou une auxiliaire parentale (nounou)
  • Vous cherchez une personne pour accompagner vos enfants à l’école, pour les activités extra-scolaires ou encore pour les garder durant les vacances scolaires.

Evidement cette liste n’est pas exhaustive, mais ce qu’il faut retenir, c’est que dès lors qu’il s’agit d’une garde ponctuelle ou occasionnelle, le babysitting est la meilleure solution.

Les tâches d’un baby sitter

Même si c’est sa principale activité, garder les enfants n’est pas l’unique tâche d’un baby sitter. Durant un baby-sitting, la personne en charge de vos enfants, pourra rendre différents services.

Il pourra s’agir :

  • d’aller récupérer les enfants à la sortie des classes
  • préparer le gouter ou le repas
  • les faire manger
  • aider aux devoirs
  • de faire la toilette (bain/douche)
  • aider dans les geste du quotidien

Attention, il est cependant nécessaire de préciser clairement à votre baby-sitter les tâches que vous souhaitez lui demander. Il n’est pas pour autant possible de TOUT demander à votre babysitter.

Dans tous les cas un contrat de travail, précisant les tâches que vous demanderez à votre salariée sera nécessaire.

Les compétences d’un baby-sitter

Lors de votre choix de baby-sitter, il est important de vérifier que celui-ci possède bien certaines compétences.

  • Responsable
  • Connaissance des enfants
  • Base des techniques d’éveil de l’enfant
  • Gestes d’urgence et de premier secours
  • Connaissances des règles de sécurité
  • Connaissances des principes de base d’hygiène
  • Base des techniques culinaires
  • Manipulation d’hygiène et d’entretien
  • Patience

Plus un baby-sitter est expérimenté, plus ses compétences seront maîtrisées correctement.

Les différents types de baby-sitters

Les baby-sitters sont généralement des lycéens ou des étudiants, mais rien ne vous empêche de faire appel à des papis/mamis ou à d’autre parents.

Le collégien, le lycée ou l’étudiant baby sitter

Il faut noter qu’il existe un âge minimum pour faire du baby sitting. Cela permet d’éviter tout problème de responsabilité d’une personne mineur en cas d’incident.

Leurs avantages par rapport aux autres : ils sont régulièrement disponible à des horaire, plus ou moins fixes.
Leurs inconvénients : dans la mesure où ils sont plus jeunes, les collégiens ou lycéens baby-sitters peuvent être moins expérimentés.

Découvrez ici comment bien choisir son babysitter

Fille (ou garçon) au pair, un baby sitter ?

Le jeune au pair est souvent considéré (à tort) comme un babysitter.
Comme dit plus haut, le babysitter est un salarié du particulier-employeur, à l’inverse le jeune au pair, n’est pas un employé de maison comme les autres.
Embaucher une fille au pair (ou un garçon au pair), c’est avoir une personne à disposition pour rendre des petits services, en échange d’une rémunération en nature (généralement un hébergement, des repas etc…)

Parmi ces services on peut retrouver par exemple : le baby-sitting, l’accompagnement des enfants à l’école ou encore aider les enfants à faire leurs devoirs.

Il n’y a pas de salaire à proprement parlé, mais il est possible d’octroyer de l’argent de poche au jeune au pair.

La nounou à domicile

Soyons claires, la nounou à domicile n’est pas une baby-sitter, cependant elle pourra vous rendre quelques services de temps en temps.

La difficulté sera dans la planification, la nounou (ou auxiliaire parentale) sera généralement plutôt intéressée par des contrats sur le moyen ou long terme.

A l’inverse de la plupart des babysitters, les nounous ne sont que très rarement à la recherche de courtes missions.

Retrouvez ici les questions à poser à une nounou lors d’un entretien d’embauche.

Et l’alternative des mamies ou papis ?

Lorsque l’on en a la possibilité, faire garder ses enfants par papis et/ou mamie est un réflexe.
Cependant, dans bien des cas, il existe la possibilité de faire garder ses enfants par des personnes âgées.
Le gain est double, d’un côté vos enfants seront gardés par des personnes qui ont généralement beaucoup de temps libre.
De l’autre, ces personnes (souvent à la retraites) arrondiront leur fins de mois en vous rendant service.

Le parent-sitter, faire garder ses enfants d’autres parents

baby sitter parent-sitter faire garder ses enfants airnounou

AirNounou.com, vous permet de faire garder vos enfants par d’autres parents. Le but premier est de faire baisser le coût de la garde de vos enfants.

L’un des avantages de cette solution, est que vous êtes certains de la “formation” et l’expérience de la personne en charge de la garde de vos enfants.
Le parent-sitter est un baby-sitter différent, mais un parent comme n’importe quel parent, mais avec des disponibilités différentes.
Il pourra accompagner vos enfants à l’école en même temps que les siens, les récupérer à la sortie des classes ou encore leur donner le gouter avec les siens.

Vous souhaitez faire garder vos enfants ?

Inscrivez-vous

Complétez votre profil et contactez les babysitters gratuitement

Au final, qui est la personne idéale pour garder vos enfants ?

La réponse à cette question ne dépend clairement que de vous et de vos besoin.

Si vous cherchez une personne pour de la garde d’enfant occasionnelle : la baby sitter sera la personne idéale pour faire garder ses enfants.

Dans le cas où vous cherchez une personne pour récupérer ou accompagner vos enfants à l’école, c’est plutôt un parent sitter que vous devriez chercher.

Pour faire garder ses enfants régulièrement et sur une longue période à domicile, la nounou à domicile est une des solutions evisageables. Formées et expérimenté les nounous à domiciles sont les personnes idéales pour la garde d’enfants. Attention cependant, faire garder ses enfants par une nounou peut être très couteux.

Dans tous les cas, faire garder ses enfants par une baby sitter peut être est la solution la plus “flexible” dans diverses situations.

Ces articles devraient vous intéresser :

Quel mode de garde choisir ?
Conseils pour bien choisir sa nounou
Comment trouver un babysitter ?
Faire garder son enfant ou s’en occuper soi-même ?

Focus sur l’économie collaborative

L’économie collaborative, un procédé plus que jamais dans l’air du temps

Publicité dans les transports en commun, discussions entre amis, reportages et utilisations au quotidien : l’économie collaborative est partout. Une omniprésence qui permet notamment aux parents de retrouver de la sérénité, grâce à AirNounou. On pouvait lire fin 2017 dans une tribune du Monde que ce système est même du pain béni pour les villes moyennes cherchant à renforcer leur attractivité et à donner un nouveau souffle au centre-ville en manque d’oxygène. Des signaux (très) positifs que nous expliquons ci-dessous.

Grosso modo, l’économie collaborative peut se résumer de la manière suivante : halte aux intermédiaires « inutiles » et bienvenue à de l’échange gagnant-gagnant pour les particuliers et les professionnels, si ceux-ci sont intégrés dans le maillage économique de la plateforme en question. Adopter la consommation collaborative implique que l’entraide est propulsée en tête d’affiche, de même que la confiance et le contact humain. Utilisateurs d’AirNounou, vous êtes des témoins fiables de l’efficacité du système.

conso collaborative

L’adoption a nécessité quelques changements. On en revient à la notion de confiance, essentielle dès la première utilisation. Oui, c’est un particulier qui peut aller chercher votre enfant à l’école, faire vos courses à votre place ou louer un bateau que vous utiliserez lors de vos prochaines vacances en Méditerranée. Le modèle a fait ses preuves quand on sait que la France s’est érigée en leader européen de l’économie collaborative avec 36% d’utilisateurs, quasiment le double par rapport au huitième du classement, l’Espagne (19%).

Bien plus qu’une mode populaire

Cette réussite s’explique de plusieurs façons. Tout d’abord, le « payer moins cher » a attiré les foules car la surpression des intermédiaires réduit les coûts d’utilisation des services. « Le consommer différemment » est aussi source de motivation. Du côté des services rendus, l’idée d’amortir les coûts d’entretien ou d’arrondir des fins de mois parfois difficiles a forcément trouvé de l’écho chez les personnes à la recherche de solutions financières viables et fiables.

Question fiabilité, l’économie collaborative a des arguments à revendre. Le budget mondial devrait s’envoler pour atteindre les 335 milliards de dollars en 2035, une augmentation réelle de … 315 milliards par rapport aux chiffres de l’année 2014. Les villes moyennes se disent prêtes à collaborer pour que la dynamique propre à la « conso collab » offre aussi des retombées sonnantes et trébuchantes aux municipalités. Là aussi, l’entraide est la clé du succès.

Comment calculer le tarif pour un baby sitter ?

Quel tarif proposer à un baby sitter ?

Le salaire du baby sitter est généralement basé sur le smic horaire.
Cependant le tarif du babysitting sera variable, selon la région, l’offre et la demande, les services rendus, mais aussi selon l’expérience de celui-ci.
Quand on est parent et qu’on cherche une personne de confiance pour garder ses enfants, on fait tout de même également attention au prix de la prestation.

Mais comment calculer le salaire à proposer à un babysitter ? Quels frais prendre en compte ? Payer à l’heure ou au forfait ? Comment proposer un tarif juste au babysitter ? Nous répondons à toutes vos questions dans cet article.

Vous souhaitez faire garder vos enfants ?

Inscrivez-vous

Complétez votre profil et contactez les babysitters gratuitement

Le montant horaire du babysitting

Le tarif horaire du babysitting en 2018, est fixé en moyenne à 9€ de l’heure.

En général les babysitters indiquent leur tarif horaire habituel, pensez donc à calculer une fourchette de prix (le salaire horaire minimum et maximum que vous accepterez de payer).

Mais le montant horaire du babysitting, doit comprendre :

  • le salaire
  • les frais du babysitter (frais de transport, frais de repas, etc…)
  • les compensations (pour les services complémentaires à la garde d’enfant, l’aide aux devoirs par exemple).

Le tarif du babysitter : à l’heure ou au forfait ?

Pour le paiement du babysitting il existe deux possibilités de paiements : le paiement à l’heure ou le paiement au forfait.

Payer un babysitter à l’heure permet de :

  • proposer des missions courtes au babysitter
  • prévoir des babysittings réguliers
  • le rémunérer au plus juste pour son temps de travail

Payer un babysitter au forfait permet en revanche de :

  • d’avoir un montant clair et prévue à l’avance pour la prestation
  • des gardes d’enfants irrégulières
  • de disposer d’un budget stricte

Alors paiement à l’heure ou au forfait ?

Lorsque vous payer un babysitting à l’heure, le tarif horaire peut être régulé (à la hausse ou à la baisse). Vous pouvez par exemple déduire les avantages en nature (repas offert au babysitter par exemple) ou encore payer à 80% du SMIC lorsqu’il s’agit d’un jeune babysitter.
L’avantage va au paiement du babysitting à l’heure lorsque celui-ci est régulier ou lorsque les horaires peuvent varier d’une garde à l’autre.
En revanche le paiement au forfait (ou à la mission), permet de prévoir une période complète de garde à l’avance.
Par exemple, une journée, une soirée ou une semaine complète de baby sitting.

Ainsi, un babysitting au forfait, pourra prévoir dès le début, les horaires (d’arrivée et de départ), les moments de repos ou les horaires de présences responsables. Vous vous mettez donc d’accord dès le départ afin de fixe le tarif du babysitter.
L’avantage, lorsqu’on a un budget stricte ou qu’on à la possibilité de prévoir les horaires à l’avance, va donc au paiement du babysitting au forfait.

Quels frais prévoir lors d’un baby sitting ?

Comme dit précédemment, les frais dépendront du baby sitting.
Si la personne qui garde votre enfant, doit prendre un repas sur place, prendre les transports (selon la distance entre son domicile et le vôtre) ou encore aider votre enfant pour ses devoirs, vous pouvez prévoir de prendre en charge certains frais.
De plus, prévoyez également les périodes ou les baby sitters sont très souvent demandés, et donc auront un tarif plus élevé : les rentrées scolaires, le nouvel an et la Saint-Valentin.

Les tarifs de baby sitting par région

Pour trouver un babysitter au juste prix, il faut s’intéresser au tarif du baby sitting par région.
En regardant de plus plus près, on se rend compte que les tarifs des babysitters, varient fortement d’une région à l’autre.
Les baby-sitters les mieux payés se trouvent dans la région Sud (ex. région PACA) et en région Ile de France : avec une moyenne de 10€/heure.
Quant aux baby-sitter les moins bien payés, ont les retrouvent la région des Hauts de France et dans la région des Pays de la Loire, avec une fourchette qui se situe entre 7 et 8€/heure en moyenne.

Quels aides le paiement d’une baby sitter ?

Le prix du baby sitting pourra être revu à la baisse en fonction des aides auxquelles vous pourrez prétendre.
En premier lieu, selon le montant de ses revenus, un foyer peut prétendre au Complément de Libre de Choix de Mode de Garde.
On peut aussi avoir droit au crédit d’impôt, car il s’agit d’une prestation de service à la personne.
De plus certaines régions et communes et parfois certaines entreprises, proposent des aides qui peuvent venir diminuer le tarif du babysitter.

Ces articles devraient vous intéresser :
L’âge minimum pour faire du babysitting
Les différents modes de gardes
Combien une nounou non déclarée

Combien payer un baby sitter ?

Combien donner à un baby sitter ?

9€/heure c’est le prix horaire moyen d’un baby sitting en 2017-2018.
Très souvent basé sur le smic horaire,  le tarif du baby sitting est pourtant très variable.
Le baby sitting est l’emploi numéro un chez les 16-20 ans : le tarif du baby sitting évoluera d’une personne à l’autre, en fonction de la demande mais égelement d’une région.
De plus, des frais peuvent être à prendre compte et des aides peuvent faire baisser le prix du baby sitting…

Vous souhaitez faire garder vos enfants ?

Inscrivez-vous

Complétez votre profil et contactez les babysitters gratuitement

Les tarifs des baby sitters ?

Le tarif du baby sitting est généralement basé sur le smic horaire en vigueur. Mais cependant il faut prendre en compte d’autres frais ou encore services qui seraient rendus par le baby sitter pour décider combien payer un baby sitter.

Les frais engagés par le baby sitter

  • Les frais de transport : le baby sitter, n’est pas toujours véhiculé et doit parfois prendre les transports en commun. Ces frais doivent être pris en compte par le particulier-employeur.

Comment réduire ces frais ?
– Proposez à votre baby sitter, de le raccompagner à son domicile.
– Payez lui ses frais de transport, son carburant, un uber ou un taxi.

  • Les frais de repas : il arrive que certains baby sitting se termine tard le soir ou commence tôt le matin. Le baby sitter peut également demander au particulier employeur prendre en charge cette dépense : c’est un droit.

Comment prendre en charge ses frais ?
– Proposez un sur place repas à votre baby sitter.
– Payez lui des frais de repas sur sa fiche de paie (incluant les charges sociale).

  • Les frais d’annulation : s’il vous arrive d’annuler les gardes prévues, il peut être intéressant d’offrir une compensation à votre baby sitter. Surtout lorsqu’il s’agit d’annulation de dernière minute.

Faut-il déclarer la baby sitter ?

Cette question arrive très souvent, mais déclarer un baby sitter est une base importante à ne pas négliger.
Il faut savoir que la rémunération du babysitter, peut coûter moins cher lorsque celui ci est déclaré.
En payant par exemple votre baby sitter en CESU, vous pourrez facilement prétendre à des déductions fiscales.

  • Le complément de libre choix de mode de garde par la CAF
  • Le crédit d’impôt de 50% (dans les conditions définies par le décret n°2005-1698 du 29 décembre 2005.)
  • Certaines entreprises proposent des aides à la garde d’enfant
  • Des aides peuvent également exister dans votre région ou dans votre ville

Dans tous, les cas, seul les emplois de baby sitter déclarés sous contrats, sont concernés. Si vous faites appel à une baby sitter au noir ou même une nounou non déclarée : passez votre chemin !

Comment déclarer un baby sitter ?

Pour déclarer un baby sitter, il n’y a pas de démarches (trop) compliquées.
Vous devrez faire les démarches en ligne pour la déclaration de votre baby-sitter sur le site Pajemploi.

En plus, il vous suffit de quelques minutes pour facilement déclarer votre baby sitter.
Un contrat de travail pour votre employé(e) de maison est cependant obligatoire.

Ces articles devraient également vous intéresser :

Comment trouver une baby sitter sur internet ?
À quel âge peut-on faire du baby sitting ?
Comment bien choisir sa baby sitter ?

Trouver des enfants à garder : voici nos 5 conseils

Trouver des enfants à garder facilement

Trouver des enfants à garder, n’est pas si compliqué que ça.
Avec les bonnes méthodes, un peu de technique et quelques astuces nous allons vous aider à trouver des parents à la recherche d’une baby sitter, d’une nounou ou d’une assistante maternelle.
Mettez rapidement en pratique les conseils que nous allons vous donner et vous verrez qu’en un rien de temps vous trouverez des enfants à garder.

1. Internet : le moyen le plus rapide de trouver des enfants à garder

Inutile de chercher à inventer l’eau chaude, internet est LE moyen indispensable qui vous permettra de trouver des enfants à garder rapidement.

Que vous soyez à la recherche d’un site de baby sitting pour étudiant, d’une plateforme d’annonces d’assistant(e) maternel(e) ou encore d’un site d’annonce de nounou : AirNounou.com est fait pour vous !

En vous inscrivant sur le site, vous pourrez très facilement créer un profil et vous mettre facilement en avant.

Regardez cet exemple d’assistante maternelle à Bordeaux.

Vous cherchez des enfants à garder ?

Inscrivez-vous

Complétez votre profil et les parents pourront facilement vous contacter

Grâce aux systèmes de recherches géolocalisées, les parents pourront facilement vous trouver puis vous contacter gratuitement en ligne.

2. Faire le tour de vos amis et des assistant(e)s maternel(le)s du quartier

Lorsque l’on se lance dans la garde d’enfants, il faut se faire connaitre dans son secteur géographique.

En premier lieu parlez des services de garde d’enfants que vous proposez à votre famille, vos amis et votre voisinage.
Le bouche à oreille est une méthode facile, pour vous faire connaitre rapidement et pour trouver des enfants à garder.

Dans un second temps, faites connaissance avec les assistant(e)s maternel(le)s de votre quartier.

Dans tout les cas se faire connaitre localement est une méthode à ne pas négliger lorsque l’on souhaite trouver des enfants à garder.

3. Déposer des étiquettes ou annonces papiers dans les commerces autour de vous

Pour trouver des enfants à garder vous devez faire preuve de stratégie.

Maintenant que vous êtes disponible sur internet et que vous vous êtes fait connaitre par les personnes aux alentours, il est temps d’utiliser quelques “vielles” méthodes.
Dans les commerces qui l’acceptent, déposez quelques étiquettes ou annonces papiers à votre nom.

Sur les annonces papiers que vous déposerez vous devez indiquer :

  • Les services que vous proposez (baby sitter, nounou à domicile, assistante maternelle)
  • Vos coordonnées (numero de téléphone, email, profil AirNounou.com)
  • Le secteur que vous desservez (le quartier, la ou les villes, etc…)

Avec toutes ces infos, les parents qui vont à la boulangerie ou faire quelques courses, pourront trouver votre annonce y détacher vos coordonnés et vous contacter facilement.

Être présent en ligne, ne doit pas vous faire oublier votre présence hors ligne : trouver un enfant à garder est souvent une affaire de proximité.

4. Se faire connaitre sur les réseaux sociaux

Les réseaux sociaux sont un excellent moyen de vous faire connaitre et montrer votre profil au plus grand nombre.
Par exemple sur facebook, partagez votre profil AirNounou et demandez à vos proches d’en faire de même…. Imaginez vous avez 50 amis, chacun partage votre profil à ses 50 amis, etc…c’est au minium 2500 personnes qui verront votre profil, il y a forcément des parents qui le verront !

Pour trouver des enfant à garder sur Twitter (ou sur Google+), utilisez les hashtags (comme #babysitter, #gardedenfant, #assistantematernelle #nounou, #nanny) et demandez à vos followers de partager votre post.

Les réseaux sociaux ont souvent un impact très positif sur votre recherche de garde d’enfant. Alors ne les négligez pas.

Vous êtes baby sitter, nounou à domicile ou assistante maternelle ?

À propos des réseaux sociaux, retrouvez les groupes de gardes d’enfants AirNounou ici :

5. Aller au RAM de votre quartier

Cette technique est particulièrement utile pour les assistant(e)s maternel(le)s et les nounous à domicile (Auxiliaires parentale). Mais rien n’empêche aux baby sitters de s’y essayer.

Le RAM (Relais des Assistantes Maternelles) est un lieu d’informations pour les assistants maternels mais également pour les parents.
Certains RAM tiennent des listes des gardes d’enfants de leurs secteur, pensez donc à vous inscrire pour trouver des enfants à garder.

Nos conseils -en plus- pour trouver des enfants à garder

Rendez vous en maternité : c’est un moyen facile de vous faire connaître par les nouveaux parents.

Allez en pédiatrie : vous pouvez déposez quelques annonces papiers et vous faire connaitre par les parents (demandez l’autorisation avant !)

Apposez une pancarte ou une plaque d’assistante maternelle devant chez vous : cela vous permettra d’être repéré par le voisinage et par les passants, un moyen de communication passif mais TRÈS efficace.

Faites des cartes de visites : vous trouverez énormément de sites internet ou d’imprimeurs si vous ne vous sentez pas l’âme d’un graphiste. Mais dans tout les cas, des cartes de visites sont facilement distribuables.

Vous avez d’autres méthodes pour trouver des enfants à garder ? Dites le nous dans les commentaires 👇

Nos conseils pour les parents :

Comment trouver une babysitter sur internet ?
Comment choisir sa nounou ?
Nos conseils pour bien choisir sa baby sitter 
Questions à poser lors d’un entretien avec une assistante maternelle

Faire garder son enfant ou s’en occuper soi-même?

Ca y est, vous êtes entrés dans la grande aventure qui est celle d’être parent. Ou vous vous apprêtez à y entrer. En général, on conseille aux parents de s’intéresser au mode de garde dès qu’on a la confirmation que maman est enceinte. En effet, différents modes de garde, avec des fonctionnements propres à chacun d’eux sont proposés aux parents.

Une fois votre congé maternité (et le congé paternité, qui est plus flexible) terminés, il faut savoir ce que vous voulez faire de votre enfant. Certains optent pour un mode de garde, mais de nombreux parents choisissent aussi de rester à la maison pour s’occuper de leur enfant eux-mêmes.

La crèche, mais pas forcément tous les jours

La crèche va être un lieu extrêmement bénéfique pour votre enfant. C’est un milieu qui abonde de personnel très compétent qui va pouvoir inculquer tous les rituels de vie, ainsi qu’un rythme à votre enfant. On accroche ses vêtements en arrivant, on se lave les mains, on apprend à piquer avec une fourchette, on mange des repas complets, la sieste… Ceci est valable pour les enfants de 1 an et plus.

Pour les plus petits, il est évident que les rituels ne seront pas les mêmes. En crèche, on se prépare aussi à la vie en communauté. C’est particulièrement important pour les petits : on apprend à partager, à communiquer avec l’autre, à interagir et à se côtoyer.

Cependant, tous les enfants sont différents et pour certains, la crèche peut être un environnement un peu perturbateur et une expérience traumatisante : il y a du bruit, maman n’est pas là, il n’y a personne qui s’occupe de vous à temps complet, on est très timide… et ce même si le personnel a l’habitude et sait intégrer votre enfant à la structure tout en douceur. C’est pour cela que certains parents font le choix de ne mettre leur enfant en crèche que quelques jours par semaine, afin de l’y introduire de manière plus douce.

Attention à la garde par un seul parent

Certains parents décident que l’un des deux restera à la maison pour s’occuper de bébé jusqu’à ce qu’il aille à l’école. En effet, pour quelques couples, cette situation est plus rentable. Pour d’autres, ils considèrent qu’ils sont capables (et surtout qu’ils ont envie) de faire profiter de leur présence à leur enfant le plus possible, en leur inculquant eux-mêmes le rythme de vie. Ou encore pour d’autres parents, qui ont choisi un mode de vie alternatif, il s’agit de respecter ce mode de vie (vegan, zéro-déchets…), que les crèches ne suivent pas forcément.

Cependant, il faut penser à l’impact que ce mode de garde peut avoir sur votre enfant. Si vous n’avez pas d’amis ou d’entourage avec d’autres enfants et si vous êtes seul(e) pendant 3 ans à l’élever (avec la présence de l’autre parent après le travail et pendant les week-ends), il se peut que votre enfant ne puisse pas bien s’intégrer à la vie en communauté. C’est le cas du bébé de ces parents, dont le blog de papa relate certaines histoires sous un regard humoristique.

Timidité maladive, caprices, refus de partage, pas de règles de vie en société sont quelques-uns des problèmes qui peuvent être rencontrés. Mais plus grave : la séparation avec le parent présent va être extrêmement difficile. En effet, bébé s’est habitué à avoir un parent pour lui tout seul pendant tout ce temps. Et en devient très souvent dépendant (et vice-versa). L’absence du parent le paralyse et les premiers mois d’école peuvent être très difficile, d’autant plus qu’il n’aura pas appris les rituels de vie en communauté. Ce n’est pas fatal, mais pensez-y !

Le résultat des courses

Vous pouvez jongler entre une nounou, la crèche et une garde par le parent. Cela vous permet de passer plus de temps avec votre enfant, que vous aimez; mais cela lui permet aussi d’entrer dans la société et d’apprendre la vie en communauté, avec d’autres enfants de son âge et avec des adultes «  étrangers  ». C’est tout bénéf’.

Les questions à poser pour trouver la meilleure nounou

Les questions à poser pour trouver une nounou à domicile

Nous vous expliquions précédemment comment trouver une nounou à domicile, cette fois vous vous demandez quelles questions poser pour trouver une nounou à domicile.

Vous êtes à la recherche d’une personne pour garder votre enfant et prendre soin de lui lorsque vous n’êtes pas là.
Trouver la bonne nounou n’est pas toujours une mince affaire. Nous allons donc vous aider en vous donnant quelques idées de questions à poser lors de l’entretien avec votre futur(e) auxiliaire parental(e).

Cependant, plutôt que de démarrer sur une (lourde) séance de questions réponses, nous vous conseillons de commencer par faire connaissance.
Demandez à votre futur(e) nounou de se présenter et faites-en de même.
Vous pourrez rapidement voir si le courant passe bien.

Dans l’idéal, et lorsque c’est le cas, les deux parents devraient être présents.

Trouvez ici nos nounous à domicile

1. Les questions à poser sur son expérience

  • Parlez nous de vos différentes expériences ?
  • Accepteriez-vous de me donner les coordonnées de précédents parents employeurs ?
  • Comment ça se passait avec les enfants que vous gardiez auparavant ?
  • Pourquoi votre contrat de garde s’est-elle terminé ?

Toutes ces questions vous permettront de faire le point sur l’expérience de la nounou.
Celles-ci sont indispensables, afin de vous permettre de créer un climat de confiance avec votre potentiel(le) futur(e) salarié(e).

2.  Posez lui des questions sur son quotidien

En posant ces questions, vous pourrez vous faire une idée de ses habitudes et cette nounou vous conviennent.

3. Faites le point sur l’administratif

  • Le salaire proposé vous convient-il ?
  • Avez-vous le permis de conduire ?  Et depuis combien de temps ?
  • Apportez-vous votre panier repas ?
  • Quand prenez-vous vos congés habituellement ?
  • Les horaires vous conviennent-ils ?
  • Vous arrive-t-il de faire des heures supplémentaires ?

Ces questions vous indiqueront durant l’entretien si la nounou correspond à vos besoins. La question sur les heures supplémentaires de la nounou vous donnera des informations sur sa flexibilité.

4. Les services que la nounou accepte de rendre

  • Acceptez-vous de préparer les repas pour l’enfant ?
  • Acceptez-vous de ranger la chambre de l’enfant, de vous occuper de son linge ?
  • Pour les plus grands : avez-vous l’habitude d’aider les enfants pour faire leurs devoirs ?
  • A quoi ressemble une journée type pour vous ?

Vous êtes nounou à domicile ?

Inscrivez-vous

5. Son moyen de transport

Si elle vous a indiqué avoir son permis de conduire, il est important d’en savoir plus sur son moyen de transport.

Toutes ces questions sont très importantes, afin d’avoir le coeur nette en ce qui concerne la sécurité de votre enfant. Vous pourrez également décider ou non si votre enfant aura la possibilité d’être transporté en voiture avec la nounou.

6. Gardera-t-elle d’autres enfants ?

    • Pratiquez vous la garde partagée ?
    • Avez-vous déjà travaillé en garde partagée ?
    • Si oui, combien de temps prenez-vous pour aller chez les autres parents ?
    • Comment gérez-vous en cas de litige entre les deux familles ?

Avec ces questions à poser à votre nounou à domicile, vous pourrez ainsi vous faire une idée du caractère de la personne à qui vous confierez votre enfant.

Quelques petits conseils en plus

  • Avant de vous lancer dans une suite d’entretien d’embauche de nounous, faites une première sélection par téléphone.
  • Lorsque vous avez un doute, avant, durant ou après l’entretien, inutile d’aller plus loin. Vous devez faire garder votre enfant en toute confiance !
  • Mettez la nounou en situation : une couche à changer, un moment à passer avec l’enfant, rien ne vaut un essai sur le vif.

Dans tous les cas, il faut chercher à créer un climat de confiance réciproque avec votre nounou.

Ces articles devraient vous intéresser

Combien coûte une nounou non déclarée ?
Comment devenir nounou à domicile ?
Combien coûte une assistante maternelle agréée ?

Les parents employeurs : mauvais payeurs ?

Les parents employeurs : serait trop souvent mauvais payeurs ?

Lorsqu’il s’agit de versement de salaires par les parents à leurs assistantes maternelles, les témoignages se suivent et malheureusement se ressemblent.

“Il y a des jours ou j’arrêterais bien de me lever à 4h du matin pour accueillir un petit à 4h30 et pour terminer à 21 h avec d’autres. Je le fais parce que j’aime ce métier, mais quand les parents ne paient pas à l’heure ou en plusieurs fois dans le mois, ou encore avec un mois de retard, je dis m*rde !”

Martine, assistante maternelle depuis 8 ans.

“Tous les mois, relancer les parents pour enfin avoir le règlement de mon salaire, malgré les conversations leur indiquant que j’arrêterais certainement le contrat à cause de cela, mais rien ne change.
Je suis toujours payé en retard, alors que j’ai travaillé tout le mois, et qu’ils ont de leur côté reçus toutes les aides auxquelles ils ont droit !”

Xavier, assistant maternel depuis 2 ans

Bien entendu, on peut imaginer que les parents doivent faire face à des difficultés. Mais on peut aussi supposer qu’il en est de même pour les assistant(s) maternels(les).

Ces petits comportement peuvent engendrer le burn out chez l’assistant(e) maternel(le)

Rappel pour le parent employeur

Il faut cependant rappeler aux particuliers employeurs, que les retards de paiements peuvent donner lieu à de lourdes sanctions.
Le versement du salaire doit être fait une fois par mois selon l’article L. 3242-1 du Code du travail.

Il ne peut donc pas il y avoir plus de 30 jours entre les versements de salaire.

De plus, dans la plupart des cas il est indiqué au contrat de travail, la date à laquelle l’assistant(e) maternel(le) doit percevoir son salaire.
C’est à dire, la date à laquelle les fonds doivent être déjà versés à l’assistant maternel.
A noter également que le retard dans le paiement du salaire est considéré comme une faute grave de l’employeur.

 D’après la cour de cassation«peu important que ce manquement soit justifié ou non par des raisons légitimes».

Concernant les retards de salaires de l’assistant(e) maternel(le)

En cas de retards répétés dans le versement du salaire de l’assistant(e) maternel(le), le contrat peut être rompu légitimement pour ce motif aux torts exclusif de l’employeur.

Il est donc préférable de respecter une date fixe et d’éviter tout retard de salaire !

Responsabilités des particuliers employeurs envers leur assistante maternelle

Lorsque l’on fait appel à une assistante maternelle, on devient employeur.
Devenir particulier employeur c’est avoir bien entendu des droits, mais également des devoirs.
En matière de droits du parent employeur on peut trouver : le droit d’organiser le travail de son salarié, le droit d’interdir certaines pratiques ou encore de droit de fixer certaines règles.

En revanche, lorsqu’il s’agit de devoirs, le parent employeur doit être vigilant.

Les obligations administratives et juridiques pour les parents employeurs sont très nombreuses.

Quelles sont les obligations du parent employeur ?

1. Etablir un contrat de travail et le respecter

Comme toute relation professionnelle entre un salarié et son patron, il est obligatoire d’établir un contrat de travail pour l’assistant(e) maternel(le).
Avec un contrat de travail, le parent employeur peut clairement établir les règles de fonctionnement entre lui l’assmat.

Passer par une nounou non déclarée n’est absolument pas une bonne idée.

2. Lire la convention collective de l’assmat et l’appliquer.

La convention collective nationale de l’assistant maternel et du particulier employeur, vous indique le cadre juridique adapté aux spécificités de la profession d’assistant maternel agréée et détermine les droits et obligations.

3. Communiquer et être à l’écoute de votre assistant(e) maternel(le)

Discutez régulièrement avec votre assistant maternel, mettez par écrit vos accords importants afin d’éviter les malentendus.
Communiquer avec son assmat est une manière très saine de pallier à tout problème avant qu’il n’arrive.
Notre petit conseil en plus : prenez soin d’écrire vos heures d’arrivées et de départ afin d’éviter (ou de limiter) les heures supplémentaires.

Hormis le fait de payer ou non les heures supplémentaires à votre assmat, il est important de se rappeler qu’il a également une vie privée en dehors de la garde d’enfant. Se tenir strictement à ses horaires de travail est une marque importante de respect.

Mais les parents employeurs ne sont pas tous des DRH…

Lorsqu’ils recrutent un assistant maternel les parents deviennent souvent particuliers employeurs pour la première fois.
Ceci explique souvent pourquoi, certains particuliers employeurs sont de mauvais payeurs.
Quelques unes se renseignent, avant de voir les assistants maternels, d’autres non.
Il est donc important que l’assistant(e) maternel(le) dès la première rencontre fasse preuve de pédagogie envers les parents.

Ces articles devraient vous plaire :

Combien coute une assistante maternelle ?
Comment calculer le salaire de l’assistante maternelle ?
Nos conseils pour bien choisir sa nounou

Combien coûte une assistante maternelle ?

Combien coûte une assistante maternelle ?

Vous souhaitez faire appel à une assistante maternelle pour la garde de votre ou de vos enfants mais savoir combien celle-ci va vous coûter n’est pas toujours chose aisée.
Nous vous indiquions ici, comment calculer le salaire d’un assistant maternel.

Voici les informations essentielles à connaître sur le coût d’une assistante maternelle.

Combien gagne une assistante maternelle agréée en 2018 ?

Le salaire d’une assistante maternelle agréée est fixé librement par les deux parties cependant sa rémunération ne peut être inférieure à 0,281 fois le SMIC par heure et par enfant.

Au 1er janvier 2018, le SMIC horaire est fixé à 9,88€ brut par heure. Ainsi, une assistante maternelle sera payée au minimum 2,78 € brut par heure et par enfant soit :

  • 2,14€ net de l’heure en métropole et dom
  • 2,10€ net de l’heure dans le Bas-Rhin, Haut-Rhin et en Moselle

Il est important de noter que le tarif horaire d’une assistante maternelle varie selon plusieurs critères. Votre situation géographique, son expérience, le temps de garde et sa formation peuvent jouer sur sa rémunération horaire.

En effet, une assistante maternelle avec beaucoup d’expérience et qui possède une pédagogie éducative par exemple ne sera pas payée au même tarif qu’une assmat débutante. Il en va de même si celle-ci exerce dans une grande agglomération ou dans une petite ville ou un village.

Découvrez ici nos assistantes maternelles agrées

Nounou ou assistante maternelle, quelles différences en terme de tarifs ?

Comme nous avons pu le voir, une assistante maternelle est rémunérée en fonction du nombre d’heures effectuées mais également du nombre d’enfants à garder.
Or, le tarif d’une nounou (ou auxiliaire parentale) ne dépend uniquement que du nombre d’heures effectuées. Celle-ci pourra éventuellement ajouter un supplément pour compenser le nombre d’enfants.

À titre de comparaison, le taux horaire d’une assistante maternelle tourne aux alentours de 3 ou 4€ tandis que celui d’une nounou à domicile sera équivalent au SMIC.
Des frais supplémentaires viennent s’ajouter au salaire de l’assistante maternelle comme les indemnités d’entretien, les frais de repas et autres majorations prévues par la réglementation ou convention collective applicable.

Plus d’informations pour comparer nounou et assistante maternelle ici.

Une assistante maternelle coûte-t-elle plus chère qu’une crèche ?

Les parents pensent à tort que le mode de garde le moins cher reste la crèche or ça n’est pas toujours le cas.

La complexité des calculs des coûts rend difficile la comparaison des différents modes de garde.
Ainsi, le coût final d’une assistante maternelle reste équivalent à celui de la crèche pour un enfant unique.

Cela reste donc une solution adaptée pour les parents qui se voient refuser une place en crèche ou qui souhaitent une solution de garde plus “familiale” pour leur enfant.

Dans le cas où plusieurs enfants doivent être gardés, il sera peut être plus intéressant de faire appel à une nounou à domicile ou à une garde partagée à domicile.