Actus

Une nounou ou une assistante-maternelle ?

Qu’est-ce qu’une nounou ?

Une nounou n’est pas une assistante-maternelle, en réalité son appellation officielle est : Auxiliaire parentale.

À la différence de l’assistante-maternelle agréée qui accueille un ou plusieurs enfants à son domicile, la nounou travaille chez les parents afin de garder l’enfant.

Cependant même si la nounou à domicile n’est pas une babysitter, elle peut intervenir pour des missions ponctuelles, permettant aux jeunes parents de souffler un peu, ou plus régulière comme une garde d’enfant quotidienne.

Une nounou peut parfois vous proposer des services supplémentaires, comme accompagner votre enfant la crèche ou à l’école, pour les plus grands par exemple, aider aux devoirs ou encore vous rendre d’autres services en lien avec votre enfant.

L’avantage principal de ce mode de garde est que votre jeune enfant, sera gardé dans un cadre qui lui est familier, c’est donc rassurant que ce soit pour vous ou pour lui, qui subit beaucoup moins de stress.

Quelles différences entre une nounou et une assistante-maternelle ?

Il y a une certaine confusion entre le mot “nounou” et “l’assistante-maternelle“, cela est dû au fait que les deux métiers se ressemblent sur certains points, mais ils sont cependant assez différents.

Le métier d’assistante-maternelle, descend du métier de nourrice, qui consistait à l’époque à nourrir en allaitant (et à garder) l’enfant d’une autre femme à son domicile en échange d’un salaire.

De nos jours, l’assistante-maternelle est désormais formée puis agréée par le Conseil Général de son département.

Cette professionnelle de la petite enfance a pour mission d’assister les parents en gardant leurs enfants à son propre domicile.

Celui-ci est adapté à l’accueil de jeunes enfants, d’ailleurs l’agrément est limitatif, en règle général l’assistante-maternelle garde de un à quatre enfants, selon leur âge et en fonction des critères de son département.

La nounou à domicile, n’est pas forcément agréée par son département, et comme son nom l’indique elle exerce son métier au domicile des parents.

En tant qu’auxiliaire parentale, la nounou à domicile va pouvoir se consacrer uniquement à votre enfant (ou vos enfants), c’est donc l’une des raisons qui explique la différence de tarifs entre l’assistante-maternelle et la nounou à domicile.

Une assistante maternelle (appelé à tort nounou agréée) a très souvent plusieurs parents-employeurs et ses tarifs libres varies parfois selon le temps de garde, ce qui implique d’ailleurs, qu’elle pourra être moins cher que la nounou à domicile.

Le revers de la médaille c’est qu’elle sera moins flexible.

Si vous devez choisir entre nounou ou assistante maternelle, pesez bien le pour et le contre, afin de savoir quelle solution vous convient le mieux.

Combien coûte une nounou à domicile ?

Une garde à domicile et une garde chez une professionnelle de la petite enfance n’ont pas tout à fait le même coût.

Même si le mode de garde est aujourd’hui libre, les prestations sociales et autres aide peuvent varier.

Vous trouverez plus d’informations sur le complément de libre choix du mode de garde ici.

Les nounous à domicile sont payées en fonction du smic horaire, c’est la raison pour laquelle ce mode de garde est généralement classé parmi les plus chers.

Cependant, les nounous à domicile peuvent être rémunérées sur les heures de présence responsable au 2/3 seulement.

La présence responsable, c’est le temps durant lequel la nounou s’occupe effectivement de l’enfant, on ne compte donc pas les moments où l’enfant fait la sieste et les autres moments où elle dispose d’un peu de temps libre.

Cela permet de diminuer un peu le coût de la garde.

Dans tous les cas, on vous déconseille fortement le travail non déclaré, qui ne sera très couteux en cas de soucis, voir d’accident de travail de votre employé dans votre domicile.

Dans quels cas devrait-on choisir une assistante-maternelle ?

Choisir entre garde à domicile ou nourrice agrée, est une question de besoins et de moyens.

Outre la garde à domicile, l’autre avantage d’une nounou est sa flexibilité, mais l’assistante maternelle n’est pas en reste.

Choisir entre garde à domicile ou nourrice agrée, est une question de besoins et de moyens.

Si vous souhaitez par exemple que votre enfant soit placé en petit groupe, pour démarrer l’apprentissage de la vie en communauté l’assistante maternelle sera un excellent choix.

En revanche, si vous préférez que votre enfant, conserve son rythme habituel dans un lieu qui lui est familier, privilégiez la garde à domicile.

AirNounou.com, vous met gratuitement en relation avec les professionnelles de la garde d’enfants.

Trouver une nounou à domicile n’est pas quelque chose de très difficile finalement, mais est-ce que c’est vraiment ce que vous recherchez ?

Comment trouver une nounou au top ?

Les nounous ont pour mission de prendre soin de vos enfants quand vous n’êtes pas chez vous.

Elles doivent pouvoir :

  • Suivre le rythme de vos enfants
  • Accompagner leurs développement personnel et leurs l’éveil
  • Fournir les soins d’hygiènes et d’habillage nécessaires à leurs bien-être

Mais au delà de ça, les nounous à domicile peuvent aussi :

  • Accompagner et/ou récupérer les enfants à la crèche ou à l’école
  • Accompagner lors des sorties extras scolaires
  • Les aider aux devoirs pour les plus grands
  • Surveiller les enfants durant leurs moments de présences à la maison

Dès l’instant où vous avez dans l’idée de trouver une nounou au top, il faudra dans ce cas établir des critères selon vos besoins.

Est-elle diplômé de la petite enfance ? Quels sera le salaire de la nounou ? Quel est votre budget ?  Habite-elle loin de chez vous ? Travaillera-t-elle uniquement pour vous ?

Tous ces choix de critères se feront en fonction de vos besoins et de vos attentes pour la garde vos enfants et détermineront ce que vous attendez d’une auxiliaire parentale.

 

 

Ce qui Vous Attends Lorsque Vous Serez Parents

Vous avez en projet d’avoir un enfant mais vous ne connaissez pas encore tous les secrets de la parentalité.

On a décidé de vous en dire plus sur la face cachée des enfants, ces petits êtres à la fois si adorables et…plein d’imagination lorsqu’il s’agit de faire tourner leurs supers parents en bourriques !

Voici ce qui vous attends lorsque vous serez parents !

Il va falloir oublier les grasses matinées pendant plusieurs années !

Si vous êtes du genre marmotte le weekend, ou encore à squatter votre lit le plus longtemps que possible : oubliez.

Lorsque vous serez parents, votre enfant, et ce dès son plus jeune âge, fera en sorte que vous n’ayez plus le droit de dormir plus de quelques heures chaque nuits…(ça c’est si vous avez de la chance).

Inscrivez-vous sur AirNounou

Quand ils sont bébés, ils dorment le jour et s’amusent à vous réveiller la nuit et quand ils sont un peu plus grands…c’est très aléatoire, en fonction des rhumes, gastro etc…amoureux du sommeil : accrochez-vous !

Parfois vous aurez fraichement changé la couche de votre bébé…qu’il faudra la lui changer à nouveau

Ça c’est le truc auquel vous ne vous attendez pas du tout, mais lorsque vous serez parents, il vous arrivera de changer une couche ou deux pour rien.

Explication : votre très chère progéniture a bien digérée le petit pot que vous lui avez donné quelques heures auparavant.

Et la, par le plus grand des hasards, juste avant votre sortie quotidienne en poussette, vous sentez une odeur à la fois fétide et suspecte : réflexe vous lui changez sa couche et vous êtes enfin prête à partir…jusque là rien d’anormal me direz-vous.

Sauf que vous entendez un -prout- surgir de nulle-part, il fera bruit sourd et sournois dont le son sera étouffé par l’épaisseur de la couche…je vous passe les détails…vous serez repartie pour changer une autre couche.

Vous devrez vous habituer aux odeurs des vomis et cacas en grande quantité…et pas que les premiers mois !

Vous devrez vous habituer à sentir les odeurs de cacas et vomis de votre cher enfant.

Parfois, vous vous demanderez si cet enfant est bien un humain, tellement sa production sera digne d’un film de science-fiction.

D’ailleurs, vous devrez surveiller l’état et la couleur des cacas, il se peu que le pédiatre vous questionne à ce sujet (oui oui c’est vrai)…Vous ne verrez plus les crottes du même oeil.

Vous devrez avoir une patience à toute épreuve pour vos enfants

Dès sa plus tendre enfance, votre tout petit sera l’épreuve ultime pour votre patience.

Il n’aura de cesse, de vous mettre les nerfs à rude épreuve : et après plusieurs heures de sommeil en moins chaque nuit, je peux vous assurer que question patience…il va falloir en avoir.

garçon qui mange une glace lorsque vous serez parents

Tous le monde vous dira quoi faire…même ceux qui n’ont pas d’enfants

Dès l’annonce de la grossesse, vous verrez beaucoup de personnes, vous donner de bons conseils utiles lorsque vous serez parents.

Mais cependant les conseils de personnes qui n’ont pas encore d’enfants…c’est une autre histoire.

Ils ont “entendu dire que” ou encore leur “maman conseille de” bref, exactement ce qu’il faut pour vous permettre de décharger le peu de patience qu’il vous reste.

Vous n’essaierez d’être les meilleurs parents du monde que les 3 premiers mois

Quand on devient parent, on a souvent envie de bien faire.

On en a tellement envie qu’on cherche parfois à être les meilleurs parents du monde.

On achète les meilleurs accessoires possible pour bébé, on essaie de faire les meilleurs choix de vêtements (c’est souvent pour cela qu’on en achète parfois trop).

Mais de toute façon, avec la fatigue qui s’accumule…ça vous passera très vite !

Rassurez-vous en réalité, être les meilleurs parents du monde n’a strictement rien n’à voir avec tous ça : faites de votre mieux pour vos enfants c’est tout ce qu’il leur faut.

Votre compte en banque ne se sera jamais vidé aussi vite

Entre les soldes sur les bodys, les promos sur les petits pots ou encore les réductions sur les jouets, il ne vous restera plus grand chose pour vous.

Et encore tout ça n’est rien, comparé aux nombreux aller-retour que vous risquez de faire en direction de la pharmacie ou du médecin : surtout demandez leur une carte de fidélité 😉

Vous devrez réaménager toute votre maison

À part tous les accessoires que vous achèterez pour votre enfant, vous devrez au fur et à mesure presque tout réaménager chez vous.

Une des chaises de votre salle à manger sera remplacée par une chaise haute, les coins de votre table basse seront certainement recouvert de protections angles ou encore vos prises risque t’être protégés par des caches-prises etc…

Et ce ne sont que quelques exemples parmi une énorme de liste de chose que vous devrez adapter lorsque vous serez parent.

Car votre enfant va d’abord ramper partout, parfois à des endroits de votre maison dont vous ignoriez l’existence…

Ensuite, il commencera à manger, et là : bon courage.

Aller au resto avec vos enfants risque d’être une mission impossible

On ne va pas passer par quatre chemins : si vous voulez aller au restaurant avec votre bébé…oubliez (s’il vous plait).

Sérieusement, faites garder votre bébé (ou même vos enfants en bas âges s’ils n’ont pas pour habitude de se tenir sagement à table), dans le cas contraire vous devrez vous habituer aux regards assassins des autres clients du restaurant qui n’ont qu’une envie : profiter en paix de leur sortie.

Dans cet exemple, un patron a décidé d’interdir les enfants de moins de 6 ans dans son restaurant.

En somme, lorsque vous serez parents, vous vous rendrez donc compte que le monde ne tourne plus tout à fait de la même manière, et que tous n’est pas toujours adapté à l’accueil de nos enfants.

Oubliez les sorties avec les amis qui n’ont pas d’enfants

À part les restaurants ou les cinés que vous devrez également mettre de côté pendant un certains temps, vous devrez peut-être faire une croix sur les sorties chez vos amis qui n’ont pas d’enfants…ou qui sont célibataires.

Vous aurez l’impression qu’ils vivent sur une autre planète : “Quoi ? Tu n’as que de l’alcool à boire, pas de jus de fruits ??”

De toute façon, on parie ce que vous voulez, que vous amis sans enfants, on surement prévus autre chose que de passer du temps avec votre bébé qui pleure tout le temps !

Vous serez très souvent en retard

Ponctualité est votre second prénom ? Et bien vous allez devoir mettre un peu d’eau dans votre vin.

Car lorsque vous serez parents, les imprévus se suivront à la chaine, à croire que les évènements s’acharnent sur vous.

Un changement de vêtement à faire en urgence parce que finalement le gâteau du goûter a fini sur le tee-shirt…bref à chaque fois que vous serez un peu en avance, un évènement miraculeux fera en sorte que vous soyez en retard.

Et ce n’est pas tout, on pourrait en rajouter des couches (sans jeu de mots…), il aura ensuite le pipi inopiné à un moment inopportun, les couches qui débordent et qu’il faut changer d’urgence ou encore pleures et les cris qui ne s’arrêtent presque jamais.

Mais malgré tout, on les aime nos petits bouts de choux, car à la minute où ils s’éloignent de nous, on n’a qu’une seule envie c’est de leur faire plein de câlins.
Et vous ? Quels conseils donneriez vous à de futurs parents ?

 

8 erreurs que font les jeunes parents

Avant la naissance d’un enfant on pense tous : “je lui lirais des histoires avant d’aller dormir”, “je jouerais tous les jours avec lui” ou encore “je lui donnerais une éducation adaptée”

Nous allons casser le mythe, mais il y a 90% de chance, que vous ne fassiez ça que quelques temps…pour le premier enfant.

De toute façon, au bout d’une ou deux nuits de sommeil manquées pendant quelques mois, vous oublierez rapidement toutes ces promesses : ne culpabilisez pas, nous sommes tous passés par là.

1. Essayer d’être meilleurs parents que vos parents

L’une des premières erreurs que font les jeunes parents, c’est de penser qu’il feront un travail parental différent de leurs parents.
Sincèrement ne perdez pas votre temps avec ce genre de pensées, que vos aient été d’excellents parents ou tout le contraire, c’est à vous de montrer de quoi vous êtes capable.
De plus, vos enfants ne font pas une copie conforme de vous même, rien ne peut prédire comment ils réagiront face à telle ou telle situation, ils ont leur propre personnalité et sont des personnes à part entière.
Laissez vous le temps et adaptez vous à chacun de vos enfants, en fonction d’eux et non en fonction de vous ou de votre passé.

2. Être trop pressé qu’il fasse ses premiers pas, ses premiers mots, sa première rentrée…

On voit souvent des jeunes parents, qui sont pressé que bébé fasse des gazouillis, ou encore qu’il fasse ses premiers pas (au point de le mettre debout très tôt)…Mais pourquoi finalement ?
Avec le recul, on se rend compte que le temps passe déjà assez vite pour ne pas avoir à être trop pressé !
Laissez votre enfant prendre son temps, ne bousculez pas votre petit plus que ce dont il a besoin.

Profitez plutôt du temps précieux que vous pouvez passer avec lui.

3. Acheter beaucoup d’équipements inutiles

Que ce soit avant la naissance ou après on voit également beaucoup de jeunes parents qui font cette erreur : acheter énormément de choses inutiles !
Tantôt en achetant trop de couche, tout en oubliant que le nourrisson grandit très vite, tantôt en faisant l’acquisition d’objets qui ne serviront pas plus d’une fois (et encore !).
S’occuper d’un enfant peut couter très cher, alors autant éviter tout gaspillage, n’achetez que ce qui servira à coup sûr.

4. Céder régulièrement à l’enfant

C’est également une des énormes erreurs que font les jeunes parents pensant bien faire.
Vous aimez votre enfant et vous souhaitez lui faire plaisir, c’est tout à votre honneur.
Cependant céder régulièrement à votre enfant, parfois sans raison, pourrait avoir des conséquences négatives sur sa vie en société.
Dire non à votre enfant ou lui refuser quelque chose, ne signifie pas que vous ne l’aimez pas : au contraire cela signifie que vous pensez à ce qui est bon pour lui et à ce qui ne l’est pas.

erreurs que font les jeunes parents

Ne tombez pas par exemple, dans la technique du chantage.
Vous ne devriez pas avoir à négocier avec votre enfant : “tu n’auras pas de bonbons, si tu ne viens pas avec moi l’école”…C’est un jeu à double tranchant, comment ferez vous le jour où vous n’aurez pas de monnaie d’échange sous la main ?

5. Penser qu’un enfant est programmable

Un enfant n’est ni une machine, ni un objet, il n’est pas possible avant un certain âge de lui donner des consignes précises qu’il suivra à la lettre.

Inutile de vous énerver ou de perdre patience parce que c’est la 144e fois que vous lui répétez la même chose…un enfant, c’est un enfant, il a besoin que les choses soient répétées un nombre indéfinie de fois avant de comprendre ce qu’il peut ou ne peut pas faire.

Parmi les erreurs que font les jeunes parents, il y a donc le fait de penser que l’enfant doit comprendre les règles parce qu’il sait ce qui est bien ou mal : FAUX.
Un enfant, essaye pour apprendre, un enfant ne fait pas de théorie mais de la pratique, il a besoin de désobéir pour savoir quelles sont les limites.

Si vous ne mettez pas limites, il ira toujours un peu plus loin, en revanche mettre trop limite est également contreproductif, car frustrant pour lui : vous devez trouver le juste milieu.

6. Culpabiliser après une punition

Si votre enfant a fait quelque chose qu’il n’aurait pas dû faire, il doit le comprendre et malheureusement ça passe parfois par des punitions.

Lorsque vous décidez de punir votre enfant, c’est que vous avez jugé que la situation le nécessitait, alors ne culpabilisez pas.

La punition n’est pas mal, ce n’est pas un précepte du passé, elle est parfois nécessaire, ne tomber dans le principe de l’enfant roi, si l’enfant à des droits, en tant que parent nous devons leurs apprendre qu’il y a aussi des devoirs.
Cependant, il faut adapter les punitions, ne pas humilier son enfant, ne pas y aller trop fort, la sanction doit être proportionnelle à la bêtise commise par votre enfant et selon son âge (difficile de punir un enfant de 2 ans).

Par exemple, on ne prive pas de dessert, mais plutôt de TV ou de jeux-vidéo, car ça n’est pas vital.
Autre exemple, nettoyer sa chambre, ça permettra à votre enfant de décharger sa culpabilité, plutôt que l’interdir de faire du sport ou de dessiner, qui n’ont aucun intérêt pour votre enfant.

Bref, une punition doit être votre dernier recours, punir à chaque bêtise n’aura aucun intérêt si ça devient régulier et si l’enfant ne comprend pas pourquoi il est puni.

7. Rejeter en bloc les conseils d’autres parents en pensant que vous ferez mieux

Beaucoup de jeunes parents font énormément confiance à internet pour trouver des solutions à leurs problèmes ou des témoignages de situations similaires à la leur, cependant sur internet on trouve de tout.

Mais pourquoi ne pas tenir compte des conseils de proches autour de vous, bien entendu ils sont pas tous à prendre au pied de la lettre, mais vous pourrez toujours en tirer des leçons ou infos intéressantes.

8. Mettre son couple de côté

Les jeunes parents commettent quasiment tous cette erreur, parfois par choix, parfois par la force des choses.
Il est normal que juste après une naissance qu’ont oublie un peu son couple : au début bébé ne fait pas forcément ses nuits et il demande beaucoup d’attention les premieres semaines, surtout lorsque maman allaite.

Mais dès que possible, réservez-vous un peu de temps pour vous, essayez de vous caser une soirée en amoureux le plus régulièrement que possible.

Demandez à un proche de se dévouer pour gagner votre bébé le temps d’une soirée, ou contactez l’une de nos babysitters et passez du temps à deux…sans parler de bébé 😉

 

Rassurez-vous, il n’y a pas de parents parfait, nous faisons tous de notre mieux pour le bien de nos enfants, ce qui implique que nous commettons tous des erreurs.
Et vous, quelles sont les erreurs que vous faites encore (ou avez vous fait) en tant que jeunes parents ?

Bébé ne fait pas ses nuits : voici 3 solutions

Les parents de nouveaux-nés sont souvent confrontés au même problème : bébé ne fait pas ses nuits !

Il faut souvent faire preuve de patience, car il est normal qu’après plusieurs mois passés dans le ventre de maman, que bébé se sente un peu seul et stressé.

Cependant, le manque de sommeil des parents et la fatigue quotidienne accumulée lorsqu’on s’occupe uniquement de bébé toute une journée sans s’arrêter, peut vite tourner au calvaire.

De plus, si bébé a de la fièvre, s’il a du mal à digérer ou encore des coliques, votre nuit de repos peut rapidement être compromise, d’autant plus que bébé doit dormir plusieurs heures par jours.

Alors comment faire lorsque bébé ne fait pas ses nuits ? Ou lorsqu’il dort mal ?

Nous vous proposons trois solutions, simples, que vous pourrez essayer selon vos besoins.

bébé ne fait pas ses nuits

1. Mettez en place un rituel au coucher

Bébé vient de passer plusieurs mois au chaud et à l’abris dans le ventre de maman, il faut le comprendre : se retrouver seul dans un lit qui lui parait immense et inhospitalier est peut-être effrayant pour lui.

Un rituel avec une heure de coucher relativement fixe, serait déjà un très  bon début.

Vous pouvez par exemple le border (sans nécessairement le garder continuellement dans les bras tout le long, le sujet fait d’ailleurs débat), lui mettre un peu de musique, baisser la lumière de la pièce (s’équiper d’une veilleuse par exemple) et lui fournir un petit cocon confortable pour dormir serait également un plus.

Évitez l’endormissement au biberon, au sein ou dans les bras : car il risque de vous réclamer ces mauvaises habitudes tout le temps…et à n’importe qu’elle heure de la nuit !

Au delà de ça, ces petits gestes anodins, lui permettront de comprendre, que c’est le moment du coucher, tout en se sentant rassuré, car avec le temps ça deviendra un moment habituel et rythmé.

2. Privilégiez les bons équipements pour bébé

C’est une base non négligeable et parfois non négociable !

Mettez vous à la place de bébé, il a été au chaud, dans un endroit sur-mesure pendant plusieurs mois, alors le poser à plat sur un matelas inconfortable peut être aisément mal perçu par votre bout de choux.

Il n’y a malheureusement pas encore de berceau parfait sur le marché pour le moment, mais plusieurs possibilités s’offres à vous.

Équiper bébé de couvertures agréables et d’un matelas adaptés à ses besoins et sa morphologie serait un sérieux pas en avant pour vos nuits de sommeils respectives.

3. Allez voir un professionnel

Lorsque bébé ne fait pas ses nuits, il peut être intéressant de consulter un professionnel.

Votre pharmacien ou votre pédiatre pourra rapidement trouver une solution médicamenteuse lorsqu’il s’agit de troubles du sommeil de bébé.

Mais une alternative efficace, serait peut-être de consulter un guérisseur ou magnétiseur qui pourrait trouver une approche différente lorsque bébé ne fait pas ses nuits.

En effet, un magnétiseur pourra voir le problème sous un angle différent par rapport à la médecine conventionnelle et vous apporter une ou des solutions appropriées.

Dans ce cas internet sera votre meilleurs allié, par exemple en cherchant un guérisseur à Toulouse, diverses solutions sont à votre disposition.

Ainsi un bébé nerveux ou un bébé qui ne dort pas du tout, aura une chance de retrouver le sommeil en peu de temps.

Et vous, quels sont vos conseils pour améliorer le sommeil de bébé ? Dites le nous en commentaire !

Oui, les parents ont bien un enfant préféré !

Avez-vous un enfant préféré ?

“J’aime tous mes enfants de la même manière” qui n’a jamais entendu un parent prononcer cette phrase ? ou même qui n’a jamais souffert de différence de traitement au sein d’une même famille ?

Contrairement à ce que l’on pourrait penser, un parent aurait bel et bien un enfant préféré…du moins c’est ce que dit une récente étude sur le sujet.

L’enfant préféré est celui du même sexe que son parent

En réalité selon une étude issue de l’école de commerce Rutgers, située aux États-Unis, les parents privilégieraient financièrement leur(s) enfant(s) du même sexe.

On est assez loin de l’éternelle rengaine de l’enfant favori, mais l’idée est assez ressemblante.

Selon cette étude, menée parla professeure en marketing Kristina Durante, les mamans viendraient plus souvent en aide financièrement à leur(s) fille(s) et les papas à leur(s) fils…bref c’est encore une histoire d’argent 😉

…Il y a même une différence pour l’héritage

La majorité des expériences menées durant cette étude ont démontrées qu’en matière de placements financiers sur l’avenir, le constat est le même.

En effet, un des exercices consistait à placer un bon de 25$ soit chez leur fils, soit chez leur fille.

C’est en grande majorité que les papas, ont donc choisi de donner cette sommes à leur fils et inversement une majorité des mamans à….leurs fille(s).

Pour la répartition de l’héritage, le constat est exactement le même !

Selon la professeure en marketing chargé de cette étude sur l’enfant préféré, on pourrait même extrapoler ces données au secteur professionnel.

Elle indique que :  « Si une femme est en charge de donner des promotions, les employées risquent d’en bénéficier davantage. L’inverse est vrai si ce sont les hommes qui prennent ces décisions ».

Mais très sincèrement, on émet tout de même quelques réserves sur le fait que le résultat soit le même selon la catégorie sociale de chaque famille.
D’ailleurs, il est déjà assez difficile d’être parents, sans avoir à se poser ce genre de question.

Comment bien choisir sa baby-sitter ?

Bien choisir sa baby-sitter

En tant que parents, vous devez prendre du temps pour vous que ce soit pour vous consacrer à votre activité professionnelle ou simplement pour vous retrouver le temps d’une journée ou d’une soirée.
Pratiquer une activité sportive, se rendre à un séminaire de formation ou à un rendez-vous avec une esthéticienne n’est pas un luxe de nouveaux parents, mais des petits moments nécessaires pour une vie quotidienne épanouie harmonieuse.

Il existe bon nombre de modes de garde d’enfant mais une baby-sitter qui vient à votre domicile garder les enfants est sans doute le moyen le plus pratique.
Même si les soins quotidiens de l’enfant sont confiés à la grand-mère et même si l’enfant va à la garderie, une baby-sitter est indispensable.
Une grand-mère ne sera peut-être pas toujours disponible et les crèches et autres modes de garde d’enfant ne vous permettent de faire garder votre enfant durant une soirée par exemple.
Il est donc important d’avoir facilement accès à une baby-sitter de confiance qui pourra garder les enfants pendant deux à quatre heures les soirs ou en week-end.

Mais confier ses enfants n’est pas une mince affaire. Il faut bien choisir sa baby-sitter et cela passe par quelques étapes incontournables.

baby-sitter cherche sur airnounou.com

Comment choisir la baby-sitter ?

Pour bien choisir sa baby-sitter il y a des points essentiels à vérifier.
Dans un premier temps, vérifiez qu’elle possède bien toutes les qualifications pour garder des enfants (diplôme, expérience professionnelle, avis d’autres parents).

Assurez-vous également qu’elle sait comment prodiguer les gestes de premiers secours et qu’elle sait comment faire face aux urgences.

Demandez-lui si elle a un moyen de transport ou accès aux transports en commun afin de venir à votre domicile lors des gardes d’enfants et afin d’être en mesure de rentrer chez elle le soir en toute sécurité.
Dans le cas où elle devra transporter votre enfant, assurez-vous de sa capacité de conduire (a-t-elle un permis de conduire ? Depuis combien d’années conduit-elle ? Son véhicule est-il correctement assurée ? Retrouvez ici notre modèle d’autorisation de transport).

N’hésitez pas à vous renseigner auprès de personnes ayant déjà fait appel à ses services.

C’est généralement un bon moyen de savoir si ses prestations sont professionnelles.
Vous devriez avoir toutes les réponses à ces questions durant l’entretien que vous organiserez au préalable.

Une baby-sitter sérieuse et professionnelle répondra aisément à toutes vos interrogations et saura vous rassurer.

baby-sitter s'amuse avec les enfants

Comment trouver une baby-sitter ?

Pour trouver une baby-sitter de confiance ou un(e) professionnel(le) de la garde d’enfant, plusieurs possibilités s’offrent à vous :

Trouver une baby-sitter à partir d’une annonce.

L’avantage de cette option est que c’est vous qui fixez le niveau de qualification exigé. D’un autre côté, le recrutement est impersonnel et les candidates qui se présenteront seront sans doute complètement inconnues.

Effectuez une recherche de baby-sitter sur AirNounou.com

Contactez les baby-sitters ou assistantes-maternelles inscrites sur AirNounou.

Vous pouvez privilégier les personnes ayant déjà des avis, l’aspect positif de cette solution est que la personne sera en quelque sorte « vérifiée » avec des recommandations fiables.

Faire appel à une entreprise spécialisée dans la garde d’enfants.

L’aspect positif dans ce cas est que la baby-sitter a déjà passé un entretien d’embauche et que ses compétences ont été vérifiées.

Avec l’entreprise de recrutement, le tarif peut être plus élevé, cependant il vous garantit l’accès à une baby-sitter qualifiée et professionnelle.

Cependant, certains d’entre vous ont leurs petits trucs pour trouver THE babysitter : n’hésitez pas à nous en dire plus en commentaire.

Des pictogrammes sur les médicaments pour les femmes enceintes

Il n’est jamais évident lorsqu’on est enceinte de savoir quel médicament prendre ou non.

Bientôt les femmes enceintes pourront être prévenues des risques avant de prendre un médicament grâce à des pictogrammes.

pictogrammes grossesse

Des pictogrammes à partir du mardi 17 octobre 2017

C’est donc, à partir d’aujourd’hui que les femmes enceintes auront la possibilité d’évaluer les risques possibles lors d’une grossesse avant la prise d’un traitement médicamenteux.

Dans un communiqué la Direction générale de la santé (DGS) a annoncée que sur les médicaments dont la prise comporte des risques pendant la grossesse, un pictogramme sera désormais apposé sur sa boite.

Deux pictogrammes différents

Avec l’apposition de ces pictogrammes par les laboratoires, la DGS souhaite offrir “une meilleure visibilité de l’information relative à ces risques, déjà signalée dans la notice du médicament”.

Deux pictogrammes se côtoient donc, l’un signalant un “danger” afin d’indiquer aux patientes enceinte, de ne prendre ce médicament qu’en cas d’impossibilité d’entre prendre un autre.

L’autre pictogramme indiquant une “interdiction”, signale aux femmes que -durant leur grossesse- ce médicament ne doit pas être utilisé.

Attention donc aux médicaments pendant une grossesse

C’est donc plus d’un tier des médicaments qui seront interdits aux femmes enceintes.

Selon la DGS,”l’utilisation de médicaments pendant la grossesse n’est pas banale et nécessite l’avis d’un professionnel”, en France, nous sommes encore les champions incontestés de l’automédication !

Au delà des femmes enceintes, certains de ces avertissements pourront concerner les adolescentes ou les femmes en âge de procréer, et sans contraception efficace, ce qui sera précisé sur la boîte.

En revanche, la DGS précise que les femmes prenant actuellement des médicaments concernés par ces pictogrammes ne doivent “en aucun cas” arrêter les traitements sans avis médical.

Une méthode éprouvée

Les pictogrammes ne sont pas une nouvelle méthode d’avertissement des risques.

En effet, depuis quelques années, les pictogrammes indiquent par exemple les niveaux de risques encourus par une prise de médicaments (niveau 1, 2 ou 3).

Une méthode qui a déjà largement fait ses preuves auprès des patients.

pictogrammes niveau medicament

Ford invente le berceau idéal !

Certains parents pour endormir leur enfants en très bas âge, usent parfois de stratagèmes divers et variés.

Il peut s’agir de bercer son bébé des heures jusqu’à ce qu’il s’endorme enfin, de lui donner un biberon afin de le caler ou encore de le mettre dans son siège auto et faire un tour en voiture afin qu’il trouve le sommeil.

La marque automobile Ford c’est intéressée de près à ce dernier point : comment endormir son enfant comme en voiture sans sortir de chez soi ?

Selon les chiffres de la marque, en moyenne les parents ne dormiraient que 5h en continue par nuit, soit 44 jours de sommeil perdus la 1ere année de la naissance !

Le berceau “parfait” pour bébé

Partant de l’idée d’un bercement qui imiterait celui d’une sortie nocturne avec bébé, Ford a crée le Max Motor Dreams.

Ce berceau innovant et connecté, reproduit le bercement dû aux mouvements de la voiture, il imite l’éclairage d’un centre-ville et les sons dont profite bébé lorsque les vitres sont montées et que la voiture roule.

La sortie nocturne en voiture est donc parfaitement imitée.

berceau

Ce berceau s’adapte à vos habitudes

Au préalable vous enregistrez votre trajet et vos habitudes de conduites qui sont ensuite transmises au Max Motor Dreams.

Les données récoltées permettent à cette berceuse connecté, de reproduire vos trajets habituels afin que bébé ne soit pas dépaysé.

Équipé de LEDs multi-couleurs, de haut-parleurs et d’un système de balancier, votre petits bout de chou n’y verra que du feu !

Mais…

…en réalité ce berceau est uniquement un prototype crée par Ford, qui n’a malheureusement pas prévu de le commercialiser.

Cependant l’engouement du public pour ce berceau connectée a été si fort que Ford réfléchi très sérieusement à une mise sur le marché.

Surveillons cela de très près, car les nuits de sommeil de nombreux parents (ou futur parents) seront certainement sauvé !

Et vous, comment endormez-vous vos enfants ? Dites-le nous en commentaires

 

Comment réagir lorsque son enfant fait de la fièvre ?

Beaucoup de parents ont le réflexe de donner du paracétamol ou de l’ibuprofène à leurs enfants, mais attention la fièvre n’est pas une maladie mais c’est une réponse naturelle du système immunitaire à une aggression parfois infectieuse. Il n’est donc pas toujours utile de faire fortement diminuer une fièvre.

Mais comment réagir lorsque son enfant fait de la fièvre ? Une question que vous devrez à coup sûr vous poser dès lors que vous avez des enfants.

Même si tous les cas ne sont pas les même, il est tous de même possible de faire diminuer voir disparaitre une fièvre avec les quelques conseils et astuces de grands-mères qui vont suivre.

Dans cet article nous vous donner quelques précieux conseils, nous tenons cependant à vous signaler que n’y trouverez pas meilleurs conseils que chez votre médecin ou pharmacien, votre professionnel de santé est apte à prodiguer les soins essentiels au bien-être de votre enfant, notamment lorsque la fièvre est importante.

1ere Étape : Vérifiez que votre enfant fait de la fièvre

Avant de vous lancer dans des tentatives de guérison il est primordial de savoir si votre enfant fait de la fièvre.
Munissez-vous donc d’un thermomètre et prenez la température de votre petit bout.
Oubliez la méthode qui consiste à mettre la main sur le front !
En effet, lorsqu’une fièvre arrive, et donc la température est peu élevée, il est difficile de la “détecter” à la main, alors : le thermomètre est indispensable.

Attention, cependant, la température de votre enfant peut être différente selon la zone de son corps.

  • La voie rectale est méthode la plus fiable (pensez à désinfecter le thermomètre avant et après usage).
  • La voie buccale (la bouche) est une méthode efficace également, mais attention si votre enfant bouge beaucoup sa température peut être difficile à prendre car il faut maintenir le thermomètre au moins 3min dans le bouche de bébé.
  • La voie auriculaire (l’oreille), est un bon moyen de prendre la température de votre enfant, encore une fois il faut éviter que celui-ci fasse des gestes trop brusques, de plus il faut aussi penser à le nettoyer après chaque usage.
  • Les thermomètre à infrarouge, plus onéreux, permettront de prendre la température de votre bébé en quelques secondes et sans même le toucher (notamment lorsqu’il dort).

faire baisser la fièvre

2ème Étape : Diminuez les épaisseurs de vêtements et tentez un bain/douche 

La température du corps d’un enfant peut rapidement augmenter s’il est trop couvert par exemple.

Alors que la fièvre soit avérée ou non, commencez donc par diminuer les épaisseurs de vêtements, il y a de fortes chances que sa température diminue un peu.

La fièvre a également tendant à déshydrater, pensez aussi à lui donner à boire régulièrement.

Il faut aussi régulièrement surveiller l’évolution de la température, l’idée est de faire baisser la fièvre naturellement.
Pour cela, vous pouvez par exemple : faire un bain ou une douche à votre enfant.
Le bain (à une température adéquate) est la meilleure méthode afin de faire baisser la fièvre naturellement. 

Gardez tout de même à l’esprit que la fièvre est une fonction du système immunitaire qui permet au corps de se défendre.

3ème Étape : On passe aux soins et remèdes de grands-mères

Vous avez diminué les épaisseurs de vêtements ? Fait un bain à votre enfants ? Et la température de votre enfant n’a pas diminuée ? Il est temps de passer aux remèdes de grands-mères pour faire baisser la fièvre naturellement.

Gardez tout de même à l’esprit que la fièvre est une fonction du système immunitaire qui permet au corps de se défendre.

faire baisser la fièvre

Voici 3 remèdes de grands-mères faciles :

  • Utilisez une petite serviette d’eau froide et apposez la sur le cou, les poignets ou le front de votre enfant (comme dans les films), cela aidera son corps à réguler lui même sa température en l’abaissant.
  • Faites une infusion de pétales de tournesols : portez un peu d’eau à ébullitions et ajoutez les pétales de tournesols séchées (laissez refroidir et servez l’infusion à votre enfant en y ajoutant un peu de miel plutôt que du sucre)
  • S’il est en âge, votre enfants peut consommer jus de fruits et…fruits, il va ainsi non seulement pouvoir s’hydrater mais la température de son corps va pouvoir se réguler naturellement

Fièvre bébé : quand consulter ?

Malgré, toutes votre bonne volonté la fièvre ne diminue pas ?
Si votre enfant atteint ces températures il est temps de consulter :

Si votre enfant a moins de 3 mois

Inutile de chercher trop longtemps des recettes de grands-mères, dirigez-vous rapidement aux urgences si votre enfant fait de la fièvre et atteint une température rectale de 38,1 °C.

Si votre enfant à 3 mois et plus

Si votre enfant fait de la fièvre et atteint une température rectale de 38,5 °C ou plus et présente l’un des symptômes suivants :

  • il vomit
  • il a l’air déshydraté

Rendez-vous immédiatement aux urgences (sinon contactez le 15 ou les 112 ailleurs en Europe), si votre enfant :

  • ne réagit peu à son environnement
  • a le teint pâle
  • est difficile à réveiller, a l’air somnolent
  • a des rougeurs inhabituelles
  • se plaint d’un mal de tête ou de douleur(s)
  • a des éruptions cutanées
  • présente des symptômes de convulsions
  • a une ou des perte(s) connaissance
  • a les yeux révulsés
  • souffre de difficultés à respirer
  • a un comportement très inhabituel

Lorsque votre enfant fait de la fièvre et est dans les cas suivants, vous devriez consulter votre médecin de garde :

  • il a entre 3 mois et 6 mois
  • sa fièvre persiste depuis plus de 3 jours, peu importe son âge
  • fait de la fièvre, mais sans symptômes apparents (par exemple, votre enfant n’a pas le nez qui coule, n’a pas mal aux oreilles, ne vomit pas ou n’a pas de diarrhée)

Quoiqu’il en soit, en cas de doute lorsque votre enfant fait de la fièvre n’hésitez pas à consulter un professionnel de santé.

Pour faire baisser la fièvre l’automédication n’est pas toujours une bonne idée et encore moins lorsqu’il s’agit de nos enfants.

Et surtout n’oubliez pas, la fièvre n’est pas une maladie, mais une conséquence d’une potentielle infection, alors ne cherchez pas uniquement à tenter de faire faire baisser la fièvre de votre enfant, mais cherchez également d’où cela peut bien venir.

Vous avez déjà été confronté à cette situation ? N’hésitez pas, donnez nous vos conseils pour faire baisser la fièvre en commentaires

Vous cherchez un cadeau de naissance ? Participez à notre concours !

Après de longs mois d’attentes, bébé arrive bientôt mais vous n’avez pas d’idées en ce qui concerne le cadeau de naissance : don’t panic! nous allons vous aider.

Inutile de faire le tour de l’internet ou encore de faire les magasins pendant des heures, nous vous avons déniché un chouette site qui vous propose des créations originales et faites maison.

Malayette.com est un site web crée par Babara.

Sa particularité ? Barbara est créatrice des produits qu’elle vous propose sur son site, pour la naissance de bébé, elle les confectionne elle-même et vous les expédies personnellement !

C’est après la naissances de ses filles que Barbara est prise de passion pour la couture.

Quelque temps plus tard, elle crée sa petite entreprise afin de lier vie personnelle et professionnelle : MaLayette.

Des cadeaux de naissances personnalisés

Ses produits sont donc faits-main et fabriqués en France, que demander de plus ? Ah oui, vous avez aussi la possibilité de personnaliser les produits que vous commandez : idéal pour un cadeau de naissance unique.

Sur le site vous trouverez du linge pour bébé (cape de bain, bavoir, housse de matelas), de la déco (mobile, coussin) des protèges carnets de santé ou encore des coffrets naissances à offrir, il y en a pour tous les goûts et tous les besoins et à des prix très abordables !

Pour cette occasion, on vous propose de vous faire gagner un protège carnet de santé à personnaliser , une idée sympa de cadeau de naissance, pour un bébé à venir 😉

concours malayette.com-airnounou

Pour tenter de gagner une chance de remporter le protège carnet de santé, rien de plus simple :-Rendez-vous sur notre page Facebook

-Mentionnez une personne à qui vous souhaitez offrir le cadeau, il/elle sera peut-être tiré au sort grâce à vous !

Rendez-vous le lundi 25 septembre 2017 pour connaitre le nom du gagnant !

En attendant, rendez-vous sur malayette.com pour découvrir l’ensemble des produits cousus mains par Barbara.

Vous pouvez contacter Barbara via son site ou ici