Actus

Sommeil de l’enfant : trois conseils pour vous aider

Comment aider le sommeil chez l’enfant ?

Un bon sommeil chez le tout petit, c’est faire bénéficier grâce au sommeil de l’enfant d’énormément de bienfaits pour sa santé tant physique que mentale. Dès sa naissance, bien dormir, et bénéficier du bon temps de sommeil selon son âge augmentera son bien-être. Lorsqu’il s’agit d’un bébé, ne vous attendez pas à ce qu’il fasse ses nuits trop tôt. Qu’il s’agisse de la sieste, ou de la nuit, découvrez ici trois conseils pour aider l’enfant à bien dormir.

Vous souhaitez faire garder vos enfants ?

Inscrivez-vous

Complétez votre profil et contactez les babysitters gratuitement

1. Instaurez une routine ou un rituel

Pour le confort du sommeil de l’enfant, il n’y a pas mieux qu’un rituel, vous accompagnerez ainsi votre bout de choux dans une certaine routine très positive pour lui.

Pour mettre en place un rituel vous pouvez par exemple :

  • Préparez le moment de l’endormissement
  • Mettez une berceuse douce au moment de la sieste ou de la nuit
  • Eviter de stimuler bébé avant l’instant T 
  • Gardez la sucette et le doudou à proximité au cas où
  • Prenez le temps de le coucher, il doit comprendre que le moment de l’endormissement est un moment agréable.
  • Le rythme c’est bébé qui le donne, pas les parents : il n’a aucune idée de ce que sont le jour et la nuit,

Ainsi, son stress sera diminué et vous pourrez plus facilement le laisser dormir paisiblement.

2. Créez un environnement sain et apaisant

Pour accompagner les rituels, il faut aussi créer un environnement sain et apaisant pour aider un bébé à mieux dormir.

Pour aider le sommeil de l’enfant , vous pouvez par exemple :

  • Diminuer la luminosité, vous pouvez par exemple tamiser la lumière, fermer les volets par exemple.
  • Augmenter la température en hiver, ou la diminuer en été

D’ailleurs, une sieste complète c’est un sommeil également réparateur, surtout lorsque bébé ne fait pas ses nuits.

Un atmosphère propice au sommeil de l’enfant, c’est une atmosphère où votre enfant pourra sereinement se reposer.

3. Respectez le rythme du sommeil de l’enfant

Un rythme de sommeil régulier est essentiel pour le développement de l’enfant.

Il est donc contreproductif de forcer un enfant à dormir plus qu’il n’en faut, surtout lorsqu’il n’est pas spécialement fatigué.

Le temps de sommeil n’est pas le même d’un enfant à l’autre. Parfois nous n’avons pas le choix, nous devons adapter notre style de vie au rythme de l’enfant. Ca fait partie du jeu.

Si cependant, vous n’avez pas le choix, grâce au rituel, l’enfant saura d’instincts, qu’il est bientôt temps d’aller dormir. Et donc s’y préparera.

A quel age arrêter la tétine ?

La succion est un réflexe vital, arrêter la tétine, est donc un sujet par lequel chaque parent passe un jour. Ce reflex qui permet au départ à l’enfant de s’alimenter, perdure souvent bien après la diversification. Le plaisir de la succion est engendré par la sécrétion d’une hormone de plaisir, c’est l’endorphine.

Ce plaisir devient de plus en plus psychologique au cours du temps. La tétine permet à certains enfants de s’apaiser en l’absence de leurs parents, notamment au moment de l’endormissement de bébé. Mais à quel âge arrêter la tétine ?

Age idéal pour arrêter la tétine

Les petits enfants tètent non seulement pour s’alimenter, mais aussi pour se rassurer et pour trouver la chaleur et la douceur maternelle.  Beaucoup de petits de 3 à 4 ans ont du mal à arrêter la tétine. Mettre fin à cette habitude est parfois un processus compliqué surtout pour les enfants de plus de 3 ans qui trouvent dans la tétine un effet réconfortant et rassurant.

Bien qu’il n’existe pas un âge précis pour arrêter la tétine, il est nécessaire d’habituer son enfant à s’en débarrasser à partir de 2 ans. A cet âge, l’enfant découvre le monde qui lui entoure et essaye progressivement de maitriser certaines activités.

En aidant votre enfant progressivement à s’intéresser aux jeux et aux enfants de son âge, vous serez capable de le séparer de sa tétine.

Comment aider son enfant à arrêter la tétine ?

Pour réussir à aider votre enfant à se séparer de sa tétine vous devez respecter son rythme de vie et surtout y aller progressivement tout en évitant un sevrage brutal.

Une fois votre enfant commence à obéir vos règles, félicitez et encouragez le pour ses bons comportements. Il est toujours nécessaire de bien équilibrer ses critiques et ses remarques positives. Il faut donc encourager et récompenser votre enfant même pour le moindre effort pour qu’il puisse arrêter la tétine.

Souvenez-vous toujours qu’au-delà de 4 ans, la tétine peut entrainer des problèmes de dentition, des problèmes morphologiques au niveau de la bouche et même des problèmes de prononciation.

Vous souhaitez aller plus loin ? Voici notre sélection de livres à moins de 10€ pour arrêter la tétine

Comment calculer le tarif pour un baby sitter ?

Quel tarif proposer à un baby sitter ?

Le salaire du baby sitter est généralement basé sur le smic horaire.
Cependant le tarif du babysitting sera variable, selon la région, l’offre et la demande, les services rendus, mais aussi selon l’expérience de celui-ci.
Quand on est parent et qu’on cherche une personne de confiance pour garder ses enfants, on fait tout de même également attention au prix de la prestation.

Mais comment calculer le salaire à proposer à un babysitter ? Quels frais prendre en compte ? Payer à l’heure ou au forfait ? Comment proposer un tarif juste au babysitter ? Nous répondons à toutes vos questions dans cet article.

Vous souhaitez faire garder vos enfants ?

Inscrivez-vous

Complétez votre profil et contactez les babysitters gratuitement

Le montant horaire du babysitting

Le tarif horaire du babysitting en 2019, est fixé en moyenne à 9€ de l’heure.

En général les babysitters indiquent leur tarif horaire habituel, pensez donc à calculer une fourchette de prix (le salaire horaire minimum et maximum que vous accepterez de payer).

Mais le montant horaire du babysitting, doit comprendre :

  • le salaire
  • les frais du babysitter (frais de transport, frais de repas, etc…)
  • les compensations (pour les services complémentaires à la garde d’enfant, l’aide aux devoirs par exemple).

Le tarif du babysitter : à l’heure ou au forfait ?

Pour le paiement du babysitting il existe deux possibilités de paiements : le paiement à l’heure ou le paiement au forfait.

Payer un babysitter à l’heure permet de :

  • proposer des missions courtes au babysitter
  • prévoir des babysittings réguliers
  • le rémunérer au plus juste pour son temps de travail

Payer un babysitter au forfait permet en revanche de :

  • d’avoir un montant clair et prévue à l’avance pour la prestation
  • des gardes d’enfants irrégulières
  • de disposer d’un budget stricte

Alors paiement à l’heure ou au forfait ?

Lorsque vous payer un babysitting à l’heure, le tarif horaire peut être régulé (à la hausse ou à la baisse). Vous pouvez par exemple déduire les avantages en nature (repas offert au babysitter par exemple) ou encore payer à 80% du SMIC lorsqu’il s’agit d’un jeune babysitter.
L’avantage va au paiement du babysitting à l’heure lorsque celui-ci est régulier ou lorsque les horaires peuvent varier d’une garde à l’autre.
En revanche le paiement au forfait (ou à la mission), permet de prévoir une période complète de garde à l’avance.
Par exemple, une journée, une soirée ou une semaine complète de baby sitting.

Ainsi, un babysitting au forfait, pourra prévoir dès le début, les horaires (d’arrivée et de départ), les moments de repos ou les horaires de présences responsables. Vous vous mettez donc d’accord dès le départ afin de fixe le tarif du babysitter.
L’avantage, lorsqu’on a un budget stricte ou qu’on à la possibilité de prévoir les horaires à l’avance, va donc au paiement du babysitting au forfait.

Quels frais prévoir lors d’un baby sitting ?

Comme dit précédemment, les frais dépendront du baby sitting.
Si la personne qui garde votre enfant, doit prendre un repas sur place, prendre les transports (selon la distance entre son domicile et le vôtre) ou encore aider votre enfant pour ses devoirs, vous pouvez prévoir de prendre en charge certains frais.
De plus, prévoyez également les périodes ou les baby sitters sont très souvent demandés, et donc auront un tarif plus élevé : les rentrées scolaires, le nouvel an et la Saint-Valentin.

Les tarifs de baby sitting par région

Pour trouver un babysitter au juste prix, il faut s’intéresser au tarif du baby sitting par région.
En regardant de plus plus près, on se rend compte que les tarifs des babysitters, varient fortement d’une région à l’autre.
Les baby-sitters les mieux payés se trouvent dans la région Sud (ex. région PACA) et en région Ile de France : avec une moyenne de 10€/heure.
Quant aux baby-sitter les moins bien payés, ont les retrouvent la région des Hauts de France et dans la région des Pays de la Loire, avec une fourchette qui se situe entre 7 et 8€/heure en moyenne.

Le tarif varie donc selon plusieurs critères dont la région par exemple ou les horaires, pensez notamment à prendre en compte le changement d’heure http://www.changementheure.com.

Quels aides le paiement d’une baby sitter ?

Le prix du baby sitting pourra être revu à la baisse en fonction des aides auxquelles vous pourrez prétendre.
En premier lieu, selon le montant de ses revenus, un foyer peut prétendre au Complément de Libre de Choix de Mode de Garde.
On peut aussi avoir droit au crédit d’impôt, car il s’agit d’une prestation de service à la personne.
De plus certaines régions et communes et parfois certaines entreprises, proposent des aides qui peuvent venir diminuer le tarif du babysitter.

Ces articles devraient vous intéresser :
L’âge minimum pour faire du babysitting
Les différents modes de gardes
Combien une nounou non déclarée

Le lit Montessori, un couchage au sol idéal pour les enfants

Cela fait plusieurs années maintenant que s’est développé le concept du lit au sol. Le connaissez-vous ?

Le principe du lit Montessori consiste à disposer simplement un matelas à même le sol. Cette disposition favorise l’apprentissage de l’enfant. En plus des nombreux avantages qu’il leur offre, il est parfaitement adapté pour les bébés !

Ce nouveau phénomène de couchage est aujourd’hui très pratiqué de tous les parents soucieux du bien-être et de l’épanouissement de leurs petits. Alors pourquoi autant d’engouement autour de ce nouveau mode de couchage ? Et Quels sont ses avantages ? C’est que nous allons découvrir.

Offrez plus de liberté et d’autonomie au bambin avec un lit Montessori

Faire le choix d’un lit au sol pour votre enfant est un excellent moyen de le laisser vivre en liberté, de grandir en s’épanouissant, en découvrant paisiblement le monde tout en s’amusant. Ces lits favorisent l’autonomie de vos enfants. Il contribue à développer leur confiance en soi.

lit Montessori airnounou

Avec un lit Montessori, votre enfant pourra se passer de votre aide pour se coucher ou pour sortir de son lit. Il pourra alors quitter paisiblement son coin douillet et jouer dans tous les recoins de la chambre.

Le lit Montessori quel âge pour un bébé ?

Vous vous demandez sans doute s’il est convenable de faire coucher un bébé en toute tranquillité sur un lit Montessori ? Sachez que cela est tout à fait possible. Mais vous devez tenir compte des capacités motrices de votre enfant.

lit Montessori bébé dort airnounou

Il ne faut prendre aucun risque quant à la sécurité de votre bébé. C’est pourquoi nous vous recommandons de commencer à coucher votre enfant sur un lit cabane lorsqu’il atteint l’âge de 6 ou 9 mois. À partir de cet âge, il peut plus aisément se déplacer et se mouvoir dans son lit pour éviter les positions inconfortables.

Il est donc essentiel de penser à adapter toute la chambre pour le bambin lorsqu’il sera grand et capable de se balader tout seul.

Mettre une barrière de sécurité devant la porte, éviter de laisser trainer des objets au sol ou en hauteur, sont autant de mesures qui vous éloignent des incidents. Il faut être prudent car à cet âge, votre enfant est habité par la curiosité de découvrir son monde.

Un lit Montessori cabane accessible et adapté

Dans le but d’émerveiller les enfants, certains concepteurs ont réussi à mixer les concepts du lit au sol et du lit cabane. Ceux-ci sont donc de véritable cabane au sol pour s’endormir paisiblement. Un coup de cœur pour les parents et l’émerveillement assuré pour les enfants.

lit Montessori airnounou

Au contraire du couchage traditionnel, les lits cabane au sol sont adaptés pour les plus petits. Leur sécurité est garantie grâce à une barrière efficace. Bien entendu le matelas du bambin est à terre et évite à coup sûr une chute qui peut lui faire mal. Finis les bobos et les douleurs qu’occasionnent celle-ci.

Les enfants pourront profiter de la liberté de se retourner à leur gré et sans aucune crainte sur leur lit. Même si le concept vise les plus petits, il n’en reste pas moins convenable pour les plus grand. Tous prendront du plaisir avec un lit cabane au sol. Le lit cabane Montessori allie judicieusement confort et espace de jeux pour enfants. Laissez-vous tenter par le lit cabane pour enfant.

Plusieurs modèles pour un lit au sol

Il existe plusieurs modèles de lit au sol. Vous avez le choix entre un lit Montessori classique, un lit au sol avec cabane et le lit tipi. Si votre choix se porte sur un lit au sol cabane, veillez à avoir une hauteur sous-plafond en mesure de l’accueillir. On retrouve différentes tailles pour ce type de lit. Faites donc votre choix compte tenu de l’âge de votre petit loulou et de la taille de la chambre qui l’accueillera. Le matelas Montessori lui doit être très confortable pour votre bébé et être adapté aux dimensions de lit.

Trotteur ou pas ?

Dans la vie d’un bébé, les 24 premiers mois sont très importants et déterminants pour son bien-être physique et psychique.  Les enfants essayent de se déplacer et de trouver leur équilibre pour pouvoir se mettre déplacer rapidement. C’est pour cette raison qu’il existe aujourd’hui plusieurs accessoires de puériculture permettant d’aider les bébés à marcher. Découvrons ensemble, à travers cet article, les avantages et les inconvénients des trotteurs pour bébés pour que vous puissiez faire le bon choix !

Les trotteurs pour bébé sont des structures ayant un design assurant le maintien du bébé en position débout. Équipés de petites roues, les trotteurs permettent également de se déplacer plus librement. Ce moyen de déplacement fait souvent débat !  Certains parents sont pour les trotteurs, d’autres sont contres. Alors, quelle décision prendre ?

Les avantages qu’offrent le trotteur

C’est grâce au trotteur, qui s’utilise comme un Youpala, que le bébé puisse se déplacer et découvrir le monde en toute liberté. Les trotteurs permettent aux enfants de développer leurs habilités motrices et leur autonomie.  Ces accessoires sont, à la fois, des moyens d’apprentissage, d’amusement et de loisir.

Quels sont les inconvénients des trotteurs ?

Bien que les trotteurs permettent aux bébés d’apprendre rapidement à se mettre débout et à marcher, ils ont quelques inconvénients. Les trotteurs ne sont adaptés qu’aux petits capables de s’asseoir, c’est-à-dire à partir de 8 ou 9 mois. De plus, il est nécessaire de rester vigilant durant l’utilisation pour éviter tout risque d’accident.

Les trotteurs donnent beaucoup de confiance aux enfants, ils peuvent donc essayer de découvrir des endroits dangereux pour eux.

Les trotteurs sont interdits chez les assistantes-maternelles ?

Si au Canada, ils sont tout simplement interdits à la vente depuis 2004, en France, l’usage des trotteurs (Youpala) sont fortement déconseillés chez les assistantes maternelles ainsi que l’ensemble des professionnels de la petite enfance par les PMI (renseignez vous, auprès de la PMI en charge de votre secteur). Cependant, au moment où nous écrivons cet article, il n’y a aucun texte de loi interdisant formellement l’usage du trotteur en France.

Alors, trotteur ou pas ?

Faciles à utiliser, disponibles en plusieurs designs, modèles et très stables, les trotteurs pour bébé sont indispensables et utiles, à condition qu’ils soient conformes à la norme “EN 1273 : 2005“.

Si votre bébé a 8 mois ou plus, pensez à lui offrir un trotteur de qualité. C’est le meilleur moyen pour favoriser l’apprentissage de la marche. N’hésitez pas à observer chaque mouvement de votre bébé pour éviter le basculement, surtout durant les 2 premières semaines d’utilisation. Les pédiatres et les kinésithérapeutes sont unanimes et sont pour l’utilisation du trotteur sous certaines conditions :

  • sous surveillance parentale,
  • durée d’utilisation limitée à 10-15 minutes par jour,
  • installation des barrières de sécurité…, dans un environnement sécurisé pour bébé

Quelle alternative au trotteur ?

L’idée étant de stimuler l’aptitude de bébé à marcher, vous pouvez investir par exemple dans un tapis d’éveil ou encore dans un parc adapté.

Ainsi bébé pourra tenter de se mettre debout, à son rythme, mais surtout dans un espace sécurisé. La curiosité naturelle des enfants lui permettra d’expérimenter son équilibre.

Bien organiser la fête d’anniversaire de votre enfant

Plus que quelques semaines avant l’anniversaire de votre loulou, c’est le début d’une petite course pour préparer au mieux les festivités et rendre ce jour d’anniversaire inoubliable.

Comment organiser un anniversaire ?

Vous souhaitez organiser ce grand événement mais ne savez pas comment opérer ? Voici quelques idées pour un anniversaire réussi. Sachez-le avant de vous lancer, organiser l’anniversaire de votre enfant n’est jamais simple justement parce que vous avez des enfants et que vous aurez besoin de temps. Suivez notre dossier pour vous faciliter la tâche.

Où se passera la fête ?

De prime abord, la réflexion doit se porter sur le lieu de la fête. Cela va souvent de pair avec le temps prévu : un anniversaire en extérieur par beau temps est vraiment sympathique mais le devient beaucoup moins quand la pluie s’invite à la fête.

A la maison

Si vous avez un grand jardin, choisissez une fête en plein air : vous êtes en terrain conquis comme votre enfant et cela vous permet d’utiliser des jeux déjà disponibles ou de proposer d’autres jeux d’anniversaire. S’il fait un peu frisquet ou que le temps se gâte, vous aurez toujours la possibilité de vous replier à l’intérieur pour proposer un goûter d’anniversaire dans la joie et la bonne humeur.Les avantages de faire l’anniversaire de son enfant à la maison sont nombreux : maîtrise du terrain, tout est disponible à proximité, vous maîtrisez les lieux. Les inconvénients sont cependant doubles : vous devez préparer puis nettoyer les lieux et, si vous n’optez pas pour des animateurs, il vous faudra organiser l’animation de cette fête inoubliable.

Dans un parc de jeux pour enfants

Dans le cas où vous n’avez pas de jardin ou ne voulez pas jouer à domicile, vous pouvez également faire la fête dans une structure adaptée comme les parcs de jeux pour enfants : Royal Kids, Kids Palace, Kingooroo, Gullic Parc…Vous bénéficierez de toutes les structures et jeux adaptés à l’age de votre enfant, d’animateurs si cela est compris dans le forfait et même, dans certains cas, du gâteau d’anniversaire et des boissons. Cela vous permet de gagner du temps sur l’organisation et le ménage, vous n’avez rien à préparer. Côté inconvénients, cela reste des salles bruyantes et vous partagerez les locaux avec d’autres enfants qui ne feront pas partie de votre fête d’anniversaire. D’autre part, vu que vous n’investissez pas de temps, il vous faudra payer pour bénéficier de cette structure et de tous ses avantages.

Qui seront les invités ?

Maintenant que le lieu des festivités est choisi, il va falloir faire la liste des invités à l’anniversaire. Cousins, cousines, voisins, voisines, camarades de classe… tout le beau petit monde que votre enfant souhaitera, sous réserve que cela ne gêne pas la logistique. Sachez que plus il y a d’enfants, plus il est difficile de les gérer !Une méthode existe cependant pour connaître le nombre d’enfants que vous pouvez gérer pour l’anniversaire. Prenez l’âge de votre loulou et rajoutez 1 ; si votre enfant à 5 ans, cela donne 6 invités. Au-delà de ce chiffre “parfait”, vous risque d’être débordé, même si vous sollicitez de l’aide extérieure (grands parents, oncles, tantes, animateurs).

Pour quelle décoration opter ?

Maintenant que les enfants sont comptabilisés et que l’emplacement de la fête est choisie, rien ne vaut une décoration réussie pour donner le tempo d’un anniversaire inoubliable.Choisissez de mettre en place un thème précis et approprié à l’âge de votre loulou. Les princesses et les princes, les dessins animés, les animaux, les héros Marvel, les pirates… à vous de trancher pour la déco qui s’accorde le mieux à la passion de votre chérubin. Inspirez-vous de ses lectures, de ses déguisements ou, tout simplement, de son envie.Pour que la fête soit réussie, trouvez des accessoires se rapportant à ce thème. La vaisselle, les stickers, les ballons et même le gâteau d’anniversaire…un large choix s’offre à vous pour optimiser la décoration jusque dans les moindres détails. Si vous le pouvez, rajoutez des déguisements en accès libre pour les loustics qui se feront un plaisir de renforcer le thème de l’anniversaire.

Comment occuper les bambins ?

L’animation d’une fête d’anniversaire repose surtout sur les activités proposées aux enfants. Coloriages, jeux en groupe, jeux de piste, piñatas ou maquillage…choisissez les passe-temps selon l’âge des enfants à inviter et préparez à l’avance un timing assez général des divertissements proposés.En règle générale, on commence par les activités sportives et énergiques pour effectuer un retour au calme avant le gâteau d’anniversaire, les petits cadeaux offerts lors du goûter seront de nouvelles pistes d’activité pour la suite des festivités.Si vous ne vous sentez pas l’âme d’un animateur, vous pouvez toujours demander de l’aide à votre famille ou vos connaissances. Il est aussi tout à fait possible de solliciter un prestataire extérieur (animateur, clown) qui gérera alors les activités des enfants avec professionnalisme et sérieux.

Une dernière recommandation ?

Pris dans le feu de l’action, on s’émerveille de l’anniversaire, des rires et des sourires des enfants mais on oublie souvent de garder autre chose que des souvenirs. Pensez à capturer l’instant avec votre appareil photo, votre smartphone ou votre caméscope afin d’immortaliser cet événement unique. Cela permettra à votre enfant de revivre la fête dans les années à venir.

Nos conseils pour éviter la gastroentérites aux enfants !

5 conseils pour éviter la gastroentérite aux enfants.

Lorsque le froid s’installe, on entend souvent un peu plus parler de virus. Rhumes, angines ou encore…gastro entérites font bien évidement leurs entrées en actions en force, provoquant parfois des épidémies pour certains.

Lorsque vous êtes parents, assistante-maternelle ou en contact avec les enfants, vous avez à coeur d’éviter la gastroentérite aux enfants.

Dans cet article, nous allons vous parler de gastroentérite virale. S’il s’agit d’une gastro bactérienne, ces conseils pourront évoluer en fonction des origines de l’infection. Mais si vous avez des doutes, pour vous ou l’enfant, n’hésitez pas à vous rapprocher d’un médecin ou autre professionnel de santé.

Nous allons vous donner quelques petits conseils pour prévenir et faire fuir ses vilaines bactéries.

#1. Se laver les mains pour éviter la gastroentérite

Le moyen le plus simple d’éviter la gastroentérite est de se laver régulièrement les mains. Faites en évidement de même avec les enfants.

La gastro se transmet par contact entre les personnes. Alors se laver les main fréquemment avec eau et savon ou encore avec une solution hydro-alcoolique (ou gel anti-bactérien), permet de réduire de beaucoup les chances d’être infectés.

#2. Éviter de se partager aliments et couverts

Ça parait évident, mais on partage un verre, ou une tétine d’un enfant contagieux par exemple et hop le virus est transmis. C’est aussi simple que ça.

Le virus se transmet également, si l’on utilise une serviette de bain, un torchon ou encore un bavoir “souillé” par un enfant contagieux.

#3. Nettoyer les endroits et objets souillés

Il est primordial de nettoyer soigneusement les objets à risque, notamment des jouets chez les assistantes maternelles qui accueillent plusieurs enfants, ça augmentera à coup sûr les chances d’éviter la gastroentérite.

#4. Bien cuir les aliments

On en a pas toujours conscience, mais la gastroentérite peut être également bactérienne.

Pour éviter la gastro bactérienne, il faut dans un premier temps bien cuir les aliment. Evitez par exemple de servir des viandes saignantes ou à point à vos enfants.

Les viandes rouges, les oeufs ou encore les volailles, doivent être toujours bien cuites pour éliminer les bactéries potentielles.

En ce qui concerne la conservation des aliments, éviter de les laisser plus de 2h à températures ambiante après leur préparation.

De plus les aliments, une fois au frais, ne doivent pas être conservés à des températures excédants les 4°C.

#5. On fait une pause sur les bisous et les embrassades avec les copains

À partir du moment où vous (ou vos enfants) êtes en contact avec des enfants malades c’est la transmission assurée. Alors on fait une pause sur les accolades et les bisous quelques temps.

N’oubliez pas de laver les doudous régulièrement…ce sont parfois de vrais nid à bactéries !

Comment offrir d’agréables sommeils aux enfants ?

Tout savoir sur le sommeil de l’enfant

Le sommeil, tout comme la nutrition, joue un rôle primordial pour pouvoir la santé et le bien-être. Ce repos est d’autant plus important pour un enfant que pour un adulte. Effectivement, le sommeil représente un grand facteur de croissance physique et développement cérébral pour les enfants.

De ces faits, il faut que vous, les parents, disposiez vos enfants dans les meilleures conditions possibles. De plus, les petits, surtout les nouveau-nés passent la majeure partie de leurs temps à dormir.

Environnement adéquat pour les dodos de l’enfant

Couchage de qualité

Après la naissance, le bébé passera beaucoup plus de temps sur son couchage qu’en-dehors.

Il lui faudra donc une literie de qualité, qui lui fournit le confort et le maintien dont il aura besoin pour bien grandir. Vous pouvez, par exemple, lui procurer un couchage composé d’un matelas bébé 60×120 cm et d’un sommier de taille identique. Ce format sera idéal pour ses premiers mois. En tout cas, ne négligez surtout pas la literie de votre enfant, car son sommeil dépendra de cet aspect. De plus, il vous faudra changer régulièrement le couchage de votre petit jusqu’à son adolescence, où il atteindra presque sa taille d’adulte.

Chambre appropriée

L’on sait tous que les enfants sont très sensibles et susceptibles à leurs environnements. La tâche reviendra donc à vous, leurs parents, de les mettre dans les dispositions adéquates. Primo, il vous est conseillé de mettre le bébé dans sa propre chambre.

Même si pour un nouveau-né, il est plus pratique de le garder près de vous pour l’allaitement et le changement de couches. Secundo, il vous faudra établir, pour votre enfant, une chambre tempérée avec une bonne humidité ambiante. La température optimale serait entre 18 et 20°C et le taux d’humidité entre 30 à 40%. Tertio, privilégiez pour votre bambin, une chambre obscure et silencieuse. La lumière autant que les bruits perturberont le déroulement du sommeil de l’enfant.

Les cycles de sommeils adéquats

De 0 à 8 semaines, votre bébé ne restera éveillé que pendant 30 à45 minutes. De là jusqu’à ses 16 semaines, son sommeil durera en moyenne 22 heures et 45 minutes. En dessous de ces durées, votre tout-petit pourra témoigner des signes de fatigue ou de pleurs. À partir de 17 semaines à 8 mois, votre enfant ne devrait rester en mode éveil que pendant environ 2 heures. Quelque temps après cela apparaît une période de veille de 4 heures à peu près. Vous observerez cela entre les siestes de l’après-midi et le dodo du soir.

Aux alentours de 16 et 18 mois, la durée du sommeil de votre bambin diminuera graduellement, passant aux proximités de 6 heures. De 4 à 5 ans, votre enfant sera éveillé presque toute la journée. Il y a néanmoins des courts moments de repos de 30 à 45 minutes, après le repas de midi par exemple. Au-delà de 6 ans, votre enfant disposera de 11 ou 12 heures de sommeil pour 11 ou 12 heures d’éveils. La période d’éveil augmentera progressivement avec l’âge de votre enfant. À terme(jusqu’à l’âge adulte), votre enfant disposera en moyenne de 8 heures de sommeil.

Comment retrouver la ligne après sa grossesse ?

5 conseils pour vite retrouver la ligne après votre grossesse

Il n’est pas question de se négliger après la naissance de bébé. C’est le moment d’agir pour reconquérir votre ligne en luttant contre les kilos superflus. Voici 5 conseils qui vous aideront à retrouver votre silhouette d’avant bébé.

1. Adoptez un régime adapté

On prend des kilos en plus durant la grossesse. Après l’accouchement, il est nécessaire d’adopter un régime approprié afin d’éliminer les kilos en trop. C’est dans les mois qui suivent l’accouchement que vous devez perdre vos kilos (3 à 5), sinon ils peuvent devenir « impossibles » à perdre. Cependant, il ne faut pas chercher à maigrir trop vite juste après la naissance de bébé. On laisse le temps à l’organisme de se refaire en douceur. Préférez un apport de 1500 calories par jour au minimum. N’oubliez pas que votre alimentation doit être équilibrée et diversifiée pour éviter des éventuelles carences en nutriments. Pensez aux viandes maigres, poissons, céréales, légumes, fruits, etc. Par ailleurs, on limite les aliments concentrés en lipides.

2. Buvez pour éliminer les toxines

Vous devez boire assez d’eau, car cela permet de drainer les impuretés de l’organisme. On recommande donc de boire 1,5 à 2 litres d’eau par jour. Cette quantité est importante parce qu’elle aide récupérer ce que vous avez perdu en allant aux toilettes et en transpirant. Choisissez une eau ayant des propriétés bénéfiques. Optez par exemple pour une eau minérale naturelle, qui s’avère riche en sels minéraux, afin d’éviter les risques de carences.

3. Faites une activité physique

Après bébé, il faut aussi bouger si vous souhaitez retrouver une belle ligne. Il y a tellement d’activités physiques que vous pouvez faire toute seule à la maison. Pratiquez votre sport sans trop forcer, mais sur un temps assez long. Pensez à une activité physique capable de solliciter les muscles atrophiés par manque d’exercice dû à la grossesse. Pour toutes celles qui n’ont pas le courage de faire leur gym à la maison, il existe des salles de sport bien équipées.

retrouver la ligne après sa grossesse

4. Les crèmes amincissantes pour bichonner votre peau

Les crèmes amincissantes ont plusieurs actions sur le corps. On choisira celles qui renferment des « brûleurs » de graisses. Par exemple, la caféine et ses dérivés. Lisez bien les étiquettes pour déceler les actifs pouvant empêcher l’accumulation des graisses. Les crèmes amincissantes performantes contiennent également des substances comme l’acide hyaluronique et le rétinol. Elles agissent sur les fibres de soutien de la peau.

5. Envisagez une chirurgie esthétique

La grossesse laisse des traces visibles : une poitrine moins ferme, un ventre un peu rond, sans oublier les vergetures, etc. La chirurgie esthétique a son mot à dire. Toutefois, n’envisagez aucune intervention avant six mois. En fait, il faut donner le temps à l’organisme de retrouver son équilibre. Pour retrouver un ventre plat, vous pouvez choisir de faire une lipoaspiration. Elle permet de gagner un tour de taille au niveau des vêtements. Cette technique peut être utilisée sur la culotte de cheval et les hanches. Bien réfléchir et s’informer avant d’opter pour une chirurgie.

Trouver des enfants à garder : voici nos 5 conseils

Trouver des enfants à garder facilement

Trouver des enfants à garder, n’est pas si compliqué que ça.
Avec les bonnes méthodes, un peu de technique et quelques astuces nous allons vous aider à trouver des parents à la recherche d’une baby sitter, d’une nounou ou d’une assistante maternelle.
Mettez rapidement en pratique les conseils que nous allons vous donner et vous verrez qu’en un rien de temps vous trouverez des enfants à garder.

1. Internet : le moyen le plus rapide de trouver des enfants à garder

Inutile de chercher à inventer l’eau chaude, internet est LE moyen indispensable qui vous permettra de trouver des enfants à garder rapidement.

Que vous soyez à la recherche d’un site de baby sitting pour étudiant, d’une plateforme d’annonces d’assistant(e) maternel(e) ou encore d’un site d’annonce de nounou : AirNounou.com est fait pour vous !

En vous inscrivant sur le site, vous pourrez très facilement créer un profil et vous mettre facilement en avant.

Regardez cet exemple d’assistante maternelle à Bordeaux.

Vous cherchez des enfants à garder ?

Inscrivez-vous

Complétez votre profil et les parents pourront facilement vous contacter

Grâce aux systèmes de recherches géolocalisées, les parents pourront facilement vous trouver puis vous contacter gratuitement en ligne.

2. Faire le tour de vos amis et des assistant(e)s maternel(le)s du quartier

Lorsque l’on se lance dans la garde d’enfants, il faut se faire connaitre dans son secteur géographique.

En premier lieu parlez des services de garde d’enfants que vous proposez à votre famille, vos amis et votre voisinage.
Le bouche à oreille est une méthode facile, pour vous faire connaitre rapidement et pour trouver des enfants à garder.

Dans un second temps, faites connaissance avec les assistant(e)s maternel(le)s de votre quartier.

Dans tout les cas se faire connaitre localement est une méthode à ne pas négliger lorsque l’on souhaite trouver des enfants à garder.

3. Déposer des étiquettes ou annonces papiers dans les commerces autour de vous

Pour trouver des enfants à garder vous devez faire preuve de stratégie.

Maintenant que vous êtes disponible sur internet et que vous vous êtes fait connaitre par les personnes aux alentours, il est temps d’utiliser quelques “vielles” méthodes.
Dans les commerces qui l’acceptent, déposez quelques étiquettes ou annonces papiers à votre nom.

Sur les annonces papiers que vous déposerez vous devez indiquer :

  • Les services que vous proposez (baby sitter, nounou à domicile, assistante maternelle)
  • Vos coordonnées (numero de téléphone, email, profil AirNounou.com)
  • Le secteur que vous desservez (le quartier, la ou les villes, etc…)

Avec toutes ces infos, les parents qui vont à la boulangerie ou faire quelques courses, pourront trouver votre annonce y détacher vos coordonnés et vous contacter facilement.

Être présent en ligne, ne doit pas vous faire oublier votre présence hors ligne : trouver un enfant à garder est souvent une affaire de proximité.

4. Se faire connaitre sur les réseaux sociaux

Les réseaux sociaux sont un excellent moyen de vous faire connaitre et montrer votre profil au plus grand nombre.
Par exemple sur facebook, partagez votre profil AirNounou et demandez à vos proches d’en faire de même…. Imaginez vous avez 50 amis, chacun partage votre profil à ses 50 amis, etc…c’est au minium 2500 personnes qui verront votre profil, il y a forcément des parents qui le verront !

Pour trouver des enfant à garder sur Twitter (ou sur Google+), utilisez les hashtags (comme #babysitter, #gardedenfant, #assistantematernelle #nounou, #nanny) et demandez à vos followers de partager votre post.

Les réseaux sociaux ont souvent un impact très positif sur votre recherche de garde d’enfant. Alors ne les négligez pas.

Vous êtes baby sitter, nounou à domicile ou assistante maternelle ?

À propos des réseaux sociaux, retrouvez les groupes de gardes d’enfants AirNounou ici :

5. Aller au RAM de votre quartier

Cette technique est particulièrement utile pour les assistant(e)s maternel(le)s et les nounous à domicile (Auxiliaires parentale). Mais rien n’empêche aux baby sitters de s’y essayer.

Le RAM (Relais des Assistantes Maternelles) est un lieu d’informations pour les assistants maternels mais également pour les parents.
Certains RAM tiennent des listes des gardes d’enfants de leurs secteur, pensez donc à vous inscrire pour trouver des enfants à garder.

Nos conseils -en plus- pour trouver des enfants à garder

Rendez vous en maternité : c’est un moyen facile de vous faire connaître par les nouveaux parents.

Allez en pédiatrie : vous pouvez déposez quelques annonces papiers et vous faire connaitre par les parents (demandez l’autorisation avant !)

Apposez une pancarte ou une plaque d’assistante maternelle devant chez vous : cela vous permettra d’être repéré par le voisinage et par les passants, un moyen de communication passif mais TRÈS efficace.

Faites des cartes de visites : vous trouverez énormément de sites internet ou d’imprimeurs si vous ne vous sentez pas l’âme d’un graphiste. Mais dans tout les cas, des cartes de visites sont facilement distribuables.

Vous avez d’autres méthodes pour trouver des enfants à garder ? Dites le nous dans les commentaires 👇

Nos conseils pour les parents :

Comment trouver une babysitter sur internet ?
Comment choisir sa nounou ?
Nos conseils pour bien choisir sa baby sitter 
Questions à poser lors d’un entretien avec une assistante maternelle