Actus

Comment offrir d’agréables sommeils aux enfants ?

Tout savoir sur le sommeil de l’enfant

Le sommeil, tout comme la nutrition, joue un rôle primordial pour pouvoir la santé et le bien-être. Ce repos est d’autant plus important pour un enfant que pour un adulte. Effectivement, le sommeil représente un grand facteur de croissance physique et développement cérébral pour les enfants.

De ces faits, il faut que vous, les parents, disposiez vos enfants dans les meilleures conditions possibles. De plus, les petits, surtout les nouveau-nés passent la majeure partie de leurs temps à dormir.

Environnement adéquat pour les dodos de l’enfant

Couchage de qualité

Après la naissance, le bébé passera beaucoup plus de temps sur son couchage qu’en-dehors.

Il lui faudra donc une literie de qualité, qui lui fournit le confort et le maintien dont il aura besoin pour bien grandir. Vous pouvez, par exemple, lui procurer un couchage composé d’un matelas bébé 60×120 cm et d’un sommier de taille identique. Ce format sera idéal pour ses premiers mois. En tout cas, ne négligez surtout pas la literie de votre enfant, car son sommeil dépendra de cet aspect. De plus, il vous faudra changer régulièrement le couchage de votre petit jusqu’à son adolescence, où il atteindra presque sa taille d’adulte.

Chambre appropriée

L’on sait tous que les enfants sont très sensibles et susceptibles à leurs environnements. La tâche reviendra donc à vous, leurs parents, de les mettre dans les dispositions adéquates. Primo, il vous est conseillé de mettre le bébé dans sa propre chambre.

Même si pour un nouveau-né, il est plus pratique de le garder près de vous pour l’allaitement et le changement de couches. Secundo, il vous faudra établir, pour votre enfant, une chambre tempérée avec une bonne humidité ambiante. La température optimale serait entre 18 et 20°C et le taux d’humidité entre 30 à 40%. Tertio, privilégiez pour votre bambin, une chambre obscure et silencieuse. La lumière autant que les bruits perturberont le déroulement du sommeil de l’enfant.

Les cycles de sommeils adéquats

De 0 à 8 semaines, votre bébé ne restera éveillé que pendant 30 à45 minutes. De là jusqu’à ses 16 semaines, son sommeil durera en moyenne 22 heures et 45 minutes. En dessous de ces durées, votre tout-petit pourra témoigner des signes de fatigue ou de pleurs. À partir de 17 semaines à 8 mois, votre enfant ne devrait rester en mode éveil que pendant environ 2 heures. Quelque temps après cela apparaît une période de veille de 4 heures à peu près. Vous observerez cela entre les siestes de l’après-midi et le dodo du soir.

Aux alentours de 16 et 18 mois, la durée du sommeil de votre bambin diminuera graduellement, passant aux proximités de 6 heures. De 4 à 5 ans, votre enfant sera éveillé presque toute la journée. Il y a néanmoins des courts moments de repos de 30 à 45 minutes, après le repas de midi par exemple. Au-delà de 6 ans, votre enfant disposera de 11 ou 12 heures de sommeil pour 11 ou 12 heures d’éveils. La période d’éveil augmentera progressivement avec l’âge de votre enfant. À terme(jusqu’à l’âge adulte), votre enfant disposera en moyenne de 8 heures de sommeil.

Comment retrouver la ligne après sa grossesse ?

5 conseils pour vite retrouver la ligne après votre grossesse

Il n’est pas question de se négliger après la naissance de bébé. C’est le moment d’agir pour reconquérir votre ligne en luttant contre les kilos superflus. Voici 5 conseils qui vous aideront à retrouver votre silhouette d’avant bébé.

1. Adoptez un régime adapté

On prend des kilos en plus durant la grossesse. Après l’accouchement, il est nécessaire d’adopter un régime approprié afin d’éliminer les kilos en trop. C’est dans les mois qui suivent l’accouchement que vous devez perdre vos kilos (3 à 5), sinon ils peuvent devenir « impossibles » à perdre. Cependant, il ne faut pas chercher à maigrir trop vite juste après la naissance de bébé. On laisse le temps à l’organisme de se refaire en douceur. Préférez un apport de 1500 calories par jour au minimum. N’oubliez pas que votre alimentation doit être équilibrée et diversifiée pour éviter des éventuelles carences en nutriments. Pensez aux viandes maigres, poissons, céréales, légumes, fruits, etc. Par ailleurs, on limite les aliments concentrés en lipides.

2. Buvez pour éliminer les toxines

Vous devez boire assez d’eau, car cela permet de drainer les impuretés de l’organisme. On recommande donc de boire 1,5 à 2 litres d’eau par jour. Cette quantité est importante parce qu’elle aide récupérer ce que vous avez perdu en allant aux toilettes et en transpirant. Choisissez une eau ayant des propriétés bénéfiques. Optez par exemple pour une eau minérale naturelle, qui s’avère riche en sels minéraux, afin d’éviter les risques de carences.

3. Faites une activité physique

Après bébé, il faut aussi bouger si vous souhaitez retrouver une belle ligne. Il y a tellement d’activités physiques que vous pouvez faire toute seule à la maison. Pratiquez votre sport sans trop forcer, mais sur un temps assez long. Pensez à une activité physique capable de solliciter les muscles atrophiés par manque d’exercice dû à la grossesse. Pour toutes celles qui n’ont pas le courage de faire leur gym à la maison, il existe des salles de sport bien équipées.

retrouver la ligne après sa grossesse

4. Les crèmes amincissantes pour bichonner votre peau

Les crèmes amincissantes ont plusieurs actions sur le corps. On choisira celles qui renferment des « brûleurs » de graisses. Par exemple, la caféine et ses dérivés. Lisez bien les étiquettes pour déceler les actifs pouvant empêcher l’accumulation des graisses. Les crèmes amincissantes performantes contiennent également des substances comme l’acide hyaluronique et le rétinol. Elles agissent sur les fibres de soutien de la peau.

5. Envisagez une chirurgie esthétique

La grossesse laisse des traces visibles : une poitrine moins ferme, un ventre un peu rond, sans oublier les vergetures, etc. La chirurgie esthétique a son mot à dire. Toutefois, n’envisagez aucune intervention avant six mois. En fait, il faut donner le temps à l’organisme de retrouver son équilibre. Pour retrouver un ventre plat, vous pouvez choisir de faire une lipoaspiration. Elle permet de gagner un tour de taille au niveau des vêtements. Cette technique peut être utilisée sur la culotte de cheval et les hanches. Bien réfléchir et s’informer avant d’opter pour une chirurgie.

Trouver des enfants à garder : voici nos 5 conseils

Trouver des enfants à garder facilement

Trouver des enfants à garder, n’est pas si compliqué que ça.
Avec les bonnes méthodes, un peu de technique et quelques astuces nous allons vous aider à trouver des parents à la recherche d’une baby sitter, d’une nounou ou d’une assistante maternelle.
Mettez rapidement en pratique les conseils que nous allons vous donner et vous verrez qu’en un rien de temps vous trouverez des enfants à garder.

1. Internet : le moyen le plus rapide de trouver des enfants à garder

Inutile de chercher à inventer l’eau chaude, internet est LE moyen indispensable qui vous permettra de trouver des enfants à garder rapidement.

Que vous soyez à la recherche d’un site de baby sitting pour étudiant, d’une plateforme d’annonces d’assistant(e) maternel(e) ou encore d’un site d’annonce de nounou : AirNounou.com est fait pour vous !

En vous inscrivant sur le site, vous pourrez très facilement créer un profil et vous mettre facilement en avant.

Regardez cet exemple d’assistante maternelle à Bordeaux.

Vous cherchez des enfants à garder ?

Inscrivez-vous

Complétez votre profil et les parents pourront facilement vous contacter

Grâce aux systèmes de recherches géolocalisées, les parents pourront facilement vous trouver puis vous contacter gratuitement en ligne.

2. Faire le tour de vos amis et des assistant(e)s maternel(le)s du quartier

Lorsque l’on se lance dans la garde d’enfants, il faut se faire connaitre dans son secteur géographique.

En premier lieu parlez des services de garde d’enfants que vous proposez à votre famille, vos amis et votre voisinage.
Le bouche à oreille est une méthode facile, pour vous faire connaitre rapidement et pour trouver des enfants à garder.

Dans un second temps, faites connaissance avec les assistant(e)s maternel(le)s de votre quartier.

Dans tout les cas se faire connaitre localement est une méthode à ne pas négliger lorsque l’on souhaite trouver des enfants à garder.

3. Déposer des étiquettes ou annonces papiers dans les commerces autour de vous

Pour trouver des enfants à garder vous devez faire preuve de stratégie.

Maintenant que vous êtes disponible sur internet et que vous vous êtes fait connaitre par les personnes aux alentours, il est temps d’utiliser quelques “vielles” méthodes.
Dans les commerces qui l’acceptent, déposez quelques étiquettes ou annonces papiers à votre nom.

Sur les annonces papiers que vous déposerez vous devez indiquer :

  • Les services que vous proposez (baby sitter, nounou à domicile, assistante maternelle)
  • Vos coordonnées (numero de téléphone, email, profil AirNounou.com)
  • Le secteur que vous desservez (le quartier, la ou les villes, etc…)

Avec toutes ces infos, les parents qui vont à la boulangerie ou faire quelques courses, pourront trouver votre annonce y détacher vos coordonnés et vous contacter facilement.

Être présent en ligne, ne doit pas vous faire oublier votre présence hors ligne : trouver un enfant à garder est souvent une affaire de proximité.

4. Se faire connaitre sur les réseaux sociaux

Les réseaux sociaux sont un excellent moyen de vous faire connaitre et montrer votre profil au plus grand nombre.
Par exemple sur facebook, partagez votre profil AirNounou et demandez à vos proches d’en faire de même…. Imaginez vous avez 50 amis, chacun partage votre profil à ses 50 amis, etc…c’est au minium 2500 personnes qui verront votre profil, il y a forcément des parents qui le verront !

Pour trouver des enfant à garder sur Twitter (ou sur Google+), utilisez les hashtags (comme #babysitter, #gardedenfant, #assistantematernelle #nounou, #nanny) et demandez à vos followers de partager votre post.

Les réseaux sociaux ont souvent un impact très positif sur votre recherche de garde d’enfant. Alors ne les négligez pas.

Vous êtes baby sitter, nounou à domicile ou assistante maternelle ?

À propos des réseaux sociaux, retrouvez les groupes de gardes d’enfants AirNounou ici :

5. Aller au RAM de votre quartier

Cette technique est particulièrement utile pour les assistant(e)s maternel(le)s et les nounous à domicile (Auxiliaires parentale). Mais rien n’empêche aux baby sitters de s’y essayer.

Le RAM (Relais des Assistantes Maternelles) est un lieu d’informations pour les assistants maternels mais également pour les parents.
Certains RAM tiennent des listes des gardes d’enfants de leurs secteur, pensez donc à vous inscrire pour trouver des enfants à garder.

Nos conseils -en plus- pour trouver des enfants à garder

Rendez vous en maternité : c’est un moyen facile de vous faire connaître par les nouveaux parents.

Allez en pédiatrie : vous pouvez déposez quelques annonces papiers et vous faire connaitre par les parents (demandez l’autorisation avant !)

Apposez une pancarte ou une plaque d’assistante maternelle devant chez vous : cela vous permettra d’être repéré par le voisinage et par les passants, un moyen de communication passif mais TRÈS efficace.

Faites des cartes de visites : vous trouverez énormément de sites internet ou d’imprimeurs si vous ne vous sentez pas l’âme d’un graphiste. Mais dans tout les cas, des cartes de visites sont facilement distribuables.

Vous avez d’autres méthodes pour trouver des enfants à garder ? Dites le nous dans les commentaires 👇

Nos conseils pour les parents :

Comment trouver une babysitter sur internet ?
Comment choisir sa nounou ?
Nos conseils pour bien choisir sa baby sitter 
Questions à poser lors d’un entretien avec une assistante maternelle

L’accueil de votre enfant chez l’assistante maternelle

L’accueil de votre enfant chez sa nouvelle nounou

C’est une question que tous les parents qui font garder leurs enfants pour la première fois se posent : comment se déroule l’accueil de l’enfant chez l’assistante maternelle ?
Rassurez vous, les assistantes maternelles sont des professionnelles formées et savent s’adapter aux besoins de chaque enfants : cependant ça reste un évènement important dans la vie de votre tout-petit.

Vous souhaitez faire garder vos enfants ?

Inscrivez-vous

Complétez votre profil et contactez les babysitters gratuitement

Les premiers jours de l’accueil de votre enfant chez l’assistante maternelle.

Les premiers jours durant lesquels vous faites garder votre enfant par l’assistante maternelle sont déterminant.
En effet c’est durant les premiers jours de rencontre avec l’assistant maternel, que les premières ébauches d’une relation de confiance s’instaureront.
Il est donc primordial que dans votre choix d’assistant maternel que vous ayez vous même confiance en la personne à qui vous confiez votre petit bout.

Gardez bien à l’esprit que l’assistant maternel saura adapter son organisation quotidienne à l’arrivée d’un nouvel arrivant et que tout ne peut que bien se passer.

Qui a plus de mal à s’adapter : l’enfant ou les parents ?

Les parents sont souvent stressés lors des premières séparations : il faut se dire que c’est une étape normale de la vie sociale de votre enfant…mais aussi de la vôtre.

Vous avez passé plusieurs mois en symbiose avec votre bébé, et là il faut s’en séparer. Ce stress est parfaitement humain et compréhensible.

Il faut cependant prendre sur vous et accompagner votre enfant grâce à un temps d’adaptation que vous proposera l’assistant maternel (nous l’abordons dans le paragraphe suivant).

Car si vous ressentez un certain stress à l’idée de vous séparer de votre enfant, il ressentira aussi du stress lors de son arrivée dans un nouvel environnement.

Il est d’ailleurs fort probable que votre bébé ait un gros chagrin en vous voyant le laisser chez une nouvelle personne : rassurez-vous ce n’est qu’une période de transition, il ne vous en voudra pas pour ça.

Le temps d’adaptation, indispensable à l’accueil de votre enfant.

Le temps d’adaptation, est variable d’une structure à l’autre, ou d’une assistante maternelle à l’autre.

Ce peut être une journée ou deux ou parfois toute une semaine, ce temps sera envisagé en fonction de l’enfant et de divers facteurs.

Le temps d’adaptation consiste a permettre à l’enfant et l’assistant maternel de mettre en place un rythme de vie, une sorte de rituel quotidien.

Ces nouvelles habitudes permettront à votre enfant de mieux appréhender le moment de la séparation. Et ainsi, pourquoi pas, d’en faire un moment agréable.

Le temps d’adaptation permet également aux parents de comprendre le mode de fonctionnement de l’assistant maternel. Il est très important qu’un temps d’adaptation soit respecté, il aidera chacun à mieux appréhender cette nouvelle étape de la vie de tous.

La séparation est difficile ? Voici quelques trucs pour vous aider

Clairement, ne vous attendez pas à une recette miracle, parents et enfants sont tous différents. Et chacun réagit différemment à une même situation. Mais nous tacherons cependant de vous donner quelques pistes.

  • Mettez la culpabilité de côté : quitter son enfant est parfois douloureux, c’est normal !
  • Votre enfant ne vous en voudra pas de le faire garder par un/une inconnue. Généralement, au bout d’un certain temps, votre assistant maternel sera en quelque sorte de la famille.
  • Faites confiance à votre assistante maternelle, par expérience elle saura s’adapter à chaque enfant.

12 idées reçues sur les assistantes maternelles

Comme dans beaucoup de métiers, les assistantes maternelles sont très souvent victimes de clichés infondés et parfois injustes. Malheureusement entre idées reçues et les préjugés, il y de quoi s’y perdre ! Mais surtout en plus d’être faux, certains on-dits sont clairement à l’origine d’une dévalorisation du métier d’assistant maternel. C’est donc armé de toute notre bonne volonté, que nous avons décidé de fair la peau à 12 de ces idées reçues beaucoup sur nos assistantes maternelles !

1. “Assistante maternelle et nounou c’est la même chose”

Non, non et re-non : ce n’est absolument pas le même métier !

Nounou est l’appellation commune du métier de nourrice, celle qu’on appelle nounou à domicile est en réalité une auxiliaire parentale.

L’auxiliaire parentale exerce la garde d’enfant directement au sein du domicile familial. Pour devenir auxiliaire parentale, il n’existe pas de formations réglementées. Mais on peut cependant faire des stages ou tenter d’acquérir de l’expérience dans la petite enfance.

L’auxiliaire parentale est la salarié du particulier employeur, au même titre que la femme de ménage ou le jardinier etc…c’est une employé de maison.

L’assistante-maternelle de son côté travaille au sein de son propre domicile ou dans une MAM.

Cependant, elle est également la salarié du parents employeur. Il faut noter que le calcul du salaire de l’assistante maternelle est un processus de rémunération assez complexe au premier abord, mais qui exige surtout une attention particulière.

Contrairement à l’auxiliaire parentale, pour devenir assistant maternel il faut prendre en compte le fait qu’il s’agit d’un emploi très réglementé. À noter que les contrôles (par les PMI) y sont réguliers et ce dès les premiers pas dans la formation ou même dans l’exercice quotidien du métier.

Donc très clairement, les “nounous” et les “assistantes-maternelles” sont des métiers très différentes.

2. “Assistante maternelle, ça n’est pas un vrai métier”

Faux :

On devrait condamner les personnes qui prononcent ce type de phrase à garder 4 enfants d’âge différents (qui ne sont pas les leurs) pendant toute une semaine. Au bout de 20min, ils devraient changer d’avis…

En dehors de l’aspect “humoristique” de cette phrase, on peut aussi poser une question à ceux qui pensent comme ça : “Où est le respect pour ces personnes qui vous accompagne dans la garde de votre enfant, pendant que vous allez travailler ?”

Passer ses journées à changer des couches, à prendre soin d’enfants et à les occuper, n’est pas tous les jours évident.

3. “Les assistants maternels ont beaucoup de temps libre”

Prenons un exemple : une assistante maternelle garde trois enfants qui n’ont pas le même âge : ils n’auront donc pas les mêmes centres d’intérêts, de ce fait pas les mêmes occupations. Lorsque l’un fera plusieurs siestes dans la journée, il faudra occuper les autres. Ensuite ils doivent déjeuner, goûter etc…c’est parfois toute une organisation quasi-militaire.

Regardez cet exemple de la journée type d’un assistant maternel.

Pour finir, les assistants maternels n’ont pas plus de temps libre qu’un autre métier; lorsque l’on s’occupe d’enfants il est difficile de rester inactif bien longtemps.

4. “Les assistantes maternelles gagnent très bien leur vie”

Les assistantes maternelles ne sont pas des indépendants qui calculent leurs revenus en fonction de leur chiffre d’affaire : elles sont salariées.

Salariée : ce qui signifie qu’elles sont payés en fonction de leur taux horaire, du temps de travail fournis mais aussi du nombre d’agréments (nombre d’enfants possible de garder simultanément). Plus elles ont de “gros” contrats et mieux elles gagnent leur vies. Mais dans les faits, les assmats accumulent plusieurs petits contrats avec des durées variables.

Les parents comprendront certainement mieux pourquoi ils ont du mal à trouver une assistante maternelle pour garder leur petit 3h par semaine.

5. “Les assistants maternels ne seront jamais au chômage”

Évidement, on se dit qu’il y aura toujours des enfants à garder. Mais les mentalités changent et les modes de gardes aussi.

Il faut de plus compter une dévalorisation du métier d’assistant maternel, qui enregistrait en 2016 sa première baisse du nombre de demande d’agréments.

Les nouveaux modes de gardes, avec notamment la garde partagée, qui augmentent un peu plus la concurrence subit par les assistants maternels.

Dites vous que comme tous les métiers à notre époque, l’assistant maternel n’est pas plus à l’abris qu’un autre.

6. “Assistantes maternelles c’est comme babysitter”

Si les parents sous-entendent par là souvent que l’assistante maternelle est tout le temps disponible : c’est encore une fois faux.

On rappelle que l’assistante maternelle est agréée par son conseil départemental, alors que le babysitter est un métier que “n’importe qui”est libre d’exercer.

8. “C’est le RAM qui décide du sort d’une assistante maternelle”

Le RAM ou Relais des Assistantes Maternelle, est un lieu de rencontre et d’information pour les parents et les gardes d’enfants, principalement les assistants maternels. Ils n’ont donc aucun pouvoir hiérarchique, sur les assistants maternels. Le RAM est généralement animé par des professionnels de la petite enfance, ce ne sont en revanche, ni des assistants maternels, ni des juristes. Il est donc important de toujours faire vérifier les informations, notamment juridique, qui y sont transmise.

D’ailleurs, de nombreux assistants maternels remontent des conseils erronés donnés aux parents.

En cas de désaccord avec votre assistant maternel (ou un parent employeur), c’est la PMI qu’il faut contacter en premier lieu. Mais en cas de désaccord avec le droit du travail, c’est le conseil des prudhommes qui doit statuer. 

9. “Les assistantes maternelles ne peuvent pas rompre un contrat”

On a du mal à croire que des personnes pensent ça…

L’assistante maternelle est une salariée comme n’importe qui, si celle-ci souhaite mettre fin à son contrat c’est parfaitement possible.

Une démission de l’assistante maternelle est tout à fait envisageable lorsque la rupture du contrat de travail est à son initiative. Il faut cependant prendre en compte le délai de préavis selon la durée effective de son contrat.

10. “L’assistante maternelle sert à éduquer les enfants”

On a même pas envie de répondre à cette idée reçue.

L’assistante maternelle n’est ni une éducatrice, ni une psychologue de la petite enfance. Elle est là pour vous accompagner dans la garde de votre enfant et dans son intégration dans la vie en société.

Mais, elle ne peut clairement pas éduquer les enfants, c’est le rôle des parents.

11. “Être assistant maternel c’est être son propre patron”

Noooooon !

Nous l’avons déjà expliqué plus haut, l’assistant maternel est salarié du particulier employeur. Ce n’est ni un indépendant, ni une société.

Le parent est un employeur et donc il a toutes les responsabilités qui vont avec, dont par exemple : le paiement du salaire à date fixe, le respect des horaires, le bien être de son salarié sur son lieu de travail.

12. “Les enfants, ça s’occupe tout seul”

Les personnes qui pensent ça n’ont certainement pas d’enfant…ou alors ils ont oublié le principe.
Une assistante maternelle doit plusieurs fois au cours d’une journée se démontrer imaginative pour trouver des activités adaptés à chaque enfant ou à chaque tranche d’âge.
De plus, les enfants ont besoin de beaucoup d’attention.
Même s’il n’y a qu’un nombre très faible d’assistantes maternelles qui profitent de leur métier pour prendre des cafés entre amis…c’est bien souvent le cas dans beaucoup d’autre métiers !

Et vous à quelles idées reçues aimeriez-vous faire la peau  ?

6 conseils pour bien utiliser un collier d’ambre

La poussée des dents n’est pas une période facile pour les bébés : salivation excessive, douleurs des gencives, les tout-petits vivent ce moment plus ou moins bien, tout comme leurs parents. Il existe en pharmacie de nombreuses solutions pour soulager les douleurs causées par les poussées dentaires mais beaucoup de parents ne souhaitent pas avoir recours à la médication pour aider leur enfant. Il y a heureusement une alternative plus naturelle aux produits pharmaceutiques pour atténuer les effets indésirables liés à la poussée des dents. Les bijoux en ambre sont utilisés par les parents depuis des siècles pour réduire l’inconfort lié à l’apparition des dents, et leur usage a gagné un regain de popularité ces dernières années. Pour être sûr que votre bijou d’ambre va être utile à votre enfant et va vous apporter satisfaction, il y a plusieurs choses à prendre en considération dans votre choix.

1.    Un collier d’ambre n’est pas un collier de dentition

Beaucoup de mamans ne font pas la différence. Malgré le terme “collier pour les dents”, le collier ambre bébé n’est pas destiné à être mâchouillé par votre enfant. Il existe des colliers en caoutchouc ou autres matières qui sont spécialement conçus pour être mis à la bouche. L’ambre réduit l’inconfort ressenti par les tout-petits lors des poussées dentaires, mais pas par contact direct avec les dents ou les gencives. Les colliers en ambre vont libérer une substance naturelle appelée acide succinique, en très petite quantité, en se réchauffant au contact de la peau. Le collier d’ambre peut donc être un complément aux jouets mous à mordre, lesquels répondront au besoin qu’à votre enfant de mordiller et porter à la bouche lorsque les dents commencent à pousser et que ses gencives deviennent plus sensibles.

2. Garder le bijou au contact de la peau

Le composant actif de l’ambre, pour être efficace, est libéré au contact de la peau. Il est donc important de maintenir un contact entre le collier d’ambre et la peau de votre bébé. Placez donc le collier sous le col du t-shirt ou du body afin que les vertus apaisantes de l’ambre agissent pleinement. Même si le nouveau collier d’ambre de votre enfant est très beau, il ne sera pas aussi efficace porté par-dessus les vêtements.

3. Enlevez le collier d’ambre pour aller au lit

Il est important de toujours retirer tout bijou, collier d’ambre ou autre, avant de coucher son bébé pour la sieste ou pour la nuit. Pendant les longues périodes où votre bébé est seul dans son lit, il ne doit pas porter de collier. L’usage d’un collier d’ambre doit toujours se faire quand votre bébé est sous la surveillance d’un adulte.

4. Retirer le collier d’ambre pour le bain

Bien que l’ambre soit une matière millénaire, elle reste sensible aux produits modernes comme les shampooings, savons, lotions ou crèmes solaires. Evitez donc de préférence de mettre l’ambre en contact avec ces produits de manière répétée. Si vous oubliez de temps en temps d’enlever le collier pour le bain, l’ambre ne va pas pour autant s’abîmer.

5. Entretenez votre collier d’ambre

N’utilisez jamais de liquide de nettoyage chimique à l’exception de l’eau pour nettoyer vos bijoux en ambre. Ne laissez pas non plus tremper longtemps le collier dans l’eau, cela pourrait fragiliser le cordon. Utilisez plutôt de l’eau tiède et un chiffon doux, comme du feutre, ou une brosse à dents très douce pour nettoyer entre les perles. Un peu d’huile d’olive peut être utilisée pour polir les pierres. Frottez ensuite avec un chiffon doux et propre pour les faire briller.

6. Rangez votre collier d’ambre

Quand le collier d’ambre n’est pas porté, il convient de le ranger à l’abri de la lumière directe du soleil et des températures extrêmes, qu’elles soient chaudes ou froides. Un sachet avec cordon en tissu ou en organza est parfait pour garder votre bijou à l’abri et le protéger.

Les propriétés apaisantes de l’ambre de la Baltique ont été scientifiquement étudiées par Robert Koch, lauréat du prix Nobel et scientifique renommé. Ses études ont montré que l’acide succinique est un remède efficace contre les douleurs liées aux poussées dentaires. Cette étude a également indiqué que l’acide succinique ne s’accumule pas dans le corps à des niveaux dangereux, ce qui rend les bijoux de dentition en ambre une alternative très sûre et naturelle aux analgésiques chimiques. En suivant ces quelques conseils, vous pourrez faire porter à votre bébé un collier d’ambre en toute sécurité, tout en préservant la longévité de votre bijou.

Ces articles devraient vous intéresser :

Combien coûte une assistante maternelle ?
6 secrets qui feront de vous une nounou au top
3 solutions lorsque bébé ne fait pas ses nuits

3 idées de cadeaux originaux pour un enfant

Idées de cadeaux originaux

En dehors des jouets et jeux de sociétés, en tant que parents nous sommes souvent à la recherche d’idées de cadeaux originaux. Pour vous aider dans votre quête du cadeau parfait nous vous proposons trois idées originales pour faire plaisir à ceux que vous aimez.

1. Un cadeau étoilé, notre idée cadeau préférée

Offrir une étoile est une manière originale de faire un cadeau unique.

Qu’il s’agisse d’un cadeau anniversaire, de noël ou de cadeaux de bapteme l’idée du cadeau étoilé, se prête parfaitement au critère du cadeau différent…quelque soit son âge.

offrir une étoile idée cadeaux

Dans le détail, vous choisissez une constellation et vous baptisez une étoile du nom de votre choix.
Vous recevrez dans des délais très court (après avoir essayé, il nous a fallu 48h pour recevoir notre cadeau étoilé).
Selon le coffret sélectionné, vous trouverez par exemple : un certificat officiel et numéroté attestant le nom de l’étoile baptisée, son emplacement dans la constellation choisit, un fiche explicative et même…un poème !

2. Le MÖLKKY®

Si vous êtes à la recherche d’une idée cadeau durable et ludique le Mölkky est ce qu’il vous faut.

molkky enfant idée cadeau

L’avantage c’est qu’on peut y jouer à partir de 2 joueurs. On peut d’ailleurs y jouer très jeune, à partir de 3 ans environ.

Comment jouer ? 

Chaque joueur doit lancer un quille contre les autres qui sont numérotées (un peu comme au bowling, où on lance la boule contre les quilles également). Il suffit ensuite de compter les points selon les quilles touchées. Celui qui a plus de point remporte la partie.

3. La roue géante

Vous préférez le cadeau sportif pour épuiser vos enfants (oui oui on le fait tous 😉 ) essayez la roue géante gonflable.

roue gonflable enfant multicouleur idée cadeau

Un seul défaut…il faut le gonfler. Deux solutions vous pouvez vous relayer entre parents ou sinon faire l’acquisition d’une pompe, c’est au choix !(haha).

Ce n’est pas un cadeau qu’on voit tous les jours, mais il a l’avantage d’être physique en plus d’être original. Si vous manquez d’espace chez vous, n’hésitez pas à vous rendre dans un parc par exemple.

Ces articles devraient vous intéresser :

Devenir babysitter à 14 ans
Idées d’activités pour occuper les enfants
5 conseils pour trouver des enfants à garder

Comment devenir baby sitter ?

Nos conseils pour devenir babysitter

Pour devenir babysitter, il n’y a rien de compliqué. C’est justement pour cette raison que le baby-sitting est le petit job numéro 1 chez les ados. Mais afin que tout se déroule pour le mieux, surtout lorsqu’on parle de garder des enfants, il est cependant important de suivre quelques règles. Que vous soyez collégien ou lycéen, l’équipe d’AirNounou.com a donc décidé de vous guider afin de vous donner les clés pour devenir les meilleurs babysitters possible

Vous cherchez des enfants à garder ?

Inscrivez-vous

Complétez votre profil et les parents pourront facilement vous contacter

Quelles formations pour devenir baby sitter ?

En France il n’existe pas de formation ou de cursus officiel pour devenir baby sitter. Cependant, il est tout à fait possible de vous former à la garde d’enfant, grâce à un parcours professionnel qui vous permettra de gagner en crédibilité.

Pouvez par exemple :

  • être titulaire d’un BAFA
  • avoir effectué un stage en crèche/garderie/maternelle/tap ou encore chez une assistante-maternelle

A noter qu’il est tout à fait possible de faire du babysitting sans diplôme, surtout si vous êtes collégien ou lycéen. Il faut noter que l’âge légal pour commencer le babysitting est entre 14 et 16 ans.

Pour devenir babysitter : maîtrisez un maximum sur les soins et la sécurité des enfants

Concrètement, les parents qui souhaitent que vous gardiez leurs enfants, doivent pouvoir vous faire confiance. Ils ne confieront pas leurs enfants à n’importe qui.

Si vous ne savez pas changer une couche, garder un bébé ou vous occuper d’un enfant en bas âge risque d’être compliqué.

Commencez par exemple par vous former aux gestes de premiers secours sur les jeunes enfants, il faudra compter pour cela un investissement entre 15 et 20€.

Ensuite, si vous n’avez pas pour habitude de garder des enfants, faite le tour de vos proches afin de passer régulièrement du temps avec des enfants, (sous la surveillance d’un adulte pour débuter). C’est idéal pour se faire une idée du déroulement d’un babysitting. Mais aussi pour gagner en confiance et en expérience.

Avec un minimum d’expérience avec les enfants, il sera plus facile de devenir babysitter.

Devenir baby sitter c’est être disponible régulièrement.

Un baby sitter, lorsqu’il ne s’agit pas d’une garde d’enfant régulière, sera amené à garder des enfants afin que les parents gagnent un peu de temps libre par exemple.

Ainsi, un babysitter pourra garder des enfants un mercredi ou vendredi soir, durant tout un weekend ou parfois pendant les vacances scolaires.

Quoiqu’il en soit, pour devenir babysitter, vous devrez être assez régulièrement disponible.

Il est donc important dès le départ, de prendre le temps de déterminer clairement vos disponibilités. Ainsi vous pourrez indiquer aux parents votre planning. D’ailleurs sachez que plus vous serez disponible et plus vous avez de chance d’intéresser les parents.

Quels sont les taches que l’on demande généralement à un baby sitter ?

Généralement le babysitter ne fait pas QUE garder les enfants.

Lorsqu’il s’agit de gardes régulières, les parents demandent généralement aux babysitters :

  • d’aller chercher l’enfant à la sortie de classe
  • de lui donner le gouter
  • de lui donner le bain
  • de l’aide pour les devoirs (selon l’âge)

Lorsqu’il s’agit de garde d’enfants ponctuelle, les besoins des parents seront généralement en fonction de la durée du baby-sitting.

Dans tous les cas, devenir babysitter, implique de devoir rendre service à des parents qui recherchent une aide pratique et de proximité.

Les clés pour devenir un bon baby-sitter :

Il vaut mieux être clair niveau tarif : faites le point sur le coût d’un babysitting dans votre secteur ainsi vous serez au courant des prix pratiqués afin de n’être ni trop cher, ni pas assez.

  • Faites passer le message : pour devenir babysitter faites le savoir autour de vous. (retrouvez ici nos conseils pour trouver des enfants à garder)
  • Prévoyez des activités avec les enfants (vous pourrez en parler aux parents lors d’éventuel entretien d’embauche par exemple)
  • Ne soyez pas collé à votre smartphone (et ni aux réseaux sociaux de manière générale), les parents souhaitent vous faire confiance pour garder leurs enfants à 100% pas moins que cela.
  • Soignez votre apparence : faites une bonne première impression aux parents et aux enfants

Dans tous les cas soyez vous même, n’en faites pas trop, inutile de transformer en Nanny McPhee

 

Pourquoi utiliser un parc pour bébé ?

Au fur et à mesure qu’il grandit, bébé développe ses capacités motrices, si bien qu’il devient plus curieux. À première vue, cela semble inoffensif, mais en réalité, ça implique que votre attention devra être décuplée. En effet, ce n’est pas rare de voir des enfants se blesser ou tomber à cause d’une course ou d’un jeu. La situation se complique s’il y a des animaux domestiques ou des escaliers. Face à cela, une question se pose : comment faire si vous devez vous concentrer sur une tâche ou changer de pièce, un court instant et ne pouvez garder un œil sur votre bébé ? C’est là que le parc pour bébé apporte tout son intérêt. Grâce à cet équipement, vous serez plus rassuré et plus serein.

Vous cherchez des enfants à garder ?

Inscrivez-vous

Complétez votre profil et les parents pourront facilement vous contacter

Accompagne le développement du bébé

Il faut rappeler qu’un parc bébé est un dispositif conçu pour un bébé à partir de six mois. Grâce à cet équipement, il profitera d’un espace qui lui est principalement réservé. À l’abri des regards, il peut se développer à son rythme. Il peut jouer, s’amuser et s’éveiller en toute tranquillité. Ainsi, en le mettant dans son parc, attendez-vous à ce qu’il apprenne facilement à se mettre debout. En effet, à force de s’accrocher aux parois de l’équipement, il renforce ses muscles et ses jambes. Par conséquent, il n’aura plus de difficulté à se relever et à s’asseoir. Et même lorsqu’il tombe, rassurez-vous, il n’y aura aucun accident. Tout simplement parce que ce mobilier est doté d’une couche de protection afin d’éviter une chute fatale.

En outre, sachez qu’un parc bébé apprend à votre bout de chou à se débrouiller. En d’autres termes, il l’aide à avoir plus d’autonomie. Ainsi, en restant des heures dans un même endroit, il aura tendance à s’occuper rapidement. Dans la plupart des cas, il expérimente de nouvelles choses, comme mâcher ou titiller des objets. Alors n’oubliez pas de lui laisser des jouets. Sur ce point, n’hésitez surtout pas à les varier afin d’éveiller encore plus sa curiosité. Cet équipement est également intéressant dans la mesure où il accompagne votre bébé à découvrir son corps. Grâce à des moments seuls dans son parc, il saura facilement saisir des objets au bout de ses mains, regarder l’environnement qui l’entoure.

Il peut également se préparer à la marche. Au début, ce sera encore assez difficile, car il aura encore besoin de ses deux mains pour s’agripper sur quelques choses. Généralement avec un parc bébé, ce sera plus facile étant donné que ce dernier est entouré de barreaux, ce qui lui servira d’appui pour se déplacer. Ainsi, au fur et à mesure d’exercer cette position, il arrivera marcher pour ensuite se déplacer comme un grand.

Un équipement sécuritaire et évolutif

Le parc bébé est sans doute l’endroit idéal pour garder votre petit chou, car en restant dans son espace personnel, il sera à l’abri des risques. En effet, dès qu’il commence à grandir, il devient plus curieux et très difficile à gérer. D’une manière générale, il sera tenté de saisir des objets dans ses index, à manger n’importe quoi ou encore à expérimenter de nouvelles choses, parfois dangereuses. Dans ces conditions, pour ne pas se retrouver à l’hôpital, il est toujours préférable d’être plus vigilant. Ainsi, le mettre dans son parc serait la meilleure solution, car à l’intérieur, il peut jouer tout en restant en sécurité.

Par ailleurs, sachez que la présence d’un parc bébé n’est pas seulement avantageuse pour votre enfant. Cet équipement peut également vous prêter main-forte pour avoir un peu de liberté pour vous occuper des autres besognes ménagères. De ce fait, vous pouvez ainsi préparer le repas, repasser et accomplir des activités quotidiennes sans toujours garder un œil sur votre bébé. Néanmoins, pour éviter de l’ennuyer, tâchez de ne pas le laisser plus de deux heures. Cela est nécessaire afin de lui donner un peu plus de liberté pour découvrir le monde extérieur.

Il faut rappeler que l’achat d’un parc pour bébé est un investissement à ne pas prendre à la légère. Alors, pour éviter que votre petit bout de chou n’apprécie pas son nouvel environnement, il vaut mieux choisir le meilleur équipement. Si possible, préférez-le avec des accessoires et n’oubliez surtout pas d’y mettre des jouets. Mais n’exagérez pas pour autant. Au moment de l’aménagement, veillez toujours à laisser un peu d’espace afin que votre bébé puisse s’épanouir. Sinon, vous pouvez également opter pour un parc évolutif. Ce dernier est très pratique, dans le sens où il suit le développement de votre petit grâce à sa structure. Généralement cette dernière peut être rehaussée en fonction de l’âge de l’enfant.

Ça devrait vous intéresser :
Votre enfant ne fait pas ses nuits : voici 3 solutions
Comment bien choisir sa baby sitter ?

 

Le soin de bébé au naturel

Le soin de bébé au naturel

 

La question des produits de soin est une question importante. La peau de bébé est extrêmement fragile, son film hydrolipidique n’est pas encore suffisamment mature, sa peau nécessite donc un traitement particulier et spécifique.

Les problèmes liés aux composants considérés comme des perturbateurs endocriniens n’ont fait qu’aggraver la méfiance des consommatrices face aux produits cosmétiques conventionnels.

Vous trouverez tout un tas de composants fortement controversés dans les produits de soin pour bébé.

Vous cherchez des enfants à garder ?

Inscrivez-vous

Complétez votre profil et les parents pourront facilement vous contacter

Afin de se prémunir de tout cela, mieux vaut donc opter pour des produits simples, sains et surtout biologiques.

Les produits contenant des parfums sont irritant pour la peau de bébé. Bon nombre de consommatrices sont séduites par l’odeur appétissante de certains produits de soin alors que le meilleur d’entre eux sera au contraire le plus neutre et celui contenant une liste de composants la plus courte possible.

L’un des produits phares pour les soins de bébé reste le liniment oléo calcaire. Ce lait crème est composé à partir d’huile d’olive et d’eau de chaux. Il permet de nettoyer les fesses de bébé tout en préservant son film hydrolipidique. Les vertus cicatrisantes de l’huile d’olive en font un produit de choix pour le change de bébé. Le liniment se trouve désormais dans tous les commerces spécialisés.

Le liniment fait partie des produits qu’il est d’ailleurs très facile de fabriquer soit même, nombreuses sont les mamans qui se lance dans le “DIY” et fabriquent leur propre liniment.

Allaitement ou lait en poudre ?

L’une des questions qui se pose de manière concrète dès l’arrivée de bébé est la question de l’allaitement. On ne le rappellera jamais assez, mais rien n’est équivalent au lait maternelle pour bébé. La production de lait varie d’une femme à une autre, cependant cela reste dans la plupart du temps suffisamment abondant pour contenter les besoins de bébé.

Ceci étant dit, le choix de l’allaitement n’est pas une démarche simple et naturelle pour toute les mamans.

Certaines ne souhaitent pas allaiter par choix, d’autres se retrouvent confrontées à des difficultés d’allaitement qui les pousse à abandonner assez vite et passer au lait artificiel par dépis.

Le taux d’allaitement est d’environ 65% en france à la naissance, ce pourcentage est assez stable, cependant les mamans ont bien souvent besoin d’accompagnement dans ce processus qui est parfois semé d’embûches. Nous pensons tout particulièrement aux problèmes liées aux engorgements, crevasses, mastites, ou au problèmes liés à la prise de poids de bébé.

Les conseillères en lactation sont de plus en plus présentes dans les PMI notamment pour tenter d’accompagner les mamans souhaitant poursuivre un allaitement serein.

Pour les mamans ayant choisi le lait artificiel, se pose la question du choix du lait, tant l’offre est large. On s’y perd presque au milieu de cette profusion de possibilités.

Forte heureusement l’offre en lait bio n’est pas en reste, il existe aujourd’hui un choix plus large en lait maternisé bio, ce qui n’était pas le cas il y a encore quelques années de cela.

Ça devrait vous intéresser :
Le cocoonababy : un meilleur sommeil pour bébé ?
Protéger la peau de bébé du soleil